AboutKidsHealth (FR) AKH-Article

 

 

ColiqueCColiqueColicFrenchDevelopmentalNewborn (0-28 days);Baby (1-12 months)NANAConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2009-09-22T04:00:00ZBrenda S. Miles, PhD, Cpsych;Joanne Cummings, PhD, CPsych000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les causes possibles des coliques et comment les traiter. Bien que les coliques soient pénibles et ennuyeuses pour vous et votre bébé, elles cessent généralement après trois à quatre mois.<br></p><h2>Qu’est-ce que les coliques?</h2> <p>Le terme « colique » désigne la situation quand un bébé pleure fréquemment et intensément, et qu’il est difficile ou impossible à calmer. Les experts ne s’entendent pas sur la définition de colique, ou sur la question de savoir si le terme devrait même être utilisé. Les coliques est parfois diagnostiquée selon la « règle de trois » : des pleurs environ trois heures par jour, au moins trois fois par semaine et pendant au moins trois semaines de suite. Les pleurs excessifs commencent habituellement dans la deuxième semaine de vie et se poursuivent jusque vers la fin du deuxième mois. Après cela, le comportement lié aux coliques se calme, et se termine habituellement quand le bébé a trois ou quatre mois. </p> <p>Certains bébés atteints de coliques ont l'air d'avoir mal. Ils peuvent avoir tendance à étirer leurs bras et leurs jambes, à se raidir et ensuite replier les bras et les jambes vers le corps. Leur estomac peut être gonflé et tendu.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>On utilise le terme « colique » lorsque le bébé pleure fréquemment et intensément et qu’il est difficile ou impossible de le calmer.</li><li>On ne connaît pas la cause des coliques.</li><li>Tout bébé peut avoir des coliques, mais cela ne signifie pas qu’il est souffrant.</li><li>Les coliques disparaissent habituellement d’elles-mêmes à l’âge de trois ou quatre mois.</li><li>Si votre bébé pleure fréquemment et intensément et qu’on ne peut pas le calmer, consultez votre médecin pour vous assurer que ce n’est pas dû à un problème de santé.</li></ul><h2>Causes des coliques</h2> <p>Si on a d’abord décrit la colique à l’époque des Grecs anciens, la cause demeure inconnue. De nombreux scientifiques croient que les bébés qui ont des coliques n’ont pas de maladie particulière, mais se trouvent simplement à un extrême du spectre des pleurs pendant les premiers mois de vie. Certains ont même avancé que les pleurs excessifs sont un signe de santé et de vigueur.</p> <p>Certains experts croient que plus d’un facteur contribue à la colique. Il y a de plus en plus de preuves que les différences entre les enfants se rapportent au développement du cerveau au lieu du système digestif. Aucune preuve solide ne vient appuyer les causes psychologiques, comme le fait que les parents ne s’occupent pas bien de l’enfant. Dans de très rares cas, moins de 5 %, les causes peuvent être organiques. On a établi le parallèle entre le tabagisme chez la mère et le risque de pleurs excessifs et de coliques chez les bébés. </p><h2>Que disent les chercheurs sur le traitement de la colique?</h2> <ul> <li>On a prouvé que le fait de réduire les produits laitiers, les œufs, le blé et les noix dans l’alimentation des mères qui allaitent peut soulager les coliques.</li> <li>On a découvert que si les mères prennent des tisanes qui contiennent de la camomille, de la verveine, de la réglisse, du fenouil et de l’extrait de citron jusqu’à trois fois par jour (150 ml par dose), les pleurs des bébés s’en trouvent réduits. Étant donné que les tisanes ne se présentent pas en doses ou en formules standard, assurez­-vous de consulter un médecin avant de tenter cette stratégie.</li> <li>Le fait de porter votre bébé davantage peut réduire les pleurs normaux; cependant, cela ne diminuera pas les pleurs une fois que votre bébé atteint de coliques aura commencé à pleurer.</li> <li>Des données scientifiques ont montré qu’un lait maternisé hypoallergénique donné aux bébés nourris au biberon qui ont des antécédents familiaux d’allergies ou aux bébés intolérant au lait de vache peut aider.