AboutKidsHealth (FR) AKH-Article

 

 

Physiothérapie et transplantation cardiaquePPhysiothérapie et transplantation cardiaquePhysiotherapy and heart transplantFrenchOtherChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyNANon-drug treatmentCaregivers Adult (19+)NA2016-01-18T05:00:00ZStephanie Sollazzo, ​​MSc PT, BScKIN;Robin Deliva, MSc, BscPT​9.0000000000000058.00000000000001269.00000000000Health (A-Z) - ProcedureHealth A-Z<p>Découvrez la façon dont la physiothérapie peut être utile à votre enfant avant et après une transplantation cardiaque.</p><p>Les enfants qui ont besoin d’une transplantation cardiaque souffrent de problèmes médicaux complexes. Par conséquent, dans le but de les préparer à une transplantation cardiaque et de les aider à se rétablir à la suite de cette intervention, votre enfant et vous travaillerez avec une équipe de soins complets comprenant de nombreux professionnels de soins de santé différents. Un physiothérapeute fera partie de cette équipe.</p> <h2>Qu’est-ce qu’un physiothérapeute?</h2> <p>Un physiothérapeute (PT) est un professionnel des soins de santé qui évaluera les poumons et les muscles de votre enfant, ainsi que la façon dont il se déplace et fait de l’exercice physique. </p><h2>À retenir</h2> <ul> <li>Les enfants qui ont besoin d’une transplantation cardiaque souffrent de problèmes médicaux complexes et peuvent avoir une variété de problèmes physiques à la suite de cette intervention. Ceux-ci pourraient inclure la perte de la motricité globale, la faiblesse et le déconditionnement.</li> <li>Les enfants qui doivent subir une transplantation cardiaque ne sont généralement pas en mesure d’être aussi actifs physiquement qu’ils auraient besoin de l’être. Un programme de physiothérapie adapté à leurs besoins permettra de les aider. L’activité physique est très importante pour les enfants qui sont en attente d’une greffe. Elle leur permet de se préparer physiquement à la chirurgie.</li> <li>Les activités de physiothérapie peuvent aider à améliorer la fonction pulmonaire et à prévenir les problèmes pulmonaires des enfants qui se rétablissent à l’hôpital et peuvent les aider à améliorer leur condition physique à long terme aux différents stades de leur guérison.</li> <li>L’activité physique est très importante pour les enfants qui subissent une transplantation cardiaque. Elle peut les aider à se rétablir et à améliorer leur forme et leur santé à long terme.</li> </ul><h2>Comment les physiothérapeutes peuvent-ils aider les enfants qui subissent une transplantation cardiaque?</h2><h3>Avant la transplantation cardiaque</h3><p>Le PT va évaluer le niveau de fonctionnement de votre enfant. Cela comprend l’évaluation de ses habiletés développementales, de sa force, de l’amplitude de ses mouvements, de sa flexibilité et de sa capacité à effectuer des activités.</p><p>Beaucoup d’enfants en attente d’une transplantation cardiaque ont un niveau d’activité limité, mais on encourage chacun d’entre eux à participer au mieux de ses capacités.</p><p>S’il est en excellente forme avant la chirurgie, le temps que votre enfant prendra pour se rétablir sera plus court. Selon l’état de santé de votre enfant, son PT peut mettre en place pour lui un programme d’activités physiques de faible intensité à suivre à la maison; il peut également suggérer que votre enfant suive ce programme à l’hôpital. Les exercices impliquent généralement l’entraînement aérobique et musculaire ainsi que des étirements et des exercices d’équilibre. Il peut s’agir de soulever des poids légers, d’utiliser un tapis roulant ou une bicyclette. Pour les plus jeunes enfants, le programme est davantage axé sur le plaisir et les activités de développement, comme l’escalade et les jeux de balle.</p><p>Le PT de l’équipe de traitement de votre enfant pourrait également aiguiller celui-ci vers un autre physiothérapeute au sein de votre communauté, afin de vous éviter les visites à l’hôpital – surtout si votre enfant est âgé de moins de deux ans.