Se préparer pour la finSSe préparer pour la finPreparing for the EndFrenchCardiologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)HeartCardiovascular systemNon-drug treatment;Support, services and resourcesAdult (19+)NA2010-05-19T04:00:00ZLaura Beaune, RNChristine Newman, MD, FRCPC7.0000000000000071.00000000000001122.00000000000Flat ContentHealth A-ZFamiliarisez-vous avec la préparation au décès d’un enfant.<br><p>Un membre de l’équipe des soins palliatifs peut vous aider à exprimer ce que vous souhaitez dire à votre enfant. Votre enfant pourrait apprécier vous entendre dire des choses comme « nous t’aimons tous et nous penserons toujours à toi ». En tant que parents, vous saurez ce avec quoi vous et votre enfant êtes à l’aise.<br></p><h2> À retenir </h2><ul><li>Si vous estimez pouvoir le faire, vous pourriez envisager de planifier les funérailles de votre enfant.<br></li><li>En général, la mort semble paisible.</li></ul>
Preparing for the EndPPreparing for the EndPreparing for the endEnglishCardiologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)HeartCardiovascular systemNon-drug treatment;Support, services and resourcesAdult (19+)NA2010-05-19T04:00:00ZLaura Beaune, RNChristine Newman, MD, FRCPC7.0000000000000071.00000000000001122.00000000000Flat ContentHealth A-ZAn in-depth overview to help parents and caregivers prepare for the death of a child.<br><p>A palliative care team member can help you articulate what you want to say to your child. Your child may enjoy listening to you say things like "we all love you and we will think of you always." You may want to repeat this numerous times. Or you may want to simply express your love through touch — snuggling, kisses — or soothing activities, like storytelling or gentle play. You as parents will know what you and your child are comfortable with.<br></p><h2> Key points </h2><ul><li>A palliative care team member will help you prepare to say goodbye to your child and provide support for you, your partner and your family.<br></li><li>If you are able to do so, consider making arrangements for when your child dies ahead of time, or asking someone to help make arrangements.</li></ul>

 

 

Se préparer pour la fin1689.00000000000Se préparer pour la finPreparing for the EndSFrenchCardiologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)HeartCardiovascular systemNon-drug treatment;Support, services and resourcesAdult (19+)NA2010-05-19T04:00:00ZLaura Beaune, RNChristine Newman, MD, FRCPC7.0000000000000071.00000000000001122.00000000000Flat ContentHealth A-ZFamiliarisez-vous avec la préparation au décès d’un enfant.<br><p>Un membre de l’équipe des soins palliatifs peut vous aider à exprimer ce que vous souhaitez dire à votre enfant. Votre enfant pourrait apprécier vous entendre dire des choses comme « nous t’aimons tous et nous penserons toujours à toi ». En tant que parents, vous saurez ce avec quoi vous et votre enfant êtes à l’aise.<br></p><h2> À retenir </h2><ul><li>Si vous estimez pouvoir le faire, vous pourriez envisager de planifier les funérailles de votre enfant.<br></li><li>En général, la mort semble paisible.</li></ul><h2>Comment se préparer à la mort de son enfant?</h2> <p>Il importe de planifier les funérailles de votre enfant, même si ce sera très difficile. Après la mort de votre enfant, vous ne serez pas en état de prendre des décisions éclairées, et il importe que les funérailles rendent hommage à votre enfant et qu'elles soient un événement dont le souvenir vous réconfortera plus tard. Le directeur de funérailles peut vous donner les conseils dont vous avez besoin. Vous pourriez même envisager organiser des « funérailles d’enfant », un service funèbre spécialement conçu pour les enfants touchés par la perte d’un être cher.