AboutKidsHealth (FR) AKH-Article

 

 

Effets psychologiques d’un désastre sur les enfantsEEffets psychologiques d’un désastre sur les enfantsPsychological effects of disaster on childrenFrenchPsychiatryChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NANAConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2010-05-07T04:00:00ZMark Feldman, MD, FRCPC000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Voici un aperçu facile à comprendre des causes, des symptômes et du traitement des enfants qui ont vécu une catastrophe naturelle ou causée par l'homme.</p><h2>Quels sont les effets psychologiques d’un désastre sur les enfants? </h2> <p>Quand un enfant est confronté à une catastrophe, sa santé physique, mentale et émotionnelle peut être perturbée. Il y a des réactions normales aux désastres, mais des soins médicaux peuvent être nécessaires si certaines réactions durent plus longtemps que la normale. Discutez avec votre médecin de famille pour aider votre famille et votre enfant à composer avec les effets d'un désastre. L'objectif est de se remettre du choc et à se développer correctement après le désastre. </p> <h2>Définition d’une catastrophe</h2> <p>Les catastrophes sont des événements inattendus qui ne font pas partie de l’expérience humaine normale. elles sont assez perturbantes pour induire du stress chez toute personne, y compris les enfants et les adolescents. Une catastrophe peut être naturelle ou causée par l'homme.</p> <p>Voici des exemples de désastres naturels :</p> <ul> <li>tremblements de terre;</li> <li>ouragans;</li> <li>inondations.</li> </ul> <p>Voici des exemples de désastres causés par l’homme : </p> <ul> <li>accident d’avion;</li> <li>fuite majeure de produits chimiques;</li> <li>accidents avec un réacteur nucléaire;</li> <li>attaques terroristes.</li> </ul> <p>Les désastres peuvent perturber la vie d’un enfant de nombreuses façons. Sa maison ou son école pourrait être endommagée ou détruite. Il pourrait perdre l’accès à l’électricité ou à l’eau courante. Il pourrait perdre des amis ou des membres de la famille, ou voir des images choquantes dans son entourage ou à la télévision. Ses habitudes pourraient être perturbées. Ces changements ont un effet néfaste sur sa santé psychologique. Votre médecin de famille vous aidera à surveiller la santé de votre enfant et à veiller à ce qu'il se remette de l'expérience ou du désastre.</p><h2>À retenir</h2> <ul> <li>La santé physique, mentale et émotionnelle d’un enfant qui vit un désastre peut être perturbée.</li> <li>Des soins médicaux peuvent être nécessaires si certaines réactions durent plus longtemps que la normale.</li> <li>L’objectif consiste à se remettre et à se développer sainement après le désastre.</li> <li>Un désastre peut être naturel ou causé par l’homme.</li> <li>Vous pouvez aider votre enfant en restant en santé, en lui offrant votre soutien en l’écoutant et en reprenant la routine normale.</li> </ul><h2>Signes et symptômes</h2> <h3>Réactions courantes d’enfants et d’adolescents à un désastre</h3> <p>La première phase d’une réaction à une catastrophe est ponctuée par la peur, le choc, l'<a href="/Article?contentid=18&language=French">anxiété</a>, le deuil ou le soulagement que les autres membres de la famille aient survécu. Un jeune enfant ou un adolescent peut aussi afficher la volonté d'aider les autres et rendre service.</p> <p>La deuxième phase de la réaction à un désastre peut s’étendre sur plusieurs semaines après la catastrophe. Votre enfant peuvent devenir plus dépendant, irritable ou en demander davantage de ses parents. Certains peuvent régresser à des étapes développementales antérieures, comme recommencer à mouiller leur lit ou à avoir peur du noir. D’autres enfants peuvent avoir des symptômes physiques comme des changements d’appétit, de la <a href="/Article?contentid=6&language=French">constipation</a>, des <a href="/Article?contentid=29&language=French">maux de tête</a> ou des <a href="/Article?contentid=302&language=French">troubles de sommeil</a>. La colère, l’hostilité et la violence contre les autres enfants peuvent se manifester dans le jeu. Certains enfants peuvent utiliser le jeu comme moyen de revivre les détails du désastre. C’est là un mécanisme de défense. Ils affichent aussi une « pensée magique » qui modifient l’issue du désastre. Certains enfants peuvent aussi penser qu’ils sont responsables du désastre. Un sentiment de culpabilité s'ensuit.