</p><h3>Après la transplantation cardiaque</h3><p>Une fois que l’état de votre enfant est stable, son PT travaillera avec lui, pendant son séjour à l’unité de soins intensifs cardiaques (USIC) et jusqu’à ce que vous le rameniez chez vous, pour <a href="/Article?contentid=2460&language=French">l’aider à se remettre de l’intervention​</a> qu’il aura subie. Il aidera votre enfant à reprendre les activités qu’il aimait pratiquer avant la transplantation, et pourrait l’aider à en adopter de nouvelles. </p><h2>Objectifs pour votre enfant pendant son séjour à l’USIC</h2><h3>Garder ses poumons en santé</h3><p>Dès que le tuyau de respiration de votre enfant est enlevé, on lui recommandera des exercices consistant à respirer profondément et à tousser fort. Ces exercices l’aideront à garder ses poumons en santé. À ce stade, son physiothérapeute pourrait vous fournir des bulles ou recommander des exercices de respiration à pratiquer avec votre enfant tout au long de la journée. Cela permettra d’encourager une respiration plus profonde accompagnée d’un meilleur mouvement du diaphragme et contribuera à ouvrir les sacs alvéolaires dans les poumons de votre enfant afin de réduire les risques de problèmes respiratoires.</p> <figure> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Blowing_bubbles_EQUIP_ILL_EN.jpg" alt="Enfant fournissant des bulles lorsque sa mère regarde de son côté" /> </figure> <h3>Le faire bouger</h3><p>Pour prévenir la raideur et aider à garder ses poumons en santé, votre enfant sera encouragé dès que possible à s’asseoir droit (d’abord dans son lit, puis sur une chaise). Son physiothérapeute ou son infirmière de chevet l’y aidera. Vous pouvez contribuer à préparer votre enfant à cet exercice en l’encourageant à bouger doucement les bras et les jambes dans son lit. </p><p>Il peut être effrayant de penser à faire faire de l’exercice à votre enfant alors qu’il est en soins intensifs, mais plus tôt il commencera, plus vite il pourra reprendre ses activités normales et quitter l’hôpital. </p><h2>Objectifs pour votre enfant pendant son séjour à l’hôpital et en prévision de sa sortie</h2><h3>Marcher</h3><p>Les infirmières et le physiothérapeute de votre enfant l’encourageront à sortir de son lit et à se promener. Ces promenades seront d’abord très courtes (p. ex., aller à la salle de bain) et s’allongeront au gré des progrès constatés. Votre enfant devrait essayer de se lever et de sortir de son lit au moins trois fois par jour. Cela contribuera à son rétablissement général.</p><h3>Aller au gymnase</h3><p>Une fois que son état le permet, votre enfant commencera à aller au gymnase. L’équipe de soins de santé de votre enfant le préparera à son retour à la maison et à l’école, et l’aidera à viser ses objectifs d’activité physique pour l’avenir.</p>
Physiotherapy and heart transplantPPhysiotherapy and heart transplantPhysiotherapy and heart transplantEnglishOtherChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyNANon-drug treatmentCaregivers Adult (19+)NA2016-01-18T05:00:00ZStephanie Sollazzo, ​​MSc PT, BScKIN;Robin Deliva, MSc, BscPT​9.0000000000000058.00000000000001269.00000000000Health (A-Z) - ProcedureHealth A-Z<p>Children who require heart transplants have complicated medical issues. Learn how physiotherapy can help your child before and after a heart transplant.</p><p>Children who require a heart transplant have very complicated medical issues. Therefore, in order to prepare for, and recover from, heart transplant surgery, you and your child will work with a comprehensive care team that includes a variety of health care professionals. This includes a physiotherapist. </p> <h2>What is a physiotherapist? </h2> <p>A physiotherapist (PT) is a medical professional who will assess your child’s lungs and muscles and how they move and exercise. </p><h2>Key points</h2> <ul> <li>Children who require a heart transplant typically have complicated medical issues and may have a variety of physical issues as a result. These might include loss of gross motor skills, weakness and deconditioning.