Infections bactériennes pendant la grossesseIInfections bactériennes pendant la grossesseBacterial infections in pregnancyFrenchPregnancyAdult (19+)BodyReproductive systemConditions and diseasesPrenatal Adult (19+)Pain;Fever;Painful urination2009-09-11T04:00:00ZNicolette Caccia, MEd, MD, FRCSC Rory Windrim, MB, MSc, FRCSC12.000000000000035.00000000000001752.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les infections bactériennes pendant la grossesse. Cette section fournit de l’information sur le streptocoque du groupe B, les infections urinaires et les maladies sexuellement transmissibles.</p><p>Si vous êtes enceinte, vous devez vous méfier des infections et maladies infectieuses. Le système immunitaire des bébés en gestation et des nouveaux-nés est plus faible que celui des autres enfants et des adultes, ce qui le rend très susceptible à l’infection.</p> <p>Les infections pendant grossesse sont imputables aux bactéries, aux virus et à d’autres organismes appelés protozoaires. Voici une description des multiples infections bactériennes susceptibles d’entraver la croissance du bébé en gestation.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les fœtus et les nouveau-nés ont un système immunitaire affaibli et sont hautement sensibles aux infections.</li> <li>Les infections aux streptocoques du groupe B sont les causes les plus fréquentes d’infections pouvant mettre la vie des nouveau-nés en danger.</li> <li>Consultez un professionnel de la santé si vous ne vous sentez pas bien ou si vous suspectez la présence d’une infection bactérienne. </li></ul>
Bacterial infections in pregnancyBBacterial infections in pregnancyBacterial infections in pregnancyEnglishPregnancyAdult (19+)BodyReproductive systemConditions and diseasesPrenatal Adult (19+)Pain;Fever;Painful urination2009-09-11T04:00:00ZNicolette Caccia, MEd, MD, FRCSCRory Windrim, MB, MSc, FRCSC12.000000000000035.00000000000001752.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Learn about bacterial infections in pregnancy. Group B strep, listeria, urinary tract infections, and sexually transmitted diseases are discussed.</p><p>When you are pregnant, you need to careful about infections and infectious diseases. Unborn and newborn babies have weak immune systems compared with older children and adults, and therefore are very susceptible to infection. </p> <p>Infections in pregnancy can be caused by bacteria, viruses, or other organisms called protozoa. Below is a description of the numerous bacterial infections that can affect the growing baby during pregnancy. </p><h2>Key points</h2> <ul><li>Unborn and newborn babies have weak immune systems and are highly susceptible to infection.</li> <li>Group B streptococcus infections are the most common cause of life-threatening infections in newborn babies.</li> <li>Seek medical attention if you feel unwell or suspect you have a bacterial infection.</li></ul>

 

 

Infections bactériennes pendant la grossesse352.000000000000Infections bactériennes pendant la grossesseBacterial infections in pregnancyIFrenchPregnancyAdult (19+)BodyReproductive systemConditions and diseasesPrenatal Adult (19+)Pain;Fever;Painful urination2009-09-11T04:00:00ZNicolette Caccia, MEd, MD, FRCSC Rory Windrim, MB, MSc, FRCSC12.000000000000035.00000000000001752.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les infections bactériennes pendant la grossesse. Cette section fournit de l’information sur le streptocoque du groupe B, les infections urinaires et les maladies sexuellement transmissibles.</p><p>Si vous êtes enceinte, vous devez vous méfier des infections et maladies infectieuses. Le système immunitaire des bébés en gestation et des nouveaux-nés est plus faible que celui des autres enfants et des adultes, ce qui le rend très susceptible à l’infection.</p> <p>Les infections pendant grossesse sont imputables aux bactéries, aux virus et à d’autres organismes appelés protozoaires. Voici une description des multiples infections bactériennes susceptibles d’entraver la croissance du bébé en gestation.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les fœtus et les nouveau-nés ont un système immunitaire affaibli et sont hautement sensibles aux infections.</li> <li>Les infections aux streptocoques du groupe B sont les causes les plus fréquentes d’infections pouvant mettre la vie des nouveau-nés en danger.