AboutKidsHealth (FR) AKH-Article

 

 

L’hyperphagie boulimique: présentation généraleLL’hyperphagie boulimique: présentation généraleBinge eating disorder: OverviewFrenchPsychiatryTeen (13-18 years)BodyNAConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2016-02-02T05:00:00Z​Se​ena Grewal, MD, MSc, FRCP(C);Robyn Legge, PhD;Jessica Watts, RN000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Découvrez les principales caractéristiques et les principales causes de l’hyperphagie boulimique et qui est le plus susceptible d’en être touché.</p>​​<h2>Qu’est-ce que l’hyperphagie boulimique?</h2> <p>L’hyperphagie boulimique consiste en des épisodes récurrents d’hyperphagie ou de frénésie alimentaire accompagnés d’une détresse psychologique.</p><h2>À retenir</h2> <ul> <li>L’hyperphagie boulimique consiste en des épisodes récurrents d’ingestion d’une plus grande quantité de nourriture que d’habitude en un court laps de temps résultant en un sentiment de détresse psychologique. Ce phénomène est différent de celui de la suralimentation.</li> <li>Les personnes aux prises avec l’hyperphagie boulimique ressentent souvent une perte de contrôle de leur alimentation. Toutefois, elles ne compensent pas les épisodes d’hyperphagie par la purge ou un surplus d'exercice physique.</li> <li>L’hyperphagie boulimique est généralement attribuable à des facteurs sociaux et psychologiques ou à des facteurs génétiques, ou à une combinaison de ces facteurs.</li> <li>L’hyperphagie boulimique commence habituellement vers la fin de l’adolescence ou le début de l’âge adulte. Les adolescents en dépression ou anxieux peuvent présenter un risque accru d’hyperphagie boulimique.</li> </ul><h2>Qu’est-ce qui cause l’hyperphagie boulimique?</h2> <p>Les causes précises de l’hyperphagie boulimique demeurent inconnues, mais l’on pense que divers facteurs y contribuent.</p> <h3>Les facteurs sociaux</h3> <p>Des études ont montré que la pression sociale ou les messages vantant la minceur peuvent contribuer au phénomène de « manger ses émotions ».</p> <h3>Les facteurs psychologiques</h3> <p>Manger ses émotions, une faible estime de soi et l’insatisfaction envers son apparence corporelle sont également des facteurs liés à l’hyperphagie boulimique. Il n’est pas clair si de tels sentiments ou activités provoquent en soi l’hyperphagie boulimique, mais une personne qui se mettrait au régime afin de gérer ces sentiments pourrait être touchée par l’hyperphagie boulimique.</p> <p>Les adolescents aux prises avec une dépression ou de l’<a href="/Article?contentid=18&language=French">anxiété​</a> s’exposent davantage au risque d’hyperphagie boulimique.</p> <h3>Les facteurs génétiques</h3> <p>Les antécédents familiaux de troubles de l’alimentation peuvent rendre une personne plus vulnérable à l’hyperphagie boulimique.</p> <h2>Qui est touché par l’hyperphagie boulimique?</h2> <p>L’hyperphagie boulimique se manifeste le plus souvent vers la fin de l’adolescence ou au début de l’âge adulte. Elle est généralement précédée d’une période de régime ou de perte de poids extrême.</p> <p>Parmi les troubles psychiatriques souvent reliés à l’hyperphagie boulimique, signalons:</p> <ul> <li>la dépression,</li> <li>le trouble bipolaire,</li> <li>l’anxiété,</li> <li>les troubles liés à la toxicomanie.</li> </ul><h2>En savoir plus</h2> <p>Pour plus d’informations sur l’hyperphagie boulimique, consultez les pages suivantes:</p> <p><a href="/Article?contentid=278&language=French">L'hyperphagie boulimique: signes avant-coureurs </a></p> <p><a href="/Article?contentid=640&language=French">L’obésité: complications médicales</a></p> <p><a href="/Article?contentid=276&language=French">L’hyperphagie boulimique: comment aider votre enfant​</a>​</p> <h2>Ressources​</h2> <p><a href="http://www.nedic.ca/" target="_blank">NEDIC – Centre d’information sur les troubles alimentaires</a> (Canada)</p> <p><a href="http://www.nationaleatingdisorders.org/">NEDA – Association nationale des troubles alimentaires</a> (États-Unis)</p> <p>L'académie américaine de pédiatrie – <em><a href="https://www.healthychildren.org/English/health-issues/conditions/emotional-problems/Pages/Eating-Disorders-in-Children.aspx" target="_blank">​Eating Disorders in Children</a></em></p> <p><a href="http://www.nationaleatingdisorders.org/" target="_blank">B-EAT – Lutter contre les troubles alimentaires</a> (Royaume Uni)</p> <p><a href="http://www.keltyeatingdisorders.ca/" target="_blank">Troubles alimentaires Kelty</a> (Centre de ressources sur la santé mentale Kelty, Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique)</p> <p>Le Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario – <em><a href="http://www.cheo.on.ca/en/eating_disorder_info" target="_blank">Eating Disorders​</a></em>​​</p>