</li> <li>Children who need a heart transplant are typically not able to be as physically active as they need to be, and physiotherapy can help tailor a program for them.</li> <li>Physical activity is very important for children who are waiting for a transplant to help keep them as strong as possible for the surgery.</li> <li>Physiotherapy activities can help improve lung function and prevent lung problems while children are recovering in hospital and can help improve long-term fitness as their recovery progresses.</li> <li>Physical activity is very important for children following a heart transplant to help with their recovery and improve long-term health and fitness.</li> </ul><h2>How do physiotherapists help children having heart transplants?</h2><h3>Before heart transplant</h3><p>The PT will assess your child’s level of function. This includes evaluating your child’s developmental skills, strength, range of movement, flexibility and ability to perform activities.</p><p>Many children waiting for heart transplants have limited activity level, but all children are encouraged to participate to the best of their abilities.</p><p>Being in the best shape possible before surgery will help to speed up the recovery time. Depending on your child’s medical status, their PT may set up a low-level exercise activity program for them to do at home, or they may have your child come to the hospital. The exercises usually involve aerobic and resistance (strength) training, as well as stretching and balance exercises. Activities might include light weights, a treadmill, and/or a bicycle. For younger children the program is more focused on fun and developmental activities, such as climbing, throwing and kicking balls.</p><p>Their PT may also refer your child to another physiotherapist in the community, rather than having them come to the hospital - especially if your child is under the age of two.</p><h3>After heart transplant</h3><p>Once your child is stable, their PT will work with them right from the Cardiac Critical Care Unit (CCCU) until after you go home, to <a>help them recover from surgery</a>. They will help your child get back to the activities that they enjoyed before their transplant, and may help with finding new ones.</p><h2>Goals for your child while in the CCCU</h2><h3>Keeping the lungs healthy</h3><p>As soon as your child’s breathing tube is removed, they will be encouraged to do deep breathing and coughing exercises to help their lungs stay healthy. At this point, their physiotherapist may provide you with bubbles or breathing exercises to practice with your child throughout the day. This will help encourage bigger breaths with movement of the diaphragm, and help open the air sacs in the lungs to reduce the risks of breathing problems.</p> <figure> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Blowing_bubbles_EQUIP_ILL_EN.jpg" alt="Child blowing bubbles while smiling mother looks over his shoulder" /> </figure> <h3>Getting your child moving</h3><p>To prevent stiffness, and help with keeping their lungs healthy, your child will be encouraged to sit up (first in bed and then getting into a chair) as soon as possible. Their physiotherapist and/or bedside nurses will help you with this. You can get your child ready to do this by encouraging them to move their arms and legs gently in bed.</p><p>It can be quite scary to think about doing exercise in critical care, but the more your child does here, the sooner they can regain their activity and leave the hospital.<br></p><h2>Goals for your child while on the ward and working to discharge from the hospital</h2><h3>Walking</h3><p>Your child’s nurses and physiotherapists will encourage them to be up out of bed and going for walks. This will start with short distances (i.e. to the bathroom) and progress as possible. Your child should try to be up and out of bed a minimum of three times a day. This will help their overall recovery.</p><h3>Going to the gym</h3><p>Once your child is well enough, they will begin going to the gym. Here your child’s health-care team will work on getting them ready to go home, return to school, and work on all the activity goals they have for the future.</p>

 

 

