AboutKidsHealth (FR) AKH-Article

 

 

Soins continus pour les bébés prématurésSSoins continus pour les bébés prématurésOngoing care for premature babiesFrenchNeonatologyPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months)NANAHealthy living and preventionPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZAndrew James, MBChB, MBI, FRACP, FRCPC12.000000000000048.0000000000000991.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Lisez au sujet des options de soins continus pour votre bébé prématuré. Les bébés prématurés peuvent des séquelles à court terme et à long terme suivant leur expérience.</p><p>Les bébés prématurés, surtout ceux qui sont nés très tôt ou qui ont connu des complications à l’unité néonatale des soins intensifs (UNSI), peuvent avoir des séquelles à court terme et à long terme suivant leur expérience. L’étendue et la gravité de ces séquelles peuvent être grandes, de pratiquement indétectables à gravement débilitantes. Alors que ces bébés s’apprêtent à quitter l’UNSI, les parents deviennent graduellement plus responsables des soins complets de façon à ce que la transition vers la maison ou vers un environnement avec des soins moins intensifs soit facilitée.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les probabilités qu’un bébé subisse des difficultés médicales ou développementales sont souvent reliées au degré de prématurité du bébé à la naissance et aux complications qui se sont produites.</li> <li>Pour pouvoir évaluer son développement, vous devrez penser à l’âge de votre bébé de deux façons différentes : l’âge réel, ou chronologique, de votre bébé et son âge corrigé.</li> <li>Les professionnels en soins de santé peuvent aider les parents à comprendre ce qui correspond à un développement et un comportement normal chez leur bébé qui grandit.</li> <li>Les parents doivent observer et noter le comportement de leur enfant en plus d’apprendre des habiletés d’urgence de base comme la réanimation cardiorespiratoire (RCR) et les premiers soins.</li></ul>
Ongoing care for premature babiesOOngoing care for premature babiesOngoing care for premature babiesEnglishNeonatologyPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months)NANAHealthy living and preventionPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZAndrew James, MBChB, MBI, FRACP, FRCPC12.000000000000048.0000000000000991.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Read about ongoing care options for your premature baby. Premature babies may have both short and long-term effects from their experience. </p><p>Premature babies, especially those who were born very early or who had complications in the Neonatal Intensive Care Unit (NICU), may have both short-term and long-term effects from their experience. The range and severity of these effects is large, from nearly undetectable to severely debilitating. As these babies prepare to leave the NICU, parents gradually become more responsible for their complete care so that transition to home or a less intensive care environment is easier.</p><h2>Key points</h2> <ul><li>The chances that a baby will have ongoing medical and developmental concerns are usually related to how premature the baby was at birth and the complications which occurred.</li> <li>For developmental benchmark purposes your baby will have two ages: their actual, chronological age, and their corrected age.</li> <li>Health-care professionals can help parents understand what is normal development and behaviour for their growing baby.</li> <li>Parents should observe and record their child's behaviour, as well as learn basic lifesaving skills such as CPR and first aid.</li></ul>

 

 

