Terreurs nocturnesTTerreurs nocturnesNight TerrorsFrenchNAPreschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years)NANAConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2011-06-08T04:00:00ZMark Feldman, MD, FRCPC000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Information sur les terreurs nocturnes et sur ce que les parents peuvent faire à ce sujet.</p><h2>Que sont les t​erreurs nocturnes?</h2><p>Les terreurs nocturnes sont un genre de trouble du sommeil. Les terreurs nocturnes sont des épisodes de peur, de hurlements et de comportements imprévisibles qui se produisent lorsque votre enfant se réveille pendant un sommeil profond. Les terreurs nocturnes sont souvent accompagnées de somnambulisme. Votre enfant peut également tenir des propos incohérents. Habituellement, votre enfant n’est pas totalement conscient. Les terreurs nocturnes sont fréquentes chez les enfants de moins de 6 ans.</p><p>Les enfants se réveillent rarement lors d’un épisode de terreurs nocturnes, ce qui n’est pas le cas lors de cauchemars. Souvent, ils n’ont aucun souvenir d’une terreur nocturne. Au cours de l’épisode, les enfants montrent des signes de peur, d’anxiété et d’un état d’agitation généralisé. Il n’est pas rare qu’un parent s’inquiète de l’état de son enfant pendant qu’une terreur nocturne se produit sous ses yeux. Un épisode de terreur nocturne ne dure généralement que quelques minutes.</p><p>Bien qu’elles paraissent angoissantes, les terreurs nocturnes ont rarement des répercussions à long terme sur la santé des enfants. Habituellement, il n’est pas nécessaire de consulter un médecin pour des terreurs nocturnes qui se produisent de temps à autre. Généralement, les enfants n’expérimentent plus de terreurs nocturnes dès qu’ils sont adolescents.</p> <br><h2>À reten​ir</h2> <ul> <li>Habituellement, les terreurs nocturnes disparaissent avant l’adolescence.</li> <li>Pendant un épisode, il ne faut pas brusquer ni réveiller votre enfant. Il faut plutôt rester calme et attendre que ça se passe.</li> <li>Pour éviter des blessures, il faut enlever tout ce qui traîne et régler les possibles dangers autour du lit de votre enfant et dans la maison.</li> <li>Si les terreurs nocturnes de votre enfant sont associées à une situation sous-jacente, il se peut qu’il nécessite un autre traitement.</li> </ul><h2>Signes et ​symptôme des terreurs nocturnes</h2> <p>Les terreurs nocturnes se produisent habituellement après la première ou la deuxième heure de sommeil. Pendant une terreur nocturne, votre enfant peut avoir le teint blafard, sembler exaspéré et être couvert de sueur. Il peut s’asseoir ou se coucher dans son lit en hurlant ou en pleurant. Les yeux de votre enfant peuvent être ouverts, mais il n’est pas réceptif. L’enfant peut se promener dans sa chambre. Il ne se réveille pas facilement.</p> <h3>Voici d’autres sig​nes ou symptômes au cours d’une terreur nocturne :</h3> <ul> <li>coups de pied ou agitation;</li> <li>une respiration bruyante;</li> <li>un pouls rapide;</li> <li>des yeux grand ouverts et hagards.</li> </ul> <p>Un épisode de terreurs nocturnes peut s’étirer sur 20 à 30 minutes. Habituellement, l’enfant se rendort rapidement.</p><h2>Causes des​ terreurs nocturnes</h2> <p>Les terreurs nocturnes ne sont pas causées par une maladie mentale ou physique. On ne comprend pas très bien pourquoi certains enfants normaux et en santé expérimentent des terreurs nocturnes et d’autres pas.</p> <h2>Facteurs ​de risque</h2> <p>Certains médecins affirment que la prédisposition aux terreurs nocturnes peut se transmettre d’une génération à l’autre.</p><h2>Ce que​ peut faire un médecin pour aider votre enfant avec les terreurs nocturnes</h2> <p>Le médecin de votre enfant vous posera, à vous et à votre enfant, des questions au sujet de sa routine avant de dormir et des terreurs nocturnes. Il se peut que le médecin pratique un examen clinique ou psychologique pour préciser les conditions qui pourraient entraîner un état d’éveil nocturne. Dans des cas plus graves, il pourrait demander à votre enfant de participer au cours d’une nuit à une épreuve en laboratoire sur le sommeil.</p><p>Les parents n’ont pas à s’inquiéter des terreurs nocturnes. Si votre enfant marche en dormant, il faut le protéger pour qu’il ne se blesse pas.</p>
