AboutKidsHealth (FR) AKH-Article

 

 

Maladie du greffon contre l’hôte chroniqueMMaladie du greffon contre l’hôte chroniqueChronic graft-versus-host diseaseFrenchHaematology;Immunology;OncologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyImmune systemConditions and diseasesTeen (13-18 years) Adult (19+)NA2010-03-19T04:00:00ZJohn Doyle, MD, FRCPC, FAAPChristine Armstrong, RN, MScN, NP Peds9.0000000000000060.0000000000000841.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Les parents en apprendre davantage sur la maladie du greffon contre l’hôte chronique, un effet tardif possible qui survient après la greffe de sang et de moelle osseuse de votre enfant.</p><p>Après une greffe de sang et de moelle osseuse (GSM) allogénique, certains enfants développent une complication appelée maladie du greffon contre l’hôte (MGCH). Quand la MGCH se développe plus tard, après la greffe, on l’appelle la MGCH chronique. Elle peut toucher de nombreux organes et entrainer des cicatrices qui dureront toute la vie (par exemple, sur la peau).</p><h2>À retenir</h2><ul><li>La maladie du greffon contre l’hôte (MGCH) survient lorsque les nouvelles cellules souches de la moelle osseuse, qu’on appelle la greffe, reconnaissent que l’organisme de votre enfant (l’hôte) est différent de ce à quoi ils s’attendent.</li><li>Les enfants qui ont développé la MGCH peu de temps après la greffe (dans les trois mois qui suivent) sont plus à risque de développer une MGCH chronique.</li><li>La MGCH chronique se développe souvent plus lentement et prend plus de temps à réagir au traitement.</li><li>Les enfants qui développent une MGCH chronique peuvent avoir des difficultés à gagner du poids et peuvent devoir prendre des préparations spéciales pour les aider à gagner du poids.</li></ul>
Chronic graft-versus-host diseaseCChronic graft-versus-host diseaseChronic graft-versus-host diseaseEnglishHaematology;Immunology;OncologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyImmune systemConditions and diseasesTeen (13-18 years) Adult (19+)NA2010-03-19T04:00:00ZJohn Doyle, MD, FRCPC, FAAPChristine Armstrong, RN, MScN, NP Peds9.0000000000000060.0000000000000841.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Parents can learn about chronic graft-versus-host disease, a possible late effect that occurs after a child's blood and marrow transplant.</p><p>After an allogeneic blood and marrow transplant (BMT), some children may develop a complication called graft vs host disease (GVHD). When GVHD develops later after the transplant, it is called chronic GVHD. It can affect many organs and causing life-long scarring (for example, on the skin).</p><h2>Key points</h2><ul><li>Graft-versus-host disease (GVHD) occurs when the new bone marrow stem cells, called the graft, recognize your child (the host) as different from what they expect.</li><li>Children who developed GVHD soon after the transplant (within three months) are at a greater risk of developing chronic GVHD.</li><li>Chronic GVHD often starts more slowly and takes longer to respond to treatment.</li><li>Children that develop chronic GVHD may have difficulty gaining weight and may require special formulas to help them gain weight.</li></ul>

 

 

