La chimiothérapie dans le traitement des leucémies infantiles aiguësLLa chimiothérapie dans le traitement des leucémies infantiles aiguësChemotherapy for acute childhood leukemiasFrenchOncologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodySkeletal systemDrug treatmentAdult (19+)NA2018-03-06T05:00:00ZOussama Abla, MDDanielle Weidman, MDKarin Landenberg, MDFlat ContentHealth A-Z<p>Apprenez comment la chimiothérapie est administrée dans le traitement des leucémies infantiles aiguës et quels sont les effets indésirables possibles chez les enfants traités.</p><p>Une fois que votre enfant aura obtenu le diagnostic de leucémie aiguë, les médecins commenceront à lui administrer un traitement de chimiothérapie dès que possible.</p><p>La chimiothérapie se sert de médicaments pour tuer les cellules cancéreuses. On les appelle aussi médicaments anticancéreux ou chimiothérapeutiques.</p><p>En général, les enfants tolèrent mieux la chimiothérapie que les adultes. Ils peuvent même poursuivre leurs activités normales.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>Les enfants chez qui la leucémie aiguë a été diagnostiquée débuteront immédiatement un traitement de chimiothérapie.</li><li>La chimiothérapie se sert de médicaments afin de détruire les cellules leucémiques.</li><li>Les enfants peuvent recevoir un traitement de chimiothérapie par voie intraveineuse, voie orale, voie intrathécale ou injection intramusculaire.</li><li>Des effets indésirables de la chimiothérapie peuvent se manifester chez certains enfants.</li></ul>
Chemotherapy for acute childhood leukemiasCChemotherapy for acute childhood leukemiasChemotherapy for Acute Childhood LeukemiasEnglishOncologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodySkeletal systemDrug treatmentAdult (19+)NA2018-03-06T05:00:00ZOussama Abla, MDDanielle Weidman, MDKarin Landenberg, MD000Flat ContentHealth A-Z<p> Learn how chemotherapy for acute childhood leukemias is administered and possible side effects children receiving chemotherapy may experience.</p><p>Once your child is diagnosed with acute leukemia doctors will start your child on chemotherapy as soon as possible.</p><p>Chemotherapy uses drugs to destroy leukemic cells. These drugs are also called anticancer drugs or chemotherapeutic agents.</p><p>Generally, children tolerate chemotherapy better than adults. They can usually carry on their normal activities.</p><h2>Key points </h2> <ul><li>Children diagnosed with acute leukemia will begin chemotherapy right away.</li> <li>Chemotherapy uses drugs to destroy leukemic cells.</li> <li>Children can receive chemotherapy intravenously, orally, intrathecally or through an intramuscular injection.</li> <li>Some children may experience side effects from chemotherapy.</li></ul>

 

 

La chimiothérapie dans le traitement des leucémies infantiles aiguës2849.00000000000La chimiothérapie dans le traitement des leucémies infantiles aiguësChemotherapy for acute childhood leukemiasLFrenchOncologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodySkeletal systemDrug treatmentAdult (19+)NA2018-03-06T05:00:00ZOussama Abla, MDDanielle Weidman, MDKarin Landenberg, MDFlat ContentHealth A-Z<p>Apprenez comment la chimiothérapie est administrée dans le traitement des leucémies infantiles aiguës et quels sont les effets indésirables possibles chez les enfants traités.</p><p>Une fois que votre enfant aura obtenu le diagnostic de leucémie aiguë, les médecins commenceront à lui administrer un traitement de chimiothérapie dès que possible.</p><p>La chimiothérapie se sert de médicaments pour tuer les cellules cancéreuses. On les appelle aussi médicaments anticancéreux ou chimiothérapeutiques.</p><p>En général, les enfants tolèrent mieux la chimiothérapie que les adultes. Ils peuvent même poursuivre leurs activités normales.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>Les enfants chez qui la leucémie aiguë a été diagnostiquée débuteront immédiatement un traitement de chimiothérapie.