AboutKidsHealth (FR) AKH-Article

 

 

Soins continus des problèmes respiratoiresSSoins continus des problèmes respiratoiresOngoing care of breathing problemsFrenchRespiratoryPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months)LungsRespiratory systemHealthy living and preventionPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZAndrew James, MBChB, MBI, FRACP, FRCPC12.000000000000042.00000000000001094.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Lisez au sujet des options de soins continus pour les problèmes respiratoires du bébé prématuré. La maladie pulmonaire chronique, l’oxygène d’appoint, et la ventilation y sont présentés.</p><p>La première chose que les parents peuvent faire avant d’amener à la maison leur bébé prématuré qui a subi des problèmes respiratoires à l’unité néonatale des soins intensifs (UNSI), est de nettoyer la maison et d’enlever les sources de pollution de l’air. Les allergènes potentiels devraient être éliminés et il devrait être interdit de fumer dans la maison. Selon les circonstances, les parents peuvent aussi envisager de ne pas avoir d’animaux domestiques.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>La maladie pulmonaire chronique est la cause la plus courante de réadmission à l’hôpital au cours de la première année d’un bébé prématuré.</li> <li>Les symptômes de détresse respiratoire comprennent la rétraction de la paroi thoracique lors des inspirations, la respiration accélérée, le battement des ailes du nez et un changement dans la couleur du bébé ou de son niveau de conscience.</li> <li>Si le bébé obtient son congé de l’hôpital accompagné d’oxygène d’appoint ou de médicaments spécifiques, les parents devront apprendre à bien s’en servir.</li></ul>
Ongoing care of breathing problemsOOngoing care of breathing problemsOngoing care of breathing problemsEnglishRespiratoryPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months)LungsRespiratory systemHealthy living and preventionPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZAndrew James, MBChB, MBI, FRACP, FRCPC12.000000000000042.00000000000001094.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Read about ongoing care options for a premature baby's breathing problems. CLD, supplemental oxygen, and ventilation are discussed.</p><p>The first thing that parents can do before bringing home a premature baby who has had lung complications in the NICU, is to clean the house and remove air pollution sources. Potential allergens should be removed and smoking should not be allowed in the house. Depending on the circumstances, parents may also want to consider not having a pet. </p><h2>Key points</h2> <ul><li>Chronic lung disease (CLD) is the most common reason for re-hospitalization during the first year of a premature baby’s life.</li> <li>Signs of respiratory distress include indrawing, increased respirations, nostril flaring, and a change in baby's colour or level of awareness.</li> <li>If a baby is sent home with supplemental oxygen or specific medications, parents must learn how to properly use them.</li></ul>

 

 

