Problèmes digestifs chez les nouveau-nésPProblèmes digestifs chez les nouveau-nésDigestive problems in newbornsFrenchNeonatologyNewborn (0-28 days)Esophagus;Stomach;Small Intestine;Large Intestine/Colon;Liver;Gall Bladder;RectumDigestive systemConditions and diseasesAdult (19+)Abdominal pain;Constipation;Diarrhea;Vomiting2009-10-28T04:00:00ZAndrew James, MBChB, MBI, FRACP, FRCPC11.000000000000043.00000000000001941.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>La présente page décrit les divers types de problèmes digestifs qui peuvent se produire chez les nouveau-nés, dont l’intolérance alimentaire et les anomalies du système digestif.</p><p>Il existe plusieurs types de problèmes digestifs qui peuvent affecter les bébés, de l’intolérance alimentaire et la régurgitation jusqu’à des problèmes plus graves comme des vomissements et des anomalies du système digestif.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>L’intolérance alimentaire et la régurgitation disparaîtront habituellement d’eux-mêmes, mais consultez votre médecin si vous éprouvez des inquiétudes sur leurs effets sur la santé de votre bébé.</li> <li>Les vomissements peuvent être le symptôme d’une infection virale au ventre, d’une réaction à quelque chose que le bébé aurait mangé ou un autre problème gastro-intestinal.</li> <li>Les anomalies du système digestif comprennent des anomalies de l’œsophage, du ventre, des intestins, du foie, de la vésicule biliaire, des parois abdominales, de l’anus et du rectum. </li></ul>
Digestive problems in newbornsDDigestive problems in newbornsDigestive problems in newbornsEnglishNeonatologyNewborn (0-28 days)Esophagus;Stomach;Small Intestine;Large Intestine/Colon;Liver;Gall Bladder;RectumDigestive systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)Abdominal pain;Constipation;Diarrhea;Vomiting2009-10-28T04:00:00ZAndrew James, MBChB, MBI, FRACP, FRCPC11.000000000000043.00000000000001941.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>This page describes various types of digestive problems that can occur in newborn babies, including feeding intolerance and digestive system abnormalities.</p><p>There are several digestive problems that can affect babies ranging from feeding intolerance and spitting up, to more severe problems such as vomiting and digestive system abnormalities.</p><h2>Key points</h2> <ul><li>Feeding intolerance and spitting up will usually go away on their own, but speak to your doctor if you have concerns about their effects on your baby's health.</li> <li>Vomiting can be a sign of a viral infection in the stomach, a reaction to something the baby ate, or another gastrointestinal problem.</li> <li>Digestive system abnormalities include abnormalities of the esophagus, stomach, intestines liver, gall bladder, abdominal wall, and the anus and rectum.</li></ul>

 

 

Problèmes digestifs chez les nouveau-nés470.000000000000Problèmes digestifs chez les nouveau-nésDigestive problems in newbornsPFrenchNeonatologyNewborn (0-28 days)Esophagus;Stomach;Small Intestine;Large Intestine/Colon;Liver;Gall Bladder;RectumDigestive systemConditions and diseasesAdult (19+)Abdominal pain;Constipation;Diarrhea;Vomiting2009-10-28T04:00:00ZAndrew James, MBChB, MBI, FRACP, FRCPC11.000000000000043.00000000000001941.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>La présente page décrit les divers types de problèmes digestifs qui peuvent se produire chez les nouveau-nés, dont l’intolérance alimentaire et les anomalies du système digestif.</p><p>Il existe plusieurs types de problèmes digestifs qui peuvent affecter les bébés, de l’intolérance alimentaire et la régurgitation jusqu’à des problèmes plus graves comme des vomissements et des anomalies du système digestif.