</li> <li>Bien qu’on a prouvé que les symptômes s’améliorent quand on donne à des bébés nourris au biberon des laits maternisés à base de soya, ce ne sont pas tous les médecins qui recommanderont d’opter pour ces formules, car une allergie au soya pourrait s’en suivre.</li> </ul> <h2>Y a-t-il d’autres moyens de réduire les coliques?</h2> <p>On a proposé d’autres méthodes pour soulager un bébé qui a une colique, mais aucune n’a été testée scientifiquement. En voici quelques-unes.</p> <ul> <li>Placer le bébé près d’un aspirateur. Le bruit blanc est censé apaiser le bébé.</li> <li>Différentes façons de prendre le bébé qui mettent une pression sur son estomac; des « prises de colique ». </li> <li>Apporter bébé pour une balade en voiture ou dans la poussette. </li> <li>Utilisation d’un remède maison à base de bicarbonate et de plantes médicinales. Ces préparations médicinales sont disponibles en ligne et dans des boutiques d’aliments naturels. Leur utilisation n’est pas sans risques. Si vous décidez d’utiliser l’un de ces mélanges, assurez-vous qu’il ne contient ni alcool ni sel, et que les fabricants sont fiables.</li> </ul>
المغصاالمغصColicArabicDevelopmentalNewborn (0-28 days);Baby (1-12 months)NANAConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2009-09-22T04:00:00ZBrenda S. Miles, PhD, Cpsych;Joanne Cummings, PhD, CpsychFlat ContentHealth A-Z<p>مغص الرضيع وعلاجه: اكتشف اسباب المغص واحصل على معلومات عن المغص. اقرأ ماذا يقول البحث الحالي حول كيفية علاج مغص الرضع.</p>
ColicCColicColicEnglishDevelopmentalNewborn (0-28 days);Baby (1-12 months)NANAConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2009-09-22T04:00:00Z000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Learn about the possible causes of colic and ways to treat it. Colic, though upsetting for you and your baby, often goes away by three or four months of age.</p><h2>What is colic? </h2> <p>Colic is a term used when a baby cries frequently and intensely, and is difficult or impossible to soothe. There is disagreement among experts about a definition for colic, or if the term colic should even be used. Colic is sometimes diagnosed by the "rule of three": crying about three hours per day, at least three times per week, for at least three weeks straight. The excessive crying typically begins in the second week of life and continues toward the end of the second month. After that, the colicky behaviour tapers off, usually ending by three or four months of age.</p> <p>Some babies with colic may appear as if they are in pain. They may tend to stretch out their arms and legs, stiffen, and then draw in their arms and legs tightly to their bodies. Their stomach may be swollen and tight.</p><h2>Key points</h2><ul><li>Colic is a term used when a baby cries frequently and intensely, and is difficult or impossible to soothe.</li><li>The cause of colic is unknown.</li><li>Any baby can become colicky. It does not mean there is anything wrong with your baby.</li><li>Colic usually goes away by the time a baby is three or four months of age.</li><li>If your baby is crying frequently and intensely and cannot be soothed, see your doctor to make sure the crying is not a sign of a health problem.</li></ul><h2>Causes of colic</h2> <p>Although colic was first described by the ancient Greeks, the cause of colic remains unknown. Many scientists believe that babies who are described as colicky do not have any condition, but are simply at one extreme of a normal pattern of infant crying in the first few months of life. Some have even asserted that excessive crying is a sign of physical health and vigour.</p> <p>Some experts believe that more than one factor contributes to colic. There is growing evidence that individual differences in crying are related to development of the brain rather than development of the digestive system. There is no evidence to support psychosocial causes such as poor parenting. In a very few cases, less than 5%, there can be organic causes. There is some evidence linking maternal smoking to an increased risk of excessive crying and infant colic.