AboutKidsHealth (FR) AKH-Article

 

 

ConvulsionsCConvulsionsSeizuresFrenchNeonatology;NeurologyPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months)BrainNervous systemConditions and diseasesPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZHilary Whyte, MSc, MB, BCh, BAO, MRCPI, FRCPC12.000000000000043.0000000000000615.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez en plus au sujet des convulsions présentes chez les bébés prématurés, et leur traitement. Lors de convulsions le cerveau transmet une grande quantité de signaux contradictoires dans tout le cerveau en même temps.</p><p>Une des principales fonctions du cerveau est de recevoir, d’interpréter et de transmettre de l’information. L’information parvient de l’extérieur du corps par la vue, l’ouïe, l’odorat et ainsi de suite. À l’intérieur du cerveau, cette information est transmise sous formes d’impulsions électriques qui sont retransmises de part et d’autre par des cellules spécialisées appelées neurones. Lors de convulsions, le cerveau fait des ratés, envoyant une quantité impressionnante de signaux contradictoires dans tout le cerveau à la fois.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les facteurs de risques de convulsions chez les bébés comprennent l’asphyxie intra-utérine ou au cours de l’accouchement, des infections telles que la méningite, des déséquilibres métaboliques ou des saignements dans les ventricules du cerveau.</li> <li>Les symptômes de convulsions chez les bébés prématurés comprennent de l’apnée, des spasmes des bras ou des jambes, des battements de paupières, des cambrures du dos et un mouvement rythmique des bras ou des jambes.</li> <li>Les bébés prématurés qui ont des convulsions ne souffrent pas nécessairement d’épilepsie; ils peuvent avoir une ou deux convulsions dans les jours suivant leur naissance et ne plus jamais avoir de convulsions pour le reste de leur vie.</li> <li>Les convulsions sont généralement traitées avec des médicaments en fonction de leur gravité et de leur durée.</li></ul>
SeizuresSSeizuresSeizuresEnglishNeonatology;NeurologyPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months)BrainNervous systemConditions and diseasesPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZHilary Whyte, MSc, MB, BCh, BAO, MRCPI, FRCPC12.000000000000043.0000000000000615.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Learn about seizures occurring in premature babies, and treatment. During a seizure the brain sends conflicting signals through the brain all at once.</p><p>One of the prime functions of the brain is to receive, interpret, and send information. From the outside of the body, this information comes in the form of sight, sounds, smells, and so on. Within the brain, this information is passed along in the form of electrical signals relayed back and forth by specialized cells called neurons. During a seizure, the brain misfires, sending overwhelming amounts of conflicting signals through the brain at the same time. </p><h2>Key points</h2> <ul><li>Risk factors for seizures in babies include asphyxia in the womb or during birth, infections such as meningitis, metabolic imbalances, or bleeding into the ventricles of the brain.</li> <li>Signs of seizures in premature babies include apnea, twitching of arms or legs, fluttering of eyelids, arching of the back and rhythmic arm or leg movement.</li> <li>Premature babies who have seizures do not necessarily have epilepsy; they may have one or two seizures in the days following birth and never have another seizure for the rest of their lives.</li> <li>Seizures are usually treated with medications depending on the severity and duration of the seizures.</li></ul>

 

 

