Soins continus des troubles du cerveau et du comportementSSoins continus des troubles du cerveau et du comportementOngoing care of brain and behaviour problemsFrenchNeurologyPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months)BrainNervous systemHealthy living and preventionPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZHilary Whyte, MSc, MB, BCh, BAO, MRCPI, FRCPC12.000000000000042.0000000000000548.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Lisez au sujet des soins continus relatifs aux problèmes du cerveau et du comportement qui peuvent survenir chez votre bébé prématuré. Les complications reliées à une dérivation sont présentées.</p><p>Il est probable que la plus grande inquiétude des parents de bébés prématurés soit qu'il y a des lésions au cerveau et que le bébé ne se développe pas normalement. Selon ce qu’il aura vécu à l’unité néonatale des soins intensifs (UNSI), il peut être impossible d’émettre de prédire raisonnablement les capacités physiques, mentales, et comportementales de votre bébé prématuré.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Il est très difficile de prédire les répercussions d’une lésion cérébrale chez un bébé puisque les invalidités causées par une lésion cérébrale peuvent prendre plusieurs mois à se manifester.</li> <li>Des examens périodiques du cerveau du bébé seront effectués afin d’évaluer si une intervention est nécessaire, comme une dérivation chirurgicale.</li> <li>Les complications reliées à une dérivation sont habituellement occasionnées par une obstruction de la tubulure ou par une infection.</li></ul>
Ongoing care of brain and behaviour problemsOOngoing care of brain and behaviour problemsOngoing care of brain and behaviour problemsEnglishNeurologyPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months)BrainNervous systemHealthy living and preventionPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZHilary Whyte, MSc, MB, BCh, BAO, MRCPI, FRCPC12.000000000000042.0000000000000548.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Read about ongoing care for brain and behavior difficulties that may arise for your premature baby. Complications caused by a shunt are discussed.</p><p>Probably the biggest fear parents of premature babies have is that there has been some sort of lasting damage to the brain and the baby will not develop normally. Depending on their experience in the Neonatal Intensive Care Unit (NICU), a reasonable prediction of your baby’s abilities in terms of physical, mental, or behavioural ability may not be possible. </p><h2>Key points</h2> <ul><li>It is very difficult to predict the outcome for a baby with a brain injury, as disability from brain injury can take months to appear.</li> <li>Sequential scans of the baby’s brain will be done to evaluate whether there is a need for an intervention such as shunt surgery.</li> <li>Complications from a shunt can occur and are usually caused by blockage in the tubing or an infection.</li></ul>

 

 