</p> <p>Votre enfant ou votre adolescent peuvent avoir de forts sentiments d’insatisfaction ou d'amertume si la restructuration de leur vie tarde. D'autres enfants peuvent éviter les rencontres sociales ou perdre l'intérêt qu'ils avaient dans des activités qu'ils appréciaient avant. Certains médecins disent que ce sont des réactions normales dans les semaines qui suivent un désastre.</p> <p>La troisième phase est l'étape de reconstruction. Les enfants et les membres de leur famille cherchent à reconstruire leur vie. Cette étape peut prendre plusieurs mois ou plusieurs années.</p> <h3>Différences en fonction du sexe</h3> <p>Les psychologues ont découvert que les filles et les garçons réagissent différemment aux désastres. Les filles expriment verbalement leur détresse plus facilement que les garçons. Elles posent plus de questions et sont plus propices à avoir des pensées récurrentes sur l a catastrophe. Les garçons expriment davantage la colère et des comportements violents. Ils peuvent aussi prendre plus de temps à se remettre du désastre. </p> <h3>Deuil</h3> <p>Si votre enfant a subi la perte d’un proche, ou même un changement considérable dans sa vie, le deuil est une réaction courante. Habituellement, il est plus intense immédiatement après le désastre, et diminue dans les semaines qui suivent. Le deuil d’un proche dure habituellement 6 à 12 mois. C'est une réaction normale. Si votre enfant n'exprime pas de chagrin ou de sentiment de perte, consultez un médecin. Parlez aussi à un médecin si le deuil de votre enfant dure plus de temps que la normale. </p> <h3>Trouble de stress post-traumatique (TSPT ou syndrome de stress post-traumatique)</h3> <p>De nombreux enfants peuvent monter des signes et symptômes de <a href="/Article?contentid=1927&language=French">TSPT</a> immédiatement après le désastre. Peu d’enfants développent le trouble dans son entier. Voici des signes et symptômes : </p> <ul> <li>retour récurrent sur l’événement traumatique par le jeu, les cauchemars ou des retours en arrière;</li> <li>irritabilité accrue, mauvaise concentration ou régression à des étapes de développement antérieur (comme un enfant qui mouille à nouveau son lit);</li> <li>forte réaction de sursaut;</li> <li>absence d’intérêt dans des activités autrefois appréciées;</li> <li>sentiment que l’avenir est sombre.</li> </ul><h2>Que peut faire un médecin pour aider votre enfant à composer avec un traumatisme psychologique après une catastrophe?</h2> <p>Le médecin de votre enfant vous aidera à évaluer le progrès et le rétablissement de votre enfant. Il observera sa capacité de composer avec les événements et veillera à ce qu'il soit stable sur le plan émotionnel. Si votre enfant a du mal à gérer la situation, le médecin déterminera si une thérapie est nécessaire. </p><h2>Quand consulter un médecin</h2> <p>Consultez le médecin de votre enfant si :</p> <ul> <li>certains comportements régressifs ou destructeurs durent plus d’un mois;</li> <li>le sommeil de votre enfant est perturbé à long terme, il montre un manque de motivation, s'isole ou devient dépendant ou a des crises d'anxiété récurrentes.</li> </ul>
Psychological effects of disaster on childrenPPsychological effects of disaster on childrenPsychological effects of disaster on childrenEnglishPsychiatryChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NANAConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2010-05-07T04:00:00ZMark Feldman, MD, FRCPC000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-ZAn easy-to-understand overview of the causes, symptoms, and treatment of children who have experienced a natural or man-made disaster.<h2>What are psychological effects of disaster on children?