AboutKidsHealth (FR) AKH-Article

 

 

Hépatite CHHépatite CHepatitis CFrenchGastrointestinalChild (0-12 years);Teen (13-15 years)LiverImmune systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2015-10-05T04:00:00ZConstance O'Connor, RN(EC), NP;Simon Ling, MBChB, MRCP(UK)Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>L’hépatite C est une infection causée par un virus. Aperçu des signes, des symptômes, de la transmission et du traitement de l’hépatite C.</p><h2>​​Qu’est-ce que l’hépatite C?</h2> <figure><span class="asset-image-title">Le foie</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_liver_fr.jpg" alt="" /><figcaption class="asset-image-caption">Le foie est un organe qui fait partie du système digestif. Il aide à se débarrasser des toxines et des déchets, à digérer les aliments et à stocker l’énergie que nous en tirons.</figcaption> </figure> <p>L’hépatite C est une maladie du <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=1468&language=French">foie</a> causée par un virus.</p><p>Le foie est un organe situé dans l’abdomen (le ventre). Il aide l’organisme à se débarrasser des toxines et des déchets. Il nous aide aussi à digérer les aliments et à stocker l’énergie que nous en tirons. Le terme « hépatite » signifie inflammation du foie. Cette inflammation peut affecter la capacité du foie à remplir correctement sa fonction. L’hépatite peut être provoquée par une infection (virale, bactérienne ou parasitaire), des médicaments ou des toxines (dont l’alcool). Plusieurs types de virus peuvent causer l’hépatite. Le virus de l’hépatite C est l’un d’eux. On l’appelle parfois VHC.</p><ul><li>L’hépatite C est une infection causée par un virus.<br></li><li>Un enfant peut attraper l’hépatite C par contact avec le sang d’une personne qui a l’hépatite C. Cela peut se produire à la naissance, par contact avec une aiguille contaminée ou, très rarement, en échangeant des objets contaminés par du sang (par exemple une brosse à dents, un coupe-ongle ou un rasoir).<br></li><li>L’hépatite C ne se transmet pas par les accolades, les baisers, les éternuements, la toux, ni l’allaitement. Toutefois, si vous allaitez et que vous avez les mamelons crevassés ou qui saignent, parlez-en à votre équipe de soins de santé.</li><li>Quand l’infection reste longtemps dans l’organisme, on parle d’hépatite C chronique. Si votre enfant a une hépatite chronique, il doit être examiné régulièrement par un fournisseur de soins de santé qui suivra son état de santé.</li><li>Il existe des médicaments qui peuvent guérir l’infection à l’hépatite C. Certains de ces traitements ne sont pas encore disponibles pour les enfants au Canada. Consultez votre fournisseur de soins de santé au sujet des options de traitement de votre enfant.</li></ul><h2>Signes et symptômes de l’hépatite C</h2><h3>Hépatite aiguë</h3><p>Parmi les personnes infectées par le virus de l’hépatite C, beaucoup, en particulier parmi les enfants, ne présentent aucun symptôme au moment de l’infection et ne se sentent jamais malades. Chez d’autres, la maladie est de courte durée et s’accompagne de fatigue, d’une perte d’appétit et parfois d’une jaunisse (yeux jaunes).</p><h3>Hépatite chronique</h3> <p>De nombreuses personnes qui contractent l’hépatite C réussissent à se débarrasser du virus et à se rétablir. Pour la plupart des gens, cependant, l’infection demeure. Si elle dure plus de six mois, il s’agit de l’hépatite C chronique. La majorité des enfants atteints d’hépatite C chronique ne présentent aucun symptôme et grandissent de manière normale.<br></p><h2>Comment attrape-t-on l’hépatite C?</h2><p>On peut contracter le virus de l’hépatite C par contact avec le sang d’une personne qui a l’hépatite C. Le virus infecte alors le foie.</p><p>Voici quelques-uns des moyens par lesquels les enfants peuvent être infectés par le virus de l’hépatite C :</p><ul><li>La plupart des enfants qui ont l’hépatite C sont nés d’une mère elle aussi infectée par le virus. Celui-ci se transmet au bébé pendant la grossesse ou l’accouchement, bien que cela n’arrive que rarement (environ 5 % des cas de femmes enceintes atteintes du virus). Les femmes qui ont l’hépatite C peuvent allaiter leur enfant sans risque puisque le virus ne se transmet pas par le lait maternel. Cependant, si une maman a les mamelons crevassés et qui saignent, elle doit discuter de l’allaitement avec son fournisseur de soins de santé.