AboutKidsHealth (FR) AKH-Article

 

 

InterventionIInterventionInterventionFrenchNAPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months);Toddler (13-24 months);Preschooler (2-4 years);School age child (5-8 years)NANANAPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZAndrew James, MBChB, FRACP, FRCPC Hilary Whyte, MSc, MB, BCh, BAO, MRCPI, FRCPC12.000000000000034.0000000000000492.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Lisez au sujet de la façon dont l’effort concerté de la part des parents, des éducateurs et d’autres responsables peut changer de façon positive la vie d’un prématuré.</p><p>Un bébé prématuré qui quitte l'unité néonatale des soins intensifs (UNSI) est un moment de réjouissance. Il s’agit d’une étape importante dans la vie du bébé, car celui-ci se porte assez bien pour ne plus être traité aux soins intensifs par le personnel médical formé à cette fin. De nombreux parents sont alors soulagés que cette épreuve passée à l’UNSI soit derrière eux et de pouvoir maintenant élever leur enfant.</p> <p>Pour la plupart des bébés prématurés, c’est effectivement le cas. Pour certains, toutefois, quitter l’hôpital marque le début de traitements supplémentaires, précisément les thérapies conçues pour réduire au minimum les effets de leur incapacité.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les parents devraient surveiller le développement de leur enfant, car la détection et l’intervention précoces sont la clé pour réduire au minimum les effets négatifs d’une incapacité. </li> <li>Les problèmes développementaux peuvent avoir des effets sur les mouvements du corps et la coordination, la vision, l’ouïe, la compréhension, le comportement, l’apprentissage et les émotions.</li></ul>
InterventionIInterventionInterventionEnglishDevelopmentalPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months);Toddler (13-24 months);Preschooler (2-4 years);School age child (5-8 years)NANANAPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZAndrew James, MBChB, FRACP, FRCPCHilary Whyte, MSc, MB, BCh, BAO, MRCPI, FRCPC12.000000000000034.0000000000000492.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Read about how, if there is a concerted effort on the part of parents, educators, and others, a positive change will be made in a premature baby's life.</p><p>For most premature babies, going home is a happy milestone. For some, going home is the beginning of more treatments, specifically, therapies designed to minimize the impacts of disability. While physical disabilities are generally known before a baby leaves the NICU, intellectual and developmental disabilities may not become apparent until months or years after discharge.</p><h2>Key points</h2> <ul><li>Parents should be vigilant about watching their child's development as early identification and intervention are keys to minimizing a disability.</li> <li>Developmental problems can affect body movement and coordination, vision, hearing, understanding, behaviour, learning and emotions.</li></ul>

 

 

Intervention1875.00000000000InterventionInterventionIFrenchNAPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months);Toddler (13-24 months);Preschooler (2-4 years);School age child (5-8 years)NANANAPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZAndrew James, MBChB, FRACP, FRCPC Hilary Whyte, MSc, MB, BCh, BAO, MRCPI, FRCPC12.000000000000034.0000000000000492.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Lisez au sujet de la façon dont l’effort concerté de la part des parents, des éducateurs et d’autres responsables peut changer de façon positive la vie d’un prématuré.</p><p>Un bébé prématuré qui quitte l'unité néonatale des soins intensifs (UNSI) est un moment de réjouissance. Il s’agit d’une étape importante dans la vie du bébé, car celui-ci se porte assez bien pour ne plus être traité aux soins intensifs par le personnel médical formé à cette fin. De nombreux parents sont alors soulagés que cette épreuve passée à l’UNSI soit derrière eux et de pouvoir maintenant élever leur enfant.</p> <p>Pour la plupart des bébés prématurés, c’est effectivement le cas. Pour certains, toutefois, quitter l’hôpital marque le début de traitements supplémentaires, précisément les thérapies conçues pour réduire au minimum les effets de leur incapacité.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les parents devraient surveiller le développement de leur enfant, car la détection et l’intervention précoces sont la clé pour réduire au minimum les effets négatifs d’une incapacité. </li> <li>Les problèmes développementaux peuvent avoir des effets sur les mouvements du corps et la coordination, la vision, l’ouïe, la compréhension, le comportement, l’apprentissage et les émotions.</li></ul><p>Certaines incapacités apparaissent immédiatement et, en règle générale, les incapacités physiques du bébé, tout comme certaines déficiences développementales et intellectuelles, pourront être observées avant qu’il ne quitte l’UNSI. Cependant, de nombreuses incapacités, surtout les déficiences développementales et intellectuelles, pourraient n’apparaître seulement que plusieurs mois ou années après qu’il ait quitté l’UNSI.</p> <h2>Faire preuve de prudence</h2> <p>Les parents, même ceux de bébés prématurés ne risquant pas de façon importante d’être atteints d’une incapacité, devraient surveiller le développement de leur enfant. Bien qu’il puisse être tentant pour certains d’entre eux de ne rien faire et de se dire que cette période éprouvante de leur vie à l’UNSI est du passé, garder l’œil ouvert en vue de problèmes possibles est une bonne idée.</p> <p>Cela est extrêmement important, peu importe la nature de l’incapacité, car la détection et l’intervention précoces sont la clé pour réduire au minimum les effets négatifs de cette incapacité. Les visites de suivi, effectuées si possible à la clinique de néonatalogie ou auprès d’un pédiatre qui connaît la possibilité d’un bébé prématuré de développer un problème plus tard au cours de sa vie, sont importantes à cet égard.</p> <p>Si vous constatez un problème, n’attendez pas. Selon l’endroit où vous habitez, il se peut qu’il n’y ait pas autant de services pouvant vous aider que vous ne le souhaiteriez, et les parents peuvent devoir attendre pour que leur enfant soit évalué ou aidé par une thérapie appropriée.</p> <h2>Réduire au minimum les problèmes liés au développement neurologique</h2> <p>Dans de nombreux cas, les problèmes développementaux peuvent être atténués au moyen d’une intervention et d’une thérapie précoces. Les problèmes développementaux peuvent avoir des effets sur un grand nombre de fonctions corporelles et mentales, y compris les mouvements du corps et la coordination, la vision, l’ouïe, la compréhension, le comportement, l’apprentissage et les émotions.</p> <p>Lorsque les problèmes développementaux sont cernés tôt, leur gravité peut souvent être limitée de certaines façons. Un effort concerté de la part des parents, des éducateurs et d’autres responsables fait souvent une différence dans la vie de ces enfants. Cela étant dit, de nombreuses déficiences développementales ne peuvent pas être surmontées complètement, peu importe les efforts déployés.</p> <p>Les parents devraient se familiariser avec le développement des nourrissons et des enfants afin de pouvoir évaluer le développement de leur bébé. À cet égard, les parents devraient se rappeler que, au cours des deux premières années de sa vie, le développement de leur bébé prématuré sera comparé à son âge corrigé, c’est-à-dire l’âge qu’il aurait s’il était né à terme (40<sup>e</sup> semaine).</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/intervention_premature_babies.jpg

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.