Épilepsie partielle complexeÉÉpilepsie partielle complexeComplex partial seizuresFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+) EducatorsNA2010-02-04T05:00:00ZElizabeth J. Donner, MD, FRCPC8.0000000000000064.00000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les causes et les symptômes de l’épilepsie partielle complexe et sur la façon de la traiter.</p><p>Les crises partielles complexes commencent dans une partie du cerveau, mais touchent habituellement d’autres parties responsables de la vigilance et de l’attention. Les symptômes d’une crise partielle complexe dépendent de la partie du cerveau qui est touchée, mais ils peuvent habituellement altérer l’état de conscience. Un enfant qui traverse une crise partielle complexe peut sembler conscient de son environnement immédiat et il peut bouger ou parler, mais il sera confus ou n’aura pas connaissance de ce qui se passe.</p><ul><li>Les symptômes d’une crise partielle complexe dépendent de la partie du cerveau qui est touchée. La crise est caractérisée par une perte de conscience et, parfois, des mouvements saccadés de la main ou du bras, des sensations de nausée ou de peur, de la salivation, des vomissements et des mouvements involontaires tels que le clignement des yeux ou le réflexe d’avaler.</li><li>Les crises partielles complexes se présentent sous de nombreuses formes, mais l’enfant suivra habituellement le même modèle de crise à chaque fois.</li><li>Une tumeur cérébrale, une blessure à la tête et une malformation dans une partie du cerveau sont quelques-unes des causes de l’épilepsie partielle complexe.</li><li>Si votre enfant fait une crise, éloignez-le de tout danger, contenez-le uniquement si sa sécurité est en danger, et, une fois la crise terminée, expliquez-lui ce qui s’est passé et donnez-lui le temps de reprendre connaissance.</li></ul>
Complex partial seizuresCComplex partial seizuresComplex partial seizuresEnglishNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+) EducatorsNA2010-02-04T05:00:00ZElizabeth J. Donner, MD, FRCPC8.0000000000000064.0000000000000684.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Read about causes and symptoms of complex partial seizures and how they are treated.</p><p>Complex partial seizures start in one part of the brain but usually affect other parts of the brain that involve alertness and awareness. The symptoms of a complex partial seizure depend on which part of the brain is affected, but they usually involve impaired consciousness. A child who is experiencing a complex partial seizure may seem to be aware of their surroundings, and may move or speak, but will be confused or unaware of what is actually going on. </p><h2>Key points</h2> <ul><li>The symptoms of a complex partial seizure depend on the part of the brain that is affected. They involve some loss of consciousness and may include rhythmic jerking of the hand or arm, feelings of nausea or fear, drooling, vomiting and involuntary movements such as blinking or swallowing. </li> <li>Complex partial seizures come in many forms, but an individual child will usually have the same seizure pattern each time.</li> <li>Causes of complex partial seizures include brain tumours, head injuries and malformations in part of the brain.</li> <li>If your child is having a seizure, guide them away from hazards, restrain them only if their safety is in danger, and, after the seizure, explain what happened and give them time to recover.</li></ul>

 

 