</li><li>Dans de très rares cas, un enfant peut contracter l’hépatite C après avoir utilisé des objets personnels portant des traces du sang d’une personne atteinte de l’hépatite C (par exemple une brosse à dents, un coupe-ongle ou un rasoir). Le virus présent sur ces objets peut pénétrer l’organisme par de minuscules coupures ou lésions de la peau.</li><li>Les enfants peuvent contracter l’hépatite C par l’intermédiaire d’une aiguille contaminée. Cela peut se produire en cas de réutilisation d’une aiguille qui a été utilisée sur une personne atteinte de l’hépatite C, par exemple dans le cadre d’une séance de perçage corporel, de tatouage ou d’acupuncture, ou en cas de piqûre accidentelle ou d’injection de drogue par voie intraveineuse.</li><li>Au Canada, le risque qu’un enfant contracte l’hépatite C à la suite d’une transfusion sanguine ou d’une transplantation d’organe est extrêmement faible. Tous les produits sanguins et les organes des donneurs subissent un test de dépistage de l’hépatite C avant d’être donnés aux patients. Dans d’autres parties du monde, c’est un problème plus courant.</li><li>Il est rare de contracter l’hépatite C en ayant des contacts sexuels, sauf dans le cas de personnes atteintes du <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=910&language=French">VIH ou du SIDA</a>. L’utilisation de préservatifs réduit le risque de transmission sexuelle de l’hépatite C et d’autres infections.<br></li></ul><h2>Tests de diagnostic et de suivi de l’hépatite C</h2><p>Si vous ou votre fournisseur de soins de santé pensez que votre enfant est à risque, il peut subir des <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=36&language=French">analyses sanguines </a>de dépistage de l’hépatite C.</p><h3>Sérologie de l’hépatite C</h3><p>La sérologie est l’étude du sang et de sa teneur en composants déterminés du système immunitaire. La première analyse que subira votre enfant visera à déterminer la présence dans le sang d’un anticorps qui cible le virus de l’hépatite C (anti-VHC). Le système immunitaire produit des anticorps dirigés contre le virus de l’hépatite C après qu’une personne y a été exposée.</p><h3>Charge virale</h3><p>Un deuxième test peut être pratiqué pour déterminer si le virus est toujours présent dans le sang de l’enfant. Ce test permet également de connaître la quantité de virus dans le sang, c’est-à-dire la « charge virale de l’hépatite C ».</p><h3>Génotype</h3><p>Il existe de nombreux sous-types d’hépatite C, appelés « génotypes ». Ils permettent de classer le virus en fonction des différences dans le matériel génétique du virus. Les génotypes sont identifiés par un numéro (1, 2, 3, 4, etc.). Le génotype de l’hépatite C de votre enfant permet de prédire la réponse du virus au traitement. Le génotype d’un virus détermine le type de traitement que suivra votre enfant, dont le type de médicament qu’il recevra et la durée du traitement.</p><h3>Autres analyses de sang</h3><p>Des analyses de sang appelées ALAT et ASAT (enzymes hépatiques) permettent de déterminer le degré d’irritation du foie causée par le virus. D’autres analyses de sang permettent de savoir si le foie fonctionne correctement et peuvent aider à évaluer le degré de fibrose (cicatrisation).</p><h3>Examens du foie</h3><p>Une échographie du foie peut aider à en déterminer l’état de santé et permettre de repérer les signes d’une mauvaise fibrose. Une échographie, comme le FibroScan®, peut également contrôler la rigidité du foie, ce qui permet de révéler si le degré de fibrose est modéré ou léger.</p><h2>Suivi de l’hépatite C</h2><p>La plupart des enfants atteints de l’hépatite C doivent être vus à la clinique tous les six à douze mois. Lors de ces visites, le médecin vérifiera comment l’enfant se sent et l’examinera afin de déceler tout signe d’évolution d’une maladie du foie. Il recommandera une analyse de sang, ainsi qu’une échographie ou la mesure de la rigidité du foie une fois par an, ou tous les deux ans.</p><p>Des taux élevés d’enzymes hépatiques dans le sang signifient en général que le foie est irrité à cause des effets du virus et que le système immunitaire de l’enfant tente de le combattre. Cette inflammation du foie peut persister sous une forme légère pendant une longue période.