AboutKidsHealth (FR) AKH-Article

 

 

Les étapes du travail et de l'accouchementLLes étapes du travail et de l'accouchementStages of labour and deliveryFrenchPregnancyAdult (19+)Body;UterusReproductive systemNAPrenatal Adult (19+)NA2009-09-11T04:00:00ZNicolette Caccia, MEd, MD, FRCSCRory Windrim, MB, MSc, FRCSC8.0000000000000063.00000000000001668.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les trois étapes du travail. Vous y trouverez des conseils, tels que des exercices de respiration, afin de composer avec la douleur et l'épuisement qui viennent avec le travail.</p><p>De façon générale, l’accouchement vaginal, notamment le travail et la naissance, comporte trois phases. La première phase est celle du travail, qui s’étend du début des contractions jusqu’à la dilatation ou l’ouverture complète du col de l’utérus. La deuxième phase est celle de la « poussée », où le bébé naît. La troisième phase est celle de l’expulsion du placenta. Ces phases diffèrent d’une femme à l’autre et d’une grossesse à l’autre. Parfois, les signes associés à chaque phase peuvent se chevaucher. </p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Le travail et l’accouchement se divisent en trois étapes, bien que chaque femme vive ces trois étapes de manière différente.</li> <li>La première étape se déroule du moment où vous commencez à ressentir des contractions jusqu’au moment où le col de votre utérus est complètement dilaté.</li> <li>La première étape est divisée en une phase précoce, une phase active et une phase de transition.</li> <li>La deuxième étape, d’une durée de 20 minutes à deux heures, commence lorsque le bébé se met à sortir de la mère et se termine lorsqu’il est complètement sorti.</li> <li>La troisième étape du travail est l’expulsion du placenta.</li></ul>
Stages of labour and deliverySStages of labour and deliveryStages of labour and deliveryEnglishPregnancyAdult (19+)Body;UterusReproductive systemNAPrenatal Adult (19+)NA2009-09-11T04:00:00ZNicolette Caccia, MEd, MD, FRCSCRory Windrim, MB, MSc, FRCSC8.0000000000000063.00000000000001668.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Read about the three stages of labour. Tips, such as breathing exercises, are provided for dealing with the pain and exhaustion of labour.</p><p>Roughly speaking, vaginal birth, also called labour and delivery, is divided into three stages. The first stage of labour lasts from the time when you start having contractions until the time that your cervix is fully dilated, or open. The second stage is the "pushing" stage where the baby is actually delivered. The third stage of labour is the delivery of the placenta. Each woman experiences these stages differently, and the stages may differ from one pregnancy to another. Sometimes the signs of each stage may overlap.</p><h2>Key points</h2> <ul><li>Labour and delivery is divided into three stages, though every woman experiences these stages differently.</li> <li>The first stage of labour lasts from the time when you start having contractions until your cervix is fully dilated.</li> <li>Stage one is broken down into the early phase, the active phase and the transition phase.</li> <li>The second stage is when the baby is actually delivered, usually lasting from 20 minutes to two hours.</li> <li>The third stage of labour is the delivery of the placenta.</li></ul>

 

 