</h2> <p>When your child lives through a disaster, her physical, mental, and emotional health can be disturbed. There are normal reactions to disasters, but medical help may be necessary when certain reactions last longer than normally expected. Speak with your family doctor to help your family and child cope with the effects of a disaster. The goal is to recover and develop well after the disaster. </p> <h2>Disaster defined</h2> <p>Disasters are unexpected events that are not part of the normal human experience. Disasters are disturbing enough to induce stress in any person, including children and adolescents. A disaster can be either natural or human-caused.</p> <p>Examples of natural disasters:</p> <ul> <li>earthquakes</li> <li>hurricanes</li> <li>floods</li> </ul> <p>Examples of human-caused disasters: </p> <ul> <li>airplane crashes</li> <li>major chemical leaks</li> <li>nuclear reactor accidents</li> <li>terrorist attacks</li> </ul> <p>Disasters can disrupt a child's life in many ways. The buildings of their home or school may be damaged or destroyed. They may lose access to electricity or clean water. They may lose friends or family members or see disturbing images around them or on the television. Their routine may be disrupted. These changes can have a harmful effect on their psychological health. Your family doctor will help you monitor your child's health and ensure that your child will recover from the experience of disaster.</p><h2>Key points</h2> <ul> <li>When your child lives through a disaster, a child's physical, mental, and emotional health can be disturbed.</li> <li>Medical help may be necessary when certain reactions last longer than normally expected.</li> <li>The goal is to recover and develop well after the disaster.</li> <li>A disaster can be either natural or human-caused.</li> <li>You can help your child by staying healthy, providing support by listening to your child, and resuming routine.</li> </ul><h2>Signs and symptoms</h2> <h3>Common reactions of children and adolescents to a disaster</h3> <p>The first response phase after a disaster is marked by emotions of fear, shock, <a href="/article?contentid=18&language=English">anxiety</a>, grief or relief that other family members survived. A young child or adolescent may also show signs of wanting to help others and be of service.</p> <p>The second response phase after a disaster may occur several weeks after the disaster. Your child may become more clingy, irritable or needy. Some children may revert to younger developmental levels, such as <a href="/article?contentid=16&language=English">bedwetting</a> or fear of the dark. Other children may experience physical symptoms such as a change in appetite, <a href="/article?contentid=6&language=English">constipation</a>, <a href="/article?contentid=29&language=English">headaches</a> or <a href="/article?contentid=646&language=English">poor sleep</a>. Anger, hostility and violence toward other children may be shown during play. Some children may use play as a time to re-enact details of the disaster. This is a coping mechanism. They may also display "magical thinking" by changing the end result of the disaster. Some children may also think they are responsible for the disaster. Feelings of guilt may ensue.</p> <p>Your child or adolescent may have strong feelings of dissatisfaction or bitterness when there are delays in restoring structure in their lives. Other children may withdraw from social circumstances, or lose interest in activities they once enjoyed. Some doctors say these are normal responses within a few weeks of the disaster.</p> <p>The third phase is the reconstructive stage. Children and their family members seek to rebuild their lives. This stage may take several months or years.</p> <h3>Gender differences</h3> <p>Psychologists have found that girls and boys can react to disasters in different ways. Girls verbally express their distress more easily than boys. They may ask more questions and have more recurring thoughts about the disaster. Boys express more anger and violent behaviours. Boys may also take longer to recover.</p> <h3>Grief</h3> <p>If your child has suffered the loss of a loved one, or even a tremendous change in their lives, grief is a common response. Usually the grief will be most intense immediately after the disaster and then subside over the next few weeks. Grief and mourning of a loved one usually lasts six to 12 months. This is a normal reaction. If your child does not express sadness or a sense of loss, seek medical assistance. Also speak to a doctor if your child's mourning lasts longer than expected.