AboutKidsHealth (FR) AKH-Article

 

 

École pour les enfants atteints d’une cardiopathieÉÉcole pour les enfants atteints d’une cardiopathieSchool for Children with Heart DiseaseFrenchCardiologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)HeartCardiovascular systemConditions and diseasesAdult (19+)NA2009-12-14T05:00:00ZRoss Hetherington, PhD, C.Psych10.000000000000053.00000000000002157.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Découvrez en quoi une cardiopathie congénitale peut influer sur l’expérience d’un enfant à l’école.</p><p>Cette page explique la manière dont une cardiopathie congénitale peut entraver le rendement scolaire de votre enfant et présente des manières de préparer votre enfant pour son retour à l’école.</p><h2> À retenir </h2> <ul><li>Une cardiopathie aura souvent des répercussions sur le rendement d’un élève à l’école, à la fois en classe et en dehors de celle-ci.</li> <li>Les enseignants doivent être au courant des restrictions en matière d’activité physique que doit observer un élève en raison d’une cardiopathie.</li> <li>Ils doivent comprendre qu’une intervention chirurgicale cardiaque va perturber le travail scolaire d’un élève et qu’elle peut aussi avoir d’autres effets physiques et comportementaux.</li> <li> En se coordonnant avec les parents des élèves et le personnel à la clinique de cardiologie chargée du suivi de l’enfant, les enseignants peuvent contribuer à la réussite des élèves atteints d’une cardiopathie. </li> </ul>
School and Children with Heart DiseaseSSchool and Children with Heart DiseaseSchool and Children with Heart DiseaseEnglishCardiologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)HeartCardiovascular systemConditions and diseasesAdult (19+)NA2009-12-14T05:00:00ZRoss Hetherington, PhD, C.Psych10.000000000000053.00000000000002157.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Learn how congenital heart disease can affect a child’s experience in school.</p><p> This page explains how congenital heart disease can affect your child's academic performance, and outlines ways you can prepare your child for their return to school.</p><h2> Key points </h2> <ul><li> A heart condition will often have some impact on a student’s performance at school, both in and out of the classroom.</li> <li> Teachers should be aware of any restrictions on physical activity a student has because of a heart condition.</li> <li> Teachers should understand that heart surgery will be disruptive to the student's school work and may also have other physical and behavioural effects.</li> <li> By co-ordinating with the student's parents and staff at the child’s cardiac clinic, teachers can help children with heart conditions succeed.</li> </ul>

 

 

École pour les enfants atteints d’une cardiopathie1705.00000000000École pour les enfants atteints d’une cardiopathieSchool for Children with Heart DiseaseÉFrenchCardiologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)HeartCardiovascular systemConditions and diseasesAdult (19+)NA2009-12-14T05:00:00ZRoss Hetherington, PhD, C.Psych10.000000000000053.00000000000002157.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Découvrez en quoi une cardiopathie congénitale peut influer sur l’expérience d’un enfant à l’école.</p><p>Cette page explique la manière dont une cardiopathie congénitale peut entraver le rendement scolaire de votre enfant et présente des manières de préparer votre enfant pour son retour à l’école.</p><h2> À retenir </h2> <ul><li>Une cardiopathie aura souvent des répercussions sur le rendement d’un élève à l’école, à la fois en classe et en dehors de celle-ci.</li> <li>Les enseignants doivent être au courant des restrictions en matière d’activité physique que doit observer un élève en raison d’une cardiopathie.</li> <li>Ils doivent comprendre qu’une intervention chirurgicale cardiaque va perturber le travail scolaire d’un élève et qu’elle peut aussi avoir d’autres effets physiques et comportementaux.