Épilepsie partielle complexe2070.00000000000Épilepsie partielle complexeComplex partial seizuresÉFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+) EducatorsNA2010-02-04T05:00:00ZElizabeth J. Donner, MD, FRCPC8.0000000000000064.00000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les causes et les symptômes de l’épilepsie partielle complexe et sur la façon de la traiter.</p><p>Les crises partielles complexes commencent dans une partie du cerveau, mais touchent habituellement d’autres parties responsables de la vigilance et de l’attention. Les symptômes d’une crise partielle complexe dépendent de la partie du cerveau qui est touchée, mais ils peuvent habituellement altérer l’état de conscience. Un enfant qui traverse une crise partielle complexe peut sembler conscient de son environnement immédiat et il peut bouger ou parler, mais il sera confus ou n’aura pas connaissance de ce qui se passe.</p><ul><li>Les symptômes d’une crise partielle complexe dépendent de la partie du cerveau qui est touchée. La crise est caractérisée par une perte de conscience et, parfois, des mouvements saccadés de la main ou du bras, des sensations de nausée ou de peur, de la salivation, des vomissements et des mouvements involontaires tels que le clignement des yeux ou le réflexe d’avaler.</li><li>Les crises partielles complexes se présentent sous de nombreuses formes, mais l’enfant suivra habituellement le même modèle de crise à chaque fois.</li><li>Une tumeur cérébrale, une blessure à la tête et une malformation dans une partie du cerveau sont quelques-unes des causes de l’épilepsie partielle complexe.</li><li>Si votre enfant fait une crise, éloignez-le de tout danger, contenez-le uniquement si sa sécurité est en danger, et, une fois la crise terminée, expliquez-lui ce qui s’est passé et donnez-lui le temps de reprendre connaissance.</li></ul><h2>Quels autres noms donne-t-on aux crises partielles complexes? </h2><p>Voici d’autres termes utilisés pour nommer les crises partielles complexes :</p><ul><li>épilepsie psychomotrice; </li><li>épilepsie du lobe temporal.</li></ul><h2>Comment savoir si votre enfant est atteint d’épilepsie partielle complexe? </h2> <figure><span class="asset-image-title">Crises d'épilepsie partielles complexes</span><div class="asset-animation"> src="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/Style%20Library/akh/swfanimations/swf.html?swffile=Seizure_complex_partial_MED_ANI_FR.swf" </div> </figure> <p>Les crises d’épilepsie partielles complexes se présentent différemment d’une personne à une autre, selon le centre des crises (la zone touchée dans le cerveau). Cependant, l’enfant aura habituellement le même modèle de crises à chaque fois.</p><p></p><p>Il peut être difficile d’identifier les crises partielles complexes chez les bébés ou les jeunes enfants âgés de moins de 5 ou 6 ans, car leur système nerveux est moins développé que celui des enfants plus âgés et des adultes. Un enfant de cet âge peut soudainement arrêter de faire ce qu’il fait, sa main ou son bras peut avoir des spasmes rythmés et le fait de tenir son bras n’arrêtera pas les spasmes, et il peut soulever un bras ou les deux ou tourner sa tête d’un côté. Dans de rares cas, ses yeux peuvent regarder d’un côté. </p><p>Des auras épileptiques, comme un sentiment de peur ou des nausées, se produisent fréquemment avant les crises partielles complexes. Si l’enfant n’est pas suffisamment âgé pour parler, il pourrait courir vers sa mère et s’accrocher à elle. </p><p>L’enfant peut avoir des automatismes tels que les suivants : </p><ul><li>faire des mouvements de la bouche, comme mâcher, faire claquer ses lèvres, avaler de façon exagérée, avaler normalement ou cracher; </li><li>cligner des yeux, tourner la tête ou soulever un bras; </li><li>faire des mouvements de la main, comme des tentatives de prendre des choses du bout des doigts dans le vide ou sur ses vêtements, des gestes rapides d’émiettement ou d’agrippement d’objets; </li><li>frotter ses organes génitaux.</li></ul><p>L’enfant pourrait également avoir des symptômes autonomes, tels que vomir ou avoir un haut-le-cœur, baver, avoir un rythme cardiaque rapide ou respirer rapidement, ou pâlir. </p><p>Après la crise, l’enfant sera confus et pourrait ne pas se rappeler des événements qui ont eu lieu tout juste avant ou après la crise. </p><h2>Combien d’enfants ont des crises partielles complexes?</h2><p>L’épilepsie partielle complexe fait partie des types d’épilepsie les plus communs. Entre 8 % et 31 % des enfants épileptiques ont des crises partielles complexes. </p><h2>Quelles sont les causes des crises partielles complexes?</h2><p>Les crises partielles complexes peuvent commencer dans n’importe quel lobe du cerveau et s’étendre aux autres régions du cerveau. Elles sont souvent symptomatiques et peuvent être causées par des blessures à la tête, des tumeurs cérébrales ou des malformations. Les crises partielles complexes peuvent également être idiopathiques; elles surviennent avec certains syndromes, comme l’EIBPR ou l’épilepsie infantile bénigne à pointes occipitales (EIBPO). </p><h2>Comment les crises partielles complexes sont-elles traitées?</h2><p>Le traitement contre les crises partielles complexes dépend de la cause sous-jacente. Dans certains cas, comme une tumeur cérébrale, une chirurgie sera probablement conseillée en tant que la première étape du traitement. Dans d’autres cas, le médecin peut prescrire des médicaments antiépileptiques. Si l’enfant continu d’avoir des crises alors qu’il prend des médicaments, il est possible de retirer la région touchée du cerveau au moyen d’une chirurgie. Cette option dépend de la mesure dans laquelle le centre des crises se trouve près des régions essentielles du cerveau, comme les zones de la parole et du langage ou les zones motrices. </p><h2>Que dois-je faire lorsque mon enfant à une crise d’épilepsie partielle complexe? </h2><p>Les soins à donner dépendent de chaque enfant. Précisez aux autres ce qui fonctionne bien pour votre enfant. Il se peut que votre enfant puisse errer ou avoir des automatismes (mouvements répétitifs qui peuvent sembler utiles). Il pourrait réagir de façon imprévisible si vous lui parlez ou le touchez. Si votre enfant a une crise partielle complexe, vous pouvez procéder comme suit. </p><ul><li>S’il marche ou court, tentez de servir de barrière. Guidez-le doucement afin de l’éloigner des objets chauds ou tranchants, puisqu’il pourrait se blesser ou tomber. </li><li>Ne le retenez pas à moins que cela soit absolument nécessaire (s’il est dans une position non sécuritaire), puisqu’il pourrait vous frapper ou tenter de s’enfuir.</li><li>Si vous devez le toucher, approchez-vous prudemment du côté et parlez-lui afin qu’il ne se sente pas menacé.</li><li>Dans certains cas, une fois que la crise est terminée, l’enfant pourrait être confus ou fatigué. Expliquez-lui tranquillement ce qui s’est passé et où il se trouve. Donnez-lui du temps pour se reposer et récupérer.</li></ul><h2>Quels sont les perspectives pour un enfant qui a des crises partielles complexes? </h2><p>Les perspectives pour un enfant qui a des crises partielles complexes dépendant de la cause sous-jacente des crises. Elles ont tendance à résister davantage aux médicaments que les autres types d’épilepsie, les taux de rémission sont moins élevés et certaines études suggèrent que les personnes qui ont des crises partielles complexes non contrôlées composent avec des résultats psychosociaux inférieurs. Cependant, il est tout de même possible pour enfant qui a des crises partielles complexes de bien fonctionner. </p>

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.