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>L’intolérance alimentaire et la régurgitation disparaîtront habituellement d’eux-mêmes, mais consultez votre médecin si vous éprouvez des inquiétudes sur leurs effets sur la santé de votre bébé.</li> <li>Les vomissements peuvent être le symptôme d’une infection virale au ventre, d’une réaction à quelque chose que le bébé aurait mangé ou un autre problème gastro-intestinal.</li> <li>Les anomalies du système digestif comprennent des anomalies de l’œsophage, du ventre, des intestins, du foie, de la vésicule biliaire, des parois abdominales, de l’anus et du rectum. </li></ul><h2>Intolérance alimentaire </h2><p>Un nouveau-né souffre d’intolérance alimentaire s'il a de la difficulté à garder le lait ou la préparation pour nourrissons ingéré, ou à vider son estomac. Des épisodes mineurs d’intolérance alimentaire sont courants durant les premières journées de la vie. Ce problème se dissipe habituellement sans traitement spécial. Chez certains nouveau-nés, l’intolérance alimentaire est un signe d'un problème médical important. Ils pourraient souffrir d’une infection dans la circulation sanguine ou ailleurs, ou d’une malformation congénitale qui touche l'estomac ou les intestins. Une intolérance alimentaire persistante ou grave qui s'accompagne de vomissements contenant de la bile doit faire l'objet d'analyses et de soins rapides. </p><h2>Régurgitations</h2><p>De nombreux nouveau-nés et jeunes bébés ont tendance à régurgiter le lait ou la préparation pour nourrissons pendant ou peu après la tétée. Certains nouveau-nés ne régurgitent qu'à l'occasion alors que d'autres régurgitent à chaque tétée. Les régurgitations s'écoulent sans effort de la bouche du bébé et s'accompagnent parfois d’un rot.</p><p>Les régurgitations, que l'on nomme également « reflux gastro-oesophagien », se produisent lorsque l’anneau de muscles situé à l'extrémité supérieure de l'estomac ne se ferme pas adéquatement. Le bébé régurgite moins souvent au fur et à mesure qu'il grandit. En général, les régurgitations cessent d'ici l'âge d'un an.</p><h3>Comment aider votre bébé</h3><p>Vous pouvez réduire la quantité de liquide régurgité en faisant ce qui suit : </p><ul><li>Nourrissez votre bébé avant qu'il ait trop faim.</li><li>Si vous le nourrissez au biberon, donnez-lui de petites quantités car si vous le nourrissez trop, cela peut aggraver les régurgitations. Il n'est pas nécessaire que le bébé finisse la bouteille.</li><li>Si vous le nourrissez au biberon, assurez-vous que la tétine n'est ni trop grosse ni trop petite. Si la tétine est trop grosse, le lait s'écoulera trop rapidement et si la tétine est trop petite, votre bébé avalera beaucoup d'air.</li><li>Assurez-vous que l'environnement est calme pendant la tétée et tentez de réduire au minimum les distractions.</li><li>Évitez les couches trop serrées car elles mettent de la pression sur l'abdomen. Ne mettez pas de la pression sur le ventre de votre bébé.</li><li>À quelques reprises durant la tétée, faites faire un rot à votre bébé afin d'évacuer une portion de l'air qui se trouve dans son ventre. Ne l'interrompez pas pendant qu'il boit, attendez plutôt qu'il prenne une pause.</li><li>Tenez votre bébé en position redressée après chaque tétée. </li></ul><h3>À quel moment faut-il visiter le médecin?