Binge eating disorder: OverviewBBinge eating disorder: OverviewBinge eating disorder: OverviewEnglishPsychiatryTeen (13-18 years)BodyNAConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2016-02-02T05:00:00Z​Se​ena Grewal, MD, MSc, FRCP(C);Robyn Legge, PhD;Jessica Watts, RN000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Discover the main features and causes of binge eating disorder and who is most likely to be affected by it.</p><h2>What is binge eating disorder?</h2><p>Binge eating disorder occurs when someone has recurring episodes of binge-eating and related psychological distress.</p><h2>Key points</h2><ul><li>Binge eating disorder involves repeated episodes of eating a larger than usual amount of food in a limited time and feeling psychological distress as a result. It is not the same as overeating.</li><li>People who experience binge eating disorder often feel out of control. However, they do not compensate for their binge episodes through purging or excessive exercise.</li><li>Binge eating disorder is usually caused by social and psychological factors and/or genetics.</li><li>Binge eating usually starts in late adolescence or early adulthood. Teens with depression or anxiety might be at increased risk of developing BED.</li></ul><h2>What causes binge eating disorder?</h2><p>The exact causes of binge eating disorder are unknown, but a number of factors are thought to contribute.</p><h3>Social factors</h3><p>Some studies have shown that social pressures or messages to be thin can contribute to emotional eating.</p><h3>Psychological factors</h3><p>Emotional eating, poor self-esteem and body dissatisfaction are all associated with binge eating disorder. It is unclear if these activities or feelings cause BED, but someone who starts to diet to manage these feelings may be at risk of developing BED.</p><p>Teens who struggle with <a href="/Article?contentid=19&language=English">depression</a> or <a href="/Article?contentid=18&language=English">anxiety</a> may also be at increased risk of developing BED.</p><h3>Genetics </h3><p>A family history of eating disorders may make someone more vulnerable to developing binge eating disorder.</p><h2>Who is affected by binge eating disorder?</h2><p>Binge eating most commonly starts in a person's late teens or early adulthood. It usually follows a period of extreme dieting or weight loss. </p><p>Psychiatric disorders that are often linked with binge eating disorder include:</p><ul><li><a href="/Article?contentid=19&language=English">depression</a></li><li><a href="/Article?contentid=279&language=English">bipolar disorder</a></li><li><a href="/Article?contentid=18&language=English">anxi​ety​</a></li><li>substance use disorders.</li></ul><h2>Further information</h2> <p>For more information on binge eating disorder (BED), please see the following pages:</p> <p><a href="/Article?contentid=278&language=English">BED: Signs and symptoms</a></p> <p><a href="/Article?contentid=640&language=English">Obesity: Medical complications</a></p> <p><a href="/Article?contentid=276&language=English">BED: How to help your child at home</a></p> <h2>Resources</h2> <p><a href="http://www.nedic.ca/" target="_blank">NEDIC – National Eating Disorder Infor​mation Centre</a> (Canada)</p> <p><a href="http://www.nationaleatingdisorders.org/" target="_blank">NEDA – National Eating Disorder Association</a> (United States)</p> <p>American Academy of Pediatrics – <em><a href="https://www.healthychildren.org/English/health-issues/conditions/emotional-problems/Pages/Eating-Disorders-in-Children.aspx" target="_blank">​Eating Disorders in Children</a> ​</em></p> <p><a href="http://www.b-eat.co.uk/" target="_blank">B-EAT – Beating Eating Disorders</a> (United Kingdom)</p> <p><a href="http://www.keltyeatingdisorders.ca/" target="_blank">Kelty Eating Disorders​</a> (Kelty Mental Health Resource Centre, BC Children's Hospital)</p> <p>Children's Hospital of Eastern Ontario – <a href="http://www.cheo.on.ca/en/eating_disorder_info" target="_blank"><em>Eating Disorders​</em></a></p> ​​​​

