Complications à surveiller après l’intervention chirurgicale de la scolioseCComplications à surveiller après l’intervention chirurgicale de la scolioseComplications to watch for after scoliosis surgeryFrenchOrthopaedics/MusculoskeletalChild (0-12 years);Teen (13-18 years)Vertebrae;SpineMuscular system;Skeletal systemHealthy living and preventionAdult (19+)NA2008-06-01T04:00:00ZJanet Ahier, RN, BScN, MN, ONC;Sandra Donaldson, BA;James Wright, MD, MPH, FRCSC8.0000000000000060.0000000000000503.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Des complications peuvent se produire à la suite d’une intervention chirurgicale de la scoliose. Découvrez quels sont les effets secondaires de l’intervention chirurgicale et ce qu’il faut surveiller chez votre adolescent convalescent.</p><p>Bien qu’il soit rare de voir des complications après une intervention chirurgicale de la colonne, il est important de les connaître au cas où elles se présenteraient. Cette page énumère les signes potentiels de complications, dont l’infection et les troubles abdominaux.</p><h2> À retenir </h2> <ul><li> Le risque de complications est extrêmement faible.</li> <li> Une infection peut se produire dans les premières semaines à la suite de l’intervention chirurgicale ou jusqu’à deux à trois semaines après.</li> <li> Une intervention chirurgicale à la colonne vertébrale peut entraîner un iléus, où les intestins cessent de se contracter et peuvent se bloquer.</li> <li> Après une intervention chirurgicale à la colonne, le petit intestin peut se bloquer en raison de la pression exercée par l’artère mésentère supérieure (AMS. C’est ce qu’on appelle le syndrome de l’AMS.</li> <li> Les complications neurologiques touchent le système nerveux, soit le cerveau, la moelle épinière ou les nerfs.</li></ul>
Complications to watch for after scoliosis surgeryCComplications to watch for after scoliosis surgeryComplications to watch for after scoliosis surgeryEnglishOrthopaedics/MusculoskeletalChild (0-12 years);Teen (13-18 years)Vertebrae;SpineMuscular system;Skeletal systemHealthy living and preventionAdult (19+)NA2008-06-01T04:00:00ZJanet Ahier, RN, BScN, MN, ONC;Sandra Donaldson, BA;James Wright, MD, MPH, FRCSC8.0000000000000060.0000000000000503.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Complications following scoliosis surgery can occur. Learn about the side effects of surgery, and what to look for in your recovering teen.</p><p> While it is very rare to experience complications after spinal surgery, it is important to be aware of them nonetheless. This page lists signs of possible complications, including infection and stomach problems.</p><h2> Key points </h2> <ul><li>The risk of complications is extremely low.</li> <li>Infection can occur within the first few weeks of surgery or up to two to three after.</li> <li>Spinal surgery can cause ileus, where the intestines stop contracting and may become blocked.</li> <li>After spinal surgery, the small intestine can become blocked by pressure from the superior mesenteric artery (SMA). This is called SMA syndrome.</li> <li>Neurological complications are complications that affect the nervous system, meaning the brain, spinal cord, or nerves.</li></ul>

 

 