Night terrorsNNight terrorsNight terrorsEnglishNAPreschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years)NANAConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2011-06-08T04:00:00ZMark Feldman, MD, FRCPC000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-ZInformation about night terrors and what parents can do about them.<h2>What are night terrors?</h2><p>Night terrors are a type of sleep disorder. Night terrors are episodes of fear, screaming and erratic behaviour that occurs when your child arouses from a deep sleep. Night terrors are often accompanied by sleepwalking. Your child may also speak without making sense. Usually your child is not fully conscious. Night terrors are common in children younger than six years old.</p><p>Unlike nightmares, children who have night terrors rarely wake up during the episode. They often do not have memories of the night terror. During the episode, however, children will show signs of fear, anxiety and general disturbance. It is common for a parent to become worried while witnessing their child's night terror. A night terror episode usually lasts a few minutes.</p><p>While they may appear scary, night terrors rarely have long-term health consequences in children. Infrequent night terrors do not usually require medical assistance. Children usually outgrow night terrors by their teenage years.</p><h2>Key points</h2> <ul> <li>Night terrors usually go away before adolescence.</li> <li>During an episode, do not shake or wake your child. Instead, stay calm and wait it out.</li> <li>To prevent injury, clean clutter and fix possible hazards around your child's bed and the home.</li> <li>If your child's night terrors are associated with an underlying condition, your child may need additional treatment.</li> </ul><h2>Signs and symptoms of night terrors</h2> <p>Night terrors usually occur after the first or second hour of sleeping. During a night terror, your child may appear pale, aggravated and sweaty. They may sit up or lay yelling or crying in their bed. Your child's eyes may be open, but they are unresponsive. The child may be walking around their room. They are not easily awoken.</p> <h3>Other signs or symptoms during a night terror:</h3> <ul> <li>kicking or thrashing</li> <li>breathing heavily</li> <li>racing pulse</li> <li>staring wide-eyed</li> </ul> <p>The night terror episode can last as long as 20 to 30 minutes. The child usually falls back asleep quickly.</p><h2>Causes of night terrors</h2> <p>Night terrors are not caused by a mental or physical illness. It is unclear why some normal, healthy children get night terrors and others do not.</p> <h2>Risk factors</h2> <p>Some doctors say that night terrors can run in families.</p><h2>How a doctor can help your child with night terrors</h2> <p>Your child's doctor will ask you and your child questions about their sleep routine and the night terrors. The doctor may do a physical or psychological exam to pinpoint any conditions that may be leading to the night arousal. In more severe cases, your child may be asked to participate in an overnight sleep lab. </p><h2>Complications</h2> <p>Night terrors need not be a concern for parents. If your child also sleepwalks, they should be protected from harming themself.</p>

 

 

Terreurs nocturnes305.000000000000Terreurs nocturnesNight TerrorsTFrenchNAPreschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years)NANAConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2011-06-08T04:00:00ZMark Feldman, MD, FRCPC000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Information sur les terreurs nocturnes et sur ce que les parents peuvent faire à ce sujet.</p><h2>Que sont les t​erreurs nocturnes?</h2><p>Les terreurs nocturnes sont un genre de trouble du sommeil. Les terreurs nocturnes sont des épisodes de peur, de hurlements et de comportements imprévisibles qui se produisent lorsque votre enfant se réveille pendant un sommeil profond. Les terreurs nocturnes sont souvent accompagnées de somnambulisme. Votre enfant peut également tenir des propos incohérents. Habituellement, votre enfant n’est pas totalement conscient. Les terreurs nocturnes sont fréquentes chez les enfants de moins de 6 ans.</p><p>Les enfants se réveillent rarement lors d’un épisode de terreurs nocturnes, ce qui n’est pas le cas lors de cauchemars. Souvent, ils n’ont aucun souvenir d’une terreur nocturne. Au cours de l’épisode, les enfants montrent des signes de peur, d’anxiété et d’un état d’agitation généralisé. Il n’est pas rare qu’un parent s’inquiète de l’état de son enfant pendant qu’une terreur nocturne se produit sous ses yeux. Un épisode de terreur nocturne ne dure généralement que quelques minutes.