</h3><p>Habituellement, les régurgitations ne sont pas dangereuses. Cependant, cela peut devenir un problème si votre bébé ne prend pas suffisamment de poids, s'il s'étouffe ou si cela cause des dommages à son œsophage en raison de l'acidité. Si votre bébé affiche l'un des symptômes suivants lorsqu'il régurgite, amenez-le au médecin :</p><ul><li>Stries de sang dans les régurgitations</li><li>Le bébé s'étouffe ou a des haut-le-cœur en raison des régurgitations </li><li>Le bébé devient bleu en raison des régurgitations </li><li>Le bébé a de la difficulté à prendre du poids</li><li> <a href="/Article?contentid=746&language=French">Vomissements</a> ou vomissements en jet</li></ul><h3>Position pour dormir</h3><p>La position sur le dos est l'une des meilleures façons de prévenir la mort subite du nourrisson (MSN). C'est ce que recommande la Société canadienne de pédiatrie, la American Academy of Pediatrics, et de nombreuses autres sociétés pédiatriques à travers le monde. Si cette position vous inquiète car votre bébé a tendance à régurgiter, sachez qu’on ne dénote aucune augmentation des cas de suffocation chez les nouveau-nés placés sur le dos pour dormir.</p><h2>Vomissements et vomissements en jet </h2><p>Les <a href="/Article?contentid=746&language=French">vomissements</a> sont plus violents que les régurgitations et le bébé expulse plus que quelques cuillerées de contenu gastrique. Les vomissements peuvent indiquer une infection virale dans l'estomac, une réaction à ce que le bébé a mangé ou un autre problème gastro-intestinal.</p><h3>Soins pour les vomissements</h3><p>Parmi les soins initiaux pour les vomissements, on recommande de diminuer les quantités de lait ou de préparation pour nourrissons données au bébé. Si vous allaitez, réduisez le temps d'allaitement. Il peut être nécessaire de nourrir votre bébé plus fréquemment afin de compenser pour cette diminution de la quantité.</p><p>Il peut s’avérer nécessaire de remplacer temporairement le lait maternel ou la préparation pour nourrissons par une solution d'électrolytes, comme le Pedialyte. Si c'est le cas, donnez le liquide clair à votre bébé pendant huit heures après l'arrêt des vomissements. Donnez de petites quantités de nourriture à votre bébé à intervalles fréquents, soit environ 5 ml (une cuillère à thé) toutes les 5 minutes pour commencer. Après 4 heures sans vomissements, doublez la quantité à toutes les heures. Si votre bébé vomit à ce point-ci, permettez à son estomac de se reposer pendant 1 heure puis recommencez à le nourrir en lui donnant de plus petites quantités.</p><h3>À quel point les vomissements deviennent-ils inquiétants?</h3><p>S'il y a une infection virale, les vomissements s'accompagnent souvent de diarrhée. Si vous dénotez de la bile verte dans le vomi, cela pourrait être un signe de blocage dans les intestins. Cela nécessite une attention immédiate et possiblement une chirurgie d'urgence. Communiquez avec votre médecin immédiatement si les vomissements semblent excessifs, s'il y a de la bile verte dans le vomi ou si les vomissements s'accompagnent de diarrhée. Téléphonez également votre médecin si votre nouveau-né affiche des signes de déshydratation – bouche sèche, moins de six couches trempées par jour, yeux enfoncés, fontanelle enfoncée ou peau sèche. </p><p>Les vomissements en jet se caractérisent par l’expulsion violente de vomi par la bouche du bébé. Si votre bébé a des vomissements en jet, communiquez avec votre médecin immédiatement. Cela pourrait être un signe de sténose du pylore, un problème courant chez les jeunes bébés. Une sténose du pylore se produit lorsque la partie inférieure de la portion tubulaire de l'estomac devient plus étroite, ce qui empêche la nourriture de sortir de l'estomac. Une intervention chirurgicale est nécessaire pour corriger ce problème. </p><h2>Anomalies du système digestif</h2><p>Certains bébés naissent avec des anomalies congénitales qui touchent leur système digestif. Ces anomalies sont le résultat d'un problème durant le développement du système digestif du bébé pendant la grossesse. Il est important de se rappeler que ces anomalies sont rares. Une chirurgie pourrait être nécessaire pour traiter ces problèmes.