Soins continus des problèmes respiratoires1862.00000000000Soins continus des problèmes respiratoiresOngoing care of breathing problemsSFrenchRespiratoryPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months)LungsRespiratory systemHealthy living and preventionPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZAndrew James, MBChB, MBI, FRACP, FRCPC12.000000000000042.00000000000001094.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Lisez au sujet des options de soins continus pour les problèmes respiratoires du bébé prématuré. La maladie pulmonaire chronique, l’oxygène d’appoint, et la ventilation y sont présentés.</p><p>La première chose que les parents peuvent faire avant d’amener à la maison leur bébé prématuré qui a subi des problèmes respiratoires à l’unité néonatale des soins intensifs (UNSI), est de nettoyer la maison et d’enlever les sources de pollution de l’air. Les allergènes potentiels devraient être éliminés et il devrait être interdit de fumer dans la maison. Selon les circonstances, les parents peuvent aussi envisager de ne pas avoir d’animaux domestiques.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>La maladie pulmonaire chronique est la cause la plus courante de réadmission à l’hôpital au cours de la première année d’un bébé prématuré.</li> <li>Les symptômes de détresse respiratoire comprennent la rétraction de la paroi thoracique lors des inspirations, la respiration accélérée, le battement des ailes du nez et un changement dans la couleur du bébé ou de son niveau de conscience.</li> <li>Si le bébé obtient son congé de l’hôpital accompagné d’oxygène d’appoint ou de médicaments spécifiques, les parents devront apprendre à bien s’en servir.</li></ul><h2>Soins continus de la maladie pulmonaire chronique</h2><p>La maladie pulmonaire chronique est la cause la plus courante de réadmission à l’hôpital au cours de la première année d’un bébé prématuré. Les bébés qui ont eu des conditions pulmonaires et qui ont eu recours à la ventilation artificielle à l’UNSI auront besoin de soins continus, préférablement dans une clinique pulmonaire s’il en existe une dans la région. Au minimum, les parents devraient avoir en leur possession tous les documents médicaux du bébé, y compris les radiographies, et tenter de trouver un pédiatre qui pourra donner les soins médicaux après le congé. Habituellement, il est préférable qu’un seul professionnel des soins de santé assure le suivi. Ce professionnel aura une meilleure compréhension du bébé et de sa condition, atténuant les possibilités qu’une évaluation comme une radiographie ou un test de la fonction respiratoire soit mal interprétée.</p><h3>Maladie pulmonaire chronique et infection</h3><p>Bien que tous les bébés soient à risque, les bébés atteints de la maladie pulmonaire chronique ont un risque plus élevé d’infections pulmonaires courantes au cours de la petite enfance. Plusieurs actions peuvent réduire le risque. Premièrement, les parents peuvent pendre des mesures pour réduire les probabilités que le bébé soit exposé à un agent infectieux. Cela peut inclure réduire les visites à la maison tout particulièrement pendant les mois d’hiver lorsque les infections virales sont plus courantes. Deuxièmement, les parents devraient s’assurer que leur bébé est immunisé contre la coqueluche, la diphtérie, et d’autres infections graves.</p><p>Le virus respiratoire syncytial (RS) est une infection courante des voies respiratoires pour tous les groupes d’âge. L’infection se produit le plus souvent, et est la plus grave, chez les jeunes bébés âgés de trois à six mois. Les bébés ayant des poumons affaiblis sont plus à risque d’effets graves du virus. Près de 60 % des bébés sont infectés au cours de la première année de vie.</p><p>La protection contre le RS est recommandée pour tous les bébés à risque élevé durant l’hiver. Les bébés considérés à risque élevé pour l’infection du RS incluent les bébés prématurés nés avant la 35<sup>e</sup> semaine de gestation et les bébés ayant une cardiopathie congénitale majeure. L’immunisation passive avec un anticorps contre le RS est inoculée par injection intramusculaire chaque mois pendant la saison hivernale. Un médicament appelé palivizumab est l’approche courante pour prévenir l’infection du RS. </p><h2>Ventilation et oxygène d’appoint</h2> <p>Les bébés vont rarement au domicile familial en ayant encore besoin de ventilation. Cependant, certains bébés prématurés iront au domicile familial avec de l’oxygène d’appoint. L’oxygène d’appoint est livré par une pince nasale et augmente tout simplement la quantité d’oxygène dans l’air que le bébé respire sans gêner sa respiration spontanée du bébé.