</p><p>Bien qu’elles paraissent angoissantes, les terreurs nocturnes ont rarement des répercussions à long terme sur la santé des enfants. Habituellement, il n’est pas nécessaire de consulter un médecin pour des terreurs nocturnes qui se produisent de temps à autre. Généralement, les enfants n’expérimentent plus de terreurs nocturnes dès qu’ils sont adolescents.</p> <br><h2>À reten​ir</h2> <ul> <li>Habituellement, les terreurs nocturnes disparaissent avant l’adolescence.</li> <li>Pendant un épisode, il ne faut pas brusquer ni réveiller votre enfant. Il faut plutôt rester calme et attendre que ça se passe.</li> <li>Pour éviter des blessures, il faut enlever tout ce qui traîne et régler les possibles dangers autour du lit de votre enfant et dans la maison.</li> <li>Si les terreurs nocturnes de votre enfant sont associées à une situation sous-jacente, il se peut qu’il nécessite un autre traitement.</li> </ul><h2>Signes et ​symptôme des terreurs nocturnes</h2> <p>Les terreurs nocturnes se produisent habituellement après la première ou la deuxième heure de sommeil. Pendant une terreur nocturne, votre enfant peut avoir le teint blafard, sembler exaspéré et être couvert de sueur. Il peut s’asseoir ou se coucher dans son lit en hurlant ou en pleurant. Les yeux de votre enfant peuvent être ouverts, mais il n’est pas réceptif. L’enfant peut se promener dans sa chambre. Il ne se réveille pas facilement.</p> <h3>Voici d’autres sig​nes ou symptômes au cours d’une terreur nocturne :</h3> <ul> <li>coups de pied ou agitation;</li> <li>une respiration bruyante;</li> <li>un pouls rapide;</li> <li>des yeux grand ouverts et hagards.</li> </ul> <p>Un épisode de terreurs nocturnes peut s’étirer sur 20 à 30 minutes. Habituellement, l’enfant se rendort rapidement.</p><h2>Causes des​ terreurs nocturnes</h2> <p>Les terreurs nocturnes ne sont pas causées par une maladie mentale ou physique. On ne comprend pas très bien pourquoi certains enfants normaux et en santé expérimentent des terreurs nocturnes et d’autres pas.</p> <h2>Facteurs ​de risque</h2> <p>Certains médecins affirment que la prédisposition aux terreurs nocturnes peut se transmettre d’une génération à l’autre.</p><h2>Ce que​ peut faire un médecin pour aider votre enfant avec les terreurs nocturnes</h2> <p>Le médecin de votre enfant vous posera, à vous et à votre enfant, des questions au sujet de sa routine avant de dormir et des terreurs nocturnes. Il se peut que le médecin pratique un examen clinique ou psychologique pour préciser les conditions qui pourraient entraîner un état d’éveil nocturne. Dans des cas plus graves, il pourrait demander à votre enfant de participer au cours d’une nuit à une épreuve en laboratoire sur le sommeil.</p><p>Les parents n’ont pas à s’inquiéter des terreurs nocturnes. Si votre enfant marche en dormant, il faut le protéger pour qu’il ne se blesse pas.</p><h2>Ce que vous pouvez fair​e pour aider votre enfant avec ses terreurs nocturnes</h2> <p>Quelques façons toutes simples vous permettront de diminuer la fréquence des terreurs nocturnes de votre enfant. Voici quelques conseils:</p> <h3>Apaiser votre enfant ​avant de le mettre au lit</h3> <p>Invitez votre enfant à adopter une routine avant de se coucher. Certaines activités apaisantes, comme la lecture ou un bain, peuvent aider votre enfant à se détendre. Évitez les activités animées, comme la gymnastique, la télévision ou un jeu turbulent juste avant de se mettre au lit.</p> <h2>Ce qu’il faut fair​e pendant un épisode de terreur nocturne</h2> <p>Le meilleur traitement consiste à attendre que ça passe. Vous pouvez tenter de diriger calmement votre enfant vers son lit. Faites-le en lui parlant sans élever la voix. Ne brusquez pas votre enfant et ne tentez pas de le réveiller.</p> <p>Tentez d’enlever tout ce qui traîne autour de son lit. Vous pouvez aussi verrouiller les portes à l’intérieur ou bloquer les entrées ou les escaliers au moyen d’une barrière. Ces précautions peuvent empêcher l’enfant de trébucher ou de se blesser. Si votre enfant peut passer par-dessus une barrière, vous pourriez poser une alarme sur sa porte, comme une clochette. De cette façon, il vous réveillera s’il marche en dormant.</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/night_terrors.jpg

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.