<br></p> <p>Vous devrez aussi décider si vous voulez que votre enfant subisse une autopsie ou si vous voulez prendre les mesures nécessaires pour le don de tissus et d’organes. Le besoin d’une autopsie sera abordé avec le médecin à l’avance. On choisit habituellement cette voie si elle pouvait dévoiler un élément en cause dans le décès ou une maladie sous-jacente. Dans ce cas, les parents ont le droit de refuser l'autopsie. Si la mort est entourée de circonstances suspectes (mort subite ou inexpliquée), le coroner pourrait ordonner une autopsie, qui ne peut être refusée. Cependant, cette situation risque peu de se produire avec un patient qui reçoit des soins palliatifs.</p> <p>Préparez un article nécrologique qui sera publié dans le journal à l’avance. Encore une fois, ce sera une chose très difficile à faire, mais vous pourrez y accorder plus de temps et choisir des mots dont vous serez satisfait. Si vous aimeriez que des dons soient versés à un organisme de bienfaisance ou à un fonds commémoratif en l'honneur de votre enfant, prenez ces arrangements maintenant.</p> <p>Dressez la liste des personnes à aviser quand votre enfant décédera. Désignez une personne en tant que gardienne de la liste et demandez-lui de faire les appels une fois le temps venu. Demandez à des amis et à des membres de la famille de prendre soin de vos autres enfants, ainsi que de tâches comme préparer les repas et faire le ménage.</p> <h2>Comment planifier les funérailles d'un enfant</h2> <p>Décidez du type de funérailles que vous aimeriez avoir et de l’endroit. Vous pourriez vouloir que le service se fasse à l’église, dans une synagogue, une mosquée ou à un autre lieu de culte. Vous pourriez aussi envisager un service à la maison, aux côtés de la tombe ou dans un salon funéraire.</p> <p>Prenez le temps de penser à la manière dont vous voulez commémorer la vie de votre enfant et personnalisez l’événement autant que possible. Tentez de mettre à contribution les frères et sœurs de l’enfant dans la planification. Vous aurez à songer à ce qui suit :</p> <ul> <li>Trouver un salon funéraire qui répond à vos besoins</li> <li>Enterrement ou incinération</li> <li>Cercueil ouvert ou fermé</li> <li>Installer le cercueil à la maison pendant un certain temps avant le service</li> <li>L’habit que vous voulez que votre enfant porte</li> <li>La question de savoir si vous voulez habiller votre enfant vous-même</li> <li>Des objets spéciaux (couvertures, jouets, photos, lettres d’adieu) que vous voulez mettre dans le cercueil</li> <li>La question de savoir si vous voulez passer du temps seul avec votre enfant au salon avant le service</li> <li>Une petite ou une grande assemblée</li> <li>Une réception après le service</li> <li>Cartes de prières, programme funéraire</li> <li>Photos de votre enfant dans la salle</li> <li>L'ambiance du service (sérieuse ou dynamique)</li> <li>Le chant d’hymnes et des lectures, une chanson spéciale en tant qu’éloge, de la musique que votre enfant aimait, de la poésie</li> <li>L’occasion pour les amis, membres de la famille, camarades de classe, enseignants et autres de partager des souvenirs et de rendre hommage à l’enfant</li> <li>Fleurs, autres décorations</li> <li>Pierre tombale</li> <li>Filmer le service, étant donné que vous pourriez être trop bouleversé pour vous en souvenir </li></ul> <h2>Comment dire adieu?</h2> <p>Un membre de l'équipe des soins palliatifs peut vous aider à formuler ce que vous voulez dire à votre enfant. Vous pourriez avoir des choses précises à lui dire, comme « nous t'aimons tous et nous penserons toujours à toi ». Vous pouvez répéter ces phrases plusieurs fois. Vous pouvez aussi simplement choisir d'exprimer votre amour par le toucher – en serrant votre enfant dans vos bras, en l'embrassant – ou par des moyens qui visent à le consoler, comme lui raconter des histoires ou jouer à des jeux calmes. Tout dépend de l’âge de l’enfant, de la relation que vous avez avec lui et de votre niveau de confort. </p> <h2>Quand la fin arrivera-t-elle?