</p><p>Beaucoup de gens gardent l’hépatite C toute leur vie sans jamais subir de dommage important au foie. Cependant, le risque de fibrose hépatique augmente avec l’âge. En général, une fibrose légère du foie est sans effet sur la fonction hépatique. Une fibrose aiguë (cirrhose) peut nuire au bon fonctionnement du foie. La cirrhose est rare chez les enfants qui ont l’hépatite C. L’infection chronique par le virus de l’hépatite C augmente également le risque de cancer du foie, surtout si elle a entraîné une fibrose hépatique avancée. Le cancer du foie est très rare chez les enfants qui ont l’hépatite C.</p><p>Il est important que votre enfant bénéficie toute sa vie d’un suivi médical régulier. Ainsi, les problèmes hépatiques seront détectés et traités à un stade précoce, ce qui pourrait prévenir ou retarder le développement d’une fibrose hépatique, d’une cirrhose ou d’un cancer du foie.<br></p><h2>Traitement de l’hépatite C</h2><p>Consultez le fournisseur de soins de santé de votre enfant pour savoir quelles options de traitement lui sont disponibles. Tous les enfants sont différents et il en est de même de leur état médical. En conséquence, les traitements préconisés diffèrent également.</p><p>La plupart des enfants attendent jusqu’à l’âge adulte avant de recevoir un traitement pour l’hépatite C, à moins que des signes de dommages importants du foie n’apparaissent. De nombreux nouveaux médicaments pour le traitement de l’hépatite C sont devenus disponibles aux adultes au cours des dernières années. Ces médicaments sont pris par voie orale pendant plusieurs semaines et guérissent plus de 90 % des personnes infectées par le virus de l’hépatite C. Malheureusement, ils ne sont pas encore approuvés pour une utilisation chez les enfants.</p><p>Cependant, d’autres médicaments sont disponibles pour les enfants. La thérapie qui combine des injections d’interféron et des médicaments antiviraux administrés par voie orale peut être offerte aux enfants. Elle permet de guérir entre 50 % (la moitié) et 80 % (environ les trois quarts) des patients, en fonction du génotype du virus.<br></p>
Hepatitis CHHepatitis CHepatitis CEnglishGastrointestinalChild (0-12 years);Teen (13-18 years)LiverImmune systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2015-10-05T04:00:00ZConstance O'Connor, RN(EC), NP;Simon Ling, MBChB, MRCP(UK)9.0000000000000056.00000000000001939.00000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Hepatitis C is an infection caused by a virus. This page provides an overview of signs, symptoms, transmission and treatment of hepatitis C.</p><h2>What is hepatitis C?</h2><p>Hepatitis C is <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=1468&language=English"> liver</a> disease caused by a virus.</p><p>The liver is an organ in our abdomen (belly). It helps our bodies remove toxins and waste. It also helps us digest food and store the energy we get from food. The word "hepatitis" means that there is inflammation of the liver. Inflammation of the liver can affect the liver’s ability to work properly.</p><p>Hepatitis can be caused by infections (virus, bacteria or parasites), drugs or toxins (including alcohol). There are several types of viruses that can cause hepatitis. One of these viruses is the hepatitis C virus. The hepatitis C virus is sometimes referred to as HCV.</p> <figure><span class="asset-image-title"></span><span class="asset-image-title">Liver</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_liver_EN.jpg" alt="" /><figcaption class="asset-image-caption">The</figcaption><figcaption class="asset-image-caption"> liver is an organ that is part of our digestive system. It helps us get rid of toxins, digest food, and store energy from food.</figcaption> </figure><h2>Key points</h2> <ul> <li>Hepatitis C is an infection due to a virus.<br></li> <li>Children can get hepatitis C if they come in contact with the blood of someone who has hepatitis C. This can happen around the time of birth, by contact with contaminated needles or, very rarely, by sharing items which may be contaminated with blood (such as toothbrushes, nail clippers and razors).</li> <li>Hepatitis C cannot be spread to other people by hugging, kissing, sneezing, coughing or breastfeeding. However, if you are breastfeeding and have cracked or bleeding nipples, talk to your healthcare team.</li> <li>When the infection stays in the body for a long time, this is called chronic hepatitis C. If your child has chronic hepatitis, they should be seen by a healthcare provider regularly to monitor their health.<br></li> <li>There are medications that can cure people of their hepatitis C infection. Some of these treatments are not yet available for children in Canada. Talk to your healthcare provider about your child’s treatment options.