</p> <h3>Post-traumatic stress disorder (PTSD)</h3> <p>Many children may show the signs and symptoms of <a href="/article?contentid=1927&language=English">PTSD</a> immediately after the disaster. Few children develop the full disorder. Signs and symptoms of PTSD include:</p> <ul> <li>recurrent re-experiencing of the traumatic event through play, nightmares or flashbacks</li> <li>increased irritability, poor concentration or regression to younger development stages (such as bedwetting in an older child)</li> <li>a strong startle reaction</li> <li>lack of interest in previously enjoyed activities</li> <li>sense of hopeless future</li> </ul><h2>What a doctor can do to help your child with psychological trauma after a disaster</h2> <p>Your child's doctor will help you assess your child's progress and recovery. Your child's doctor will monitor your child's coping abilities and ensure that your child is stable emotionally. If your child is not coping well, the doctor may help determine whether therapy is necessary.</p><h2>When to seek medical assistance</h2> <p>See your child's regular doctor if:</p> <ul> <li>certain regressive or destructive behaviours last longer than one month</li> <li>your child has long-term sleep disturbances, shows a lack of motivation, becomes more withdrawn or dependent, or has recurrent anxiety</li> </ul>
الآثار النفسية للكوارث على الاطفال/الاولاداالآثار النفسية للكوارث على الاطفال/الاولادPsychological effects of disaster on childrenArabicPsychiatryChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NANAConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2010-05-07T04:00:00ZNA7.0000000000000063.00000000000001105.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>نظرة عامة سهلة الفهم عن الاسباب والاعراض وعلاج الاطفال/الاولاد الذين تعرضوا لكوارث طبيعية او من صنع الانسان.</p>
Efectos psicológicos del desastre sobre los niñosEEfectos psicológicos del desastre sobre los niñosPsychological Effects of Disaster on ChildrenSpanishNAChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NANANAAdult (19+)NA2010-05-07T04:00:00Z63.00000000000007.000000000000001105.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Una descripción sencilla de las causas, los síntomas y el tratamiento de los niños que han sido víctimas de un desastre natural o provocado por el hombre.</p>
பேரழிவினால் பிள்ளைகளில் ஏற்படும் மனநிலை பாதிப்புகள்பேரழிவினால் பிள்ளைகளில் ஏற்படும் மனநிலை பாதிப்புகள்Psychological Effects of Disaster on ChildrenTamilNAChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NANANAAdult (19+)NA2010-05-07T04:00:00ZMark Feldman, MD, FRCPC63.00000000000007.000000000000001105.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>இயற்கையான அல்லது மனிதனால் ஏற்படுத்தப்பட்ட ஒரு பேரழிவை அனுபவித்த பிள்ளைகளுக்கான காரணங்கள், அறிகுறிகள், மற்றும் சிகிச்சைகள் பற்றி இலகுவாக விளங்கிக்கொள்ளக்கூடிய ஒரு கண்னோட்டம்</p>
بچوں‮ ‬پر‮ ‬حادثات‮ ‬کے‮ ‬نفسیاتی‮ ‬اثراتببچوں‮ ‬پر‮ ‬حادثات‮ ‬کے‮ ‬نفسیاتی‮ ‬اثراتPsychological Effects of Disaster on ChildrenUrduNAChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NANANAAdult (19+)NA2010-05-07T04:00:00Z63.00000000000007.000000000000001105.00000000000Flat ContentHealth A-Zان‮ ‬بچوں‮ ‬کی‮ ‬علامات،‮ ‬نشانات‮ ‬اور‮ ‬علاج‮ ‬کے‮ ‬بارے‮ ‬میں‮ ‬آسانی‮ ‬سے‮ ‬سمجھ‮ ‬آنے‮ ‬والا‮ ‬جائزہ‮ ‬جو‮ ‬قدرتی‮ ‬اور‮ ‬انسانی‮ ‬حادثات‮ ‬سے‮ ‬گزرتے‮ ‬ہیں۔

 

 

Effets psychologiques d’un désastre sur les enfants302.000000000000Effets psychologiques d’un désastre sur les enfantsPsychological effects of disaster on childrenEFrenchPsychiatryChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NANAConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2010-05-07T04:00:00ZMark Feldman, MD, FRCPC000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Voici un aperçu facile à comprendre des causes, des symptômes et du traitement des enfants qui ont vécu une catastrophe naturelle ou causée par l'homme.