Convulsions1773.00000000000ConvulsionsSeizuresCFrenchNeonatology;NeurologyPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months)BrainNervous systemConditions and diseasesPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZHilary Whyte, MSc, MB, BCh, BAO, MRCPI, FRCPC12.000000000000043.0000000000000615.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez en plus au sujet des convulsions présentes chez les bébés prématurés, et leur traitement. Lors de convulsions le cerveau transmet une grande quantité de signaux contradictoires dans tout le cerveau en même temps.</p><p>Une des principales fonctions du cerveau est de recevoir, d’interpréter et de transmettre de l’information. L’information parvient de l’extérieur du corps par la vue, l’ouïe, l’odorat et ainsi de suite. À l’intérieur du cerveau, cette information est transmise sous formes d’impulsions électriques qui sont retransmises de part et d’autre par des cellules spécialisées appelées neurones. Lors de convulsions, le cerveau fait des ratés, envoyant une quantité impressionnante de signaux contradictoires dans tout le cerveau à la fois.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les facteurs de risques de convulsions chez les bébés comprennent l’asphyxie intra-utérine ou au cours de l’accouchement, des infections telles que la méningite, des déséquilibres métaboliques ou des saignements dans les ventricules du cerveau.</li> <li>Les symptômes de convulsions chez les bébés prématurés comprennent de l’apnée, des spasmes des bras ou des jambes, des battements de paupières, des cambrures du dos et un mouvement rythmique des bras ou des jambes.</li> <li>Les bébés prématurés qui ont des convulsions ne souffrent pas nécessairement d’épilepsie; ils peuvent avoir une ou deux convulsions dans les jours suivant leur naissance et ne plus jamais avoir de convulsions pour le reste de leur vie.</li> <li>Les convulsions sont généralement traitées avec des médicaments en fonction de leur gravité et de leur durée.</li></ul><p>Bien que la médecine comprenne assez bien ce qui se passe dans le cerveau pendant les convulsions, on ne connait pas aussi bien ce qui fait que les gens sont à risques de convulsions ni ce qui les déclenche. Certaines convulsions se produisent sans aucune raison directement apparente; certaines convulsions sont récurrentes tandis que d’autres cesseront; et l’effet des convulsions peut progresser ou demeurer inchangée au fil du temps. Chez le nouveau-né, les convulsions ne sont pas nécessairement suivies du développement de l’épilepsie. Plusieurs cesseront subitement après la période néo-natale. </p> <p>Malgré cela, nous savons que les bébés qui ont subi une asphyxie grave dans l’utérus ou durant la naissance, ainsi que ceux qui ont une infection telle que la méningite sont à risque d’avoir des convulsions. De plus, des débalancements métaboliques, tels que des niveaux élevés ou faibles de sodium ou de calcium entre autres, peuvent créer un risque de convulsions chez le bébé. Ces types de débalancements métaboliques peuvent être attribués à une immaturité des reins et des systèmes hormonaux ou métaboliques. Les bébés qui ont subi une hémorragie intraventriculaire grave (HIV), ou un saignement dans les ventricules du cerveau, présentent aussi des risques de convulsions.</p> <p>Chez les adultes, les convulsions peuvent prendre plusieurs formes : certains peuvent perdre contrôle de leur corps et entrer dans des convulsions rythmiques pour une courte période de temps ou leur regard peut tout simplement se fixer comme s’ils étaient en train de rêvasser. Lorsqu’un bébé prématuré a des convulsions, il s’agit généralement d’un événement plus discret. Les signes courants incluent :</p> <ul> <li>l’apnée, ou absence d’effort pour respirer;</li> <li>la fibrillation des bras ou des jambes;</li> <li>le battement des paupières;</li> <li>le cambrement du dos;</li> <li>des mouvements rythmiques des bras et des jambes, ressemblant parfois à l’action de pédaler, de ramer ou de nager.</li></ul> <p>Lors de convulsions, le cerveau utilise une quantité appréciable d’énergie. La consommation d’oxygène et de glucose est élevée, allant dans certains cas jusqu’à priver le cerveau de ces substances essentielles. Pour cette raison, des convulsions longues et soutenues sont potentiellement plus dangereuses que de courts épisodes. </p> <p>Dans le cas de bébés prématurés, la plupart des convulsions ne sont pas associées à l’épilepsie. L’épilepsie est une condition permanente, toute la vie durant; les bébés prématurés qui ont un ou deux épisodes de convulsions dans les jours suivant la naissance peuvent ne jamais en avoir d’autres et ne souffrent généralement pas d’épilepsie. </p> <p>Les convulsions sont habituellement traitées par des sédatifs pour le cerveau, comme le phenobarbital ou d’autres médicaments anticonvulsivants. Dans plusieurs cas, une seule dose suffit et plusieurs bébés prématurés qui subissent des convulsions n’éprouveront pas d’épisodes subséquents. Il est parfois impossible d’éliminer toutes les convulsions et on ne peut administrer de grandes doses de médicament; peu de bébés poursuivent l’usage des médicaments pour des périodes prolongées. Bien que le phenobarbital fonctionne bien pour éliminer les convulsions en endormant le cerveau, cette sédation peut avoir un effet négatif qui réduit les avantages que la prévention ou l’atténuement des convulsions pourrait avoir. Pour cette raison, toute décision relative à un traitement doit être évaluée ainsi que ses risques. Quelquefois, des convulsions brèves et isolées, celles qui sont de très courte durée et qui ne produisent que des effets mineurs, peuvent ne pas être traitées, puisque le risque de dépression respiratoire ou d’hypotension artérielle constituent un risque plus élevé. </p> <h4>Pour de plus amples renseignements</h4> <ul> <li><a href="/Article?contentid=1809&language=French">Diagnostique des convulsions</a></li> <li><a>Traitement des convulsions</a></li></ul>

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.