</li> <li>Consultez un professionnel de la santé si vous ne vous sentez pas bien ou si vous suspectez la présence d’une infection bactérienne. </li></ul><h2>Infections à streptocoque</h2> <p>Ces infections se présentent sous deux formes : les infections à streptocoques du groupe A et les infections à streptocoques du groupe B. Les infections à streptocoque du groupe A, causées par une bactérie de la famille des <i>Streptococcus pyogenes</i>, sont de nos jours. Cet organisme provoque un syndrome de choc toxique et la scarlatine, des maladies peu communes qui sont traitées à la pénicilline. Les infections à streptocoque du groupe B sont communes et sont provoquées par une bactérie appelée <i>Streptococcus agalactiae</i>. Les infections à streptocoque du groupe B sont la cause la plus commune des infections parfois mortelles chez les nouveaux-nés.</p> <h3>Streptocoque du groupe B</h3> <p>Selon une étude récente, de 15 à 20 % des femmes enceintes sont porteuses du streptocoque du groupe B. La moitié des nouveaux-nés mis au monde par une femme porteuse du streptocoque du groupe B sont atteints de l’infection à la naissance. Le streptocoque du groupe B est associé à une multitude de complications pendant la grossesse, y compris :</p> <ul> <li>l’infection ou la rupture prématurée des membranes fœtales </li> <li>une infection sanguine appelée sepsie qui se déclare peu après la naissance </li> <li>d’autres infections affectant le bébé en gestation ou le nouveau-né. </li></ul> <p>Certains bébés mis au monde par des mères porteuses du streptocoque du groupe B développent une sepsie de six à douze heures après leur naissance; c’est ce qu’on appelle l’infection néonatale précoce. Le taux de l’infection augmente de près de quatre fois en cas d’accouchement prématuré, de rupture de la membrane ou de poussée de fièvre pendant l’accouchement. Les symptômes de la sepsie chez le bébé sont les suivants:</p> <ul> <li>détresse respiratoire</li> <li>interruption de la respiration durant le sommeil (apnée) </li> <li>choc</li></ul> <p>D’autres bébés mis au monde par des mères porteuses du streptocoque du groupe B peuvent développer une infection tardive et possiblement une méningite environ une semaine après leur naissance. Tout comme les bébés atteints de l’infection néonatale précoce, ces bébés courent le risque de souffrir plus tard de déficience auditive, d’une perte de la vision ou de troubles de l’apprentissage.</p> <p>Certains médecins testent toutes les femmes enceintes dont ils s’occupent entre la 35<sup>è</sup> et la 37<sup>è</sup> semaine de grossesse. Toutes les femmes enceintes qui ont des résultats positifs reçoivent des antibiotiques dès le début du travail. D’autres docteurs ne testent pas automatiquement toutes les femmes enceintes mais traitent plutôt les mères qui sont à haut risque pour le streptocoque du groupe B.</p> <p>Le dépistage à streptocoque du groupe B est un test simple et indolore. Le médecin insère un porte-coton dans le vagin et le rectum de la femme enceinte pour rechercher la bactérie. En cas de résultat positif, la mère reçoit au cours de l’accouchement un traitement préventif appelé prophylaxie. Le traitement prophylactique consiste à administrer un antibiotique à la mère au moment de l’accouchement. Si la mère est à haut risque pour le streptocoque du groupe B, mais n’a pas été testée ou n’a pas encore obtenu les résultats de l’examen, il est préférable de lui administrer le traitement aux antibiotiques.</p> <p>Après la naissance, on surveille le bébé pour détecter des signes d’infection et un traitement aux antibiotiques lui est administré au besoin.</p> <h2>Infections à Listeria</h2> <p>La listeria est une bactérie peu commune et possiblement sous-diagnostiquée qui provoque la sepsie chez le nouveau-né. L’organisme <i>Listeria monocytogenes</i> est présent dans le sol, l’eau, les égouts, la viande ou le poisson cru, les légumes contaminés par un engrais et les produits laitiers non pasteurisés. Par rapport au reste de la population, les femmes enceintes ont vingt fois plus de chance d’être infectées par la listeria et de contracter une maladie appelée listériose.</p> <p>Il arrive souvent que les femmes enceintes atteintes de listériose ne manifestent aucun symptôme. Il est également possible qu’elles aient de la fièvre, des douleurs musculaires, des nausées et une diarrhée. Pour peu que le bébé en gestation contracte à son tour la maladie, le bébé peut naître prématuré, avoir un poids insuffisant à la naissance, contracter une infection après sa naissance, ou même mourir dans l’utérus. Les nouveaux-nés atteints de listériose développent souvent une sepsie et possiblement une méningite.