AboutKidsHealth (FR) AKH-Article

 

 

Apprentissage et incapacitésAApprentissage et incapacitésLearning and disabilitiesFrenchNAPreschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years);Teen (13-15 years);Late Teen (16-18 years)NANANAPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00Z10.000000000000054.0000000000000483.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Les enfants nés prématurément risquent davantage d’avoir un trouble d’apprentissage. Les parents et autres fournisseurs de soins, y compris les pédiatres et autres professionnels, devraient surveiller l’apparition de problèmes possibles, en particulier chez les enfants qui sont nés extrêmement prématurément qui sont davantage à risque que ceux nés légèrement ou modérément prématurément.</p><p>Au moment d’évaluer leur développement, il est important de toujours tenir compte de l’âge corrigé des enfants lorsqu’ils sont très jeunes afin de pouvoir différencier les retards de développement et les incapacités réelles. Cependant, dès que votre entre à l’école, son aptitude aux études doit être notée selon les normes attendues de son année d’études. Si les résultats des examens continuent d’être ajustés en fonction du degré de prématurité de votre enfant, celui-ci semblera posséder des aptitudes appropriées à son âge, mais celles-ci peuvent ne pas être adéquatement développées pour l’année d’études de l’enfant. Si vous faites évaluer votre enfant pour une incapacité particulière, assurez-vous que le psychologue procédant à l’évaluation connaît les problèmes auxquels sont confrontés les enfants nés prématurément.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>L’âge corrigé d’un enfant devrait toujours être pris en considération de manière précoce lorsque son développement est évalué.</li> <li>Les interventions précoces donnent une meilleure chance de minimiser les effets des difficultés d’apprentissage chez un enfant. </li> <li>Les enfants nés prématurément éprouvent souvent des difficultés de langage, des problèmes de traitement visuel et moteur de même que des problèmes de mémoire de travail et d’attention.</li> <li>Les difficultés d’apprentissage peuvent ne pas être apparentes avant l’entrée à l’école de l’enfant, moment auquel il subira différentes évaluations.</li> <li>Des recommandations et un plan d’apprentissage seront préparés pour votre enfant après son évaluation.</li></ul>
Learning and disabilitiesLLearning and disabilitiesLearning and disabilitiesEnglishDevelopmentalPreschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years);Teen (13-15 years);Late Teen (16-18 years)NANANAPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00Z10.000000000000054.0000000000000483.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Children born prematurely are more at risk for having a learning disability (LD). Parents and other caregivers including paediatricians and other professions should keep an eye out for possible problems, especially in children who were born extremely premature, who are more at risk than children born mildly or moderately premature.</p><p>It should be remembered that a child’s corrected age, should always be taken into account early in life when assessing development, to differentiate between developmental lags due to maturation and true disabilities. Once your child has entered school, however, your child’s academic skills need to be judged by the standards expected for your child’s grade. If test results continue to be corrected for your child’s degree of prematurity, your child may appear to have skills that are age-appropriate, but these skills may not be adequately developed for the child’s grade. If you have your child assessed for a specific learning disability, make sure that the psychologist doing the assessment is knowledgeable about the issues facing children born prematurely. </p><h2>Key points</h2> <ul><li>A child's corrected age should always be considered early in life when assessing development.</li> <li>Early intervention gives a child the best chance at minimizing the effect of a learning disability. </li> <li>Children born prematurely often have language difficulties, problems with visual and motor processing, and working memory and attention problems.</li> <li>Learning disabilities may not become apparent until the child begins school, at which point they will have various assessments.</li> <li>Recommendations and a plan for your child's learning will be made after an assessment.</li></ul>

 

 