Les étapes du travail et de l'accouchement399.000000000000Les étapes du travail et de l'accouchementStages of labour and deliveryLFrenchPregnancyAdult (19+)Body;UterusReproductive systemNAPrenatal Adult (19+)NA2009-09-11T04:00:00ZNicolette Caccia, MEd, MD, FRCSCRory Windrim, MB, MSc, FRCSC8.0000000000000063.00000000000001668.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les trois étapes du travail. Vous y trouverez des conseils, tels que des exercices de respiration, afin de composer avec la douleur et l'épuisement qui viennent avec le travail.</p><p>De façon générale, l’accouchement vaginal, notamment le travail et la naissance, comporte trois phases. La première phase est celle du travail, qui s’étend du début des contractions jusqu’à la dilatation ou l’ouverture complète du col de l’utérus. La deuxième phase est celle de la « poussée », où le bébé naît. La troisième phase est celle de l’expulsion du placenta. Ces phases diffèrent d’une femme à l’autre et d’une grossesse à l’autre. Parfois, les signes associés à chaque phase peuvent se chevaucher. </p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Le travail et l’accouchement se divisent en trois étapes, bien que chaque femme vive ces trois étapes de manière différente.</li> <li>La première étape se déroule du moment où vous commencez à ressentir des contractions jusqu’au moment où le col de votre utérus est complètement dilaté.</li> <li>La première étape est divisée en une phase précoce, une phase active et une phase de transition.</li> <li>La deuxième étape, d’une durée de 20 minutes à deux heures, commence lorsque le bébé se met à sortir de la mère et se termine lorsqu’il est complètement sorti.</li> <li>La troisième étape du travail est l’expulsion du placenta.</li></ul><h2>La première étape du travail et de l'accouchement</h2> <p>La première étape du travail débute lorsque vous ressentez des contractions et se termine lorsque le col de votre utérus est complètement dilaté, ou ouvert. Dans les semaines qui précèdent le travail, le col de votre utérus commence à s’attendrir. Lorsque le travail commence, les contractions permettent d'ouvrir le col de l'utérus afin que le bébé puisse passer. La première étape se divise en trois phases : la première phase, la phase active et la phase de transition.</p> <h3>La première phase</h3> <p>La première phase se nomme également phase de latence et peut durer jusqu'à 20 heures. Un travail typique peut débuter avec des contractions qui se manifestent toutes les 5 à 20 minutes et qui durent 30 à 60 secondes chacune. Cependant, chaque travail est différent et il est possible que certaines femmes ne réalisent pas qu'elles ont entamé leur travail jusqu'à ce que les contractions soient relativement rapprochées, soit à 5 minutes d'intervalle. Les contractions deviendront plus fortes, plus longues, plus fréquentes et mieux coordonnées. Durant la première phase, le col de votre utérus s'ouvrira jusqu'à environ 3 cm (1 pouce).</p> <p>La douleur que vous éprouverez durant la première phase ressemblera à la douleur associée aux crampes menstruelles et irradiera dans votre abdomen comme une bande serrée. Durant une contraction, une vague de douleur se propage à travers l'abdomen. L'utérus se raffermit et se contracte intensément, et il conserve cette intensité pendant quelques secondes avant de se détendre. Certaines femmes pourraient éprouver de la douleur dans le dos et non dans l’abdomen. En général, la douleur associée aux contractions durant la première phase n'est pas aussi aiguë que dans la phase active. Vous devriez être en mesure de parler durant les contractions. Si vous ne pouvez parler, communiquez avec votre intervenant de la santé ou rendez-vous à l'hôpital le plus près immédiatement.</p> <p>Durant la première phase du travail, essayez de vous reposer entre les contractions afin de conserver votre énergie pour ce qui s'en vient. Tentez d'uriner le plus souvent possible puisqu'une vessie pleine peut empêcher votre utérus de se contracter efficacement. Lorsque la vessie est vide, le bébé a plus d'espace pour passer. </p> <h3>Rupture des membranes fœtales</h3> <p>Souvent, les membranes fœtales se rompent durant la première étape du travail, ce que l’on nomme souvent « crever les eaux »; cet événement est indolore. Une fois que les membranes fœtales se sont rompues, le liquide amniotique ruissellera ou jaillira. Parfois, si le travail se déroule lentement et que les membranes fœtales ne se rompent pas assez rapidement, le médecin pourrait pratiquer une petite incision dans les membranes au moyen d'un dispositif qui ressemble à un petit crochet. C'est ce que l'on nomme la rupture artificielle des membranes fœtales. Cela devrait renforcer les contractions et permettre d'accélérer le travail.