Maladie du greffon contre l’hôte chronique1569.00000000000Maladie du greffon contre l’hôte chroniqueChronic graft-versus-host diseaseMFrenchHaematology;Immunology;OncologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyImmune systemConditions and diseasesTeen (13-18 years) Adult (19+)NA2010-03-19T04:00:00ZJohn Doyle, MD, FRCPC, FAAPChristine Armstrong, RN, MScN, NP Peds9.0000000000000060.0000000000000841.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Les parents en apprendre davantage sur la maladie du greffon contre l’hôte chronique, un effet tardif possible qui survient après la greffe de sang et de moelle osseuse de votre enfant.</p><p>Après une greffe de sang et de moelle osseuse (GSM) allogénique, certains enfants développent une complication appelée maladie du greffon contre l’hôte (MGCH). Quand la MGCH se développe plus tard, après la greffe, on l’appelle la MGCH chronique. Elle peut toucher de nombreux organes et entrainer des cicatrices qui dureront toute la vie (par exemple, sur la peau).</p><h2>À retenir</h2><ul><li>La maladie du greffon contre l’hôte (MGCH) survient lorsque les nouvelles cellules souches de la moelle osseuse, qu’on appelle la greffe, reconnaissent que l’organisme de votre enfant (l’hôte) est différent de ce à quoi ils s’attendent.</li><li>Les enfants qui ont développé la MGCH peu de temps après la greffe (dans les trois mois qui suivent) sont plus à risque de développer une MGCH chronique.</li><li>La MGCH chronique se développe souvent plus lentement et prend plus de temps à réagir au traitement.</li><li>Les enfants qui développent une MGCH chronique peuvent avoir des difficultés à gagner du poids et peuvent devoir prendre des préparations spéciales pour les aider à gagner du poids.</li></ul><p>La MGCH survient quand les nouvelles cellules souches de la moelle osseuse, appelées greffe, reconnaissent votre enfant (l’hôte) en tant qu’élément différent de ce à quoi elles s’attendent. La greffe contient des globules blancs du donneur, appelés lymphocytes, qui distinguent les cellules qui appartiennent au corps et celles qui n’y appartiennent pas. En présence de MGCH, la greffe programme les lymphocytes pour qu’ils attaquent les organes et les tissus de votre enfant. Les nouvelles cellules peuvent endommager des organes comme le foie, la peau ou les intestins.</p><p>Le fait de recevoir des cellules souches d’un donneur non apparenté ou d’un donneur d’HLA non compatible augmente les chances que votre enfant développe la MGCH. Aussi, les enfants qui ont développé une MGCH peu de temps après la greffe (dans les trois mois) courent un plus grand risque de développer une MGCH chronique. </p><p>S’il peut être bouleversant de composer avec une MCGH, la plupart des enfants peuvent survivre sans avoir à affronter des effets permanents à long terme. </p> <figure class="asset-c-100"> <span class="asset-image-title">Maladie du Greffon Contre L'hôte (MGCH)</span> <img src="http://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Graft_vs_Host_Disease_MED_ILL_FR.jpg" alt="" /> <figcaption class="asset-image-caption">La MGCH est une complication courante qui peut se manifester quand un enfant reçoit une greffe de sang et de moelle osseuse. Le greffon du donneur contient de nombreuses cellules sanguines, dont des cellules souches et des lymphocytes, ou des cellules immunitaires. Les cellules souches commenceront à produire des cellules sanguines saines chez l'hôte. Si les cellules immunitaires perçoivent les tissus de votre enfant comme étrangers, elles l'attaquent et l'endommagent.</figcaption> </figure> <h2>Symptômes d’une MGCH chronique</h2><p>Certains signes les plus courants de la MGCH chronique touchent différentes parties du corps : </p><ul><li>sécheresse oculaire, avec larmoiement et rougeurs; </li><li>sécheresse buccale, avec ulcères et changements au goût; </li><li>augmentation ou diminution de la couleur sur la peau, cicatrices et épaississement (ce qui peut causer des raideurs aux articulations); </li><li>changements à l’appétit, selles molles fréquentes et incapacité de prendre du poids. </li></ul><p>Voici d’autres symptômes :</p><ul><li>urticaire qui commence habituellement sur la paume des mains ou la plante du pied, mais qui peut se développer sur la poitrine ou dans le dos; </li><li>dans les cas graves, l’urticaire peut se propager à d’autres parties du corps et rougir (comme un coup de soleil); </li><li><a href="/Article?contentid=7&language=French">diarrhée</a>;</li><li>peaux et yeux d’une teinte jaunâtre (jaunisse); </li><li>légères douleurs au foie;</li><li>quantité accrue d’une substance jaune que le corps sécrète normalement, appelée bilirubine. Le corps se débarrasse de la bilirubine au moyen d’un liquide excrété par le foie, appelé bile. Si les taux de bilirubine dans le corps sont élevés, c’est un signe que la bile ne fait pas son travail.