AboutKidsHealth (FR) AKH-Article

 

 

Conduire avec l’épilepsieCConduire avec l’épilepsieDriving with epilepsyFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+) EducatorsNA2010-02-04T05:00:00ZIrene Elliott, RN, MHSc, ACNP;Janice Mulligan, MSW, RSW11.000000000000048.00000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Conduire avec l’épilepsie est une responsabilité importante pour toute personne titulaire d’un permis. Voici certaines précautions qu’une personne épileptique devrait prendre avant de commencer à conduire.</p><p>Dans la plupart des provinces du Canada, quiconque peut présenter une demande pour obtenir un permis de conduire s’il est âgé d’au moins 16 ans. Il est habituellement nécessaire de passer un ou plusieurs examens écrits et pratiques et de subir un examen de la vue. Certaines provinces, comme l’Ontario, ont un système de délivrance de permis graduel qui fait en sorte qu’un nouveau conducteur obtient ses privilèges de conduite étape par étape.</p> <p>De plus, une personne qui demande un permis de conduire doit être médicalement apte à conduire. Au Canada, selon la loi, une personne doit déclarer au ministère provincial des Transports tout problème de santé, comme l’épilepsie, qui pourrait avoir une incidence sur une conduite sécuritaire. Dans certaines provinces, les médecins sont tenus de déclarer toute personne ayant un problème médical qui pourrait l’empêcher de conduire de façon sécuritaire. Avant de demander un permis de conduire, consultez les règlements sur la conduite automobile de votre province ou de votre état auprès de l’autorité concernée, par exemple, le ministère des Transports.</p><ul><li>Au Canada, selon la loi, une personne doit déclarer au ministère provincial des Transports tout problème de santé, comme l’épilepsie, qui pourrait avoir une incidence sur une conduite sécuritaire.</li> <li>En Ontario, une personne atteinte d’épilepsie est habituellement admissible à obtenir un permis de conduire si elle n’a pas eu de crises depuis un an (avec ou sans médicaments), si les médicaments n’entraînent aucun effet secondaire qui pourrait l’empêcher de conduire et s’il est sous surveillance médicale constante.</li> <li>Une compagnie d’assurance ne peut pas facturer un montant plus élevé pour une assurance automobile en raison de l’état de santé d’une personne ni poser des questions sur son état de santé comme condition pour la couverture d’assurance.</li></ul>
Driving with epilepsyDDriving with epilepsyDriving with epilepsyEnglishNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+) EducatorsNA2010-02-04T05:00:00ZIrene Elliott, RN, MHSc, ACNP;Janice Mulligan, MSW, RSW11.00000000000000565.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Driving safely is a serious responsibility for anyone with a license. Here are a few precautions for someone with epilepsy to consider before starting.</p><p>In most provinces in Canada, a person can apply for a driver’s licence if they are 16 years old or more. Getting a licence usually involves passing one or more written and practical tests and taking a vision test. Some provinces, including Ontario, have a graduated licensing system in which a new driver earns full driving privileges in stages.</p> <p>A person applying for a driver’s licence must also be considered medically fit to drive. In Canada, a person is required by law to report to their provincial ministry of transportation any health problems, such as epilepsy, that might interfere with their safe driving. In some provinces, physicians are also required by law to report anyone with a medical condition that could impair their driving. Before applying for a licence, check the rules concerning driving in your province or state with the appropriate authority, such as the Ministry of Transportation. </p><h2>Key points</h2> <ul><li>By law, in Canada a person must report to their provincial ministry of transportation any health problems, such as epilepsy, that might interfere with their safe driving.</li> <li>In Ontario, a person with epilepsy is usually eligible for a driver’s licence if they have been seizure-free (on or off medication) for the past one year, have no side effects of medication that would impair driving and are under regular medical supervision.</li> <li>An insurance company cannot charge more for car insurance based on health status, nor can it ask about health status as a condition for coverage.</li></ul>

 

 