</li> </ul><h2>Signs and symptoms of hepatitis C</h2> <h3>Acute hepatitis</h3> <p>Many people who become infected with hepatitis C, especially children, do not have any symptoms at the time of infection and never feel sick. Others get a brief illness with fatigue and decreased appetite. Their eyes may also turn yellow (jaundice).</p> <h3>Chronic hepatitis</h3> <p>Many people that get hepatitis C infection manage to get rid of the virus and become well again. For most people, however, the hepatitis C infection does not go away. If it lasts for more than six months, it is called chronic hepatitis C. Almost all children with chronic hepatitis C have no symptoms and grow normally.</p><h2>How do people get hepatitis C?</h2> <p>People may get the hepatitis C virus if they come in contact with the blood of someone who has hepatitis C. The virus then infects the liver.</p> <p>Here are some ways that children can be infected with the hepatitis virus:</p> <ul> <li>Many children with hepatitis C were born to mothers who are also infected with the virus. The hepatitis C virus can be passed to the baby either during pregnancy or delivery, although this happens only rarely, in about 5 per cent of affected pregnancies. It is safe for a woman with hepatitis C to breastfeed her child because the virus does not pass through breast milk. However, if a mom has cracked and bleeding nipples, she should discuss breastfeeding with her health-care provider.</li> <li>Very rarely, children can get hepatitis C if they share personal items that may have the blood of someone with hepatitis C on them (such as toothbrushes, nail clippers or razors). The virus on these items may get into the children’s bodies through tiny cuts and openings on the skin.</li> <li>Children can get hepatitis C if they use needles that are contaminated with the hepatitis C virus. This happens when they use the same needles that were already used by someone with hepatitis C. This includes body piercing, tattooing, acupuncture, accidental needle stick injuries or intravenous drug use.<br></li> <li>The chance that a child can get hepatitis C from blood transfusion or organ transplantation in Canada is extremely small. In Canada, all blood products and donated organs are tested for hepatitis C infection before they are given to patients. In some other parts of the world, this is a more common problem.</li> <li>Hepatitis C is only rarely transmitted by having sex, except in people who also have the <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=910&language=English">HIV virus or AIDS</a>. Using condoms reduces the risk of sexual transmission of hepatitis C and other infections.</li> </ul><h2>Tests for diagnosis and monitoring of hepatitis C</h2> <p>If you or your health-care provider thinks that your child is at risk for hepatitis C, your child can be tested with <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=36&language=English">blood tests</a>.<br></p> <h3>Hepatitis C serology</h3> <p>Serology is the study of the blood and its content in particular immune system components. The first test your child will have looks for an antibody that targets hepatitis C virus (anti-HCV). The immune system produces antibody to the hepatitis C virus after a person has been exposed to the virus.</p> <h3>Viral load</h3> <p>A second test is needed to see if the hepatitis C virus is still present in your child’s blood. This test also shows what amount of hepatitis C virus is present. This is called the “hepatitis C viral load”.</p> <h3>Genotype</h3> <p>There are many sub-types of hepatitis C, known as "genotypes". These sub-types of the hepatitis C virus are a way to classify the hepatitis C virus based on the differences in the genetic material of the virus. Genotypes are identified by a number (1, 2, 3, 4, etc). The genotype of your child’s hepatitis C helps predict the virus’ response to treatment. Virus genotype determines your child’s course of treatment, meaning what type of drug your child will receive and for how long.</p> <h3>Other blood tests</h3> <p>Blood tests called ALT and AST (liver enzymes) tell how much irritation the virus is causing in the liver. Other blood tests indicate if the liver is working properly and may help to show how much fibrosis (or scarring) is present.