Signes et les symptômes des crises d’épilepsieSSignes et les symptômes des crises d’épilepsieSigns and symptoms of seizuresFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+) EducatorsNA2010-02-04T05:00:00ZElizabeth J. Donner, MD, FRCPC9.0000000000000055.00000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les signes et les symptômes des différents types de crises.</p><p>Les signes et les symptômes ont des significations différentes. Un signe est une caractéristique clinique d’une maladie ou d’un état que le médecin recherche et mesure. Un symptôme correspond à ce que le patient ressent ou ce dont il se plaint, comme de la fatigue ou de la douleur, mais il ne peut pas être observé directement. Les signes et les symptômes sont évalués pour établir un diagnostic d’épilepsie.</p><p>Il arrive souvent qu’un enfant qui fait une crise généralisée ne s’en souvienne pas et ne puisse pas décrire ses symptômes. Il est important de prendre des notes sur la crise de votre enfant et sur les facteurs qui pourraient l’avoir déclenchée. Vous ou toute personne qui observe la crise d’épilepsie pouvez fournir des renseignements utiles en vue d’aider le médecin de votre enfant à faire un diagnostique.</p><p>En revanche, certains enfants qui ont des crises d’<a href="/Article?contentid=2069&language=French">épilepsie partielle</a> ne montrent aucun signe. Le seul moyen de savoir qu’ils font des crises est de leur poser des questions au sujet de leurs symptômes, c'est-à-dire sur ce qu’ils ressentent pendant la crise.</p><p>Votre enfant est une experte en ce qui concerne ses propres symptômes. Par conséquent, créez des occasions en vue de savoir comment elle se sent. Parlez-lui, utilisez des illustrations pour l’aider à exprimer ses sentiments ou utilisez des livres sur l’épilepsie pour favoriser la discussion sur ce qu’elle ressent lorsqu’elle a une crise d’épilepsie.<br></p><ul><li>Les crises prennent de nombreuses formes, chacune comportant un éventail unique de signes et de symptômes.</li> <li>Notez les signes et les symptômes de votre enfant afin de les indiquer à son médecin. Précisez aussi quand et comment la crise a commencé, sa durée et la façon dont votre enfant a réagi pendant et après celle-ci.</li> <li>Certains enfants peuvent se plaindre de maux de tête, de maux d’estomac ou de douleurs musculaires après une crise. Demandez à votre médecin ou à votre infirmier si vous pouvez donner de l’ibuprofène à votre enfant pour soulager sa douleur.</li></ul>
Signs and symptoms of seizuresSSigns and symptoms of seizuresSigns and symptoms of seizuresEnglishNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+) EducatorsNA2010-02-04T05:00:00ZElizabeth J. Donner, MD, FRCPC9.0000000000000055.00000000000001371.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Read about the signs and symptoms of different types of seizures.<br></p><p>Signs and symptoms are not the same thing. A sign is a clinical feature of a disease or condition that a doctor can look for and measure. A symptom is something the patient feels or complains about, such as pain, but cannot be directly observed. Signs and symptoms are both assessed when considering a diagnosis of epilepsy.</p><p>Often, a child having a generalized seizure will not remember anything about it and cannot describe their symptoms. It is important to record what your child’s seizure looks like and any factors that may have triggered it. You and anyone who observed the seizure can give valuable information to help your child’s doctor reach a diagnosis.</p><p>By contrast, some children having <a href="/Article?contentid=2069&language=English">partial seizures</a> do not show any signs. It is only possible to find out about their seizures by asking them about their symptoms - what they experienced during the seizure.</p><p>Your child is an expert about their own symptoms, so create opportunities to find out how they are feeling. Talk to them, use artwork to help them express their feelings or use books about epilepsy to encourage discussion about what it is like to experience a seizure.<br></p><h2>Key points</h2><ul><li>Seizures come in many forms, each with its own set of signs and symptoms.</li><li>Record the details of your child's signs and symptoms for your child's doctor. Include information such as when and how the seizure began, how long the seizure lasted and how your child moved during and after the seizure.</li><li>Some children may complain of headaches, stomach ache or muscle ache after a seizure. Ask your child's doctor or nurse if you may give your child ibuprofen to ease any pain.<br></li></ul>

 

 