Physiothérapie et transplantation cardiaque2461.00000000000Physiothérapie et transplantation cardiaquePhysiotherapy and heart transplantPFrenchOtherChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyNANon-drug treatmentCaregivers Adult (19+)NA2016-01-18T05:00:00ZStephanie Sollazzo, ​​MSc PT, BScKIN;Robin Deliva, MSc, BscPT​9.0000000000000058.00000000000001269.00000000000Health (A-Z) - ProcedureHealth A-Z<p>Découvrez la façon dont la physiothérapie peut être utile à votre enfant avant et après une transplantation cardiaque.</p><p>Les enfants qui ont besoin d’une transplantation cardiaque souffrent de problèmes médicaux complexes. Par conséquent, dans le but de les préparer à une transplantation cardiaque et de les aider à se rétablir à la suite de cette intervention, votre enfant et vous travaillerez avec une équipe de soins complets comprenant de nombreux professionnels de soins de santé différents. Un physiothérapeute fera partie de cette équipe.</p> <h2>Qu’est-ce qu’un physiothérapeute?</h2> <p>Un physiothérapeute (PT) est un professionnel des soins de santé qui évaluera les poumons et les muscles de votre enfant, ainsi que la façon dont il se déplace et fait de l’exercice physique. </p><h2>À retenir</h2> <ul> <li>Les enfants qui ont besoin d’une transplantation cardiaque souffrent de problèmes médicaux complexes et peuvent avoir une variété de problèmes physiques à la suite de cette intervention. Ceux-ci pourraient inclure la perte de la motricité globale, la faiblesse et le déconditionnement.</li> <li>Les enfants qui doivent subir une transplantation cardiaque ne sont généralement pas en mesure d’être aussi actifs physiquement qu’ils auraient besoin de l’être. Un programme de physiothérapie adapté à leurs besoins permettra de les aider. L’activité physique est très importante pour les enfants qui sont en attente d’une greffe. Elle leur permet de se préparer physiquement à la chirurgie.</li> <li>Les activités de physiothérapie peuvent aider à améliorer la fonction pulmonaire et à prévenir les problèmes pulmonaires des enfants qui se rétablissent à l’hôpital et peuvent les aider à améliorer leur condition physique à long terme aux différents stades de leur guérison.</li> <li>L’activité physique est très importante pour les enfants qui subissent une transplantation cardiaque. Elle peut les aider à se rétablir et à améliorer leur forme et leur santé à long terme.</li> </ul><h2>Comment les physiothérapeutes peuvent-ils aider les enfants qui subissent une transplantation cardiaque?</h2><h3>Avant la transplantation cardiaque</h3><p>Le PT va évaluer le niveau de fonctionnement de votre enfant. Cela comprend l’évaluation de ses habiletés développementales, de sa force, de l’amplitude de ses mouvements, de sa flexibilité et de sa capacité à effectuer des activités.</p><p>Beaucoup d’enfants en attente d’une transplantation cardiaque ont un niveau d’activité limité, mais on encourage chacun d’entre eux à participer au mieux de ses capacités.</p><p>S’il est en excellente forme avant la chirurgie, le temps que votre enfant prendra pour se rétablir sera plus court. Selon l’état de santé de votre enfant, son PT peut mettre en place pour lui un programme d’activités physiques de faible intensité à suivre à la maison; il peut également suggérer que votre enfant suive ce programme à l’hôpital. Les exercices impliquent généralement l’entraînement aérobique et musculaire ainsi que des étirements et des exercices d’équilibre. Il peut s’agir de soulever des poids légers, d’utiliser un tapis roulant ou une bicyclette. Pour les plus jeunes enfants, le programme est davantage axé sur le plaisir et les activités de développement, comme l’escalade et les jeux de balle.