</p> <p>Pendant la grossesse, la listériose est diagnostiquée par une analyse de sang. Le dépistage systématique n’est pas recommandé. La listériose est traitée aux antibiotiques tels que l’ampicilline. La prévention prime et on encourage les femmes enceintes à suivre les recommandations suivantes pour éviter de contracter l’infection à Listeria.</p> <ul> <li>Cuisez bien la viande crue.</li> <li>Lavez abondamment les légumes crus. </li> <li>N’entreposez pas de viande crue à côté de légumes ou d’aliments cuits. </li> <li>Évitez le lait non pasteurisé. </li> <li>Après avoir touché de la viande crue, lavez abondamment vos mains et les ustensiles de cuisson utilisés. </li></ul> <h2>Infections urinaires</h2> <p>Communes chez les femmes, les infections urinaires sont causées par des bactéries multiples et différentes. Les infections urinaires se manifestent par un besoin d’uriner urgent et fréquent, et parfois par une miction douloureuse. Mais il faut savoir que les infections urinaires ne s’accompagnent pas toutes de symptômes. De plus, on pense souvent à tort que la miction fréquente et urgente est due à la grossesse. Les infections urinaires peuvent entraîner une infection rénale appelée pyélonéphrite, laquelle se manifeste par des frissons, de la fièvre et des douleurs dans le dos, sur le côté ou dans l’abdomen. Chez la femme enceinte, la pyélonéphrite provoque éventuellement un accouchement prématuré et la mise au monde d’un bébé ayant un poids insuffisant à la naissance.</p> <p>Étant donné que les infections urinaires sont assez préoccupantes pendant la grossesse, votre fournisseur de soins de santé effectuera une analyse d’urine à chacune de vos visites. Les infections urinaires sont traitées aux antibiotiques. </p> <h2>Vaginose bactérienne</h2> <p>La vaginose bactérienne, une infection mineure du vagin, est imputable à une bactérie. Si vous développez une vaginose bactérienne, vous aurez éventuellement des pertes légères ou abondantes sentant légèrement le « poisson ». La vaginose bactérienne n’est pas une maladie sexuellement transmissible. Elle se manifeste plutôt lorsque cette bactérie, habituellement présente dans le vagin, s’y trouve en trop grande quantité. Si elle n’est pas traitée, la vaginose bactérienne peut infecter l’utérus et les trompes de Fallope. On lui attribue l’accouchement prématuré, la rupture prématurée des membranes fœtales et une infection des membranes et du liquide amniotiques appelée chorio-amniotite. Par conséquent, il est très important de la traiter, surtout chez la femme enceinte. La vaginose bactérienne se soigne avec des médicaments oraux ou disponibles sous forme de crème ou de gel à insérer dans le vagin. </p> <h2>Maladies sexuellement transmissibles </h2> <h3>Syphilis</h3> <p>La syphilis est une maladie sexuellement transmissible causée par une bactérie appelée <i>Treponema pallidum</i>. Une future maman atteinte de syphilis non traitée infectera à coup sûr son bébé en gestation et il y a une chance sur deux que le bébé décède peu avant ou peu après sa naissance. Les bébés infectés qui survivent auront possiblement un poids insuffisant à la naissance et développeront éventuellement les symptômes de la syphilis, à savoir un retard staturo-pondéral, une fièvre non spécifique, des éruptions cutanées et des plaies sous formes de verrues dans la bouche, l’anus et les organes génitaux. À long terme, la syphilis cause des problèmes neurologiques, la cécité et la surdité.</p> <p>Chez les femmes, qu’elles soient enceintes ou non, la syphilis se développe en trois phases. À la première phase, la maladie se manifeste par l’apparition d’ulcères rouges et indolores sur la vulve, le col de l’utérus et le vagin. À la deuxième phase, des éruptions cutanées apparaissent sur les paumes des mains et les plantes des pieds. Puis il peut y avoir une phase « silencieuse » sans symptômes. Pendant cette phase de la syphilis, la femme enceinte peut quand même transmettre la maladie à son bébé en gestation. Certaines personnes atteintes de syphilis passent à la troisième phase, qui cause des dommages au cœur, aux yeux, au cerveau, au système nerveux, aux os et aux articulations. </p> <p>Compte tenu de la gravité de la maladie et de la possibilité