AboutKidsHealth (FR) AKH-Article

 

 

Paternité: après la naissance d'un bébéPPaternité: après la naissance d'un bébéPaternité: après la naissance d'un bébéFrenchNeonatologyNewborn (0-28 days);Adult (19+)NANANAAdult (19+)NA2009-10-18T04:00:00ZHazel Pleasants, ​RN, MNAndrew James, MBChB, FRACP, FRCPC9.0000000000000061.00000000000001100.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les craintes des nouveaux pères après la naissance du bébé. On y discute des tensions relationnelles, des changements au style de vie et des pressions financières.</p><p>Vous pourriez ressentir des émotions conflictuelles après la naissance de votre bébé. Tout d’abord, la naissance d’un enfant amène avec elle un amour inconditionnel et absolu, comme vous n’en avez jamais ressenti avant. Vous pourriez vous sentir fier et puissant d’avoir créé une nouvelle vie. Vous pourriez aussi vous sentir impuissant lorsque vous ne pouvez comprendre les pleurs de votre bébé. Vous pourriez éprouver des sentiments ambivalents envers votre nouveau-né, comme si vous ne le connaissiez pas vraiment. Vous pourriez vous inquiéter d’être un bon père, de votre relation avec votre partenaire, de vos finances et de l’impact que votre nouveau-né aura sur votre style de vie. </p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les pères peuvent ressentir plusieurs inquiétudes face à l’arrivée d’un nouveau bébé, dont des préoccupations sur la façon d’être un bon père, leur relation avec leur partenaire ainsi que sur leur style de vie et leurs finances.</li></ul>
Fatherhood: Having a new babyFFatherhood: Having a new babyFatherhood: Having a new babyEnglishNeonatologyNewborn (0-28 days);Adult (19+)NANANAAdult (19+)NA2009-10-18T04:00:00ZHazel Pleasants, ​RN, MNAndrew James, MBChB, FRACP, FRCPC9.0000000000000061.00000000000001100.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Learn about some of the fears a new father might experience once their baby is born. Relationship stress, lifestyle changes, and financial stress are discussed.</p><p>You may feel conflicting emotions after the birth of your baby. First and foremost, the birth of a child brings with it an overwhelming, all-consuming love, like nothing you have ever experienced before. You may also feel proud and powerful at having created a new life. You also may feel helpless when you can’t understand why your baby is crying. You may feel ambivalent towards your newborn baby, like you don’t really know them. You might worry about being a good father, your relationship with your partner, your finances, and the impact your newborn baby will make on your lifestyle. </p><h2>Key points</h2> <ul><li>Fathers can experience multiple concerns about having a new baby, including concerns about being a good father, their relationship with their partner, lifestyle and finances.</li></ul>

 

 