</p><p>Le PT de l’équipe de traitement de votre enfant pourrait également aiguiller celui-ci vers un autre physiothérapeute au sein de votre communauté, afin de vous éviter les visites à l’hôpital – surtout si votre enfant est âgé de moins de deux ans.</p><h3>Après la transplantation cardiaque</h3><p>Une fois que l’état de votre enfant est stable, son PT travaillera avec lui, pendant son séjour à l’unité de soins intensifs cardiaques (USIC) et jusqu’à ce que vous le rameniez chez vous, pour <a href="/Article?contentid=2460&language=French">l’aider à se remettre de l’intervention​</a> qu’il aura subie. Il aidera votre enfant à reprendre les activités qu’il aimait pratiquer avant la transplantation, et pourrait l’aider à en adopter de nouvelles. </p><h2>Objectifs pour votre enfant pendant son séjour à l’USIC</h2><h3>Garder ses poumons en santé</h3><p>Dès que le tuyau de respiration de votre enfant est enlevé, on lui recommandera des exercices consistant à respirer profondément et à tousser fort. Ces exercices l’aideront à garder ses poumons en santé. À ce stade, son physiothérapeute pourrait vous fournir des bulles ou recommander des exercices de respiration à pratiquer avec votre enfant tout au long de la journée. Cela permettra d’encourager une respiration plus profonde accompagnée d’un meilleur mouvement du diaphragme et contribuera à ouvrir les sacs alvéolaires dans les poumons de votre enfant afin de réduire les risques de problèmes respiratoires.</p> <figure> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Blowing_bubbles_EQUIP_ILL_EN.jpg" alt="Enfant fournissant des bulles lorsque sa mère regarde de son côté" /> </figure> <h3>Le faire bouger</h3><p>Pour prévenir la raideur et aider à garder ses poumons en santé, votre enfant sera encouragé dès que possible à s’asseoir droit (d’abord dans son lit, puis sur une chaise). Son physiothérapeute ou son infirmière de chevet l’y aidera. Vous pouvez contribuer à préparer votre enfant à cet exercice en l’encourageant à bouger doucement les bras et les jambes dans son lit. </p><p>Il peut être effrayant de penser à faire faire de l’exercice à votre enfant alors qu’il est en soins intensifs, mais plus tôt il commencera, plus vite il pourra reprendre ses activités normales et quitter l’hôpital. </p><h2>Objectifs pour votre enfant pendant son séjour à l’hôpital et en prévision de sa sortie</h2><h3>Marcher</h3><p>Les infirmières et le physiothérapeute de votre enfant l’encourageront à sortir de son lit et à se promener. Ces promenades seront d’abord très courtes (p. ex., aller à la salle de bain) et s’allongeront au gré des progrès constatés. Votre enfant devrait essayer de se lever et de sortir de son lit au moins trois fois par jour. Cela contribuera à son rétablissement général.</p><h3>Aller au gymnase</h3><p>Une fois que son état le permet, votre enfant commencera à aller au gymnase. L’équipe de soins de santé de votre enfant le préparera à son retour à la maison et à l’école, et l’aidera à viser ses objectifs d’activité physique pour l’avenir.</p><h2>Précautions à prendre pendant que la plaie de votre enfant cicatrise</h2> <h3>Instructions pour les bébés</h3> <table class="akh-table"> <thead> <tr><th>Période</th><th>Recommandations d’activités</th></tr> </thead> <tbody> <tr> <td>Jusqu’à 2 semaines après la chirurgie, ou jusqu’à ce que la plaie sur la poitrine a complètement cicatrisé</td> <td><ul><li>Évitez les activités qui risqueraient de rouvrir la plaie.</li><li>Évitez qu’il ne se couche sur le ventre. Cependant, après cette période, il est recommandé qu’il se couche sur le ventre afin de favoriser son développement normal.</li></ul></td> </tr> <tr> <td>Jusqu’à 6 semaines après la chirurgie</td> <td><ul><li>Protégez les muscles et les os de sa poitrine pendant l’activité (c.-à-d., aucune force excessive sur la poitrine.)</li><li>Évitez de le soulever sous les bras. Soulevez-le par le cou et le bassin.</li><li>Évitez de lui tirer les bras lorsqu’il se met en position assise ou qu’il s’habille.