</p> <p>Si vos membranes fœtales se rompent avant le début des douleurs associées au travail – ce que l’on nomme « rupture prématurée des membranes fœtales » – il se pourrait que l'on doive déclencher le travail artificiellement. Téléphonez votre intervenant de la santé ou rendez-vous à l'hôpital le plus près aussitôt que possible.</p> <h3>La phase active</h3> <p>Une fois que le col de votre utérus est dilaté à environ 3 cm (1 pouce), vous débuterez la phase active du travail; c'est là que les choses commencent réellement à se mettre en marche. Pendant les prochaines heures, vos contractions seront fortes, douloureuses et régulières. Contrairement à la première phase, vous ne pourrez probablement pas parler pendant ces contractions. Une fois que vous aurez eu des contractions fortes et régulières à toutes les 5 minutes pendant environ 1 heure, vous devriez téléphoner votre intervenant de la santé ou vous rendre à l'hôpital le plus près. Certains intervenants préfèrent que vous communiquiez avec eux avant d'atteindre ce point, alors assurez-vous de discuter de cela avec eux auparavant.</p> <p>Habituellement, durant la phase active du travail, les contractions deviennent plus fortes et plus fréquentes et se produisent toutes les 2 à 3 minutes environ. Cependant, chaque travail est différent et, chez certaines femmes, les contractions ne dépassent pas une fréquence de 5 minutes. Durant la phase active, le col de votre utérus continuera de s'ouvrir jusqu'à ce qu'il atteigne environ 8 cm (3 pouces). La tête du bébé descendra de plus en plus dans votre pelvis.</p> <p>On ne peut nier que les contractions sont douloureuses, mais il y a des façons de soulager la douleur. Voici quelques façons non médicales qui vous aideront à composer avec la douleur :</p> <ul> <li>Essayez de vous détendre.</li> <li>Utilisez des techniques de respiration pour vous détendre.</li> <li>Faites des sons pour vous détendre comme des chants, des fredonnements et des gémissements lorsque vous en ressentez le besoin.</li> <li>Tirez profit de la gravité pour aider le bébé à descendre : essayez de vous tenir debout et de vous appuyer sur votre conjoint, de vous asseoir et de vous pencher en vous appuyant sur une chaise, de vous agenouiller à quatre pattes, de marcher lentement ou de vous détendre dans la douche.</li> <li>Essayez de marcher entre les contractions.</li> <li>Vous pouvez vous balancer lentement, vous bercer et danser afin que votre pelvis demeure en mouvement.</li> <li>Considérez la thérapie par l'eau : plongez-vous dans un bain giratoire ou dans un bain, ou prenez une douche.</li> <li>Demandez à votre conjoint ou à un ami de vous masser.</li> <li>Urinez fréquemment.</li> <li>Changez-vous les idées en écoutant de la musique ou la télévision, ou méditez.</li></ul> <p>Votre partenaire de travail peut également vous aider à composer avec la douleur en faisant ce qui suit :</p> <ul> <li>En vous rassurant avec des mots réconfortants et des mouvements lents et réguliers</li> <li>En vous félicitant et non en vous critiquant</li> <li>En essayant de vous distraire</li> <li>En vous aidant à prendre une contraction à la fois</li> <li>En vous permettant de vous appuyer sur lui (ou elle) lorsque vous êtes debout afin que la gravité fasse descendre le bébé</li> <li>En essuyant votre front à l'aide d'un linge humide</li> <li>En vous apportant des morceaux de glace, des breuvages et de la nourriture si votre intervenant de la santé le permet</li> <li>En vous massant si vous le désirez</li> <li>En vous encourageant à vous reposer entre les contractions si cela est possible</li> <li>En vous encourageant à résister à l'envie de pousser jusqu'à ce que votre intervenant de la santé vous indique de le faire</li></ul> <p>Certaines femmes préfèrent qu'on leur administre des médicaments pour soulager la douleur au cours de l'accouchement. Pour ce faire, on peut utiliser des narcotiques et des tranquillisants, ou des blocs nerveux et régionaux tels que des épidurales.</p> <h3>La phase de transition</h3> <p>Au cours de la phase de transition, le col de votre utérus s'ouvrira jusqu'à 8 à 10 cm (3 à 4 pouces), soit le diamètre nécessaire afin que la tête du bébé puisse passer dans le canal génital. À ce point-ci, vos contractions seront très fortes et se produiront toutes les deux à trois minutes approximativement. Chaque contraction peut durer 60 secondes ou plus. Il est possible que vous affichiez des tremblements et éprouviez de la nausée à ce point-ci. Continuez d'utiliser les mêmes techniques de soulagement que vous avez utilisé lors de la phase active du travail. </p> <p>Au cours de la phase de transition, la tête du bébé continue de descendre dans le pelvis. À la fin de cette phase, un canal génital se sera formé. Il s'agit d'un passage entre votre utérus, le col de l'utérus et le vagin qui permet à votre bébé de passer. Il sera bientôt temps de pousser.