</li><li>La chimiothérapie se sert de médicaments afin de détruire les cellules leucémiques.</li><li>Les enfants peuvent recevoir un traitement de chimiothérapie par voie intraveineuse, voie orale, voie intrathécale ou injection intramusculaire.</li><li>Des effets indésirables de la chimiothérapie peuvent se manifester chez certains enfants.</li></ul><h2>Comment administre-t-on la chimiothérapie?</h2><p>Il existe plusieurs moyens d’administrer la chimiothérapie. Tout dépend du type de leucémie et des médicaments que prend votre enfant. </p><p>Le médecin donne la chimiothérapie à votre enfant selon un horaire ou un calendrier pour chaque cycle ou phase. Vous pourriez entendre votre médecin les appeler « protocole ». Les protocoles sont propres au type et au sous-type de leucémie.</p><h2>Voies d’administration</h2><p>L’équipe soignante administrera la chimiothérapie à votre enfant de différentes façons.</p><ul><li>Voie orale : un comprimé ou une préparation liquide à avaler.</li><li>Intramusculaire (IM) : la chimiothérapie peut aussi être injectée dans un muscle. Chez les enfants, c’est habituellement le muscle de la cuisse.</li><li>Intrathécale : les médicaments sont administrés à votre enfant au moyen d’une ponction lombaire pratiquée dans la colonne vertébrale. Le traitement vise les cellules leucémiques présentes dans le fluide qui entoure le cerveau et l’épine dorsale.</li><li>Intraveneuse (IV) : c’est le moyen le plus fréquent de donner la chimiothérapie. Les médicaments sont administrés par une aiguille directement dans les veines. Un Portacath ou un cathéter central pourraient être utilisés à cette fin.</li></ul><h2>Chimiothérapie qui vise le système nerveux central (SNC)</h2><p>Les cellules cancéreuses peuvent aussi traverser le liquide qui entoure les organes du système nerveux central (SNC), le cerveau et la colonne vertébrale. Ce liquide s’appelle liquide céphalorachidien (LCR). Par conséquent, les cellules leucémiques peuvent aussi entrer dans le SNC de votre enfant. Quand votre enfant recevra son diagnostic, les médecins chercheront à savoir s’il a des cellules leucémiques dans le liquide céphalorachidien.</p><ul><li>Si votre enfant a des cellules leucémiques dans son liquide spinal, il est SNC positif. Il recevra une thérapie directe pour le SNC et de la radiation cérébrale (du cerveau).</li><li>S’il n’a pas de cellules leucémiques dans son liquide spinal, votre enfant est SNC négatif. Cependant, les cellules leucémiques peuvent tout de même se cacher dans le SNC même si nous ne pouvons les détecter. Pour cette raison, l’enfant recevra une thérapie moins intense.</li></ul><p>Pour traiter les cellules leucémiques du SNC, les médecins font une ponction lombaire. Cette technique délivre la chimiothérapie dans le LCR.</p><h2>Les effets secondaires à court terme de la chimiothérapie</h2><p>Certains médicaments ont des effets non désirés sur l’organisme. C’est ce que l’on appelle des effets secondaires. Les effets secondaires des médicaments de chimiothérapie dépendent du type de médicament, de la dose du médicament et de la réaction de votre enfant. Certains enfants peuvent ne pas avoir d’effets secondaires du tout.</p><h2>Problèmes aux reins</h2><p>Les médicaments de chimiothérapie peuvent détruire les cellules leucémiques à un rythme rapide, et parfois, cela entraîne la diffusion par les cellules de substances appelées acide urique, potassium et phosphate dans le sang. C’est ce qui s’appelle le syndrome de lyse tumorale. Des taux élevés d’acide urique peuvent être toxiques pour les reins. Si le syndrome n’est pas traité, il peut mener à une défaillance rénale. La fonction rénale peut être temporairement remplacée par une technique spéciale, appelée dialyse.</p><p>Pour protéger le corps contre les effets néfastes potentiels du syndrome de lyse tumorale, les médecins donneront à votre enfant des médicaments appelés allopurinol ou rasbirucase.