</p> <h3>Liver scans</h3> <p>An ultrasound scan of the liver can help tell how healthy it is, and may show signs of bad scarring. An ultrasound test, such as "FibroScan", can also check the stiffness of the liver, which helps to show mild or moderate amounts of scarring.</p> <h2>Monitoring hepatitis C</h2> <p>Most children with hepatitis C need to be seen in clinic every six to 12 months. At these visits, the doctor will check how the child is feeling, examine the child for any signs of advancing liver disease, and will recommend a blood test. An ultrasound scan and/or measure of liver stiffness will be recommended every year or two.</p> <p>High levels of liver enzymes in your child’s blood usually mean that the liver is irritated due to the effects of the virus and the child’s immune system trying to fight it. This inflammation of the liver may persist at a low level for a long period of time.</p> <p>Many people live their whole lives without significant damage to their liver due to hepatitis C. However as people age, the risk of scarring in the liver increases. Mild scarring in the liver does not usually affect the way the liver works. Severe scarring (cirrhosis) may make it difficult for the liver to work properly. Cirrhosis only rarely happens in children with hepatitis C. Chronic hepatitis C infection also increases the risk for liver cancer, especially if it has caused bad liver scarring. Liver cancer is very rare in children with hepatitis C.</p> <p>It is important that your child have regular medical follow-up throughout life. This allows problems in your child’s liver to be identified and treated early, which may prevent or delay development of liver scarring or cirrhosis and liver cancer.</p><h2>Treatment for hepatitis C</h2> <p>Talk to your child’s health-care provider about their treatment options. All children are different and so is their condition. As a result, recommended treatments are different too.</p> <p>Most children wait until adulthood to receive treatment for hepatitis C, as long as there is no sign that their liver is developing significant damage.</p> <p>Many new medications for hepatitis C treatment have become available for adults in the last couple of years. These medications are taken by mouth for several weeks and cure more than 90 per cent of people infected with the hepatitis C virus. Unfortunately, these new medications are not yet approved for use in children.</p> <p>However, other medications are available for children. Combination therapy with interferon injections and oral anti-viral medications can be used in childhood. It cures between 50 per cent (half) and 80 per cent (about three quarters) of patients, depending on the genotype of the virus.</p>

 

 

Hépatite C2306.00000000000Hépatite CHepatitis CHFrenchGastrointestinalChild (0-12 years);Teen (13-15 years)LiverImmune systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2015-10-05T04:00:00ZConstance O'Connor, RN(EC), NP;Simon Ling, MBChB, MRCP(UK)Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>L’hépatite C est une infection causée par un virus. Aperçu des signes, des symptômes, de la transmission et du traitement de l’hépatite C.</p><h2>​​Qu’est-ce que l’hépatite C?</h2> <figure><span class="asset-image-title">Le foie</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_liver_fr.jpg" alt="" /><figcaption class="asset-image-caption">Le foie est un organe qui fait partie du système digestif. Il aide à se débarrasser des toxines et des déchets, à digérer les aliments et à stocker l’énergie que nous en tirons.</figcaption> </figure> <p>L’hépatite C est une maladie du <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=1468&language=French">foie</a> causée par un virus.</p><p>Le foie est un organe situé dans l’abdomen (le ventre). Il aide l’organisme à se débarrasser des toxines et des déchets. Il nous aide aussi à digérer les aliments et à stocker l’énergie que nous en tirons. Le terme « hépatite » signifie inflammation du foie. Cette inflammation peut affecter la capacité du foie à remplir correctement sa fonction. L’hépatite peut être provoquée par une infection (virale, bactérienne ou parasitaire), des médicaments ou des toxines (dont l’alcool). Plusieurs types de virus peuvent causer l’hépatite. Le virus de l’hépatite C est l’un d’eux. On l’appelle parfois VHC.</p><ul><li>L’hépatite C est une infection causée par un virus.