Après une opération du cœur : Soulagement de la douleurAAprès une opération du cœur : Soulagement de la douleurPain management after heart surgeryFrenchCardiologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)HeartCardiovascular systemConditions and diseases;Drug treatmentAdult (19+)NA2010-01-15T05:00:00Z5.0000000000000083.00000000000001303.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Lisez les renseignements relatifs à la douleur et à la gestion de la douleur chez les enfants ayant subi une intervention chirurgicale cardiaque.<br></p><p> Cette page explique la manière dont vous pouvez contrôler la douleur de votre enfant après son opération.</p><h2> À retenir </h2> <ul><li>Votre enfant aura probablement mal après son opération. </li> <li>Tous les enfants ne ressentent pas la douleur de la même manière. </li> <li>Dans les jours suivant une opération, la douleur devrait s’améliorer et non empirer. </li> <li> Pour les douleurs légères, donnez-lui de l’acétaminophène; pour les douleurs modérées, donnez-lui de l’ibuprofène ou de la morphine, si nécessaire; pour les douleurs fortes, appelez l’hôpital ou votre médecin.</li> <li> Réconfortez votre enfant et aidez-le à se détendre en le distrayant pour lui faire oublier la douleur ou l’opération. Cela peut être aussi important que de lui administrer des médicaments. <br></li></ul>
Pain management after heart surgeryPPain management after heart surgeryPain management after heart surgeryEnglishCardiologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)HeartCardiovascular systemConditions and diseases;Drug treatmentAdult (19+)NA2010-01-15T05:00:00Z5.0000000000000083.00000000000001303.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Read about pain management for children who have had heart surgery.<br></p><p>After heart surgery, your child will likely experience some pain. Here are ways to assess and control your child's pain after surgery.</p><h2> Key points </h2> <ul><li>Your child will probably have pain after their operation. </li> <li>All children do not feel pain the same way. </li> <li>In the days after an operation, the pain should get better, not worse. </li> <li>For mild pain, give acetaminophen; for medium pain, give ibuprofen​ or morphine if necessary; for strong pain, call the hospital or your doctor.</li> <li>Comfort your child and help her to relax by taking your child’s mind off the pain or operation. This can be as important as giving medicine to your child. </li></ul>

 

 

Après une opération du cœur : Soulagement de la douleur1694.00000000000Après une opération du cœur : Soulagement de la douleurPain management after heart surgeryAFrenchCardiologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)HeartCardiovascular systemConditions and diseases;Drug treatmentAdult (19+)NA2010-01-15T05:00:00Z5.0000000000000083.00000000000001303.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Lisez les renseignements relatifs à la douleur et à la gestion de la douleur chez les enfants ayant subi une intervention chirurgicale cardiaque.<br></p><p> Cette page explique la manière dont vous pouvez contrôler la douleur de votre enfant après son opération.</p><h2> À retenir </h2> <ul><li>Votre enfant aura probablement mal après son opération. </li> <li>Tous les enfants ne ressentent pas la douleur de la même manière. </li> <li>Dans les jours suivant une opération, la douleur devrait s’améliorer et non empirer. </li> <li> Pour les douleurs légères, donnez-lui de l’acétaminophène; pour les douleurs modérées, donnez-lui de l’ibuprofène ou de la morphine, si nécessaire; pour les douleurs fortes, appelez l’hôpital ou votre médecin.</li> <li> Réconfortez votre enfant et aidez-le à se détendre en le distrayant pour lui faire oublier la douleur ou l’opération. Cela peut être aussi important que de lui administrer des médicaments. <br></li></ul><h2>Que devriez-vous faire au sujet des douleurs ressentis par votre enfant?</h2><ul><li>Votre enfant ressentira sans doute des douleurs après son opération.</li><li>Tous les enfants ne ressentent pas la douleur de la même façon.</li><li>Dans les jours qui suivent l’opération, la douleur devrait diminuer et non empirer.