</li> <li> En se coordonnant avec les parents des élèves et le personnel à la clinique de cardiologie chargée du suivi de l’enfant, les enseignants peuvent contribuer à la réussite des élèves atteints d’une cardiopathie. </li> </ul><h2>Quel sera le rendement de votre enfant à l'école?</h2><p>La plupart des enfants atteints d'une cardiopathie simple n'ont pas besoin de soins particuliers quand ils vont à l'école. Cependant, les enfants atteints d'une cardiopathie plus complexe peuvent présenter des signes qui nécessitent à l'occasion une attention. Ces signes comprennent ceux qui suivent. </p><ul><li>Cyanose : C’est une coloration bleutée des lèvres et des lits d’ongle qui peut être accentuée par l’exercice, mais qui ne devrait pas incommoder l’élève. Elle est causée par une baisse de l’oxygène dans la circulation sanguine dans le corps.</li><li>Fatigue accrue : Les enfants peuvent se fatiguer plus facilement ou être essoufflés après un exercice.</li><li>Susceptibilité accrue aux infections pulmonaires : Les élèves peuvent être plus susceptibles d’avoir des infections respiratoires communes, dont la bronchite et la pneumonie. Dans certains types de maladie cardiaque, trop de sang se rend aux poumons, ce qui les rend encore plus susceptibles aux infections.</li><li>Petite taille : Les enfants atteints d’une cardiopathie peuvent être plus courts ou légers que leurs camarades. Beaucoup d’enfants atteints d’une cardiopathie congénitale ont de la difficulté à prendre du poids.</li></ul><p>Si une cardiopathie congénitale ou son traitement a eu un effet négatif sur le développement cognitif, il deviendra évident à l'âge scolaire quand les enfants doivent atteindre des points de repère cognitifs et sociaux précis. Cela est beaucoup plus probable chez un enfant atteint d’une cardiopathie complexe. Par exemple, un enfant atteint d’une forme grave d’une cardiopathie congénitale, et qui a subi une procédure telle qu’une opération de Fontan, est plus susceptible d’avoir besoin d’une attention ou de soins particuliers à l’école. Les enfants atteints d’une transposition des gros vaisseaux ont des résultats globaux inférieurs aux examens d’arithmétique, d’apprentissage et de connaissances générales. De façon générale, les enfants atteints de maladies cyanogènes et d’une communication interventriculaire semblent avoir des capacités plus faibles en mathématiques, en lecture et en épellation. Une étude a révélé qu’environ un enfant sur trois atteints d’une cardiopathie congénitale complexe a besoin d’une aide supplémentaire à l’école. Une autre étude a révélé qu’environ 15 % étaient placés dans une classe d’éducation spécialisée. Un enfant atteint d’une cardiopathie congénitale pourrait être plus susceptible d’être inattentif ou hyperactif dans une classe. Pour ces raisons, et d’autres conséquences secondaires d’une cardiopathie congénitale telles que de multiples absences pour des rendez-vous chez le médecin ou une chirurgie, ou avoir des parents surprotecteurs, environ un enfant sur dix atteints d’une cardiopathie congénitale grave doit doubler une année.</p><h2>Ce que doit savoir l’enseignant de votre enfant</h2><p>Il est important que les enseignants connaissent la nature de la maladie d’un élève, et ses conséquences sur les activités scolaires. Par exemple, s’il n’y a que cinq minutes entre les cours, mais qu’un élève a besoin de dix minutes pour se déplacer d’une classe à l’autre, des arrangements peuvent être pris pour donner plus de temps à l’enfant pour qu’il se rende à sa classe et ne soit pas pénaliser parce qu’il a pris du temps supplémentaire. Les parents, les infirmières de la clinique de cardiologie et les médecins peuvent vous donner de l’information sur la santé de l’élève, le niveau d’activité permis, les médicaments et le traitement à venir.</p><h2>Le niveau d’activité permis de votre enfant</h2><p>Les niveaux d’activité permis sont déterminés par l’équipe de soins de santé de votre enfant. En général, les limites d’activité sont classées de la façon qui suit.</p><ul><li>Complète : L’enfant peut faire de l’exercice à son gré et participer pleinement à tous les sports.