<br></li><li>Un enfant peut attraper l’hépatite C par contact avec le sang d’une personne qui a l’hépatite C. Cela peut se produire à la naissance, par contact avec une aiguille contaminée ou, très rarement, en échangeant des objets contaminés par du sang (par exemple une brosse à dents, un coupe-ongle ou un rasoir).<br></li><li>L’hépatite C ne se transmet pas par les accolades, les baisers, les éternuements, la toux, ni l’allaitement. Toutefois, si vous allaitez et que vous avez les mamelons crevassés ou qui saignent, parlez-en à votre équipe de soins de santé.</li><li>Quand l’infection reste longtemps dans l’organisme, on parle d’hépatite C chronique. Si votre enfant a une hépatite chronique, il doit être examiné régulièrement par un fournisseur de soins de santé qui suivra son état de santé.</li><li>Il existe des médicaments qui peuvent guérir l’infection à l’hépatite C. Certains de ces traitements ne sont pas encore disponibles pour les enfants au Canada. Consultez votre fournisseur de soins de santé au sujet des options de traitement de votre enfant.</li></ul><h2>Signes et symptômes de l’hépatite C</h2><h3>Hépatite aiguë</h3><p>Parmi les personnes infectées par le virus de l’hépatite C, beaucoup, en particulier parmi les enfants, ne présentent aucun symptôme au moment de l’infection et ne se sentent jamais malades. Chez d’autres, la maladie est de courte durée et s’accompagne de fatigue, d’une perte d’appétit et parfois d’une jaunisse (yeux jaunes).</p><h3>Hépatite chronique</h3> <p>De nombreuses personnes qui contractent l’hépatite C réussissent à se débarrasser du virus et à se rétablir. Pour la plupart des gens, cependant, l’infection demeure. Si elle dure plus de six mois, il s’agit de l’hépatite C chronique. La majorité des enfants atteints d’hépatite C chronique ne présentent aucun symptôme et grandissent de manière normale.<br></p><h2>Comment attrape-t-on l’hépatite C?</h2><p>On peut contracter le virus de l’hépatite C par contact avec le sang d’une personne qui a l’hépatite C. Le virus infecte alors le foie.</p><p>Voici quelques-uns des moyens par lesquels les enfants peuvent être infectés par le virus de l’hépatite C :</p><ul><li>La plupart des enfants qui ont l’hépatite C sont nés d’une mère elle aussi infectée par le virus. Celui-ci se transmet au bébé pendant la grossesse ou l’accouchement, bien que cela n’arrive que rarement (environ 5 % des cas de femmes enceintes atteintes du virus). Les femmes qui ont l’hépatite C peuvent allaiter leur enfant sans risque puisque le virus ne se transmet pas par le lait maternel. Cependant, si une maman a les mamelons crevassés et qui saignent, elle doit discuter de l’allaitement avec son fournisseur de soins de santé.</li><li>Dans de très rares cas, un enfant peut contracter l’hépatite C après avoir utilisé des objets personnels portant des traces du sang d’une personne atteinte de l’hépatite C (par exemple une brosse à dents, un coupe-ongle ou un rasoir). Le virus présent sur ces objets peut pénétrer l’organisme par de minuscules coupures ou lésions de la peau.</li><li>Les enfants peuvent contracter l’hépatite C par l’intermédiaire d’une aiguille contaminée. Cela peut se produire en cas de réutilisation d’une aiguille qui a été utilisée sur une personne atteinte de l’hépatite C, par exemple dans le cadre d’une séance de perçage corporel, de tatouage ou d’acupuncture, ou en cas de piqûre accidentelle ou d’injection de drogue par voie intraveineuse.</li><li>Au Canada, le risque qu’un enfant contracte l’hépatite C à la suite d’une transfusion sanguine ou d’une transplantation d’organe est extrêmement faible. Tous les produits sanguins et les organes des donneurs subissent un test de dépistage de l’hépatite C avant d’être donnés aux patients. Dans d’autres parties du monde, c’est un problème plus courant.</li><li>Il est rare de contracter l’hépatite C en ayant des contacts sexuels, sauf dans le cas de personnes atteintes du <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=910&language=French">VIH ou du SIDA</a>. L’utilisation de préservatifs réduit le risque de transmission sexuelle de l’hépatite C et d’autres infections.<br></li></ul><h2>L’hépatite C se transmet-elle facilement?</h2><p>Dans le cadre des activités quotidiennes ordinaires, le risque d’une infection par le virus de l’hépatite C est très faible.</p><p>Si votre enfant a l’hépatite C, il ne doit pas échanger d’objets personnels qui pourraient porter des traces de sang (brosse à dents, coupe-ongle ou rasoir). Apprenez à votre enfant à ne laisser personne entrer en contact avec son sang s’il a un accident et à ne pas toucher le sang des autres.