Les bébés prématurés : Quelles personnes risquent de souffrir d’effets à long terme?LLes bébés prématurés : Quelles personnes risquent de souffrir d’effets à long terme?Premature babies: Who is at risk for long-term effects?FrenchNAPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months)NANANAPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZHilary Whyte, MSc, MB, BCh, BAO, MRCPI, FRCPC12.000000000000035.0000000000000665.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Veuillez lire à propos de la façon de déterminer les prématurés qui auront des problèmes permanents. On sait que certains bébés nés prématurément sont plus à risque que d’autres.</p><p>Bien qu’il ne soit pas toujours possible de prédire à 100 % les bébés prématurés qui auront des problèmes persistants, on sait que certains bébés nés avant terme sont plus à risque que d’autres. On peut parfois prédire la probabilité d’une incapacité permanente. En général, lorsque cela est possible, c’est parce que l’enfant a soit surmonté de nombreux problèmes, soit connu peu de problèmes en tant que bébé prématuré. Par exemple, un bébé qui est né très prématurément et a subi plusieurs complications, peut-être liées au cerveau, aura presque certainement des problèmes toute sa vie. À l’autre extrémité de l’échelle, un enfant qui est né plus ou moins prématurément et n’a pas eu de complications n’aura pas ces problèmes.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les bébés prématurés sont catégorisés comme extrêmement prématurés, modérément prématurés et légèrement prématurés, les bébés extrêmement prématurés étant les plus à risque de présenter des complications à long terme.</li> <li>D’autres facteurs de risque de complications chroniques comprennent la situation socio-économique des parents, l’origine ethnique et le sexe de l’enfant, la circonférence de la tête à la naissance, l’utilisation de la ventilation, la présence de lésions cérébrales et une croissance retardée de la tête ou une tête plus petite que la moyenne.</li></ul>
Premature babies: Who is at risk for long-term effects?PPremature babies: Who is at risk for long-term effects?Premature babies: Who is at risk for long-term effects?EnglishNAPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months)NANANAPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZHilary Whyte, MSc, MB, BCh, BAO, MRCPI, FRCPC12.000000000000035.0000000000000665.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Read about determining which premature babies will have ongoing problems. It is known that some babies born prematurely are more at risk than others. </p><p>While it is not always possible to say with 100% certainty which premature babies will have ongoing problems, it is known that some babies born prematurely are more at risk than others. Sometimes, the likelihood of an ongoing disability can be predicted. In general, when this is possible, it is because the child either faced many or very few challenges as a premature baby. For example, a baby born very prematurely, who had several complications, perhaps involving the brain, will almost certainly face life-long disability issues. At the other end of the scale, a baby born only mildly premature who had no complications will likely not have life-long issues.</p><h2>Key points</h2> <ul><li>Premature babies are categorized as extremely premature, moderately premature and mildly premature, with extremely premature babies being the most at risk for long-term complications.</li> <li>Other risks for ongoing complications include socio-economic situation of the baby's family, race and sex of the child, circumference of the head at birth, use of entilation, occurence of brain injury, and delayed or smaller than average head growth.</li></ul>

 

 