</h2> <p>Selon l’état de votre enfant, il pourrait avoir de nombreux moments de qualité devant lui. Si la maladie est assez avancée, le décès pourrait survenir en quelques jours ou en quelques semaines. Le médecin pourra vous donner une idée.</p> <h2>Combien de temps prendra le décès?</h2> <p>Le médecin pourra probablement vous donner une idée générale de la durée de la période qui précédera immédiatement le décès. Ce n’est pas une science exacte; par conséquent, le décès pourrait survenir plus rapidement ou plus lentement que ce à quoi vous vous attendez. </p> <h2>De quoi le décès aura-t-il l’air?</h2> <p>En général, le décès se fait en toute tranquillité. Beaucoup de gens pensent que le décès est un événement très traumatisant, mais c'est rarement le cas. Dans certains cas, cependant, il pourrait y avoir un risque d'hémorragie, de respirations haletantes ou de convulsions. Le médecin le saura à l’avance et fera le nécessaire pour empêcher cela en apportant les soins appropriés.</p> <p>Voici des signes physiques que la mort est imminente :</p> <ul> <li>froideur et changement dans la couleur de la peau;</li> <li>sommeil de plus en plus long;</li> <li>désorientation à propos du temps, de l’espace ou de l’identité des personnes qui l’entourent;</li> <li>incontinence : perte de contrôle sur la vessie et les intestins;</li> <li>forts borborygmes dans la cavité thoracique; ces sons sont normaux et n’indiquent pas l’apparition de douleur intense ou d'une nouvelle douleur;</li> <li>mouvements brusques ou répétitifs;</li> <li>chute de l’appétit et de la soif;</li> <li>changements dans le rythme et l’amplitude respiratoire, comme des respirations de faible amplitude, suives d’apnées pendant cinq à 30 secondes, qui peuvent durer jusqu'à une minute entière, suivie de respirations rapides et de faible amplitude (respiration de Cheyne-Stokes).</li></ul> <p>Signes non physiques que la mort approche :</p> <ul> <li>l’enfant ne réagit pas ou semble avoir sombré dans un coma;</li> <li>visions.</li></ul> <h2>Comment savoir si l’enfant est décédé?</h2> <p>Au nombre des signes de décès, on compte l'absence de respiration, l'absence de battements cardiaques, le relâchement des intestins et de la vessie, l'absence de réaction, une faible ouverture des paupières, des pupilles dilatées, les yeux qui sont fixés sur un certain point, l’absence de clignement des yeux, un relâchement de la mâchoire et une légère ouverture de la bouche. </p> <h2>Que se passe-t-il après le décès?</h2> <p>Le corps n’a pas à être déplacé avant que vous et votre famille ne soyez prêts. Vous pouvez prendre autant de temps qu'il en faut pour dire au revoir à votre enfant. Vous devez cependant savoir que selon l'heure où meurt votre enfant, le corps pourrait rester dans la maison pendant des heures, et peut-être même pendant la nuit. Le médecin viendra à la maison pour signer le certificat de décès de votre enfant. Vous pouvez communiquer avec lui directement ou demander à un professionnel de la santé de faire le contact avec lui. Le salon funéraire est ensuite avisé. Quelqu'un viendra pour recueillir le corps et fixera un rendez-vous au salon avec vous pour terminer les préparatifs. </p> <p>Idéalement, avant ce temps, vous aurez déjà pris les décisions nécessaires au sujet de l’autopsie et du don d’organes et de tissus.</p> <h2>Quoi dire aux autres après le décès?</h2> <p>Vous n'avez pas à fournir beaucoup de détails; soyez bref. Demandez à quelqu'un de mettre en branle une chaîne téléphonique pour avertir les autres que votre enfant est décédé et leur faire part des arrangements funéraires.</p>

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.