 

 

L’hyperphagie boulimique: présentation générale277.000000000000L’hyperphagie boulimique: présentation généraleBinge eating disorder: OverviewLFrenchPsychiatryTeen (13-18 years)BodyNAConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2016-02-02T05:00:00Z​Se​ena Grewal, MD, MSc, FRCP(C);Robyn Legge, PhD;Jessica Watts, RN000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Découvrez les principales caractéristiques et les principales causes de l’hyperphagie boulimique et qui est le plus susceptible d’en être touché.</p>​​<h2>Qu’est-ce que l’hyperphagie boulimique?</h2> <p>L’hyperphagie boulimique consiste en des épisodes récurrents d’hyperphagie ou de frénésie alimentaire accompagnés d’une détresse psychologique.</p><h2>L’hyperphagie boulimique et la suralimentation sont-ils pareils?</h2> <p>Non, l’hyperphagie boulimique est différente de la suralimentation.</p> <p>La suralimentation consiste en la consommation d’une plus grande quantité d’aliments que celle dont le corps a besoin à un moment précis, par exemple le fait de prendre une deuxième portion de dessert après un repas complet parce que cette nourriture est disponible et très alléchante. La plupart des gens se suralimentent à l’occasion. Cela est tout à fait normal.</p> <p>Par contre, l’hyperphagie boulimique est un phénomène beaucoup moins courant et s’accompagne d’une détresse psychologique. Un épisode d’hyperphagie boulimique est caractérisé par :</p> <ul> <li>le fait de consommer une quantité de nourriture plus grande que ce que la plupart des gens consommeraient dans une même situation; et</li> <li>le fait de se sentir incapable de se maîtriser quant à ce que l’on mange, la quantité de nourriture que l’on mange et quand il faut s’arrêter de manger.</li> </ul> <p>Bien qu’elle puisse se manifester en concomitance avec divers autres états de santé, l’hyperphagie boulimique est un trouble de santé mentale caractérisé par des épisodes d’hyperphagie accompagnés d’une détresse psychologique. Plusieurs personnes aux prises avec l’hyperphagie boulimique se sont probablement astreintes à un régime avant que les épisodes de frénésie alimentaire se soient produits.</p> <p>La personne atteinte d’hyperphagie boulimique ne compense pas ses épisodes d’hyperphagie, par exemple en expurgeant les aliments ingurgités ou en faisant de l’exercice. La compensation est plutôt un phénomène caractéristique de <a href="/Article?contentid=282&language=French">la boulim​ie mentale​</a>.</p><h2>À retenir</h2> <ul> <li>L’hyperphagie boulimique consiste en des épisodes récurrents d’ingestion d’une plus grande quantité de nourriture que d’habitude en un court laps de temps résultant en un sentiment de détresse psychologique. Ce phénomène est différent de celui de la suralimentation.</li> <li>Les personnes aux prises avec l’hyperphagie boulimique ressentent souvent une perte de contrôle de leur alimentation. Toutefois, elles ne compensent pas les épisodes d’hyperphagie par la purge ou un surplus d'exercice physique.</li> <li>L’hyperphagie boulimique est généralement attribuable à des facteurs sociaux et psychologiques ou à des facteurs génétiques, ou à une combinaison de ces facteurs.