</p><h2>Quels sont les effets psychologiques d’un désastre sur les enfants? </h2> <p>Quand un enfant est confronté à une catastrophe, sa santé physique, mentale et émotionnelle peut être perturbée. Il y a des réactions normales aux désastres, mais des soins médicaux peuvent être nécessaires si certaines réactions durent plus longtemps que la normale. Discutez avec votre médecin de famille pour aider votre famille et votre enfant à composer avec les effets d'un désastre. L'objectif est de se remettre du choc et à se développer correctement après le désastre. </p> <h2>Définition d’une catastrophe</h2> <p>Les catastrophes sont des événements inattendus qui ne font pas partie de l’expérience humaine normale. elles sont assez perturbantes pour induire du stress chez toute personne, y compris les enfants et les adolescents. Une catastrophe peut être naturelle ou causée par l'homme.</p> <p>Voici des exemples de désastres naturels :</p> <ul> <li>tremblements de terre;</li> <li>ouragans;</li> <li>inondations.</li> </ul> <p>Voici des exemples de désastres causés par l’homme : </p> <ul> <li>accident d’avion;</li> <li>fuite majeure de produits chimiques;</li> <li>accidents avec un réacteur nucléaire;</li> <li>attaques terroristes.</li> </ul> <p>Les désastres peuvent perturber la vie d’un enfant de nombreuses façons. Sa maison ou son école pourrait être endommagée ou détruite. Il pourrait perdre l’accès à l’électricité ou à l’eau courante. Il pourrait perdre des amis ou des membres de la famille, ou voir des images choquantes dans son entourage ou à la télévision. Ses habitudes pourraient être perturbées. Ces changements ont un effet néfaste sur sa santé psychologique. Votre médecin de famille vous aidera à surveiller la santé de votre enfant et à veiller à ce qu'il se remette de l'expérience ou du désastre.</p><h2>À retenir</h2> <ul> <li>La santé physique, mentale et émotionnelle d’un enfant qui vit un désastre peut être perturbée.</li> <li>Des soins médicaux peuvent être nécessaires si certaines réactions durent plus longtemps que la normale.</li> <li>L’objectif consiste à se remettre et à se développer sainement après le désastre.</li> <li>Un désastre peut être naturel ou causé par l’homme.</li> <li>Vous pouvez aider votre enfant en restant en santé, en lui offrant votre soutien en l’écoutant et en reprenant la routine normale.</li> </ul><h2>Signes et symptômes</h2> <h3>Réactions courantes d’enfants et d’adolescents à un désastre</h3> <p>La première phase d’une réaction à une catastrophe est ponctuée par la peur, le choc, l'<a href="/Article?contentid=18&language=French">anxiété</a>, le deuil ou le soulagement que les autres membres de la famille aient survécu. Un jeune enfant ou un adolescent peut aussi afficher la volonté d'aider les autres et rendre service.</p> <p>La deuxième phase de la réaction à un désastre peut s’étendre sur plusieurs semaines après la catastrophe. Votre enfant peuvent devenir plus dépendant, irritable ou en demander davantage de ses parents. Certains peuvent régresser à des étapes développementales antérieures, comme recommencer à mouiller leur lit ou à avoir peur du noir. D’autres enfants peuvent avoir des symptômes physiques comme des changements d’appétit, de la <a href="/Article?contentid=6&language=French">constipation</a>, des <a href="/Article?contentid=29&language=French">maux de tête</a> ou des <a href="/Article?contentid=302&language=French">troubles de sommeil</a>. La colère, l’hostilité et la violence contre les autres enfants peuvent se manifester dans le jeu. Certains enfants peuvent utiliser le jeu comme moyen de revivre les détails du désastre. C’est là un mécanisme de défense. Ils affichent aussi une « pensée magique » qui modifient l’issue du désastre. Certains enfants peuvent aussi penser qu’ils sont responsables du désastre. Un sentiment de culpabilité s'ensuit.</p> <p>Votre enfant ou votre adolescent peuvent avoir de forts sentiments d’insatisfaction ou d'amertume si la restructuration de leur vie tarde. D'autres enfants peuvent éviter les rencontres sociales ou perdre l'intérêt qu'ils avaient dans des activités qu'ils appréciaient avant. Certains médecins disent que ce sont des réactions normales dans les semaines qui suivent un désastre.</p> <p>La troisième phase est l'étape de reconstruction. Les enfants et les membres de leur famille cherchent à reconstruire leur vie. Cette étape peut prendre plusieurs mois ou plusieurs années.