</li><li>Aucun sport de compétition : L’enfant peut faire de l’exercice, mais il ne peut participer à des courses, à des jeux organisés ou à des sports d’équipe.</li><li>Limitée : Veuillez obtenir les directives précises auprès du médecin de votre enfant.</li></ul><p>Si vous avez des questions au sujet des limites d’activité, veuillez communiquer avec le médecin de votre enfant, ou parler aux membres du personnel à la clinique de cardiologie de votre enfant. </p><h2>Les médicaments de votre enfant à l’école</h2><p>Les médicaments sont habituellement pris à la maison. Dans les situations où les enfants doivent prendre des médicaments pendant qu’ils sont à l’école, il est utile de prendre des arrangements avec les membres du conseil scolaire. L’enseignant devrait être tenu au courant des médicaments que prend votre enfant et de leur but précis.</p><h2>Tenir l’enseignant de votre enfant au courant</h2><p>Une communication continue avec les enseignants de votre enfant permettra de les tenir au courant des plans, s’il y en a, pour l’hospitalisation à venir de votre enfant. Cette information peut aider l’enseignant à cerner les besoins et les inquiétudes de votre enfant et à y répondre. La perspective d’une hospitalisation ou d’une chirurgie peut créer de l’anxiété, ce qui entraîne parfois des changements de comportement et de rendement à l’école. </p><h2>Que faire si votre enfant doit subir une chirurgie</h2><p>Pour aider votre enfant à se préparer à la chirurgie, vous pouvez discuter de la date de la chirurgie, de sa raison, de la durée proposée de l’hospitalisation, et du temps nécessaire pour se rétablir avant son retour à l’école. Vous pouvez également communiquer cette information avec l’enseignant de votre enfant et déterminer s’il peut discuter de la chirurgie avec votre enfant ou ses camarades. </p><p>Pour maintenir un certain degré de normalité dans la vie de l’enfant, le personnel de nombreux hôpitaux compte un enseignant pour aider votre enfant à se tenir à jour dans son travail scolaire. Si votre enfant doit rester à l’hôpital plus que deux semaines, la poursuite du travail scolaire peut parfois être organisée. </p><p>Un enfant à l’hôpital peut tirer avantage de la communication avec ses camarades de classe. Parlez à l’enseignant de votre enfant au sujet de façons de faire participer les camarades de votre enfant. Cela peut prendre la forme de cartes de souhaits de rétablissement ou d’audiocassettes envoyées à l’hôpital ou de visites une fois le patient de retour à la maison.</p><h2>Le retour à l’école après la chirurgie : notes aux enseignants</h2><p>En général, les enfants se rétablissent à la maison pendant environ deux semaines après une chirurgie cardiaque. Un retour progressif à l’école et aux autres activités normales est habituellement recommandé. Par exemple, un élève peut d’abord aller aux cours pendant des demi-journées pour les premières journées de son retour à l’école.</p><h2>Changements de comportement possibles</h2><p>Vous pouvez constater une amélioration de l’énergie ou du niveau d’activité d’un enfant après une chirurgie. Il est important que vous discutiez avec les parents, ou que vous et les parents discutiez avec le personnel médical ou infirmier de la clinique de cardiologie de l’enfant, en ce qui concerne tout changement des limites fixées en ce qui concerne les activités de l’élève.</p><p>Vous pouvez constater des changements de comportement quand l’enfant retourne à l’école. Ces changements peuvent survenir en réponse à l’hospitalisation. Ils sont habituellement temporaires. Certains enfants auront besoin davantage de votre temps et de votre attention qu’avant la chirurgie. D’autres font des cauchemars et ont des structures du sommeil perturbées, et se fatiguent plus rapidement qu’à l’habitude. Toutes ces choses peuvent avoir une incidence sur leur comportement à l’école.