Conduire avec l’épilepsie2120.00000000000Conduire avec l’épilepsieDriving with epilepsyCFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+) EducatorsNA2010-02-04T05:00:00ZIrene Elliott, RN, MHSc, ACNP;Janice Mulligan, MSW, RSW11.000000000000048.00000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Conduire avec l’épilepsie est une responsabilité importante pour toute personne titulaire d’un permis. Voici certaines précautions qu’une personne épileptique devrait prendre avant de commencer à conduire.</p><p>Dans la plupart des provinces du Canada, quiconque peut présenter une demande pour obtenir un permis de conduire s’il est âgé d’au moins 16 ans. Il est habituellement nécessaire de passer un ou plusieurs examens écrits et pratiques et de subir un examen de la vue. Certaines provinces, comme l’Ontario, ont un système de délivrance de permis graduel qui fait en sorte qu’un nouveau conducteur obtient ses privilèges de conduite étape par étape.</p> <p>De plus, une personne qui demande un permis de conduire doit être médicalement apte à conduire. Au Canada, selon la loi, une personne doit déclarer au ministère provincial des Transports tout problème de santé, comme l’épilepsie, qui pourrait avoir une incidence sur une conduite sécuritaire. Dans certaines provinces, les médecins sont tenus de déclarer toute personne ayant un problème médical qui pourrait l’empêcher de conduire de façon sécuritaire. Avant de demander un permis de conduire, consultez les règlements sur la conduite automobile de votre province ou de votre état auprès de l’autorité concernée, par exemple, le ministère des Transports.</p><ul><li>Au Canada, selon la loi, une personne doit déclarer au ministère provincial des Transports tout problème de santé, comme l’épilepsie, qui pourrait avoir une incidence sur une conduite sécuritaire.</li> <li>En Ontario, une personne atteinte d’épilepsie est habituellement admissible à obtenir un permis de conduire si elle n’a pas eu de crises depuis un an (avec ou sans médicaments), si les médicaments n’entraînent aucun effet secondaire qui pourrait l’empêcher de conduire et s’il est sous surveillance médicale constante.</li> <li>Une compagnie d’assurance ne peut pas facturer un montant plus élevé pour une assurance automobile en raison de l’état de santé d’une personne ni poser des questions sur son état de santé comme condition pour la couverture d’assurance.</li></ul><p>Les autorités responsables de la conduite de véhicules demanderont au médecin un rapport sur l’état de santé du titulaire de permis. Une vérification sera menée par une commission médicale qui formulera ensuite une recommandation au sujet de l’admissibilité du conducteur à conserver son permis. Selon la recommandation, le bureau des permis pourrait accepter qu’il reçoive son permis. </p> <p>En Ontario, une personne atteinte d’épilepsie est habituellement admissible à obtenir un permis de conduire si elle n'a pas eu de crise depuis un an (avec ou sans médicaments), si les médicaments n’entraînent aucun effet secondaire qui pourrait l’empêcher de conduire, et s’il est sous surveillance médicale constante. Voici d’autres aspects qui pourraient favoriser la personne qui demande un permis. </p> <ul> <li>Depuis les cinq dernières années, ses crises se sont produites la nuit seulement ou tout juste après son réveil. </li> <li>Ses crises ou ses médicaments n’altèrent pas sa conscience et ne provoquent pas la somnolence. </li> <li>Ses crises on ses médicaments n’altèrent pas sa coordination ni le contrôle sur ses muscles. </li> <li>Il a eu une crise au cours de la dernière année, mais elle a été provoquée par un changement de médicament ou un oubli de prendre ses médicaments. </li> </ul> <p>Conduire prudemment est une importante responsabilité pour quiconque possède un permis. Voici des suggestions. </p> <ul> <li>Si vous avez une crise, arrêtez de conduire immédiatement et ne conduisez plus jusqu’à ce que vous ayez vu votre médecin. </li> <li>Prenez vos médicaments régulièrement en respectant les conseils du médecin. </li> <li>Si vos médicaments ont été changés récemment, attendez de constater les effets et les effets secondaires des nouveaux médicaments avant de conduire. </li> <li>Si votre médecin diminue ou cesse votre médication, vous ne devriez pas conduire pendant cette période. </li> <li>Assurez-vous de bien vous sentir avant de conduire. Ne conduisez pas si vous avez faim, si vous êtes fatigué ou si vous avez sommeil. Le manque de sommeil peut parfois provoquer des crises. </li> <li>Évitez toujours l’alcool avant de conduire. En plus de réduire les capacités, l’alcool pourrait déclencher une crise. </li> </ul> <p>S’il n’est pas sécuritaire de conduire, vous pouvez toujours marcher, utiliser le transport en commun, demander à un ami de vous conduire, faire du covoiturage ou prendre un taxi. </p> <h2>Assurance automobile </h2> <p>Tant et aussi longtemps qu’une personne est titulaire d’un permis de conduire, elle devrait être en mesure d’obtenir une assurance automobile. Les taux d’assurance automobile sont basés sur le véhicule seulement, et non sur le dossier de conduite et la compagnie n’a pas le droit de poser des questions sur l’état de santé en ce qui concerne la couverture. Une personne atteinte d’épilepsie n’a pas à divulguer son état de santé à sa compagnie d’assurance.</p> <p>Cependant, il est illégal de conduire lorsque le permis de conduire est suspendu, pour une raison ou une autre, y compris à cause d’un problème médical. De plus, cela entraînerait probablement l’annulation de la couverture d’assurance de la personne. </p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/driving_with_epilepsy.jpg

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.