Soins continus des troubles du cerveau et du comportement1865.00000000000Soins continus des troubles du cerveau et du comportementOngoing care of brain and behaviour problemsSFrenchNeurologyPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months)BrainNervous systemHealthy living and preventionPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZHilary Whyte, MSc, MB, BCh, BAO, MRCPI, FRCPC12.000000000000042.0000000000000548.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Lisez au sujet des soins continus relatifs aux problèmes du cerveau et du comportement qui peuvent survenir chez votre bébé prématuré. Les complications reliées à une dérivation sont présentées.</p><p>Il est probable que la plus grande inquiétude des parents de bébés prématurés soit qu'il y a des lésions au cerveau et que le bébé ne se développe pas normalement. Selon ce qu’il aura vécu à l’unité néonatale des soins intensifs (UNSI), il peut être impossible d’émettre de prédire raisonnablement les capacités physiques, mentales, et comportementales de votre bébé prématuré.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Il est très difficile de prédire les répercussions d’une lésion cérébrale chez un bébé puisque les invalidités causées par une lésion cérébrale peuvent prendre plusieurs mois à se manifester.</li> <li>Des examens périodiques du cerveau du bébé seront effectués afin d’évaluer si une intervention est nécessaire, comme une dérivation chirurgicale.</li> <li>Les complications reliées à une dérivation sont habituellement occasionnées par une obstruction de la tubulure ou par une infection.</li></ul><p>L’étendue des lésions cérébrales révélées par l'imagerie médicale telle que l'échographie transfontanelle et imagerie de résonnance magnétique (IRM) ne permet pas nécessairement de prédire les habiletés futures de l’enfant. Prédire l’effet futur d’un type particulier de gravité de lésion cérébrale peut être assez juste dans certains cas, surtout dans le cas de lésions graves. Par contre, un pronostic peut être inexact, surtout si la lésion semble légère à l’imagerie du cerveau.</p> <p>Par ailleurs, une incapacité découlant d’une lésion cérébrale n’est habituellement pas apparente immédiatement, mais mettra plusieurs mois à apparaître.</p> <p>Les lésions cérébrales ont tendance à entrer dans la catégorie « le dommage est fait et il est impossible à régler », en ce sens que le dommage physique ne peut pas être réparé. Cela se traduira-t-il par une incapacité? Rien n'est moins sûr. Il n’y a habituellement pas de risque de nouvelle lésion chez un bébé prématuré qui a subi des lésions au cerveau, mais l'étendue des dommages peut ne pas être apparente immédiatement. Donc, des examens périodiques du cerveau du bébé seront effectués pour évaluer s’il y a nécessité d’intervention comme une chirurgie pour la mise en place d’une dérivation du liquide céphalorachidien. Dans ce cas, le sang dans les cavités à l’intérieur du cerveau, nommées ventricules, empêche la circulation du liquide céphalorachidien et occasionne une augmentation de la pression. Cette pression doit être diminuée en plaçant un petit cathéter, nommé dérivation, à l'intérieur du cerveau en drainant le surplus de fluide vers une autre partie du corps, habituellement l'abdomen.</p> <h2>Complications reliées à une dérivation</h2> <p>Si votre enfant commence à avoir des maux de tête, de la douleur à la nuque, des nausées, des vomissements, des pertes de conscience, ou des convulsions, il peut avoir des complications reliées à sa dérivation, s’il en a une. Un autre signe de problème possible relié à une dérivation est le développement de syringomyélie, soit une accumulation de liquide céphalorachidien dans une cavité du canal rachidien, diminuant la sensation au niveau du cou, des épaules et du haut des bras, ou d'une faiblesse au niveau des bras ou des jambes. D'autres symptômes plus discrets peuvent inclure une diminution de la fonction intellectuelle ou au rendement scolaire.</p> <p>Les complications reliées à une dérivation sont habituellement occasionnées par une obstruction de la tubulure ou par une infection. Lorsqu'une obstruction du cathéter est soupçonnée, le médecin de votre enfant déterminera tout d'abord le site du dysfonctionnement en utilisant un tomodensitogramme ou un examen par imagerie par résonnance magnétique (IRM). Un spécimen du liquide céphalorachidien peut être prélevé du cathéter avant l’opération pour écarter la possibilité d'une infection.</p> <p>Si une dérivation ne fonctionne pas bien, votre enfant aura besoin d’une chirurgie pour régler le problème. Le neurochirurgien dégagera l’obstruction ou il remplacera la dérivation.</p> <h3>Prolongement de la dérivation</h3> <p>Au cours de la croissance de votre enfant, la longueur de la tubulure de la dérivation peut devenir trop courte. Un prolongement de la dérivation peut être requis pour accommoder la croissance de votre enfant. Si nécessaire, le prolongement de la dérivation sera effectué au moyen d'une intervention chirurgicale.</p> <h4>Pour de plus amples renseignements</h4> <ul> <li><a href="/Article?contentid=1771&language=French">Cerveau et comportement</a></li> <li><a href="/Article?contentid=1807&language=French">Diagnostic des problèmes du cerveau et de comportement</a></li> <li><a href="/Article?contentid=1846&language=French">Traitement des problèmes du cerveau et de comportement</a></li></ul>

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.