Signes et les symptômes des crises d’épilepsie2060.00000000000Signes et les symptômes des crises d’épilepsieSigns and symptoms of seizuresSFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+) EducatorsNA2010-02-04T05:00:00ZElizabeth J. Donner, MD, FRCPC9.0000000000000055.00000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les signes et les symptômes des différents types de crises.</p><p>Les signes et les symptômes ont des significations différentes. Un signe est une caractéristique clinique d’une maladie ou d’un état que le médecin recherche et mesure. Un symptôme correspond à ce que le patient ressent ou ce dont il se plaint, comme de la fatigue ou de la douleur, mais il ne peut pas être observé directement. Les signes et les symptômes sont évalués pour établir un diagnostic d’épilepsie.</p><p>Il arrive souvent qu’un enfant qui fait une crise généralisée ne s’en souvienne pas et ne puisse pas décrire ses symptômes. Il est important de prendre des notes sur la crise de votre enfant et sur les facteurs qui pourraient l’avoir déclenchée. Vous ou toute personne qui observe la crise d’épilepsie pouvez fournir des renseignements utiles en vue d’aider le médecin de votre enfant à faire un diagnostique.</p><p>En revanche, certains enfants qui ont des crises d’<a href="/Article?contentid=2069&language=French">épilepsie partielle</a> ne montrent aucun signe. Le seul moyen de savoir qu’ils font des crises est de leur poser des questions au sujet de leurs symptômes, c'est-à-dire sur ce qu’ils ressentent pendant la crise.</p><p>Votre enfant est une experte en ce qui concerne ses propres symptômes. Par conséquent, créez des occasions en vue de savoir comment elle se sent. Parlez-lui, utilisez des illustrations pour l’aider à exprimer ses sentiments ou utilisez des livres sur l’épilepsie pour favoriser la discussion sur ce qu’elle ressent lorsqu’elle a une crise d’épilepsie.<br></p><ul><li>Les crises prennent de nombreuses formes, chacune comportant un éventail unique de signes et de symptômes.</li> <li>Notez les signes et les symptômes de votre enfant afin de les indiquer à son médecin. Précisez aussi quand et comment la crise a commencé, sa durée et la façon dont votre enfant a réagi pendant et après celle-ci.</li> <li>Certains enfants peuvent se plaindre de maux de tête, de maux d’estomac ou de douleurs musculaires après une crise. Demandez à votre médecin ou à votre infirmier si vous pouvez donner de l’ibuprofène à votre enfant pour soulager sa douleur.</li></ul><h2>Première crise </h2> <figure class="swf-asset-c-80"><span class="asset-image-title">À quoi ressemble une crise d'épilepsie?</span> <div class="asset-animation"> src="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/Style%20Library/akh/swfanimations/swf.html?swffile=Seizure_how_it_looks_MED_ANI_FR.swf" </div> </figure> <p>Les crises uniques et isolées ne sont pas toujours un signe d’épilepsie. Elles peuvent être déclenchées par une maladie, une <a href="/Article?contentid=30&language=French">fièvre</a>, un médicament ou une blessure. De plus, certains événements ressemblent à des crises, mais en fait, il s’agit d’autre chose.<br></p><p>Une première crise doit toujours être évaluée sans tarder par un médecin. Prenez le plus de notes possibles sur la crise de votre enfant, puisque ces renseignements aideront son médecin à déterminer si l’événement était une crise d’épilepsie et s’il est probable que cela se reproduise.</p><p>Les crises prennent de nombreuses formes; la crise de votre enfant pourrait ressembler à l’une ou à une combinaison des crises d’épilepsie suivantes. </p><h2>Absences épileptiques généralisées </h2><p>Quels sont les signes possibles d’une <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=2065&language=French">absence épileptique</a>?