</p><h2>What does current research say about how to treat colic?</h2> <ul> <li>There is evidence that eliminating milk products, eggs, wheat and nuts from the diets of breastfeeding mothers can provide some relief from colic.</li> <li>When mothers have taken herbal teas containing chamomile, vervain, licorice, fennel and lemon balm used up to three times per day (150 mL per dose), it has been shown to decrease crying in colicky babies. Because herbal products do not come in standard strengths or formulas, be sure to consult your doctor before trying this.</li> <li>Carrying your baby more can reduce normal crying; however, it will not decrease crying once your colicky baby has started crying.</li> <li>There is some evidence to support trying a hypoallergenic formula in bottle fed babies with a family history of allergies or for babies who are intolerant of cow's milk.</li> <li>Although there is some evidence showing improvement in symptoms when bottle fed babies were switched to soy-based formulas, not all doctors recommend switching to soy-based formulas. Soy allergies could develop.</li> <li>Babies who were breastfed and given the probiotic, L. reuteri DSM 17938, experienced improved symptoms of infantile colic. The probiotic was well tolerated and safe.</li> </ul> <h2>Are there other ways of treating colic?</h2> <p>Other methods to reduce a colicky baby's crying have been proposed, but have not been scientifically tested. These include:</p> <ul> <li>Putting a colicky baby near a vacuum cleaner. The white noise is supposed to soothe the baby.</li> <li>Specific ways of holding the baby that put pressure on the babies' stomach – "colic holds."</li> <li>Taking the baby for a ride in the car or a walk in the stroller.</li> <li>Use of gripewater. These herbal preparations are available online and in health food stores. Use is not without risk. If you decide to try one of these preparations, make sure it is free from alcohol and sugar and that it is manufactured by a reputable company. </li> </ul>
CólicoCCólicoColicSpanishNAChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NANANAAdult (19+)NA2009-09-22T04:00:00Z000Flat ContentHealth A-Z<p>Infórmese acerca de las posibles causas de cólico y de la manera de tratarlo. El cólico, aunque molesto y tedioso para usted y su bebé, a menudo desaparece en tres o cuatro meses.</p>
கோலிக்கோலிக்ColicTamilNAChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NANANAAdult (19+)NA2009-09-22T04:00:00Z000Flat ContentHealth A-Z<p>​கோலிக்கை ஏற்படுத்தக்கூடிய காரணங்கள் மற்றும் சிகிச்சையளிக்கக்கூடிய வழிகள் பற்றி வாசித்துப்பாருங்கள். உங்களுக்கும் உங்கள் குழந்தைக்கும், கோலிக் குழப்பத்தையும் சலிப்பையும் ஏற்படுத்துவதாக இருந்தாலும், பெரும்பாலும் மூன்று அல்லது நான்கு மாதங்களுக்குள் போய்விடும</p>
کولکککولکColicUrduNAChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NANANAAdult (19+)NA2009-09-22T04:00:00Z000Flat ContentHealth A-Z<p>کولک کی ممکنہ وجوھات اور علاج کےبارے میں پڑھیے ، اگر چہ آپ کےلئے اور بچے کے لئے بھت مشکل بات ھے لیکن تین سے چار ماہ تک ختم ھو جاتا ھے</p>

 

 

Colique295.000000000000ColiqueColicCFrenchDevelopmentalNewborn (0-28 days);Baby (1-12 months)NANAConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2009-09-22T04:00:00ZBrenda S. Miles, PhD, Cpsych;Joanne Cummings, PhD, CPsych000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les causes possibles des coliques et comment les traiter. Bien que les coliques soient pénibles et ennuyeuses pour vous et votre bébé, elles cessent généralement après trois à quatre mois.<br></p><h2>Qu’est-ce que les coliques?