Période post-partum : préoccupations sur le plan physiquePPériode post-partum : préoccupations sur le plan physiquePostpartum: Physical concernsFrenchPregnancyAdult (19+)Body;Uterus;Bladder;Pelvis;UrethraReproductive system;Renal system/Urinary systemNAPrenatal Adult (19+)Constipation;Fatigue;Fever;Pain;Painful urination2009-09-11T04:00:00ZNicolette Caccia, MEd, MD, FRCSCRory Windrim, MB, MSc, FRCSC11.000000000000044.00000000000001084.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les divers problèmes physiques qui peuvent survenir après la naissance. On y discute des hémorragies post-partum, de la fièvre, des infections pelviennes et des hémorroïdes.</p><p>La mère peut présenter divers problèmes physiques graves après la naissance. La présente page décrit certains de ces problèmes et comment les soigner.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Vous pourriez ressentir quelques problèmes physiques après votre accouchement comme une hémorragie post-partum, de la fièvre, une infection du pelvis, de l’utérus ou du vagin, une infection du sein, des troubles urinaires, de la constipation et des hémorroïdes.</li></ul>
Postpartum: Physical concernsPPostpartum: Physical concernsPostpartum: Physical concernsEnglishPregnancyAdult (19+)Body;Uterus;Bladder;Pelvis;UrethraReproductive system;Renal system/Urinary systemNAPrenatal Adult (19+)Constipation;Fatigue;Fever;Pain;Painful urination2009-09-11T04:00:00ZNicolette Caccia, MEd, MD, FRCSCRory Windrim, MB, MSc, FRCSC11.000000000000044.00000000000001084.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Learn about various physical concerns that can arise after childbirth. Postpartum hemorrhage, fever, pelvic infection, and hemorrhoids are discussed.</p><p>There are a number of serious physical concerns that a mother can experience after childbirth. If you feel that something is not right in your body, seek medical assistance as soon as possible.</p><h2>Key points</h2> <ul><li>You may experience physical concerns after childbirth including postpartum hemorrhage, fever, infection of the pelvis, uterus or vagina, breast infection, urinary disorders and constipation and hemorrhoids.</li></ul>

 

 

Période post-partum : préoccupations sur le plan physique417.000000000000Période post-partum : préoccupations sur le plan physiquePostpartum: Physical concernsPFrenchPregnancyAdult (19+)Body;Uterus;Bladder;Pelvis;UrethraReproductive system;Renal system/Urinary systemNAPrenatal Adult (19+)Constipation;Fatigue;Fever;Pain;Painful urination2009-09-11T04:00:00ZNicolette Caccia, MEd, MD, FRCSCRory Windrim, MB, MSc, FRCSC11.000000000000044.00000000000001084.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les divers problèmes physiques qui peuvent survenir après la naissance. On y discute des hémorragies post-partum, de la fièvre, des infections pelviennes et des hémorroïdes.</p><p>La mère peut présenter divers problèmes physiques graves après la naissance. La présente page décrit certains de ces problèmes et comment les soigner.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Vous pourriez ressentir quelques problèmes physiques après votre accouchement comme une hémorragie post-partum, de la fièvre, une infection du pelvis, de l’utérus ou du vagin, une infection du sein, des troubles urinaires, de la constipation et des hémorroïdes.</li></ul><h2>Hémorragie post-partum</h2> <p>Lorsque la mère présente des saignements excessifs après la naissance, c'est ce que l'on qualifie d'hémorragie post-partum. La principale cause d'une hémorragie post-partum est un utérus lâche ou flasque qui ne s’est pas bien contracté. Si l’on réussit à stopper les saignements au moyen d'un massage, on pourrait vous donner des médicaments afin que votre utérus demeure contracté. Si votre utérus est bien contracté et que vous saignez toujours trop, on pourrait tenter de déterminer si d'autres problèmes provoquent l’hémorragie, comme des déchirures dans le canal génital. Lorsqu'une femme affiche une hémorragie post-partum, le médecin doit déterminer la cause exacte du problème afin de stopper les saignements.