<br></p><ul><li>Regard fixe; </li><li>L’enfant cesse soudainement ce qu’elle fait; </li><li>L’enfant semble insensible à son environnement immédiat pendant quelques secondes (dure habituellement moins de 10 secondes, mais peut durer jusqu’à 20 secondes), état qui peut être confondu avec de la rêverie ou le fait d'être "dans la lune"; </li><li>L’enfant ne réagit pas lorsqu’on la touche; </li><li>L’enfant est alerte immédiatement après la crise;</li><li>L’enfant peut avoir de nombreuses crises au cours d’une journée;</li></ul><h3>Des caractéristiques moins communes comprennent :</h3><ul><li>des clignements des yeux répétitifs;</li><li>le roulement des yeux vers le haut;</li><li>des hochements de la tête;</li><li>des automatismes comme lécher ou avaler, et des mouvements des mains;</li><li>des symptômes automatiques comme les pupilles dilatées, rougissement du visage et du cou, une pâleur, un rythme cardiaque rapide ou une salivation. </li></ul><p>Certaines de ces caractéristiques peu communes peuvent causer des crises d'épilepsie appelées absences épileptiques atypiques. Ces crises peuvent être confondues avec des crises d’épilepsie partielle complexe.</p><h2>Crises d’épilepsie myoclonique généralisée </h2><p>Quels sont les signes et les symptômes possibles de l’<a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=2067&language=French">épilepsie myoclonique</a>?</p><ul><li>Un ou plusieurs spasmes qui pourraient se produire dans tout le corps ou dans un seul bras ou une seule jambe; </li><li>En ce qui concerne l’épilepsie myoclonique juvénile, ces spasmes surviennent souvent après que l’enfant ait appris à marcher;</li><li>L’enfant demeure conscient.</li></ul><h2>Crises d’épilepsie atonique généralisée</h2><p>Quels sont les signes et les symptômes possibles de l’<a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=2068&language=French">épilepsie atonique</a>?</p><ul><li>Une perte subite du tonus musculaire; </li><li>L’enfant devient mou et tombe à terre; </li><li>L’enfant demeure conscient ou a une brève perte de conscience; </li><li>Les paupières tombantes et hochements de la tête; </li><li>Des spasmes; </li><li>Les crises durent habituellement moins de 15 secondes, bien que certaines puissent durer plusieurs minutes; </li><li>L’enfant reprend conscience et redevient alerte rapidement après la crise;</li></ul><h2>Crises d’épilepsie tonico-clonique généralisée</h2><p>Quels sont les signes et les symptômes possibles d’une crise d’<a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=2066&language=French">épilepsie tonico-clonique</a>?</p><ul><li>L’enfant pleure ou pousse de forts gémissements;</li><li>L’enfant perd conscience et tombe à terre; </li><li>Pendant la phase tonique, l’enfant est rigide, sa mâchoire est crispée, ses lèvres peuvent devenir bleues parce que le sang est centralisé pour protéger ses organes internes, et de la salive ou de l’écume peut s’écouler de sa bouche. Il peut sembler qu’elle cesse de respirer parce que ces muscles, y compris ceux de sa bouche, sont raides;</li><li>Le rythme cardiaque et la pression sanguine augmentent; </li><li>L’enfant transpire; </li><li>L’enfant a des secousses; </li><li>Pendant la phase clonique, l’enfant reprend une respiration superficielle, ses bras et ses jambes ont des spasmes rapides et rythmés et ses pupilles se contractent et se dilatent;</li><li>À la fin de la phase clonique, l’enfant se détend et pourrait perdre le contrôle de ses intestins ou de sa vessie; </li><li>Après la crise, l’enfant reprend lentement conscience et peut sembler somnolente, confuse, anxieuse ou déprimée; </li></ul><p>Dans certains cas, la crise pourrait ne pas atteindre la phase clonique.</p><h2>Épilepsie néonatale</h2><p>L’<a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=2072&language=French">épilepsie néonatale</a> se produit chez des bébés âgés de moins de 28 jours. Les crises des nouveaux-nés sont souvent brèves et subtiles. Il pourrait être difficile de confirmer si un bébé a réellement une crise. Chez les nouveaux-nés, les crises d’épilepsie peuvent comprendre un, plusieurs ou tous les éléments suivants :</p><ul><li>des mouvements faciaux répétitifs, y compris sucer, mâcher et bouger les yeux;<br></li><li>des mouvements inhabituels, comme si l’enfant pédalait;</li><li>le regard fixe;</li><li>de l’apnée (cesser de respirer);</li><li>des crises cloniques qui provoquent des spasmes rythmés qui peuvent toucher les muscles du visage, de la langue, des bras, des jambes ou d’autres parties du corps;</li><li>des crises toniques qui provoquent le raidissement ou le resserrement de groupes de muscles; la tête ou les yeux pourraient se tourner d’un côté ou le bébé pourrait replier ou étirer un bras ou une jambe, ou les deux;</li><li>des crises myocloniques qui sont brèves et qui comprennent des spasmes d’un bras ou d’une jambe ou du corps en entier.