Soins continus pour les bébés prématurés1908.00000000000Soins continus pour les bébés prématurésOngoing care for premature babiesSFrenchNeonatologyPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months)NANAHealthy living and preventionPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZAndrew James, MBChB, MBI, FRACP, FRCPC12.000000000000048.0000000000000991.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Lisez au sujet des options de soins continus pour votre bébé prématuré. Les bébés prématurés peuvent des séquelles à court terme et à long terme suivant leur expérience.</p><p>Les bébés prématurés, surtout ceux qui sont nés très tôt ou qui ont connu des complications à l’unité néonatale des soins intensifs (UNSI), peuvent avoir des séquelles à court terme et à long terme suivant leur expérience. L’étendue et la gravité de ces séquelles peuvent être grandes, de pratiquement indétectables à gravement débilitantes. Alors que ces bébés s’apprêtent à quitter l’UNSI, les parents deviennent graduellement plus responsables des soins complets de façon à ce que la transition vers la maison ou vers un environnement avec des soins moins intensifs soit facilitée.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les probabilités qu’un bébé subisse des difficultés médicales ou développementales sont souvent reliées au degré de prématurité du bébé à la naissance et aux complications qui se sont produites.</li> <li>Pour pouvoir évaluer son développement, vous devrez penser à l’âge de votre bébé de deux façons différentes : l’âge réel, ou chronologique, de votre bébé et son âge corrigé.</li> <li>Les professionnels en soins de santé peuvent aider les parents à comprendre ce qui correspond à un développement et un comportement normal chez leur bébé qui grandit.</li> <li>Les parents doivent observer et noter le comportement de leur enfant en plus d’apprendre des habiletés d’urgence de base comme la réanimation cardiorespiratoire (RCR) et les premiers soins.</li></ul><p>Cette section aborde des sujets médicaux et développementaux que certains bébés prématurés peuvent rencontrer lorsqu’ils quittent l’UNSI ou une autre unité de l’hôpital, pour se rendre au domicile familial.</p><p>Les probabilités qu’un bébé subisse des difficultés médicales ou développementales sont souvent reliées au degré de prématurité du bébé à la naissance et aux complications qui se sont produites. Une seule semaine de plus dans l’utérus fait une différence énorme. </p><h2>Les deux âges du bébé prématuré</h2><p>Aux fins des jalons développementaux et pour le processus de suivi, vous devrez commencer à penser à l’âge de votre bébé de deux façons différentes :</p><ul><li>L’âge réel du bébé, ou son âge chronologique, qui correspond à l’âge qui est mesuré à compter du jour de la naissance du bébé.</li><li>L’âge corrigé du bébé, qui correspond à l’âge qui est mesuré à partir du moment où le bébé devait naître.</li></ul><p>Supposons qu’un bébé naisse prématurément de deux mois. Si son âge réel est maintenant de six mois, son âge corrigé est de quatre mois.</p><p>Cette notion peut faire une grande différence lorsque vous ou le personnel de soins de santé songez au progrès de votre bébé. Par exemple, la majorité des bébés nés à terme peuvent se tenir assis bien droit lorsqu’ils sont âgés de sept mois. Cependant, si votre bébé est né trois mois avant son terme, bien que son âge soit de sept mois, son âge corrigé n’est que de quatre mois. Ce bébé devra attendre quelques mois avant de pouvoir se tenir assis tout seul.</p><p>Bien que l’âge corrigé soit utilisé pour les jalons de comportement et de développement du bébé, l’âge réel est utilisé lors des vaccins. La distinction entre l’âge réel et l’âge corrigé est très importante parce que toutes les évaluations du développement doivent être fondées sur l’âge biologique du cerveau.</p><h2>Qu’est-ce qui est normal pour un bébé?</h2><p>Une partie de l’anxiété entourant le retour à la maison avec un bébé prématuré consiste à se demander si un quelconque événement ou comportement est « normal ». Par exemple, tous les bébés régurgitent ou vomissent à un certain degré pendant ou immédiatement après avoir été nourri. Si un bébé prématuré qui a eu des problèmes gastriques à l’UNSI s’en va à la maison et vomit après avoir été nourri, comment pouvez-vous savoir s’il s’agit d’un problème ou si c’est tout à fait normal? Amenez-vous l’enfant à l’hôpital ou laissez-vous passer l’incident?</p><p>Il n’est pas toujours facile de déterminer le comportement normal d’un bébé et ce qui pose problème. Même dans le cas d’un bébé à terme sans problèmes médicaux, l’étendue de ce qui est normal en ce qui concerne le comportement et le développement de l’enfant est vaste. Par exemple, il n’est pas rare qu’un enfant commence à marcher dès l’âge de neuf mois. Il n’est pas anormal non plus qu’un enfant commence à marcher à l’âge de quinze mois. Ces deux dates sont considérées comme normales. Les parents d’enfants prématurés, surtout ceux qui sont nés très prématurément ou qui ont connu des complications à l’UNSI, peuvent avoir encore plus de difficulté à savoir quand s’inquiéter du comportement de leur bébé.</p><p>Heureusement, les parents peuvent apprendre à connaître le comportement individuel de leur bébé et peuvent obtenir de l’aide de professionnels. Le personnel dans les programmes de suivi, ainsi que votre pédiatre de soins primaires, vous seront fort utiles à cet égard.</p><p>En plus d’en apprendre autant que vous le pouvez au sujet du développement habituel de bébés nés à terme et des bébés prématurés, les parents peuvent aider en observant et en consignant le comportement de leur enfant. De cette façon, lorsqu’ils se rendront à une visite à la clinique de suivi et qu’ils visiteront le pédiatre, ils pourront expliquer plus en détail ce qui se passe avec l’enfant. Munis de ces nouveaux renseignements combinés avec l’historique du bébé, le personnel de soins de santé et les parents seront mieux en mesure d’évaluer si le développement et le comportement du bébé sont normaux ou s’il y a des raisons de s’en inquiéter.</p><h2>D’autres habiletés utiles à acquérir</h2><p>On recommande que les parents, surtout ceux de bébés prématurés qui sont considérés à risque de complications futures, acquièrent certaines habiletés particulières. Si un médicament est prescrit, les parents devraient savoir comment et quand l’administrer à la maison. Si de l’équipement médical, tel que de l’oxygène d’appoint, doit être utilisé à la maison, les parents devront savoir comment utiliser cet équipement. L’entraînement à la réanimation cardiorespiratoire infantile, ou entraînement RCR, est recommandé pour tous les parents, surtout si leur bébé est à risque de certaines complications. Notez aussi que des événements cardiaques graves chez les bébés et les jeunes enfants, tels que les arrêts cardiaques, sont précédés par des troubles respiratoires.</p><h2>Protection et surprotection de votre bébé prématuré</h2><p>Tous les parents veulent protéger leurs bébés et enfants des blessures. Au même moment, les parents veulent que leurs bébés se développent et qu’ils se portent bien. Pour les parents, ces deux buts peuvent souvent sembler s’opposer. Les enfants tombent souvent avant d’être stables sur leurs pieds. Se développer à son plein potentiel comporte sa part de risque. </p><p>Pour les parents de bébés prématurés, surtout ceux qui sont nés très prématurément ou qui ont subi des complications à l’UNSI, l’envie de surprotéger inutilement leur bébé peut être forte. Cette envie est souvent présente aussi chez les parents de bébés à terme normaux et en santé. De plus, savoir ce qui n’est pas risqué pour le bébé aidera les parents à trouver le juste milieu entre élever un bébé dans une « bulle », ce qui ne contribue pas au développement du bébé, et placer leur bébé devant un risque inutile en les stimulant trop.</p><p>L’idée est de traiter votre bébé, autant que possible, comme un bébé normal, à l’intérieur des balises particulières recommandées par les professionnels de soins de santé concernés.<br></p> https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/ongoing_care_for_premature_babies.jpg

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.