</h2> <p>Le terme « colique » désigne la situation quand un bébé pleure fréquemment et intensément, et qu’il est difficile ou impossible à calmer. Les experts ne s’entendent pas sur la définition de colique, ou sur la question de savoir si le terme devrait même être utilisé. Les coliques est parfois diagnostiquée selon la « règle de trois » : des pleurs environ trois heures par jour, au moins trois fois par semaine et pendant au moins trois semaines de suite. Les pleurs excessifs commencent habituellement dans la deuxième semaine de vie et se poursuivent jusque vers la fin du deuxième mois. Après cela, le comportement lié aux coliques se calme, et se termine habituellement quand le bébé a trois ou quatre mois. </p> <p>Certains bébés atteints de coliques ont l'air d'avoir mal. Ils peuvent avoir tendance à étirer leurs bras et leurs jambes, à se raidir et ensuite replier les bras et les jambes vers le corps. Leur estomac peut être gonflé et tendu.</p><h2>Faits sur la colique</h2> <ul> <li>Les estimations sur l’occurrence de la colique varient grandement, mais la plupart se situent de 5 % à 25 % des bébés.</li> <li>Les pleurs sont plus fréquents en fin d’après-midi ou le soir. </li> <li>Tout bébé peut développer une colique. Cela ne signifie pas que quelque chose ne va pas.</li> <li>La cause est inconnue, mais de nombreux médecins croient qu’elles font partie du développement normal pour certains bébés.</li> <li>La colique disparait une fois que le bébé a trois ou quatre mois dans la plupart des cas.</li> <li>Si votre bébé pleure trop, consultez votre médecin pour vous assurer que les pleurs ne sont pas signe d’un problème de santé.</li> <li>Les coliques peuvent être très stressantes pour les parents. Si vous êtes fatigué ou frustré, demandez à quelqu’un d’autre de prendre soin de votre bébé pendant un certain temps. Si vous ne trouvez personne, déposez votre bébé dans un endroit sûre, comme son berceau, dans une autre pièce pendant que vous prenez une pause. Il n'y a pas de mal à laisser pleurer votre bébé pendant un moment. Ce qui compte, c’est que vous tentiez de le réconforter quand il pleure la plupart du temps.</li> <li>Les bébés qui ont des coliques grandissent normalement.</li> <li>Les coliques surviennentt à la fois chez les enfants nourris au biberon et au sein; si vous allaitez un bébé qui a des coliques, ne cessez pas de le faire.</li> <li>Tenir ou bercer votre bébé, et offrir la sucette peut aider. </li> <li>Il n’y a aucune preuve que les médicaments aident à soulager les coliques.</li> </ul><h2>À retenir</h2> <ul><li>On utilise le terme « colique » lorsque le bébé pleure fréquemment et intensément et qu’il est difficile ou impossible de le calmer.</li><li>On ne connaît pas la cause des coliques.</li><li>Tout bébé peut avoir des coliques, mais cela ne signifie pas qu’il est souffrant.</li><li>Les coliques disparaissent habituellement d’elles-mêmes à l’âge de trois ou quatre mois.</li><li>Si votre bébé pleure fréquemment et intensément et qu’on ne peut pas le calmer, consultez votre médecin pour vous assurer que ce n’est pas dû à un problème de santé.</li></ul><h2>Causes des coliques</h2> <p>Si on a d’abord décrit la colique à l’époque des Grecs anciens, la cause demeure inconnue. De nombreux scientifiques croient que les bébés qui ont des coliques n’ont pas de maladie particulière, mais se trouvent simplement à un extrême du spectre des pleurs pendant les premiers mois de vie. Certains ont même avancé que les pleurs excessifs sont un signe de santé et de vigueur.</p> <p>Certains experts croient que plus d’un facteur contribue à la colique. Il y a de plus en plus de preuves que les différences entre les enfants se rapportent au développement du cerveau au lieu du système digestif. Aucune preuve solide ne vient appuyer les causes psychologiques, comme le fait que les parents ne s’occupent pas bien de l’enfant. Dans de très rares cas, moins de 5 %, les causes peuvent être organiques. On a établi le parallèle entre le tabagisme chez la mère et le risque de pleurs excessifs et de coliques chez les bébés. </p><h2>Que disent les chercheurs sur le traitement de la colique?</h2> <ul> <li>On a prouvé que le fait de réduire les produits laitiers, les œufs, le blé et les noix dans l’alimentation des mères qui allaitent peut soulager les coliques.