Paternité: après la naissance d'un bébé452.000000000000Paternité: après la naissance d'un bébéPaternité: après la naissance d'un bébéPFrenchNeonatologyNewborn (0-28 days);Adult (19+)NANANAAdult (19+)NA2009-10-18T04:00:00ZHazel Pleasants, ​RN, MNAndrew James, MBChB, FRACP, FRCPC9.0000000000000061.00000000000001100.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les craintes des nouveaux pères après la naissance du bébé. On y discute des tensions relationnelles, des changements au style de vie et des pressions financières.</p><p>Vous pourriez ressentir des émotions conflictuelles après la naissance de votre bébé. Tout d’abord, la naissance d’un enfant amène avec elle un amour inconditionnel et absolu, comme vous n’en avez jamais ressenti avant. Vous pourriez vous sentir fier et puissant d’avoir créé une nouvelle vie. Vous pourriez aussi vous sentir impuissant lorsque vous ne pouvez comprendre les pleurs de votre bébé. Vous pourriez éprouver des sentiments ambivalents envers votre nouveau-né, comme si vous ne le connaissiez pas vraiment. Vous pourriez vous inquiéter d’être un bon père, de votre relation avec votre partenaire, de vos finances et de l’impact que votre nouveau-né aura sur votre style de vie. </p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les pères peuvent ressentir plusieurs inquiétudes face à l’arrivée d’un nouveau bébé, dont des préoccupations sur la façon d’être un bon père, leur relation avec leur partenaire ainsi que sur leur style de vie et leurs finances.</li></ul><h2>Préoccupations liées à l'arrivée du bébé</h2><p>Certains nouveaux pères se sentent très isolés après la naissance de leur bébé. Ils peuvent avoir l’impression que leur conjointe les abandonne et peuvent se sentir mal aimés. En réaction à la nouvelle « compétition » que pose le bébé, certains pères cherchent des échappatoires, comme dédier beaucoup de temps à un nouveau passe-temps, passer de très longues heures au bureau ou boire de l'alcool. Tentez de ne pas tomber dans ce piège. Discutez de la situation avec votre conjointe et obtenez du counselling relationnel au besoin. Si vous êtes anxieux, si vous vous sentez désespéré ou si vous avez de la difficulté à vous concentrer, vous souffrez peut-être de dépression et devriez obtenir de l'aide médicale. </p><h3>S'inquiéter d'être un bon père</h3><p>L’idée d'élever un enfant peut vous donner la trouille. Vous n'êtes peut-être pas certain de pouvoir vous occuper de votre nouveau-né. Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour être un bon père. Tout d'abord, demandez aux infirmières de l'hôpital de vous montrer comment changer, emmitoufler et laver votre nouveau-né. Assurez-vous que vous savez comment faire tout cela avant de partir de l'hôpital. Une fois que vous êtes à la maison avec votre conjointe et votre nouveau-né, n'oubliez pas de pratiquer, pratiquer, pratiquer. Changez les couches, réconfortez votre bébé et suivez votre instinct. Regardez votre nouveau-né dans les yeux lorsque vous jouez avec lui. Détendez-vous et profitez du temps que vous passez avec votre bébé. Jouez avec lui et chantez-lui des chansons. </p><p>Parfois, certaines personnes vous empêchent de passer du temps avec votre nouveau-né. Votre conjointe ou votre belle-mère pourrait douter de votre capacité de faire les choses adéquatement. Votre patron s'attend peut-être à ce que vous continuiez de travailler 60 heures par semaine. Si votre père est très traditionnel, il pourrait vous critiquer si vous changez des couches et si vous prêtez-main forte à votre conjointe. Ayez la force de vos convictions et assurez-vous que personne ne vous écarte de votre nouveau-né. Expliquez à votre conjointe que vous avez besoin de passer du temps seul avec le bébé; c'est la meilleure façon d'apprendre à vous connaître. Oui, vous ne faites peut-être pas les choses comme votre conjointe, mais cela n'est pas la fin du monde. Lorsque vous êtes seul avec le bébé, vous apprendrez rapidement comment l’apaiser et prendre soin de lui.</p><h3>Inquiétudes en ce qui concerne votre relation avec votre conjointe </h3><p>Votre relation avec votre conjointe pourrait souffrir pendant les premières semaines car vous n’aurez plus de temps seuls ensemble. Le nouveau-né est le centre de l'attention maintenant et vous n'avez presque plus le temps de dormir. Essayez de passer quelques minutes ensemble et de parler d'autre chose que du bébé.</p><p>Surtout, faites attention à vos attentes envers votre conjointe. Après une dure journée de travail, vous croyez peut-être que votre souper vous attendra sur la table et que la maison sera propre quand vous arriverez. Cependant, les choses se passent rarement ainsi après l'arrivée d'un bébé. S'occuper d’un nouveau-né est un travail qui ne donne aucun répit, ce que vous constaterez rapidement si vous passez du temps seul avec votre bébé. Lorsque vous arrivez à la maison, tentez de demander à votre conjointe comment s'est déroulé sa journée et offrez-lui de prendre soin du bébé afin qu'elle puisse prendre une pause.</p><h3>Préoccupations quant au changement de style de vie </h3><p>Les hommes s'inquiètent parfois des changements qu'ils devront apporter à leur style de vie après l'arrivée du bébé. Vous devrez faire preuve d'un peu plus de créativité en ce qui concerne vos activités sociales. Au lieu d'aller voir un film, vous pourriez louer un DVD. Au lieu d'un souper romantique pour deux, vous fréquenterez plutôt des restaurants familiaux où vous serez plus à l'aise avec votre bébé. Il se peut également que vous voyiez moins souvent vos amis qui n'ont pas d'enfant et que vous deviez vous lier d'amitié avec des personnes qui comprennent ce que vous vivez.</p><h3>Préoccupations au sujet des finances</h3><p>Les parents s'inquiètent souvent des répercussions financières de l'arrivée du nouveau bébé dans leur vie. De nombreux pères se demandent s'ils ont les moyens de soutenir un bébé. C'est une peur légitime et on ne peut nier que le nouveau bébé entraînera des dépenses.</p><p>Les dépenses s’accumulent très rapidement lorsque vous avez un nouveau-né. Si votre ménage comportait deux revenus auparavant, élever un enfant avec un seul revenu peut amplifier les tensions financières. Souvent, l'attention de la mère est centrée exclusivement sur le nouveau-né, et le père doit s'occuper des finances lui-même. Même si les finances familiales sont une responsabilité conjointe, c'est souvent le père qui doit prendre des décisions difficiles en ce qui concerne les priorités financières. Cela peut créer des tensions et des conflits relationnels et peut mener à la dépression chez certains pères. </p><p>Cependant, il y a plusieurs façons d'économiser de l'argent lorsque vous avez un bébé : accepter les articles de seconde main que vous offrent des amis et des membres de la famille, allaiter au lieu de nourrir votre bébé au biberon, et informer les gens de ce dont vous avez besoin pour le bébé.</p><p>Si des difficultés financières provoquent des tensions dans votre relation, obtenez l'aide d’un conseiller matrimonial ou d'un conseiller relationnel. Si vous vous sentez déprimé en raison de vos problèmes financiers, obtenez de l'aide médicale.</p><h2>Rester à la maison avec votre nouveau-né</h2><p>De nombreuses familles doivent désigner un parent pour rester à la maison. Habituellement, ce rôle revient à la mère. Cependant, cet arrangement ne fonctionne pas toujours. Le revenu de votre conjointe est peut-être plus élevé que le vôtre ou son travail est peut-être plus stable. Il se peut également qu’elle ne désire pas rester à la maison. Le nombre de pères à la maison augmente chaque année. Cependant, de nombreux pères qui restent à la maison se sentent isolés. Les femmes à la maison ne sont pas toujours très accueillantes envers les pères à la maison. Faites des recherches sur Internet et consultez des livres pour trouver des ressources qui pourraient vous aider si vous vous sentez isolé. Si vous décidez de rester à la maison pour élever votre nouveau-né, vous jouirez d'une occasion incroyable d'apprendre à connaître votre enfant et votre conjointe pourra retourner au travail en toute paix d’esprit, sachant que vous vous occupez du bébé.</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/a_fathers_concerns_newborn.jpg

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.