</p> <p>Parfois, on peut dénoter une hémorragie grave de l'utérus une à deux semaines après la naissance. Une complication dans le processus de rétrécissement de l'utérus pour tenter de retrouver sa taille normale pourrait être la cause du problème. Une hémorragie peut également se produire si une partie du placenta se trouve toujours dans l'utérus, mais cela est très rare. On pourrait utiliser des médicaments tels que l'ocytocine ou des prostaglandines pour contrôler les saignements. Dans de rares cas, on doit procéder à une intervention chirurgicale nommée « curetage » afin de retirer les tissus placentaux qui restent. Dans de très rares cas, on ne peut contrôler les saignements et l'on doit procéder à une intervention chirurgicale pour retirer l'utérus; c'est ce que l'on nomme une « hystérectomie ».</p> <h2>Fièvre</h2> <p>On considère qu’une personne fait de la <a href="/Article?contentid=30&language=French">fièvre</a> lorsque sa température corporelle est de 38,0 °C (100,4 °F) ou plus. La cause la plus courante de fièvre après la naissance est une infection pelvienne. Cependant, la fièvre peut être due à d'autres problèmes tels qu'une infection des <a href="/Article?contentid=783&language=French">voies respiratoires</a>, du <a href="/Article?contentid=935&language=French">système urinaire</a> ou des <a href="/Article?contentid=441&language=French">seins</a>.</p> <p>Si vous faites de la fièvre pendant plus que quelques heures, même si vous croyez qu'il s'agit seulement d'un rhume, informez votre fournisseur de soins de santé. Tentez de vous reposer suffisamment, ce qui est plus facile à dire qu’à faire lorsqu'on doit s’occuper d’un nouveau-né. Buvez beaucoup de liquide et utilisez une éponge mouillée pour tenter de faire baisser la fièvre. Votre fournisseur de soins de santé pourrait vous recommander de prendre certains médicaments disponibles sans ordonnance, telle que l’<a href="/Article?contentid=62&language=French">acétaminophène</a>, laquelle est sécuritaire pour votre nouveau-né si vous allaitez.</p> <h2>Infection pelvienne</h2> <p>Les fièvres les plus persistantes après la naissance sont causées par une infection pelvienne; il s’agit de la complication grave la plus courante après la naissance. Cette infection est beaucoup plus courante chez les femmes qui ont eu une césarienne que chez celles qui ont accouché par voie vaginale. Les symptômes d'une infection pelvienne peuvent être légers ou aigus et peuvent comprendre des douleurs dans le bas de l'abdomen, des crampes et des pertes vaginales inhabituelles. Les infections pelviennes sont traitées avec des antibiotiques.</p> <h2>Infection de l'utérus</h2> <p>Les infections utérines, également nommées « endométrites », ne sont pas courantes après un accouchement par voie vaginale mais constituent un problème courant après une césarienne. Une infection dans l'utérus peut provoquer de la fièvre, de la douleur dans l'un ou les deux côtés de l'abdomen, ainsi que des écoulements vaginaux qui sentent mauvais. On peut traiter les infections utérines avec des antibiotiques. Une fois le traitement amorcé, une infection utérine devrait se dissiper dans les 48 à 72 heures suivantes.</p> <h2>Infection du vagin et du périnée</h2> <p>Le périnée est la région située entre le vagin et l'anus. Les infections du périnée et du vagin, y compris l’infection dans les incisions pratiquées pour une <a href="/Article?contentid=404&language=French">épisiotomie</a> et pour réparer des déchirures, ne sont pas courantes. Cependant, une infection grave est plus probable si la femme a eu une épisiotomie très profonde. Les symptômes peuvent comprendre de la douleur, de la fièvre ainsi que des écoulements contenant du pus. Si vous détectez de tels symptômes, communiquez avec votre médecin. Si une infection s'installe dans une incision, il faudra ouvrir la plaie, la vider, la nettoyer et la réparer. On peut réduire les risques d'infection du périnée en utilisant des bains de siège, disponibles à la pharmacie.