</li><li>Encouragez-le à se coucher sur le ventre. Cela favorisera son développement normal.</li></ul></td> </tr> </tbody> </table> <h3>Instructions pour les tout-petits, les enfants et les adolescents</h3> <table class="akh-table"> <thead> <tr><th>Période</th><th>Recommandations d’activités</th></tr> </thead> <tbody> <tr> <td>Jusqu’à 2 semaines après la chirurgie, ou jusqu’à ce que la plaie sur la poitrine a complètement cicatrisé</td> <td><ul><li>Évitez les activités qui risqueraient de rouvrir la plaie</li><li>Évitez qu’il ne se couche sur le ventre.</li></ul></td> </tr> <tr> <td>Jusqu’à 6 semaines après la chirurgie</td> <td><ul><li>Protégez les muscles et les os de sa poitrine pendant l’activité. </li><li>Évitez de le soulever sous les bras. Soulevez les tout-petits par le cou et le bassin.</li><li>Évitez qu’il ne pousse, tire ou transporte des objets lourds.</li><li>Évitez de lui faire faire des exercices de traction sur les bras et de redressements assis.</li><li>Évitez les mouvements circulaires des bras vers l’arrière, comme dans le cas de la nage papillon.</li></ul></td> </tr> <tr> <td>Jusqu’à 12 semaines après la chirurgie</td> <td><ul><li>Favorisez un retour à toutes les activités normales à l’exception de celles qui pourraient provoquer un coup à la poitrine. Celles-ci comprennent le jeu rude, le lancer de balle, le football, le hockey, le karaté, les batailles avec des sacs d’équilibre, le jeu Red Rover.</li></ul></td> </tr> </tbody> </table> <h3>À la maison et à l’école</h3> <p>Le but de la physiothérapie est d’aider votre enfant à retrouver un mode de vie sain et actif. Les problèmes courants après la chirurgie de transplantation sont la faiblesse et le déconditionnement généralisés. Pour les jeunes enfants, cela peut entraîner la réduction des performances de certaines de leurs habiletés motrices (s’asseoir, ramper et marcher). La physiothérapie permettra d’atténuer ces problèmes.</p> <p>Juste après sa sortie de l’hôpital, son PT rencontrera votre enfant lors d’une visite en ambulatoire. La physiothérapie des enfants de plus de 6 ans pourrait consister en un programme progressif d’exercices physiques à suivre à l’hôpital qui viserait à accélérer leur rétablissement. Ils auront également des exercices à faire à la maison.</p> <p>Les jeunes enfants pourraient effectuer leur physiothérapie en ambulatoire; si cela convient mieux, les visites à domicile d’un PT seront organisées. Une fois que votre enfant est prêt à retourner à l’école, son PT vous donnera des renseignements sur les nouveaux exercices qu’il devra effectuer de manière régulière. Il pourrait également préparer une lettre que votre enfant remettra aux responsables de son école, décrivant les restrictions d’activité physique qui doivent être observées durant les cours d’éducation physique. De nombreux enfants qui subissent une transplantation ne sont pas actifs avant celle-ci en raison de leur état cardiaque. Le PT peut les aider à fixer des objectifs sécuritaires d’activité physique et accompagner votre enfant sur le chemin de son rétablissement et d’une meilleure forme et santé à long terme.</p> <h3>Exercices à long terme après la transplantation</h3> <p>La plupart des enfants retournent à l’école et participent pleinement aux cours d’éducation physique sans aucun souci. Cependant, il faut noter que, après une greffe du cœur, il est important que l’enfant fasse des exercices d’échauffement et de récupération avant et après l’exercice physique. La raison en est que son nouveau cœur n’est pas bien connecté à son cerveau, de sorte que ce dernier ne peut pas automatiquement entraîner une accélération du rythme cardiaque en réponse à l’activité physique. Le PT de votre enfant peut vous recommander les activités qu’il devrait effectuer et vous donner des instructions quant à leur durée et leur intensité.</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Blowing_bubbles_EQUIP_ILL_EN.jpgFalse

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.