</li><li>Les analgésiques devraient soulager la douleur ressentie par votre enfant.<br></li><li>Confortez votre enfant et aidez-le à se détendre en lui faisant oublier sa douleur et son opération. Ces gestes sont tout aussi importants que les médicaments.</li></ul><h2>Comment savoir si votre enfant souffre?</h2><p>Votre enfant vous dira peut-être qu’il souffre, en utilisant des mots tels que douleur, bobo, mal ou aïe. Il pourrait vous montrer l’endroit douloureux ou le protéger. Si votre enfant ne se plaint pas, demandez-lui de vous décrire sa douleur.</p><p>Si votre enfant n’est pas un bébé, les infirmières de l’hôpital ont peut-être utilisé une échelle allant de 0 à 10 pour connaître son degré de souffrance. Vous pouvez faire de même. Demandez à votre enfant de situer sa douleur sur une échelle allant de 0 à 10, 10 étant la douleur la plus intense qu’il ait jamais ressentie. Une douleur légère irait de 0 à 3, une douleur modérée irait de 4 à 6 et une douleur intense serait supérieure à 7. </p><h2>Et si votre enfant ne parle pas de sa douleur?</h2><p>Si votre enfant n’est pas en mesure de parler de sa douleur, observez-le attentivement et évaluez la situation. Quand un enfant souffre, la plupart des parents peuvent le sentir. </p><h2>Et si vous ne savez toujours pas si votre enfant souffre?</h2><p>Observez votre enfant pour voir s’il fronce les sourcils ou bat des jambes. Grince-t-il des dents? Remonte-t-il ses jambes jusqu’au ventre? S’il gémit plus que d’habitude ou s’il se raidit, cela peut vouloir dire qu’il souffre. </p><h2>Que pouvez-vous faire si votre enfant souffre?</h2><p>Avant que votre enfant quitte l’hôpital, le médecin ou l’infirmière vous indiquera ce qu’il faut faire en cas de douleurs. Si votre enfant ressent des douleurs le jour de son retour à la maison, vous pouvez lui donner des analgésiques jusqu’à la fin de la journée, puis pendant les jours qui suivent, au besoin. Si votre enfant prend des analgésiques régulièrement dans les jours qui suivent son retour à la maison, ses douleurs devraient s’atténuer.</p><h2>À quel moment devriez-vous donner des analgésiques à votre enfant?</h2><p>N’attendez pas que la douleur soit intense pour donner les médicaments à votre enfant, car la douleur s’atténuera plus lentement le cas échéant. Les premiers jours passés, ne donnez des médicaments à votre enfant que s’il ressent des douleurs. Votre enfant vous dira qu’il souffre, ou agira de telle sorte que vous le saurez.</p><h2>Quel type d’analgésique devriez vous utiliser?</h2><h3>Acétaminophène</h3><p>Si les douleurs ressenties par votre enfant sont modérées, donnez lui de l’<a href="/Article?contentid=62&language=French">acétaminophène</a> commun (Tylenol ou Tempra) toutes les quatre heures. La quantité de médicaments à administrer dépendra de l’âge et du poids de votre enfant. Lisez les indications affichées sur la boîte ou la bouteille pour connaître la quantité (dose) adaptée à l’âge et au poids de votre enfant.</p><p>L’acétaminophène est un médicament sans danger pour les enfants. Aucun effet secondaire majeur ne se produira si vous suivez les indications affichées sur la boîte ou la bouteille. Les effets secondaires sont les problèmes posés par le médicament lui-même.</p><h3>Ibuprofène</h3><p>L’<a href="/Article?contentid=153&language=French">ibuprofène</a> (Advil ou Motrin) est un anti-inflammatoire que l’on prescrira éventuellement à votre enfant afin de soulager les douleurs légères à modérées qu’il pourrait avoir à la maison. Le dosage et les heures de prise appropriés vous seront indiqués au moment où votre enfant quittera l’hôpital. </p><h3>Codéine ou morphine</h3><p>À la maison, vous pouvez donner de la codéine ou de la morphine à votre enfant s’il ressent des douleurs modérées. Utilisez l’une ou l’autre en fonction des effets qu’elles ont eus en milieu hospitalier et de ce qui a été prescrit à votre enfant à sa sortie de l’hôpital.