</li></ul><h2>Spasmes infantiles<br></h2><p>Quels sont les signes possibles de <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=859&language=French">spasmes infantiles</a>?</p><ul><li>Ils commencent habituellement au cours de la première année de vie, typiquement entre 3 et 7 mois;</li><li>Un léger hochement de tête qui devient plus rapide avec le temps, suivi de spasmes des muscles fléchisseurs ou des muscles extenseurs et de spasmes mixtes; </li><li>Durant les spasmes des muscles fléchisseurs, le cou, les bras et les jambes du bébé se replient sur sa poitrine; le bébé se replie souvent au niveau de la taille, comme le mouvement d’un couteau de poche;</li><li>Durant les spasmes extenseurs, le cou, les bras et les jambes du bébé s’étirent; </li><li>Durant les spasmes mixtes, les bras et le corps du bébé se contractent et ses jambes s’étirent;</li><li>Les spasmes sont habituellement symétriques, bien qu’ils puissent être plus forts d’un côté que de l'autre; </li><li>Dans la plupart des cas, les spasmes surviennent groupés et se répètent toutes les 30 secondes, parfois de 10 à 40 fois au cours d’une seule crise, et un bébé peut avoir plusieurs de ces crises au cours d’une journée;</li><li>Une crise dure habituellement 2 ou 3 minutes et les spasmes perdent de l’intensité et sont de plus en plus espacés au fur et à mesure que la crise progresse.</li><li>Les crises d’épilepsie se produisent rarement lorsque le bébé dort; elles se produisent souvent tout juste après son réveil;</li><li>Le bébé pourrait être calme avant et pendant la crise, ou pourrait pleurer entre les spasmes; </li><li>Après une crise de spasmes, l’enfant peut être épuisé ou plus alerte.</li></ul><h2>Crises d’épilepsie partielle simple<br></h2><p>Il semble que les <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=2069&language=French">crises d’épilepsie partielle simple</a> soient différentes d’une personne à une autre, selon le foyer de la crise (la zone touchée dans le cerveau). Une caractéristique commune de l’épilepsie partielle simple est que les enfants demeurent alertes et peuvent se souvenir de ce qui s’est passé. </p><h3>Épilepsie motrice</h3><p>Quels sont les signes et les symptômes possibles d’une crise d’épilepsie motrice focale? </p><ul><li>De brèves contractions musculaires (fibrillations, spasmes ou raideurs) qui commencent souvent dans le visage, les doigts ou les orteils d’un côté du corps; </li><li>Les fibrillations ou les spasmes s’étendent à d’autres parties du corps du même côté près du site initial; </li><li>D’autres crises d’épilepsie motrice peuvent comprendre des mouvements des yeux et de la tête; </li><li>Chaque fois, les crises commencent de la même façon; </li><li>L’enfant demeure conscient.</li></ul><h3>Épilepsie sensorielle</h3><p>Quels sont les symptômes possibles d’une crise d’épilepsie sensorielle?</p><ul><li>Voir une chose qui n’est pas réellement présente, comme des formes ou des lumières qui clignotent, ou voir une chose dont la taille est plus grande ou plus petite que d’habitude; </li><li>Entendre ou sentir une chose qui n’est pas réellement présente; </li><li>Ressentir des piqures d’aiguille ou des engourdissements dans une partie du corps;</li><li>L’enfant demeure conscient. </li></ul><h3>Épilepsie autonome </h3><p>Quels sont les signes et les symptômes possibles d’une crise d’épilepsie autonome?</p><ul><li>Des changements du rythme cardiaque<br></li><li>Des changements de la respiration<br></li><li>De la transpiration<br></li><li>La chair de poule<br></li><li>Rougir ou pâlir<br></li><li>L’enfant demeure conscient<br></li><li>Une sensation étrange ou déplaisante dans l’estomac, le thorax ou la tête.<br></li></ul><h3>Épilepsie psychique</h3><p>Quels sont les signes les symptômes possibles d’une crise d’épilepsie psychique?</p><ul><li>Des problèmes de mémoire;</li><li>Un langage incompréhensible<br></li><li>Des émotions soudaines, sans raisons apparentes, comme de la peur, de la déprime, de la rage ou de la joie;<br></li><li>Un sentiment de se trouver à l'extérieur de son corps; </li><li>Des illusions de déjà vu ou une connaissance de l’avenir.