</li> <li>L’hyperphagie boulimique commence habituellement vers la fin de l’adolescence ou le début de l’âge adulte. Les adolescents en dépression ou anxieux peuvent présenter un risque accru d’hyperphagie boulimique.</li> </ul><h2>Qu’est-ce qui cause l’hyperphagie boulimique?</h2> <p>Les causes précises de l’hyperphagie boulimique demeurent inconnues, mais l’on pense que divers facteurs y contribuent.</p> <h3>Les facteurs sociaux</h3> <p>Des études ont montré que la pression sociale ou les messages vantant la minceur peuvent contribuer au phénomène de « manger ses émotions ».</p> <h3>Les facteurs psychologiques</h3> <p>Manger ses émotions, une faible estime de soi et l’insatisfaction envers son apparence corporelle sont également des facteurs liés à l’hyperphagie boulimique. Il n’est pas clair si de tels sentiments ou activités provoquent en soi l’hyperphagie boulimique, mais une personne qui se mettrait au régime afin de gérer ces sentiments pourrait être touchée par l’hyperphagie boulimique.</p> <p>Les adolescents aux prises avec une dépression ou de l’<a href="/Article?contentid=18&language=French">anxiété​</a> s’exposent davantage au risque d’hyperphagie boulimique.</p> <h3>Les facteurs génétiques</h3> <p>Les antécédents familiaux de troubles de l’alimentation peuvent rendre une personne plus vulnérable à l’hyperphagie boulimique.</p> <h2>Qui est touché par l’hyperphagie boulimique?</h2> <p>L’hyperphagie boulimique se manifeste le plus souvent vers la fin de l’adolescence ou au début de l’âge adulte. Elle est généralement précédée d’une période de régime ou de perte de poids extrême.</p> <p>Parmi les troubles psychiatriques souvent reliés à l’hyperphagie boulimique, signalons:</p> <ul> <li>la dépression,</li> <li>le trouble bipolaire,</li> <li>l’anxiété,</li> <li>les troubles liés à la toxicomanie.</li> </ul><h2>En savoir plus</h2> <p>Pour plus d’informations sur l’hyperphagie boulimique, consultez les pages suivantes:</p> <p><a href="/Article?contentid=278&language=French">L'hyperphagie boulimique: signes avant-coureurs </a></p> <p><a href="/Article?contentid=640&language=French">L’obésité: complications médicales</a></p> <p><a href="/Article?contentid=276&language=French">L’hyperphagie boulimique: comment aider votre enfant​</a>​</p> <h2>Ressources​</h2> <p><a href="http://www.nedic.ca/" target="_blank">NEDIC – Centre d’information sur les troubles alimentaires</a> (Canada)</p> <p><a href="http://www.nationaleatingdisorders.org/">NEDA – Association nationale des troubles alimentaires</a> (États-Unis)</p> <p>L'académie américaine de pédiatrie – <em><a href="https://www.healthychildren.org/English/health-issues/conditions/emotional-problems/Pages/Eating-Disorders-in-Children.aspx" target="_blank">​Eating Disorders in Children</a></em></p> <p><a href="http://www.nationaleatingdisorders.org/" target="_blank">B-EAT – Lutter contre les troubles alimentaires</a> (Royaume Uni)</p> <p><a href="http://www.keltyeatingdisorders.ca/" target="_blank">Troubles alimentaires Kelty</a> (Centre de ressources sur la santé mentale Kelty, Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique)</p> <p>Le Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario – <em><a href="http://www.cheo.on.ca/en/eating_disorder_info" target="_blank">Eating Disorders​</a></em>​​</p>

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.