</p><p>La codéine et la morphine se prennent toutes les 4 à 6 heures. La quantité de médicaments à prendre dépendra du poids de votre enfant. Lisez les indications affichées sur la boîte ou la bouteille pour connaître la quantité adaptée au poids de votre enfant. Vous pouvez aussi demander au médecin ou à l’infirmière de votre enfant de vous indiquer le dosage adéquat. </p><p>La codéine et la morphine sont des médicaments sans danger pour les enfants et peuvent être administrés dans les jours qui suivent une opération. </p><h2>Que devriez-vous faire si votre enfant est trop somnolent?</h2><p>Si votre enfant prend de la codéine ou de la morphine, il sera possiblement somnolent, mais vous devriez pouvoir le réveiller facilement. Vérifiez régulièrement sa respiration. Si vous avez du mal à le réveiller, appelez votre médecin ou rendez-vous au service d’urgence immédiatement.</p><h2>Que devez-vous faire si votre enfant ne peut pas aller à la selle</h2><p>Si votre enfant prend de la codéine pendant quelques jours, il aura sans doute du mal à aller à la selle; c’est ce qu’on appelle de la constipation. Encouragez votre enfant à boire beaucoup de liquides tels que de l’eau, des jus et du lait. Incitez-le également à manger des fruits et des légumes, notamment des pommes, des poires, des oranges, des carottes et du céleri. Ces aliments crus devraient aider votre enfant à aller à la selle.</p><h2>Quels types de médicament devez-vous donner à votre enfant pour soulager des douleurs légères, modérées ou intenses?</h2><ul><li> Douleur légère : Donnez-lui de l’<a href="/Article?contentid=62&language=French">acétaminophène</a>.</li><li>Douleur modérée : Donnez-lui de l’<a href="/Article?contentid=153&language=French">ibuprofène</a>. Vous devrez éventuellement recourir à de la codéine ou de la morphine.</li><li>Douleur intense : Appelez l’hôpital ou votre médecin. </li></ul><h2>Votre enfant risque-t-il de s’habituer aux analgésiques?</h2><p>Il n’est pas dangereux d’utiliser des médicaments pour soulager la souffrance d’un enfant dans les premiers jours qui suivent une opération. Votre enfant n’aura plus besoin de ces médicaments après que la douleur aura disparu. La plupart des enfants ont besoin de médicaments dans les jours, voire la semaine suivant l’opération. Quelques jours après, si les douleurs de votre enfant se sont estompées, vous n’aurez plus à lui donner de la codéine ou de la morphine. Vous pourrez alors lui donner de l’acétaminophène régulier pour atténuer les douleurs modérées. </p><h2>Comment pouvez-vous réconforter votre enfant?</h2><p>Pour conforter votre enfant, recourez aux techniques qui ont donné de bons résultats avant l’opération. Prenez votre enfant dans vos bras, câlinez-le, bercez-le ou caressez-le. Si votre enfant n’est plus un bébé, incitez-le à écouter de la musique ou à s’exercer à inspirer et expirer. Arrangez-vous pour que votre enfant ne pense plus à sa douleur. Certaines enfants oublient leurs douleurs quand ils :</p><ul><li>regardent la télévision ou des films vidéos</li><li>écoutent des contes</li><li>font des bulles</li><li>jouent avec leurs parents</li><li>s’amusent avec leurs jouets préférés </li></ul><h2>Comment va votre enfant?</h2><p>Après que vous aurez tenté d’atténuer la douleur de votre enfant, vérifiez s’il a réellement moins mal qu’auparavant. Voici comment. </p><ul><li>Une heure après la prise de l’analgésique, vérifiez l’intensité de la douleur ressentie par votre enfant.</li><li>Demandez à votre enfant de décrire sa douleur sur une échelle allant de 0 à 10 et observez attentivement ses réactions.</li><li>Si votre enfant continue d’avoir mal, téléphonez à votre médecin de famille ou à l’unité où votre enfant était hospitalisé pour savoir si le dosage que vous lui donnez est le bon.</li><li>Demandez à l’infirmière ou au médecin si un médicament plus puissant pourrait aider votre enfant.</li><li>N’oubliez pas de réconforter votre enfant et de le distraire de sa douleur.</li></ul><p>Si les analgésiques et le réconfort que vous procurez à votre enfant n’agissent pas, téléphonez à l’hôpital ou à votre médecin de famille. </p><h3>Plus d’information<br></h3><ul><li> <a href="/Article?contentid=1652&language=French">Composer avec la douleur</a></li><li><a href="/pain">La douleur</a><br></li></ul>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/pain_management_after_surgery.jpg

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.