<br></li></ul><h2>Épilepsie généralisée secondaire</h2><p>Une crise d’épilepsie généralisée secondaire commence comme une crise partielle simple et s’étend ensuite à l’ensemble du cerveau et devient une crise tonico-clonique ou clonique généralisée. </p><h2>Épilepsie partielle complexe</h2><p>Quels sont les signes et les symptômes possibles d’une crise d’<a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=2070&language=French">épilepsie partielle complexe</a>?</p><ul><li>Des signes avant-coureurs comme un sentiment de peur ou des nausées; </li><li>Une perte de conscience; </li><li>Le regard fixe, les yeux grands ouverts;<br></li><li>Marcher ou courir; </li><li>Des cris, des hurlements, un affolement pendant le sommeil ou lorsque l’enfant est éveillée;<br></li><li>Des automatismes tels que des mouvements de la bouche, des tentatives de prendre des choses du bout des doigts dans l’air ou sur les vêtements, la répétition de mots ou de phrases;</li><li>Une perte de mémoire au sujet des événements tout juste avant ou après une crise;<br></li><li>Une confusion après la crise.</li></ul><h2>Aura</h2><p>Certains enfants ont des auras avant leurs crises qu’ils peuvent apprendre à reconnaître. Une aura est un signe avant-coureur, comme un sentiment de peur ou des nausées. Il s’agit en fait d’épilepsie partielle simple. </p><h2>Qu’est qui ne constitue pas une crise d’épilepsie?</h2><p>Certains épisodes peuvent ressembler à des crises d’épilepsie, mais en fait, ils ne proviennent pas du cerveau. En voici des exemples : </p><ul><li>une <a href="/Article?contentid=779&language=French">perte de conscience</a>; </li><li>rêver tout éveillé (être dans la lune);</li><li>des perturbations du comportement dans certaines situations;</li><li>des tics;<br></li><li>des spasmes myocloniques;</li><li>des <a href="/Article?contentid=780&language=French">spasmes du sanglot</a>;</li><li>des migraines;</li><li>des crises psychogéniques non épileptiques, c'est-à-dire une réaction émotionnelle subconsciente; ces crises peuvent ressembler à de l’épilepsie, mais aucun changement n’est observé dans l’activité cérébrale.</li></ul><p>Le médecin de votre enfant pourrait tenter d’éliminer ces causes lorsqu’il évalue votre enfant. </p><p>Dans certains cas, les crises ne sont pas causées par l’épilepsie. Il peut s’agir de crises psychogéniques non épileptiques et des convulsions fébriles. Certains enfants pourraient avoir des crises épileptiques et des crises non épileptiques.</p><h2>Prendre des notes sur les signes et les symptômes</h2><p>Il est important d’assurer le suivi des signes et des symptômes de votre enfant pour le diagnostique. Voici des exemples de renseignements que vous pouvez prendre en note :</p><ul><li>l’heure à laquelle la crise s’est produite; </li><li>ce que faisait votre enfant avant la crise;</li><li>si elle est malade, fatiguée ou stressée;</li><li>si elle prend des médicaments;</li><li>la façon dont la crise a commencé;</li><li>si votre enfant a ressenti des signes avant-coureurs;</li><li>les mouvements qu’elle faisait (s’il y a lieu) pendant la crise;</li><li>si les mouvements se produisaient d’un seul côté de son corps, en précisant lequel;</li><li>si elle était en mesure de parler et de répondre pendant la crise;</li><li>si elle a produit des sons;</li><li>la durée de la crise;</li><li>si elle était confuse ou fatiguée ou si elle avait des douleurs après la crise;</li><li>si elle pouvait parler normalement après la crise.<br></li></ul><h2>Les crises d’épilepsie sont-elles douloureuses?</h2><p>Certains enfants ont des douleurs relatives à une crise partielle simple ou complexe. Demandez à voter enfant si ses crises sont douloureuses.</p><p>Lorsqu’un enfant a une crise tonico-clonique, il pourrait pleurer, tomber par terre et avoir des convulsions. Cela est effrayant à regarder, mais l’enfant n’en est pas conscient.</p><p>Lorsque la crise est terminée, certains enfants mentionnent qu’ils ont des douleurs à la tête, à l’estomac ou aux muscles. Si un enfant se cogne la tête ou mord sa langue pendant une crise, cela peut également être douloureux. </p><p>Vous pouvez demander au médecin ou à l’infirmière de votre enfant si vous pouvez donner de l’<a href="/Article?contentid=62&language=French">acétaminophène</a> ou de l’<a href="/Article?contentid=153&language=French">ibuprofène</a> après une crise d’épilepsie s’il a des douleurs.</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/girl_in_bed_mom_comforting_BRAND-PHO_EN.jpg

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.