</p> <h2>Infection des seins</h2> <p>Après la naissance, certaines femmes développeront une <a href="/Article?contentid=441&language=French">infection des seins</a>, nommée « mastite ». Tout d'abord, on remarque une congestion marquée des seins, suivie de frissons et de fièvre. Les seins deviennent durs, rouges et douloureux. La principale cause à l'origine d’une mastite est la transmission d’une infection présente dans le nez ou la gorge du bébé qui s'allaite. L’infection s'infiltre dans le sein de la mère à partir d'une fissure ou d'une petite abrasion. On soigne les mastites avec des antibiotiques et il est important de continuer à allaiter afin de permettre aux seins de se vider. L'infection ne se propagera pas à votre nouveau-né car il en est à l’origine. Si possible, vous pouvez pomper les seins doucement et allaiter afin d'éviter la formation d'un accès. Si un abcès se forme, c'est habituellement très douloureux et il faudra le vider au moyen d'une intervention chirurgicale.</p> <h2>Troubles urinaires<br></h2> <p>L’utilisation d’ocytocine pour provoquer ou augmenter le travail peut parfois ralentir la production d'urine chez la femme durant la naissance. Lorsque l'on cesse d'administrer de l'ocytocine, la vessie peut se remplir rapidement et peut déborder. C'est ce que l'on nomme une « surdistension de la vessie ». Une anesthésie régionale, comme une anesthésie épidurale et une <a href="/Article?contentid=1261&language=French">anesthésie générale</a>, peuvent également provoquer une surdistension de la vessie. Comme mesure de précaution, essayez d'uriner régulièrement afin d'éviter que votre vessie ne se remplisse trop.</p> <p>En cas de surdistension de la vessie, la femme pourrait avoir de la difficulté à vider sa vessie complètement lorsqu'elle urine. En conséquence, il est possible qu'elle doive uriner fréquemment ou qu'elle ressente l’urgence d'uriner, et elle pourrait parfois avoir des fuites. Heureusement, il y a des façons de contrôler ce problème. Par exemple, des exercices du plancher pelvien, également nommés « exercice de Kegel », peuvent aider à tonifier et à resserrer les muscles pelviens, et permettre à la femme de mieux contrôler le processus de miction. On peut utiliser des exercices du plancher pelvien en combinaison avec une technique nommée « reprogrammation de la vessie », où les visites à la toilette sont fixées selon un horaire et sont chronométrées. La femme fait des efforts conscients pour augmenter le temps qui s’écoule entre les visites à la toilette. Parfois, on peut utiliser certains médicaments pour contrôler la fréquence, l’urgence et les fuites.</p> <h2>Constipation et hémorroïdes</h2> <p>La constipation est courante après la naissance. Cela est dû en partie à la distension des intestins et des muscles abdominaux et aux influences hormonales qui continuent de se manifester. De plus, si une femme a souffert d’hémorroïdes durant la grossesse, ou si elle a subi une <a href="/Article?contentid=404&language=French">épisiotomie</a> ou des déchirures durant la naissance, la peur d’aller à la selle pourrait empirer la constipation.</p> <p>Afin d’éviter la constipation, tentez de bouger aussi tôt que possible. Assurez-vous que votre alimentation est riche en fibres et contient des fruits, des légumes et du son, et buvez beaucoup d'eau. En cas de constipation grave, demandez au médecin ou au pharmacien de vous recommander un laxatif émollient ou un suppositoire. Évitez les antidouleurs qui contiennent de la <a href="/Article?contentid=110&language=French">codéine</a> car ce médiatement aggrave la constipation. En prévenant la constipation, on peut réduire les hémorroïdes.</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/postpartum_physical_concerns.jpg

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.