</li></ul><p>Si vous remarquez des signes précoces de MGCH, mentionnez-les au médecin responsable de la greffe aussi tôt que vous ne le pouvez. De cette manière, il peut commencer à administrer le bon traitement à votre enfant immédiatement. </p><h2>Traiter la MGCH</h2><p>Les enfants qui développent une MGCH prennent habituellement une combinaison de médicaments. La MGCH chronique commence souvent plus lentement et prend plus de temps à réagir au traitement. Étant donné que ces médicaments peuvent aussi la prévenir, il se peut que votre enfant reçoive ces médicaments avant la greffe. Le médecin pourrait augmenter la dose si votre enfant développe une MGCH après la greffe. </p><h3>Prednisone </h3><p>La prednisone traite et prévient la MGCH en affaiblissant le nouveau système immunitaire de votre enfant. De cette manière, le nouveau système immunitaire a le temps de s’habituer au corps de votre enfant et à le tolérer. Cette classe de médicaments s’appelle immunosuppresseurs. Un système immunitaire en santé arrive à combattre les cellules qui n’appartiennent pas au corps, comme les bactéries et d’autres tissus qu’il ne reconnait pas. L’objectif consiste à faire en sorte que le nouveau système immunitaire (greffe) accepte votre corps au lieu de le combattre. C’est pourquoi la prednisone est le premier type de médicament que les médecins utilisent pour traiter la MGCH chez votre enfant. </p><p>Votre enfant pourrait avoir besoin de prednisone pendant assez longtemps, selon la gravité de la MGCH.</p><h3>Cyclosporine</h3><p>Semblable à la prednisone, la cyclosporine est un immunosuppresseur qui permet à la fois de prévenir et de traiter la MGCH. Tous les enfants qui reçoivent des cellules souches ou de la moelle osseuse d’un donneur recevront de la cyclosporine avant la date de la greffe. Pendant la période de la greffe, le médecin doit veiller à ce que votre enfant reçoive une quantité suffisante de cyclosporine. Il vérifiera aussi régulièrement le taux de cyclosporine dans le sang. </p><p>Votre enfant continuera de prendre la cyclosporine pendant environ six mois après la greffe. Après qu’il aura reçu son congé de l’hôpital, une infirmière vérifiera le taux de cyclosporine dans le sang toutes les semaines.</p><h3>Methotrexate </h3><p>Le méthotrexate freine la division cellulaire et la fabrication de nouvelles cellules. Le méthotrexate sert à prévenir la maladie du greffon contre l’hôte (MGCH) à la suite d’une greffe de moelle osseuse ou de cellules souches. Les enfants qui reçoivent une greffe de moelle osseuse ou de cellules souches d’un donneur peuvent recevoir trois ou quatre doses de méthotrexate. Étant donné que ce médicament peut causer des ulcères buccaux, il est très important de prodiguer des soins de la bouche.</p><p>Pour en savoir davantage, visitez la page « <a href="/Article?contentid=1542&language=French">Soins quotidiens</a> ». </p><p>Selon la réponse de votre enfant au premier médicament, les médecins pourraient devoir utiliser d’autres médicaments pour contrôler la MGCH chronique. Par exemple, pendant qu’il est traité pour la MGCH chronique, votre enfant pourrait recevoir des antibiotiques pour réduire le risque d’infection. </p><p>Jusqu’à ce que la MGCH de votre enfant soit complètement guérie et qu’il n’ait plus besoins d’immunosuppresseurs, votre enfant doit éviter : </p><ul><li>les foules; </li><li>les fruits, légumes et herbes frais;</li><li>des <a href="/Article?contentid=1987&language=French">vaccins vivants</a> comme ceux de la varicelle, de la rougeole, des oreillons et de la rubéole; </li><li>d’être exposé à la varicelle.</li></ul><h2>Difficulté à prendre du poids</h2><p>Les enfants qui développent une MGCH chronique peuvent avoir de la difficulté à prendre du poids. L’équipe soignante de votre enfant, dont la diététiste, surveillera attentivement son poids. Votre enfant pourrait devoir subir des tests pour que l’on puisse comprendre pourquoi il a du mal à prendre du poids, et dans certains cas, on devra se servir de formules spéciales pour assurer une nutrition adéquate. </p>https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Graft_vs_Host_Disease_MED_ILL_EN.jpg

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.