qu’elle puisse traverser le placenta et nuire au bébé, la syphilis fait l’objet d’un dépistage systématique en cas de grossesse. D’ordinaire, l’examen de dépistage est effectué dès la première visite prénatale. Si votre médecin pense que vous êtes à haut risque pour la syphilis, il vous prescrira un autre examen vers la 28<sup>è</sup> semaine de grossesse, puis de nouveau au moment de l’accouchement. Si l’un de ces examens donne des résultats positifs, il est possible qu’on veuille rechercher chez vous d’autres maladies sexuellement transmissibles. La syphilis est traitée au moyen d’antibiotiques tels que la pénicilline. Pour la femme enceinte atteinte de syphilis, la pénicilline est le seul médicament que l’on peut utiliser.</p> <h3>Chlamydia</h3> <p>La chlamydia est une maladie sexuellement transmissible causée par une bactérie appelée <i>Chlamydia trachomatis</i>. La chlamydia se manifeste par une miction fréquente et douloureuse, des pertes vaginales de couleur verte ou jaune et des saignements pendant la grossesse. Toutefois, dans 75 % des cas, les femmes atteintes de chlamydia ne manifestent aucun symptôme. La chlamydia pose un risque en cas de grossesse extra-utérine, une condition sérieuse au cours de laquelle l’ovule fécondé s’implante dans le tube de Fallope au lieu de l’utérus. Pendant la grossesse, la chlamydia peut provoquer une chorio-amniotite, qui une infection s’attaquant aux membranes fœtales, au liquide amniotique et éventuellement au bébé. Le cas échéant, la chlamydia peut affecter les yeux, les oreilles, les organes génitaux et les poumons du bébé.</p> <p>Il est très important que la femme enceinte se prête au dépistage de la chlamydia. Cet examen s’effectue par une analyse d’urine ou l’introduction d’un coton-tige dans son col utérin. La chlamydia est traitée aux antibiotiques tels que l’érythromycine. </p> <p>La chlamydia cause des infections oculaires chez les nouveaux-nés. Pour prévenir cette complication potentielle, une pommade oculaire antibiotique appelée érythromycine est administrée à tous les bébés immédiatement après leur naissance ou jusqu’à deux heures après. La pommade provoque des troubles de la vision pendant quelques temps et possiblement une légère irritation aux yeux qui dure de 24 à 48 heures.</p> <h3>Gonorrhée</h3> <p>La gonorrhée est aussi une maladie sexuellement transmissible commune. Elle est causée par une bactérie appelée gonocoque. Chez la femme, la gonorrhée se manifeste par une sensation de brûlure pendant la miction et une augmentation des pertes vaginales. Toutefois, la moitié des personnes atteintes de gonorrhée ne manifeste aucun symptôme. La gonorrhée peut causer une maladie inflammatoire pelvienne susceptible de s’étendre au sang et aux articulations. La gonorrhée peut également affecter l’utérus, le col utérin et les trompes de Fallope. Les dommages causés aux tubes de Fallope donnent parfois lieu à des grossesses extra-utérines et de l’infécondité. </p> <p>Étant donné que de multiples femmes atteintes de gonorrhée ne manifestent aucun symptôme, il est important que les femmes enceintes se prêtent au test de dépistage de la maladie. Si votre médecin pense que vous êtes à haut risque pour la gonorrhée, il vous prescrira un test de dépistage dès votre première visite prénatale. Mais même si vous n’êtes pas à haut risque, il est préférable d’effectuer le test pour avoir l’esprit tranquille. À l’occasion de ce test recommandé, le médecin introduit un coton-tige dans le col utérin pour effectuer un prélèvement, aux fins de culture. La gonorrhée est traitée aux antibiotiques tels que la ceftriaxone.</p> <p>La gonorrhée est transmise au bébé durant l’accouchement. Le cas échéant, la gonorrhée peut affecter les yeux, les articulations et le sang du nouveau-né. Les nouveaux-nés infectés par la gonorrhée peuvent développer une forme grave de conjonctivite à bacille de Weeks et, partant, être atteints de cécité. Pour prévenir cette complication potentielle, une pommade oculaire antibiotique appelée érythromycine est administrée à tous les bébés immédiatement après leur naissance ou jusqu’à deux heures après. La pommade provoque des troubles de la vision pendant quelques temps et possiblement une légère irritation aux yeux qui dure de 24 à 48 heures.</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/bacterial_infections_in_pregnancy.jpg

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.