</p> <h3>Différences en fonction du sexe</h3> <p>Les psychologues ont découvert que les filles et les garçons réagissent différemment aux désastres. Les filles expriment verbalement leur détresse plus facilement que les garçons. Elles posent plus de questions et sont plus propices à avoir des pensées récurrentes sur l a catastrophe. Les garçons expriment davantage la colère et des comportements violents. Ils peuvent aussi prendre plus de temps à se remettre du désastre. </p> <h3>Deuil</h3> <p>Si votre enfant a subi la perte d’un proche, ou même un changement considérable dans sa vie, le deuil est une réaction courante. Habituellement, il est plus intense immédiatement après le désastre, et diminue dans les semaines qui suivent. Le deuil d’un proche dure habituellement 6 à 12 mois. C'est une réaction normale. Si votre enfant n'exprime pas de chagrin ou de sentiment de perte, consultez un médecin. Parlez aussi à un médecin si le deuil de votre enfant dure plus de temps que la normale. </p> <h3>Trouble de stress post-traumatique (TSPT ou syndrome de stress post-traumatique)</h3> <p>De nombreux enfants peuvent monter des signes et symptômes de <a href="/Article?contentid=1927&language=French">TSPT</a> immédiatement après le désastre. Peu d’enfants développent le trouble dans son entier. Voici des signes et symptômes : </p> <ul> <li>retour récurrent sur l’événement traumatique par le jeu, les cauchemars ou des retours en arrière;</li> <li>irritabilité accrue, mauvaise concentration ou régression à des étapes de développement antérieur (comme un enfant qui mouille à nouveau son lit);</li> <li>forte réaction de sursaut;</li> <li>absence d’intérêt dans des activités autrefois appréciées;</li> <li>sentiment que l’avenir est sombre.</li> </ul><h2>Que peut faire un médecin pour aider votre enfant à composer avec un traumatisme psychologique après une catastrophe?</h2> <p>Le médecin de votre enfant vous aidera à évaluer le progrès et le rétablissement de votre enfant. Il observera sa capacité de composer avec les événements et veillera à ce qu'il soit stable sur le plan émotionnel. Si votre enfant a du mal à gérer la situation, le médecin déterminera si une thérapie est nécessaire. </p><h2>Ce que vous pouvez faire pour aider votre enfant</h2> <h3>Prenez soin de vous</h3> <p>L'ajustement des parents au désastre est un facteur important dans l’adaptation de l’enfant. La réaction d’un parent à un sinistre est liée à celle de l’enfant. Assurez-vous d'être en mesure de gérer votre propre traumatisme psychologique. Demandez de l’aide médicale au besoin. </p> <h3>Offrez du soutien</h3> <p>L'enfant et la famille peuvent se remettre du traumatisme ensemble. Encouragez la communication ouverte et le soutien. </p> <h3>Écoutez votre enfant</h3> <p>L’objectif consiste à être une source de soutien et de sécurité pour votre enfant. Écoutez votre enfant quand il exprime ses peurs et ses inquiétudes. Tentez d’être empathique à sa bravoure et à son courage. </p> <h3>Reprenez la routine</h3> <p>Après le désastre, tentez de reprendre votre routine quotidienne aussi rapidement que possible. Les enfants apprécient les horaires fixes. La routine est réconfortante car elle permet à l'enfant d'avoir des attentes par rapport à sa journée. Prenez les repas à des heures régulières. Imposez une heure régulière pour le coucher. Attribuez des tâches et des corvées aux enfants d'âge scolaire et aux adolescents. Certains enfants pourraient vouloir faire du bénévolat pour aider les autres, et pour donner un sens aux événements. Tentez de limiter l’exposition de votre enfant ou adolescent à des images choquantes ou violentes à la télévision ou sur Internet. </p><h2>Quand consulter un médecin</h2> <p>Consultez le médecin de votre enfant si :</p> <ul> <li>certains comportements régressifs ou destructeurs durent plus d’un mois;</li> <li>le sommeil de votre enfant est perturbé à long terme, il montre un manque de motivation, s'isole ou devient dépendant ou a des crises d'anxiété récurrentes.</li> </ul>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/psychological_effects_disaster.jpg

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.