</p><h2>Répercussions physiques et mentales possibles en raison de la chirurgie</h2><p>Selon le type et la complexité de la chirurgie, certains élèves peuvent avoir des problèmes de vision, des troubles neurologiques, ou des retards de motricités globale et fine. Cela peut être plus commun à la suite d’une chirurgie à cœur ouvert. Ces déficits peuvent avoir des répercussions sur le fonctionnement quotidien d’un enfant, et sur le bien-être social et affectif. Une détection rapide des déficits dans l’un ou l’autre de ces domaines peut mener à des interventions précoces et à de meilleurs résultats. </p><h2>Soutien de la part des enseignants et du conseil scolaire</h2><p>Les élèves atteints d’une cardiopathie congénitale ont besoin de votre soutien pour développer leur plein potentiel académique, étant donné que les limites physiques peuvent les exclure de certains types d’emploi. Votre aide est essentielle. Si un élève a des besoins particuliers découlant d’un problème cardiaque, il devrait être acheminé pour un examen par le comité d’école ou le comité de la direction approprié. Veuillez discuter des besoins de votre élève avec les parents, ou avec les parents, parlez au personnel médical ou infirmier à la clinique de cardiologie de l’enfant. </p><h2>Ce qui peut être fait si votre enfant à des troubles d’apprentissage</h2><p>L’expérience a révélé que la meilleure façon d’enseigner aux enfants est d’utiliser un enseignement direct individuel. Si actuellement votre enfant ne reçoit pas de ressources supplémentaires à l’école, informez-vous pour savoir ce qu’il peut avoir, et trouvez des façons de vous assurer qu’il reçoit de l’aide lorsque c’est nécessaire.</p><p>Une intervention précoce est importante. Dans certains cas, une rencontre avec un neuropsychologue peut être utile. Le médecin peut effectuer certains examens et déterminer où se trouve le problème, et vous communiquer l’information. En général, les enfants à la maternelle et en première année doivent développer autant que possible leurs compétences de base en lecture, en écriture et en mathématique, même plus que le font leurs camarades. Un tutorat complémentaire et d’autres soutiens sont importants même à ce stade, avant de constater des changements.</p><p>Dans la classe, discutez des suggestions qui suivent avec les enseignants.</p><ul><li>Asseoir votre enfant près de l’avant de la classe pour aider à la concentration et éviter la distraction.</li><li>Donner moins de travail écrit.</li><li>Utiliser des outils visuels pour enseigner, tels que des graphiques et des illustrations.</li><li>Utiliser des manuels enregistrés.</li><li>Allouer du temps supplémentaire pour les examens et les devoirs.</li><li>Donner de l’aide supplémentaire pour les domaines difficiles.</li><li>Élaborer un régime d’enseignement modifié.</li><li>Donnez une éducation spécialisée.</li><li>Demander à l’enseignant de « vérifier » auprès de votre enfant chaque jour pour s’informer de son rendement.</li></ul><p>Dans certains cas, une éducation spécialisée peut être nécessaire. Les enfants plus âgés ayant de la difficulté à l’école peuvent bien réussir dans un programme de formation particulier à l’école secondaire.</p><p>À la maison, les enfants peuvent tirer avantage d’un milieu riche en langue et en nombres. Autant que possible, lisez beaucoup d’histoires, faites des rimes de nombres et comptez ensemble, et travaillez sur des cahiers d’exercices en mathématiques et en lecture. Cela aidera. Les frères et sœurs d’âge scolaire peuvent également aider. Les enseignants ou une personne-ressource de l’école peuvent être en mesure de recommander de bonnes ressources à utiliser à la maison.</p><p>Enfin, vous pouvez aider votre enfant à trouver une aptitude, un intérêt ou un passe-temps dans lequel il excelle. Par exemple, la créativité de votre enfant en art, en danse ou dans un instrument de musique peut être la même que celle des autres enfants ou même supérieure à la leur. Mettez l’accent sur les réussites de votre enfant.</p><p>Les enfants peuvent trouver difficile d’apprendre une deuxième ou une troisième langue. Cela peut être un problème pour les familles qui parlent plus d’une langue, ou qui ne parlent pas anglais à la maison. L’équipe traitante de votre enfant peut avoir des suggestions pour régler ce problème.