</li> <li>On a découvert que si les mères prennent des tisanes qui contiennent de la camomille, de la verveine, de la réglisse, du fenouil et de l’extrait de citron jusqu’à trois fois par jour (150 ml par dose), les pleurs des bébés s’en trouvent réduits. Étant donné que les tisanes ne se présentent pas en doses ou en formules standard, assurez­-vous de consulter un médecin avant de tenter cette stratégie.</li> <li>Le fait de porter votre bébé davantage peut réduire les pleurs normaux; cependant, cela ne diminuera pas les pleurs une fois que votre bébé atteint de coliques aura commencé à pleurer.</li> <li>Des données scientifiques ont montré qu’un lait maternisé hypoallergénique donné aux bébés nourris au biberon qui ont des antécédents familiaux d’allergies ou aux bébés intolérant au lait de vache peut aider.</li> <li>Bien qu’on a prouvé que les symptômes s’améliorent quand on donne à des bébés nourris au biberon des laits maternisés à base de soya, ce ne sont pas tous les médecins qui recommanderont d’opter pour ces formules, car une allergie au soya pourrait s’en suivre.</li> </ul> <h2>Y a-t-il d’autres moyens de réduire les coliques?</h2> <p>On a proposé d’autres méthodes pour soulager un bébé qui a une colique, mais aucune n’a été testée scientifiquement. En voici quelques-unes.</p> <ul> <li>Placer le bébé près d’un aspirateur. Le bruit blanc est censé apaiser le bébé.</li> <li>Différentes façons de prendre le bébé qui mettent une pression sur son estomac; des « prises de colique ». </li> <li>Apporter bébé pour une balade en voiture ou dans la poussette. </li> <li>Utilisation d’un remède maison à base de bicarbonate et de plantes médicinales. Ces préparations médicinales sont disponibles en ligne et dans des boutiques d’aliments naturels. Leur utilisation n’est pas sans risques. Si vous décidez d’utiliser l’un de ces mélanges, assurez-vous qu’il ne contient ni alcool ni sel, et que les fabricants sont fiables.</li> </ul><h2>Que faire si votre bébé pleure excessivement?</h2> <p>Communiquez avec votre médecin si votre bébé pleure fréquemment, intensément, et ne peut être consolé. De cette manière, vous pouvez être assuré que votre bébé n’a pas de problème de santé. Dans la plupart des cas, le médecin sera en mesure de vous rassurer en vous disant que cette période de pleurs intense passera, qu’elle est très difficile et que vous faites tout ce que vous pouvez pour calmer votre bébé. Cependant, votre médecin ne pourra pas vous offrir des médicaments spécifiques. </p> <p>Il pourrait aussi être utile de rencontrer une consultante en lactation ou un autre spécialiste de l’allaitement pour écarter toute possibilité de problèmes avec l’allaitement. Si votre bébé a faim parce qu’il ne reçoit pas assez de lait, il pourrait y avoir un autre moyen d’améliorer la tétée, et donc, l’approvisionnement en lait. Continuez de tenter de calmer votre bébé par les moyens qui ont fonctionné le mieux dans le passé, en offrant des tétées, par le contact physique étroit, en le prenant et en le berçant, en chantant ou en lui parlant doucement, ou en proposant la sucette. Dans certains cas, ces stratégies peuvent aider. </p> <h2>Ce qui ne faut pas faire pour traiter la colique</h2> <ul> <li>Ne pas cesser d’allaiter. Les coliques surviennent aussi bien chez les enfants nourris au biberon que chez les enfants allaités.</li> <li>Les traitements chiropratiques n’ont pas montré de bienfaits dans le traitement des coliques. </li> <li>Les massages pour bébés n’améliorent pas significativement les symptômes. </li> <li>Les laits maternisés enrichies en fibres ne réduisent pas les pleurs chez les bébés nourris au biberon.</li> <li>Rien ne prouve que la siméthicone, un médicament vendu sans ordonnance, réduit les épisodes.</li> <li>L’utilisation du médicament dicyclomine n’est pas recommandée chez les bébés.</li> <li>Le fait de placer les bébés dans un simulateur de voiture n’améliore pas les symptômes.</li> <li>Les vibrateurs de berceau ne réduisent pas les pleurs.</li> </ul>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/colic.jpgFalse

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.