</p><p>Il n’y a pas de risque de transmettre le virus par :<br></p><ul><li>l’allaitement, sauf si vous avez les mamelons crevassés et qui saignent. Dans ce cas, discutez-en avec votre fournisseur de soins de santé. Il vous conseillera peut-être d’utiliser des téterelles ou d’arrêter l’allaitement;</li><li>les éternuements et quintes de toux en présence d’autres personnes;</li><li>les accolades et les baisers;</li><li>l’utilisation des plats et couverts également utilisés par d’autres.</li></ul><p>Pour protéger sa santé et celle des autres, il est important d’enseigner à votre enfant les bonnes habitudes générales en matière de santé, par exemple se laver les mains et ne pas toucher le sang et les liquides organiques. Il est préférable d’informer votre enfant qu’il a l’hépatite C quand il a la maturité suffisante pour comprendre l’information. Parlez à votre enfant avant qu’il ne commence à avoir des relations amoureuses ou qu’il soit tenté d’essayer l’alcool ou les drogues.<br></p><h2>Tests de diagnostic et de suivi de l’hépatite C</h2><p>Si vous ou votre fournisseur de soins de santé pensez que votre enfant est à risque, il peut subir des <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=36&language=French">analyses sanguines </a>de dépistage de l’hépatite C.</p><h3>Sérologie de l’hépatite C</h3><p>La sérologie est l’étude du sang et de sa teneur en composants déterminés du système immunitaire. La première analyse que subira votre enfant visera à déterminer la présence dans le sang d’un anticorps qui cible le virus de l’hépatite C (anti-VHC). Le système immunitaire produit des anticorps dirigés contre le virus de l’hépatite C après qu’une personne y a été exposée.</p><h3>Charge virale</h3><p>Un deuxième test peut être pratiqué pour déterminer si le virus est toujours présent dans le sang de l’enfant. Ce test permet également de connaître la quantité de virus dans le sang, c’est-à-dire la « charge virale de l’hépatite C ».</p><h3>Génotype</h3><p>Il existe de nombreux sous-types d’hépatite C, appelés « génotypes ». Ils permettent de classer le virus en fonction des différences dans le matériel génétique du virus. Les génotypes sont identifiés par un numéro (1, 2, 3, 4, etc.). Le génotype de l’hépatite C de votre enfant permet de prédire la réponse du virus au traitement. Le génotype d’un virus détermine le type de traitement que suivra votre enfant, dont le type de médicament qu’il recevra et la durée du traitement.</p><h3>Autres analyses de sang</h3><p>Des analyses de sang appelées ALAT et ASAT (enzymes hépatiques) permettent de déterminer le degré d’irritation du foie causée par le virus. D’autres analyses de sang permettent de savoir si le foie fonctionne correctement et peuvent aider à évaluer le degré de fibrose (cicatrisation).</p><h3>Examens du foie</h3><p>Une échographie du foie peut aider à en déterminer l’état de santé et permettre de repérer les signes d’une mauvaise fibrose. Une échographie, comme le FibroScan®, peut également contrôler la rigidité du foie, ce qui permet de révéler si le degré de fibrose est modéré ou léger.</p><h2>Suivi de l’hépatite C</h2><p>La plupart des enfants atteints de l’hépatite C doivent être vus à la clinique tous les six à douze mois. Lors de ces visites, le médecin vérifiera comment l’enfant se sent et l’examinera afin de déceler tout signe d’évolution d’une maladie du foie. Il recommandera une analyse de sang, ainsi qu’une échographie ou la mesure de la rigidité du foie une fois par an, ou tous les deux ans.</p><p>Des taux élevés d’enzymes hépatiques dans le sang signifient en général que le foie est irrité à cause des effets du virus et que le système immunitaire de l’enfant tente de le combattre. Cette inflammation du foie peut persister sous une forme légère pendant une longue période.</p><p>Beaucoup de gens gardent l’hépatite C toute leur vie sans jamais subir de dommage important au foie. Cependant, le risque de fibrose hépatique augmente avec l’âge. En général, une fibrose légère du foie est sans effet sur la fonction hépatique. Une fibrose aiguë (cirrhose) peut nuire au bon fonctionnement du foie. La cirrhose est rare chez les enfants qui ont l’hépatite C. L’infection chronique par le virus de l’hépatite C augmente également le risque de cancer du foie, surtout si elle a entraîné une fibrose hépatique avancée. Le cancer du foie est très rare chez les enfants qui ont l’hépatite C.