Apprentissage et incapacités1888.00000000000Apprentissage et incapacitésLearning and disabilitiesAFrenchNAPreschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years);Teen (13-15 years);Late Teen (16-18 years)NANANAPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00Z10.000000000000054.0000000000000483.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Les enfants nés prématurément risquent davantage d’avoir un trouble d’apprentissage. Les parents et autres fournisseurs de soins, y compris les pédiatres et autres professionnels, devraient surveiller l’apparition de problèmes possibles, en particulier chez les enfants qui sont nés extrêmement prématurément qui sont davantage à risque que ceux nés légèrement ou modérément prématurément.</p><p>Au moment d’évaluer leur développement, il est important de toujours tenir compte de l’âge corrigé des enfants lorsqu’ils sont très jeunes afin de pouvoir différencier les retards de développement et les incapacités réelles. Cependant, dès que votre entre à l’école, son aptitude aux études doit être notée selon les normes attendues de son année d’études. Si les résultats des examens continuent d’être ajustés en fonction du degré de prématurité de votre enfant, celui-ci semblera posséder des aptitudes appropriées à son âge, mais celles-ci peuvent ne pas être adéquatement développées pour l’année d’études de l’enfant. Si vous faites évaluer votre enfant pour une incapacité particulière, assurez-vous que le psychologue procédant à l’évaluation connaît les problèmes auxquels sont confrontés les enfants nés prématurément.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>L’âge corrigé d’un enfant devrait toujours être pris en considération de manière précoce lorsque son développement est évalué.</li> <li>Les interventions précoces donnent une meilleure chance de minimiser les effets des difficultés d’apprentissage chez un enfant. </li> <li>Les enfants nés prématurément éprouvent souvent des difficultés de langage, des problèmes de traitement visuel et moteur de même que des problèmes de mémoire de travail et d’attention.</li> <li>Les difficultés d’apprentissage peuvent ne pas être apparentes avant l’entrée à l’école de l’enfant, moment auquel il subira différentes évaluations.</li> <li>Des recommandations et un plan d’apprentissage seront préparés pour votre enfant après son évaluation.</li></ul><p>Plus tôt un enfant est évalué, plus tôt une intervention peut commencer. Une intervention précoce donne à l’enfant la meilleure chance de réduire les effets d’un trouble d’apprentissage. Obtenir de l’aide signifie également que l’écart entre l’enfant et ses pairs sera moins grand, ce qui lui permettra de rattraper les autres plus facilement et atténuera les problèmes d’estime de soi et la peur d’échouer. Les troubles d’apprentissage ne disparaissent pas d’eux-mêmes. Ils peuvent être traités et, s’ils ne le sont pas, l’enfant risque d’échouer et de souffrir de problèmes d’estime de soi.</p><p>Un diagnostic précoce réduit la durée de la période pendant laquelle un enfant se demande pourquoi il échoue alors que d’autres réussissent facilement.</p><h2>Troubles d’apprentissage communs chez les enfants nés prématurément</h2><p>Bien qu’il existe de nombreux types de troubles d’apprentissage, les enfants nés prématurément semblent être plus à risque que d’autres. Les enfants nés prématurément apprennent souvent à parler plus tard que les autres, et un nombre important d’entre eux ont de la difficulté à comprendre ce qu’ils entendent. Pour certains, ces difficultés d’expression persistent jusqu’à l’âge scolaire et ont une incidence sur leur capacité à apprendre et à lire, à épeler et à écrire des histoires. Un grand nombre d’enfants nés prématurément ont de la difficulté à traiter les données visuelles et motrices, ce qui gêne leur habileté à écrire de façon lisible et automatique. Les enfants nés prématurément ont aussi souvent des problèmes de mémoire de travail et d’attention. De plus, on observe fréquemment chez ces enfants des difficultés en mathématiques dès le milieu du primaire.</p><h2>Évaluation du développement</h2><p>Les troubles d’apprentissage peuvent apparaître seulement lorsque l’enfant commence l’école. Les enfants qui étaient de grands prématurés et qui étaient très petits à la naissance, ou ceux qui ont souffert de lésions cérébrales après la naissance, risquent davantage de développer un trouble d’apprentissage que ceux qui étaient modérément prématurés.