Complications à surveiller après l’intervention chirurgicale de la scoliose2042.00000000000Complications à surveiller après l’intervention chirurgicale de la scolioseComplications to watch for after scoliosis surgeryCFrenchOrthopaedics/MusculoskeletalChild (0-12 years);Teen (13-18 years)Vertebrae;SpineMuscular system;Skeletal systemHealthy living and preventionAdult (19+)NA2008-06-01T04:00:00ZJanet Ahier, RN, BScN, MN, ONC;Sandra Donaldson, BA;James Wright, MD, MPH, FRCSC8.0000000000000060.0000000000000503.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Des complications peuvent se produire à la suite d’une intervention chirurgicale de la scoliose. Découvrez quels sont les effets secondaires de l’intervention chirurgicale et ce qu’il faut surveiller chez votre adolescent convalescent.</p><p>Bien qu’il soit rare de voir des complications après une intervention chirurgicale de la colonne, il est important de les connaître au cas où elles se présenteraient. Cette page énumère les signes potentiels de complications, dont l’infection et les troubles abdominaux.</p><h2> À retenir </h2> <ul><li> Le risque de complications est extrêmement faible.</li> <li> Une infection peut se produire dans les premières semaines à la suite de l’intervention chirurgicale ou jusqu’à deux à trois semaines après.</li> <li> Une intervention chirurgicale à la colonne vertébrale peut entraîner un iléus, où les intestins cessent de se contracter et peuvent se bloquer.</li> <li> Après une intervention chirurgicale à la colonne, le petit intestin peut se bloquer en raison de la pression exercée par l’artère mésentère supérieure (AMS. C’est ce qu’on appelle le syndrome de l’AMS.</li> <li> Les complications neurologiques touchent le système nerveux, soit le cerveau, la moelle épinière ou les nerfs.</li></ul><h2>Infection</h2><p>L’infection peut être superficielle ou profonde. Une infection superficielle à la suite d’une opération à la colonne vertébrale serait superficielle ou profonde. Une infection superficielle s’observerait près du site de l’incision, tandis qu’une infection profonde se produirait dans la colonne vertébrale. </p><p>Le risque d’infection après une opération à la colonne est d’environ 2%. L’infection peut se manifester rapidement, c’est –à-dire dans les premières semaines d’une opération. Elle peut aussi se manifester tard, soit dans les deux à trois semaines après l’opération. </p><p>Voici des signes d’infection :</p><ul><li>Chaleur autour du site de l’incision</li><li><a href="/Article?contentid=30&language=French">Température</a> corporelle élevée (plus que 38,5 degrés) </li><li>Rougeur autour du site de l’incision</li><li>Enflure autour du site de l’incision</li><li>Pus ou écoulement excessif du site de l’incision</li><li>Douleur accrue</li></ul><p>On traite les infections en changeant les pansements et au moyen d’antibiotiques. Parfois, une nouvelle opération est nécessaire pour assainir les tissus infectés. L’infection entraîne parfois la perte de fixation, ce qui signifie que la colonne vertébrale ne guérit pas en étant droite. </p><h2>Problèmes d’estomac</h2><h3>Iléus</h3><p>Une chirurgie à la colonne vertébrale peut se solder par l’iléus, ou occlusion intestinale. Les intestins cessent de se contracter, et l’occlusion s’en suit. Le risque d’occlusion après une chirurgie à la colonne est de 2 %. </p><p>Voici quelques signes d’iléus :</p><ul><li>Crampes abdominales</li><li>Distension : l’abdomen devient enflé </li><li>Nausées</li><li><a href="/Article?contentid=746&language=French">Vomissements</a></li></ul><p>Si votre adolescent présente une occlusion, il ne sera pas en mesure de manger ni boire par la bouche. Il recevra des liquides par IV (aiguille intraveineuse) ou sera alimenté par un tube inséré dans le nez qui se rend dans l’estomac. On pourrait aussi insérer un tube dans l’estomac pour retirer tout liquide excessif. L’occlusion intestinale se résorbe habituellement en cinq à dix jours. </p><h3>Syndrome de l’artère mésentère supérieure (AMS) </h3><p>L’artère mésentère supérieure (AMS) est une grosse artère qui part du cœur pour se rendre jusqu’aux intestins. Il arrive parfois après une opération à la colonne que le petit intestin soit bloqué à cause de la pression exercée par l’AMS. C’est ce qu’on appelle le syndrome de l’AMS. </p><p>Le risque du syndrome de l’AMS est d’environ 3 %. Les femmes dont le poids est insuffisant ont tendance à être plus à risque. Les signes du syndrome d’AMS ont tendance à être plus graves que ceux de l’iléus et à durer plus longtemps. </p><p>Voici des signes d’AMS :</p><ul><li>Nausées</li><li>Vomissement, habituellement vomissements de projectiles de sécrétions verdâtres </li><li>Douleur</li></ul><p>On installe à la personne un tube d’alimentation liquide, qui part du nez pour se rendre à l’estomac. Un autre tube est placé dans l’intestin pour drainer les liquides. Le syndrome de l’AMS peut durer jusqu’à un à deux mois. La personne peut ne pas retrouver un poids ni une alimentation normaux avant plusieurs mois. </p><h2>Complications neurologiques</h2><p>Les complications neurologiques touchent le système nerveux, soit le cerveau, la moelle épinière ou les nerfs. Le risque de complication neurologique se situe entre 1 % et 4 %. Les complications neurologiques sont attribuables à diverses raisons : </p><ul><li>Enflure de la moelle épinière</li><li>Pression de la table d’opération. Quand votre adolescent est installé sur son ventre pour l’opération, plusieurs coussins et traversins le stabilisent par en-dessous. Étant donné que votre adolescent demeure dans cette position pendant de nombreuses heures, cela peut mettre de la pression sur le devant des cuisses, ce qui peut mener à une irritation des nerfs sensitifs de la cuisse. Votre adolescent peut ressentir un engourdissement à l’avant des cuisses. Cette sensation disparait après un ou deux ans. </li><li>Tension sur la moelle épinière</li><li>Autres raisons inconnues</li></ul><p>Voici quelques signes de complications neurologiques :</p><ul><li>Perte de sensation cutanée</li><li>Faiblesse ou perte de sensation dans les jambes et les pieds </li><li>Paralysie des jambes et des pieds</li><li>Perte de contrôle vésical et intestinal</li></ul><p>Au nombre des traitements, on peut administrer des stéroïdes pour réduire l’enflure de la moelle épinière, retirer des pièces installées au moment de l’opération ou attendre et observer attentivement. Les complications neurologiques peuvent s’améliorer avec le temps, mais certaines autres peuvent être permanentes. La physiothérapie et la réhabilitation peuvent être nécessaires pour renforcer les muscles en cas de complication neurologique.</p>

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.