</p><p>Voici certains des troubles de l’apprentissage que peuvent présenter les enfants.</p><ul><li>Difficultés en écriture</li><li>Difficultés en épellation</li><li>Difficultés en lecture</li><li>Difficultés en mathématiques</li><li>Troubles d’attention et de concentration, comme lorsqu’un enfant est inattentif, hyperactif ou les deux. Il est possible qu’il ne soit pas capable de se concentrer pendant de longues périodes de temps.</li><li>Lenteur à exécuter des tâches comparativement aux autres enfants.</li><li>Difficultés de mémoire. Par exemple, un enfant peut étudier un sujet, mais ne pas s’en rappeler la journée suivante.</li><li>Difficulté de planification et d’organisation, comme lorsqu’un enfant a de la difficulté à terminer des devoirs, à exprimer des idées par écrit ou oralement, ou à trouver le chemin pour se rendre à l’école.</li></ul><h2>Les répercussions des troubles de l’apprentissage sur le plan affectif</h2><p>Même si la majorité des enfants atteints d’une cardiopathie congénitale semblent fonctionner au niveau normal, certains enfants présentent un risque plus élevé de développer de troubles affectifs. Si votre enfant développe des troubles de l’apprentissage en raison d’une maladie cardiaque ou de son traitement, il peut devenir frustré ou en colère contre lui-même. Les tâches qu’il faisait auparavant de façon automatique peuvent devenir plus difficiles. Il peut constater que ces camarades progressent plus rapidement qu’il le peut. Quand cette colère n’est pas exprimée, il peut en découler de l’anxiété et une dépression. Les difficultés des enfants à l’école ne peuvent ne pas être clairement évidentes dans la classe étant donné que les enfants atteints d’une cardiopathie congénitale intériorisent leurs émotions et gardent leur anxiété et leurs peurs pour eux-mêmes.</p><p>Il peut être utile de parler à votre enfant de ces difficultés, pour comprendre la façon dont il se sent, et pour trouver la façon de l’aider à gérer des difficultés. Voici des idées qui peuvent aider votre enfant. </p><ul><li>Mettez l’accent sur les aptitudes et les talents de votre enfant. Cela peut aider à renforcer la créativité. Envisagez de lui donner des occasions de montrer ses aptitudes.</li><li>Intervenez pour votre enfant à l’école. Le fait de créer un milieu de soutien à l’école, avec son enseignant et ses camarades, facilitera la vie scolaire de votre enfant. On l’aidera avec son apprentissage quand d’autres ressources sont accessibles.</li><li>Mettez l’accent sur la personnalité de votre enfant. Plutôt que de cibler ses notes, faites l’éloge du comportement et des efforts de votre enfant, lorsque c’est approprié.</li></ul><h2>Parents en santé, enfants en santé</h2><p>L’attitude parentale et le soutien familial pour répondre aux besoins psychologiques et affectifs de l’enfant atteint d’une cardiopathie congénitale sont tout aussi importants, et parfois plus, que les soins médicaux et l’enseignement que reçoit l’enfant. La perspective du parent peut jouer un rôle important dans le développement affectif et l’adaptation psychologique à long terme des enfants. Par exemple, un parent surprotecteur ou trop anxieux peut entraver involontairement le développement d’un enfant. Par conséquent, il est important que le parent soit guidé et informé par un fournisseur de soins de santé pendant chaque stade du développement de l’enfant.</p><p>Il est également important de surveiller la santé du parent, étant donné que le bien-être parental semble lié à l’adaptation psychologique chez les enfants atteints d’une cardiopathie congénitale. Cela est particulièrement important étant donné que les parents d’enfants atteints d’une cardiopathie congénitale présentent généralement des risques plus élevés de détresse et de désespoir que les parents d’enfants en santé.</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/school_and_children_with_heart_disease.jpg

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.