</p><p>Au départ, ce peut être qu’un parent croit que son enfant a un trouble d’apprentissage. Les parents devraient faire examiner leur enfant par un pédiatre ou un médecin de famille, ou demander aux membres d’une clinique de suivi de surveiller l’apparition de signes d’un trouble d’apprentissage. En plus de cerner les problèmes possibles, ces professionnels peuvent aider les parents à les reconnaître. Bien que des signes précoces puissent être observés lorsque l’enfant est à la maternelle, le diagnostic réel d’un trouble d’apprentissage précis ne peut pas être établi avant de savoir si l’enfant acquiert ou non les notions scolaires de façon normale pour son âge.</p><p>À la suite des premiers signes d’un problème possible, des évaluations devront être effectuées par des spécialistes afin de déterminer la source du problème. Veuillez noter qu’elles ne le sont pas toujours, et les parents doivent parfois insister. </p><p>Plusieurs types d’évaluations peuvent être faits, y compris les évaluations psychoéducationnelles et celles axées sur les aptitudes à apprendre, de même que les entrevues avec l’enfant, les parents et les enseignants, les examens psychologiques et l’imagerie cérébrale. Ces résultats permettent d’orienter les interventions et constituent le point de départ de l’évaluation des progrès de l’enfant.</p><p>Les évaluations du développement neurologique mesurent les processus fondamentaux du cerveau qui touchent l’apprentissage, soit l’attention, l’apprentissage et la mémoire, le langage, le traitement des données visuelles et spatiales, les capacités mentales poussées, la pensée sociale, les capacités neuromotrices et l’aptitude aux études. Au moyen de techniques d’imagerie cérébrale ou des résultats d’imagerie cérébrale antérieure, ces évaluations tentent de cerner les causes profondes d’un trouble d’apprentissage ou de prévoir la probabilité qu’une incapacité survienne. En raison de la technologie utilisée, ces examens auront lieu à l’hôpital ou dans une clinique. Bien qu’il s’agisse d’un champ d’études relativement nouveau, il a été prouvé que ces évaluations peuvent être très exactes et déceler les problèmes possibles. Savoir qu’un problème existe est le premier pas vers une adaptation de l’enseignement qui aidera votre enfant à surmonter la difficulté.</p><p>Il est important de noter que les échographies transfrontanelles peuvent seulement être effectuées pendant une période limitée, car les tomodensitomètres crâniens ne peuvent plus servir aux fins d’évaluation une fois la fontanelle du bébé fermée.</p><h2>Que se passe-t-il après l’évaluation?</h2><p>Si les évaluations ont été menées à l’école, un plan sera élaboré avec les parents, les enseignants et les administrateurs scolaires afin d’effectuer un suivi des recommandations faites dans le rapport psychoéducationnel.</p><p>Si, à la suite des évaluations, on établit un diagnostic ou on recommande que l’enfant reçoive une éducation spécialisée, les directeurs d’école de nombreux conseils scolaires prendront des dispositions afin de présenter le cas de l’enfant devant un comité spécial, lequel décidera si l’enfant a bel et bien des besoins particuliers et déterminera le type de placement spécial ou des services pouvant lui être offerts.</p><p>Selon le conseil scolaire, ce comité peut être un comité à l’interne formé du directeur, des psychologues de l’école, ainsi que de l’éducateur et de l’enseignant de l’enfant. Si un enfant risque de devoir être placé dans une classe spéciale, le comité pourra être composé, à tout le moins, de l’un des directeurs généraux ou administrateurs principaux du conseil scolaire, du directeur d’école ou du directeur adjoint d’école, d’un éducateur spécialisé ou d'un administrateur des services d’éducation spécialisée, d’un psychologue scolaire et d’autres membres du personnel de soutien, au besoin. On invite les parents à assister aux réunions du comité afin de discuter de la situation de leur enfant. Selon la compétence, l’élève lui-même pourra également y participer s’il est âgé de plus de 16 ans.</p><p>Les détails précis sur la façon dont ce processus se déroule varieront d’une compétence à l’autre.</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/learning_and_disabilities.jpg

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.