</p><p>Si le bébé s’en va au domicile familial avec de l’oxygène d’appoint, les parents devront apprendre à utiliser l’équipement. Ils devront le préparer pour qu’il soit disponible en tout temps, en commençant par l’arrivée initiale du bébé au domicile familial. De plus, les parents devront considérer comment payer pour l’équipement et le service. Une infirmière de sortie de l’hôpital ou un membre du personnel de la clinique pulmonaire devrait être en mesure de vous aider.</p><p>Il n'est pas difficile d’apprendre à utiliser l’oxygène d’appoint, cependant, il faut un certain effort. De plus, les bébés utilisant l’oxygène d’appoint auront probablement besoin d’une certaine forme de soins à domicile. Cela, jumelé avec le besoin d’avoir des gens qui viennent remplacer les bonbonnes à oxygène et peut-être voir à la maintenance de l'appareil, signifie que l'intimité de la famille sera compromise.</p><p>Les bébés qui utilisent de l’oxygène d’appoint sont aussi suivis pour s'assurer que les niveaux d'oxygène dans le corps demeurent appropriés. Cela est généralement accompli à l'aide de l'oxymétrie de pouls, un petit appareil non invasif qui est attaché au doigt ou à l’orteil du bébé. Une lumière traverse le doigt et mesure la quantité d’oxygène dans le sang. Une alarme sonne si le niveau d’oxygène descend sous le niveau désiré.</p><p>L’oxygène en quantités concentrées est potentiellement dangereux et toute flamme nue doit être évitée dans la maison.</p><p>Habituellement, les bébés sont sevrés graduellement de l’oxygène d’appoint. Ce processus peut s’échelonner sur quelques mois, et jusqu’à plusieurs mois, et quelques fois encore plus longtemps. Aux visites de suivi, le personnel de soins de santé réduit le flux d'oxygène en surveillant la quantité d'oxygène dans le corps du bébé, et examine ce qui se passe. Avec le temps, les bébés pourront passer de plus en plus de temps sans oxygène d’appoint, jusqu’à ce qu’ils atteignent un moment où ils n’en auront plus besoin du tout.</p><h2>Quand s’inquiéter de troubles respiratoires?</h2><p>Les parents de bébés prématurés ayant des poumons affaiblis devraient apprendre à reconnaître les signes de détresse respiratoire. Habituellement, ceux-ci incluent :</p><ul><li>l’inspiration, qui est une rétraction de la peau entre les côtes ou au-dessus de la trachée lors de la respiration;</li><li>la respiration accélérée;</li><li>le battement des ailes du nez;</li><li>un changement dans la couleur du bébé ou de son niveau de conscience.</li></ul><p>La détresse respiratoire est une urgence et requiert une attention médicale immédiate. La détresse respiratoire peut se produire à la suite d’une infection respiratoire courante.</p><h2>Apnée</h2><p>L’apnée, ou une brève pause entre les respirations, est fréquente et n’est souvent pas problématique. Cependant, si un bébé souffre d’apnée associée à un changement de couleur, les parents devraient consulter un médecin immédiatement. Des moniteurs d’apnée sont disponibles pour le domicile; cependant, leur utilité à réduire le risque de conséquences de l’apnée menaçant la vie demeure douteuse. Par conséquent, ces appareils ne sont que rarement recommandés.</p><p>L’apnée peut se produire en raison de signaux mélangés du cerveau, ce qui s'appelle apnée centrale, ou il peut être causé par une obstruction. Si un bébé tente de respirer, mais que l'air ne se rend pas aux poumons, c’est probablement signe d’une obstruction qui doit être retirée immédiatement. De plus, si le bébé prend des respirations haletantes, cela peut être un signe d’obstruction puisque ce comportement compense le manque d’oxygène qui se rend aux poumons. </p><h2>Médicaments</h2><p>On peut prescrire des médicaments à être inhalés par le bébé prématuré, comme le Ventolin (albutérol ou salbutamol) ou des stéroïdes, qui sont des traitements qui doivent être continués lorsque le bébé est à la maison. Les parents doivent apprendre à utiliser l’inhalateur pour bébé et s’assurer que la réserve de médicament à inhaler est suffisante. Ces médicaments à inhaler travaillent à réduire l’inflammation des tissus des poumons et dilatent les voies respiratoires, et par conséquent, améliorent la respiration. Parce qu’un bébé suit ce genre de traitement, cela ne veut pas dire qu’il aura à utiliser des inhalateurs toute sa vie. La plupart des enfants recouvrent la santé suffisamment pour ne plus nécessiter de médicaments à inhaler.</p><h4>Pour de plus amples renseignements</h4><ul><li> <a href="/Article?contentid=1763&language=French">Respiration</a></li><li> <a href="/Article?contentid=1795&language=French">Diagnostic des problèmes respiratoires</a></li><li> <a href="/Article?contentid=1835&language=English">Traitement des problèmes respiratoires</a></li></ul>

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.