</p> <h2>Deuxième étape du travail et de l'accouchement</h2> <p>Il est maintenant temps de pousser et de mettre le bébé au monde! La deuxième étape du travail est très excitante et elle dure habituellement de 20 minutes à 2 heures. Pour certaines femmes, la deuxième étape peut durer seulement 5 minutes alors que pour d'autres, elle peut durer jusqu'à 3 heures. Pendant cette étape, vous éprouverez des contractions fortes et régulières toutes les 1 à 3 minutes. Chaque contraction aidera à faire descendre davantage la tête du bébé dans le pelvis et dans le canal génital.</p> <p>Pour certaines femmes, la deuxième étape du travail est plus facile à gérer que la phase active de la première étape car elles peuvent pousser, ce qui permet de soulager la douleur quelque peu. Lorsque vous éprouvez une envie insupportable de pousser, retenez votre souffle et poussez comme si vous étiez à la selle. Suivez le cours naturel de chaque contraction. Faites ce que votre corps vous dit de faire. </p> <p>Si on vous a installé une épidurale, il est possible que vous ne sentiez pas ce qui se passe et il vous sera difficile de pousser efficacement. Votre intervenant de la santé peut vous aider à relever ce défi en vous encadrant étroitement lorsque vous devez pousser.</p> <p>Avec chaque contraction et poussée, vos muscles abdominaux mettent de la pression sur le bébé afin qu'il descende dans le canal génital. À la fin d'une contraction, l'utérus se détend et la tête du bébé recule légèrement. Après un certain temps, la région située entre le vagin et l’anus, le périnée, commencera à se bomber et la tête de votre bébé commencera à apparaître.</p> <p>La couronne de la tête du bébé émergera à la fin de la deuxième étape. Il se peut qu'on vous demande d'arrêter de pousser pour un moment même si vous ressentez une envie irrésistible de le faire. C’est pour permettre à la tête du bébé de descendre à son propre rythme afin d'étirer le vagin et le périnée. Si vous pouvez résister à l'envie de pousser, cela pourrait éviter le déchirement du périnée.</p> <p>Le médecin ou la sage-femme guidera doucement la tête du bébé dans le canal génital, puis une épaule et ensuite l'autre épaule. Le reste du corps sortira facilement. Il est possible que de l'eau jaillisse. Si nécessaire, votre intervenant de la santé pourrait vider le nez et la bouche du bébé au moyen d’un dispositif de succion et ce dernier prendra sa première respiration. On pincera le cordon ombilical et on offrira à votre conjoint l'occasion de couper le cordon. S'il n'y a pas de complications, on nettoiera rapidement le bébé et on le placera sur votre poitrine afin que vous puissiez l'admirer et le réchauffer avec votre corps.</p> <h2>Troisième étape du travail et de l'accouchement</h2> <p>Cette étape, qui peut durer entre 10 minutes et 1 heure, est plutôt inintéressante comparativement aux deux étapes précédentes. La troisième étape du travail est l'expulsion du placenta. Maintenant que vous tenez votre nouveau-né dans vos bras, il se peut que vous ne remarquiez même pas l’expulsion du placenta. Habituellement, le placenta est expulsé avec quelques contractions indolores. Il se peut qu'on vous demande de pousser brièvement pendant cette période. Les vaisseaux sanguins qui alimentaient votre bébé alors qu'il était dans l'utérus se ferment rapidement et l'utérus devient plus petit et plus compact. Il se peut que votre intervenant de la santé masse votre utérus afin d'arrêter tout saignement.</p> <p>Pendant cette étape du travail, votre attention sera centrée sur votre nouveau-né, et il est possible que vous ne remarquiez pas les contractions produites par votre utérus afin d'expulser le placenta. Si l’on doit faire des points de suture en raison d'une déchirure ou d'une épisiotomie, on vous donnera un anesthésique local afin que le médecin puisse procéder. Vous pouvez tenir votre nouveau-né pendant ce temps, si vous le désirez. Tentez de profiter de ces premiers moments après la naissance de votre bébé : faites connaissance avec lui et réjouissez-vous de ce miracle.</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/stages_of_labour_and_delivery.jpg

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.