</p><p>Il est important que votre enfant bénéficie toute sa vie d’un suivi médical régulier. Ainsi, les problèmes hépatiques seront détectés et traités à un stade précoce, ce qui pourrait prévenir ou retarder le développement d’une fibrose hépatique, d’une cirrhose ou d’un cancer du foie.<br></p><h2>Traitement de l’hépatite C</h2><p>Consultez le fournisseur de soins de santé de votre enfant pour savoir quelles options de traitement lui sont disponibles. Tous les enfants sont différents et il en est de même de leur état médical. En conséquence, les traitements préconisés diffèrent également.</p><p>La plupart des enfants attendent jusqu’à l’âge adulte avant de recevoir un traitement pour l’hépatite C, à moins que des signes de dommages importants du foie n’apparaissent. De nombreux nouveaux médicaments pour le traitement de l’hépatite C sont devenus disponibles aux adultes au cours des dernières années. Ces médicaments sont pris par voie orale pendant plusieurs semaines et guérissent plus de 90 % des personnes infectées par le virus de l’hépatite C. Malheureusement, ils ne sont pas encore approuvés pour une utilisation chez les enfants.</p><p>Cependant, d’autres médicaments sont disponibles pour les enfants. La thérapie qui combine des injections d’interféron et des médicaments antiviraux administrés par voie orale peut être offerte aux enfants. Elle permet de guérir entre 50 % (la moitié) et 80 % (environ les trois quarts) des patients, en fonction du génotype du virus.<br></p><h2>Qui mettre au courant de l’hépatite C de votre enfant?</h2><p>C’est à vous de décider à qui vous voulez parler de l’infection de votre enfant par le virus de l’hépatite C.</p><p>Vous devriez en informer les personnes qui s’occupent de l’état de santé général de l’enfant, par exemple les dentistes, les médecins et les infirmiers.</p><p>Il arrive que les gens qui travaillent avec les enfants, entre autres les enseignants, les entraîneurs et d’autres bénévoles, ne sachent pas vraiment ce qu’est l’hépatite C. Dans certaines communautés, l’infection par le virus de l’hépatite C pourrait être stigmatisée. Par conséquent, il peut être bon de discuter d’une stratégie avec l’équipe de soins de santé de votre enfant avant de parler à d’autres personnes de l’infection de celui-ci par le virus de l’hépatite C.</p><h2>Que puis-je faire pour favoriser la santé du foie de mon enfant?</h2><p>Beaucoup de choses peuvent contribuer à la santé du foie de l’enfant :</p><ul><li>Une alimentation saine​ riche en fruits et légumes frais procure des antioxydants qui protègent le foie des effets néfastes de l’inflammation.</li><li>Une activité physique régulière associée à une alimentation saine permet de conserver un poids sain. L’excès de poids est souvent une difficulté supplémentaire pour le foie et peut provoquer une accélération du développement de la fibrose. Méfiez-vous des remèdes à base de plantes médicinales, des traitements naturels, des médecines douces et des autres traitements complémentaires. Avant de donner à votre enfant un remède à base de plantes, parlez-en à votre fournisseur de soins de santé. En effet, certains de ces remèdes peuvent être toxiques pour le foie.</li><li>Faites preuve de la même vigilance avec les autres médicaments. Certains sont métabolisés par le foie. Si votre enfant a besoin de médicaments pour d’autres problèmes de santé, il est important de suivre attentivement les instructions. Demandez conseil à votre fournisseur de soins de santé ou à votre pharmacien.</li><li>Faites vacciner votre enfant contre d’autres maladies infectieuses. Votre enfant devrait avoir reçu tous les vaccins recommandés disponibles et être vacciné contre l’hépatite A et B.</li><li>Expliquez à votre <a href="/Article?contentid=2307&language=French">enfant</a> ou <a href="/Article?contentid=2308&language=English">adolescent​</a> la raison pour laquelle il doit éviter l’alcool et les autres types de substances susceptibles de porter atteinte au foie.<br></li></ul><h2>Vaccination</h2><p>Il n’existe aucune forme de vaccination contre l’hépatite C. Toutes les personnes infectées par l’hépatite C devraient se faire vacciner contre les autres types de virus de l’hépatite, particulièrement ceux de l’<a href="/Article?contentid=819&language=French">hépatite A</a> et <a href="/Article?contentid=827&language=French">B</a>.<br></p>https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_liver_fr.jpgFalse

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.