</p><h2>Saignements et infection</h2><p>Les médicaments de chimiothérapie peuvent compliquer la tâche de la moelle osseuse de produire des cellules sanguines normales. Si cela se produit, votre enfant sera plus susceptible aux infections, aux saignements et à l’anémie. Les enfants qui reçoivent un traitement plus intense courent un risque accru de développer ces effets secondaires. Pour assurer une protection contre ces risques éventuels, l’équipe soignante de votre enfant fournira les soins nécessaires, comme :</p><ul><li>des antibiotiques;</li><li>des antifongiques;</li><li>des transfusions de globules rouges et de plaquettes.</li></ul><h3>Fièvre</h3><p>Le traitement peut aussi causer de la fièvre chez les enfants. Parfois, cette fièvre est associée à une diminution des globules blancs, qui cause un trouble appelé neutropénie, dans lequel le système immunitaire est affaibli. Cela rend l’enfant susceptible de contracter des infections bactériennes. </p><p>Si votre enfant développe une fièvre associée à une neutropénie au cours du traitement, il doit se rendre immédiatement à l’hôpital pour recevoir des antibiotiques par voie intraveineuse.</p><h2>Autres effets secondaires de la chimiothérapie</h2><p>Pendant qu’il reçoit des traitements de chimiothérapie, votre enfant peut avoir les effets secondaires suivants :</p><ul><li>nausées ou vomissements. Les médicaments comme l’ondansétron, le ganisétron, le dimenhydrinate ou le lorazépam ont généralement un effet positif.</li><li>fatigue extrême;</li><li>maux de tête;</li><li>perte d’appétit;</li><li>douleur à la bouche ou à la gorge (mucosite);</li><li>diarrhée ou constipation;</li><li>changements au goût;</li><li>douleur et lésions aux terminaisons nerveuses des mains, des pieds ou de la mâchoire (neuropathie). Ces effets secondaires sont souvent causés par la vincristine, un médicament utilisé en chimiothérapie;</li><li>perte d’audition;</li><li>perte des cheveux;</li><li>rarement, une réaction allergique. Elle est habituellement attribuable à l'asparaginase, un médicament utilisé en chimiothérapie. Pour mettre fin immédiatement à la réaction allergique, les médecins donnent un médicament anti-allergies.</li><li>rarement, convulsions;</li><li>rarement, caillots sanguins (thrombose).</li></ul><h2>Autres considérations</h2><h3>Usage d’antibiotiques pendant la chimiothérapie</h3><p>La chimiothérapie affaiblit le système immunitaire de votre enfant, ce qui le rend plus susceptible aux infections. Quand cela se produit, votre enfant peut développer une pneumonie, appelée pneumonie à Pneumocystis carinii (PPC). Elle est causée par le champignon Pneumocystis jiroveci. On le trouve normalement dans les poumons, mais il ne cause pas de maladie chez les personnes saines, parce que leur système immunitaire fonctionne bien. </p><p>Pour prévenir l’infection, le médecin donnera à votre enfant un médicament appelé co-trimoxazole ou Septra®. C’est un médicament habituellement donné par la bouche sous forme de comprimé ou de liquide, une ou deux fois par jour, trois fois par semaine tout au long du traitement. Votre enfant continue de prendre le médicament pendant trois à six mois après la fin du traitement.</p><p>Le Septra® est actuellement le meilleur moyen de se protéger contre la PPC. Cependant, certains enfants ne tolèrent pas très bien le Septra®. Si votre enfant est aux prises avec des effets secondaires ou des allergies au médicament, il peut prendre l’un des médicaments suivants :</p><ul><li>dapsone, pris par voie orale;</li><li>pentamidine, inhalée ou prise par IV.</li></ul><h2>Surveiller votre enfant pendant qu’il est sous traitement chimiothérapeutiques</h2><p>Pendant que votre enfant reçoit ses traitements de chimiothérapie, il a des examens réguliers. Il importe que vous signaliez à l’équipe soignante tous les changements ou symptômes que votre enfant présente à la maison. Le médecin de votre enfant fera un examen physique et vérifiera sa formule sanguine complète (FSC).</p><p>Parfois, on prélève du sang pour vérifier si le foie et les reins fonctionnent correctement.</p>False

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.