Les bébés prématurés : Quelles personnes risquent de souffrir d’effets à long terme?1873.00000000000Les bébés prématurés : Quelles personnes risquent de souffrir d’effets à long terme?Premature babies: Who is at risk for long-term effects?LFrenchNAPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months)NANANAPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZHilary Whyte, MSc, MB, BCh, BAO, MRCPI, FRCPC12.000000000000035.0000000000000665.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Veuillez lire à propos de la façon de déterminer les prématurés qui auront des problèmes permanents. On sait que certains bébés nés prématurément sont plus à risque que d’autres.</p><p>Bien qu’il ne soit pas toujours possible de prédire à 100 % les bébés prématurés qui auront des problèmes persistants, on sait que certains bébés nés avant terme sont plus à risque que d’autres. On peut parfois prédire la probabilité d’une incapacité permanente. En général, lorsque cela est possible, c’est parce que l’enfant a soit surmonté de nombreux problèmes, soit connu peu de problèmes en tant que bébé prématuré. Par exemple, un bébé qui est né très prématurément et a subi plusieurs complications, peut-être liées au cerveau, aura presque certainement des problèmes toute sa vie. À l’autre extrémité de l’échelle, un enfant qui est né plus ou moins prématurément et n’a pas eu de complications n’aura pas ces problèmes.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les bébés prématurés sont catégorisés comme extrêmement prématurés, modérément prématurés et légèrement prématurés, les bébés extrêmement prématurés étant les plus à risque de présenter des complications à long terme.</li> <li>D’autres facteurs de risque de complications chroniques comprennent la situation socio-économique des parents, l’origine ethnique et le sexe de l’enfant, la circonférence de la tête à la naissance, l’utilisation de la ventilation, la présence de lésions cérébrales et une croissance retardée de la tête ou une tête plus petite que la moyenne.</li></ul><h2>Étendue de la prématurité et risque d’incapacité</h2><p>En général, ce sont les enfants les plus petits et nés le plus prématurément qui risquent d’être atteints d’une incapacité permanente. Les prématurés se divisent en trois catégories : extrêmement prématurés, modérément prématurés et légèrement prématurés.</p><h3>Prématurité légère</h3> <p>Le terme « prématurité légère », ou enfants « légèrement prématurés », désigne les bébés nés entre 33 et 36 semaines complètes de gestation et dont le poids de naissance est de 1500 g à 2500 g (entre 3 lb 5 oz et 5 lb 8 oz). Bien que ces bébés soient moins matures que les enfants nés à terme, leur taux de survie est supérieur à 95 %.</p><p>Leurs perspectives à long terme ne sont pas aussi positives que celles des enfants nés à terme. Au moment du suivi, on constate qu’ils ont des problèmes d’apprentissage, et une détection et un diagnostic précoces peuvent permettre d’éliminer les problèmes scolaires à long terme.</p><h3>Prématurité modérée</h3><p>Le terme « prématurité modérée » désigne les bébés nés entre 28 et 32 semaines complètes de gestation et dont le poids de naissance se situe entre 1000 g et 1500 g (entre 2 lb 3 oz et 3 lb 5 oz). Environ les deux tiers des prématurés se développeront normalement. Un autre 20 % souffrira d’incapacités légères ou modérées, et environ 15 % de ces bébés, d’incapacités graves.</p><p>Plus l’enfant est prématuré, plus les conséquences des problèmes à long terme seront importantes. Cependant, même les bébés les plus jeunes et les plus malades dans ce groupe d'âge ont un risqué faible, sauf s’ils ont souffert d’un retard de croissance sévère dans l’utérus, si une échographie transfontanelle montre des lésions cérébrales ou s’ils ont subi des lésions pulmonaires. Toutefois, certains prématurés présentant ces risques n’ont aucune séquelle.</p><h3>Prématurité extrême</h3><p>Le terme « prématurité extrême » désigne les bébés nés avant 28 semaines complètes de gestation et dont le poids de naissance est de moins de 1000 g (moins de 2 lb 3oz). Bon nombre de ces bébés, surtout ceux nés vers la 25e semaine de gestation ou avant, ne survivront pas. En général, dans cette catégorie, environ un tiers seulement des bébés extrêmement prématurés grandiront normalement. Un autre tiers souffriront d’incapacités légères ou modérées, et environ un tiers auront des incapacités sévères.</p><p>Il est important de noter que, dans cette catégorie, les bébés nés à la 28<sup>e</sup> semaine de gestation sont moins susceptibles d’avoir des incapacités que ceux nés à la 25<sup>e</sup> semaine de gestation ou avant. Lorsque les bébés naissent aussi tôt, chaque jour de plus passé dans l’utérus réduit de façon importante leur risque de souffrir de problèmes à long terme.</p><p>Bien qu’il soit possible de prévenir la grande majorité des décès attribuables à la prématurité, le taux de survie des enfants extrêmement prématurés nés à un âge gestationnel de 25 semaines ou moins demeure à environ 50 %. De plus, environ la moitié des bébés extrêmement prématurés qui survivent auront une forme d’incapacité quelconque, souvent grave.</p><h2>Autres risques liés aux problèmes permanents</h2><p>Le poids de naissance et le degré de prématurité ne sont pas les seuls facteurs de risque d’une incapacité permanente. Diverses complications que peut subir un bébé prématuré immédiatement après sa naissance peuvent également menacer sa croissance. En plus des complications pouvant entraîner directement une incapacité physique précise – par exemple, la rétinopathie de la prématurité peut causer des problèmes de vision – d’autres complications constituent également des facteurs de risque. Les conditions suivantes ont été liées à des problèmes comportementaux, intellectuels et éducatifs à long terme.</p><p>Voici quelques-unes de ces conditions :</p><ul><li>la situation socio-économique des parents d’un bébé prématuré;</li><li>la nationalité et le sexe de l’enfant;</li><li>la circonférence de la tête à la naissance;</li><li>l’utilisation de la ventilation; </li><li>la présence de lésions cérébrales;</li><li>une croissance retardée de la tête ou une tête plus petite. </li></ul>

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.