</p><h3>Anomalies qui touchent l'œsophage</h3><p>Chez les nouveau-nés qui souffrent de fistule oeso-trachéale ou d’une atrésie de l’œsophage, l'œsophage n'est pas adéquatement relié à l'estomac et l'on dénote une petite connexion entre la trachée et l'œsophage. Ce problème résulte d'un mauvais partitionnement de l'œsophage de la trachée durant le développement du bébé à naître. Ce problème provoque des reflux de lait depuis la poche de l’œsophage. Le bébé pourrait inhaler ce reflux dans ses poumons. Une autre complication est que le lait pourrait traverser la fistule depuis la poche de l'œsophage et se retrouver dans les poumons. L'inhalation de lait dans les poumons provoque une détresse respiratoire ainsi qu'une inflammation dans les poumons. On doit nourrir les bébés qui souffrent d’une fistule oeso-trachéale ou d’une atrésie de l’œsophage avec de l'eau, une solution de glucose, du lait maternel ou tout autre type de lait. Les sécrétions orales sont retirées de la poche de l'œsophage à l'aide d'un tube de succion nommé « tube replogle ». On peut corriger une fistule oeso-trachéale ou une atrésie de l’œsophage au moyen d'une chirurgie et on peut nourrir la plupart des bébés avec un tube quelques jours après la procédure.</p> <figure class="asset-c-80"> <span class="asset-image-title">Fistule trachéo-oesophagienne et atrésie oesophagienne</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Trach_esoph_fistula_MED_ILL_FR.jpg" alt="" /><figcaption class="asset-image-caption">La fistule trachéo-oesophagienne est une petite ouverture entre la trachée et l'oesophage. Cela se produit souvent en même temps qu'une atrésie oesophagienne, un état où l'oesophage n'est pas relié correctement à l'estomac. Les bébés nés avec cette condition doivent être alimentés par un tube d'alimentation placé directement dans l'estomac. Après plusieurs semaines, ces malformations peuvent être corrigées par la chirurgie.</figcaption> </figure> <p>Une hernie hiatale congénitale se produit lorsque l'œsophage n'est pas suffisamment long, ce qui pousse l’estomac à monter vers le haut par le diaphragme. Il est possible qu’une hernie hiatale ne provoque aucun symptôme ou qu'elle provoque un reflux gastro-œsophagien, où le contenu gastrique remonte dans l'œsophage. Il faut parfois recourir à une chirurgie pour corriger une hernie hiatale congénitale. </p><p>La sténose de l'œsophage se caractérise par un œsophage trop étroit. Il faut parfois recourir à une chirurgie pour atténuer le problème.</p><h3>Anomalies qui touchent l'estomac</h3><p>Une <a href="/Article?contentid=2&language=French">sténose du pylore</a> empêche la nourriture de passer de l'estomac aux intestins, ce qui provoque des vomissements importants. C'est l'une des anomalies les plus courantes chez les jeunes bébés. Une sténose du pylore se produit lorsque l'extrémité arrondie de l'estomac s'élargit et lorsque la portion inférieure et tubulaire de l'estomac devient extrêmement étroite. C'est ce qui empêche la nourriture de quitter l'estomac. On doit recourir à une chirurgie pour corriger ce problème. </p><h3>Anomalies qui touchent les intestins</h3><p>Un volvulus avec malrotation se produit lorsqu'une partie du système gastro-intestinal se retrouve au mauvais endroit en raison de problèmes de développement. Habituellement, au début de la grossesse, le tractus gastro-intestinal du bébé à naître se déplace dans le cordon ombilical pour se développer et grandir. Peu après, le tractus gastro-intestinal retourne dans l’abdomen et se met en position finale. Si ce processus ne se produit pas adéquatement, des parties du tractus gastro-intestinal peuvent se retrouver au mauvais endroit. C'est ce qu'on appelle la « malrotation ». Parfois, le tractus gastro-intestinal s'enroule sur lui-même à un point tel que cela réduit l'approvisionnement en sang dans une partie de l'intestin. Cette torsion de l'intestin se nomme « volvulus ». Presque tous les nouveau-nés qui souffrent d’une malrotation avec volvulus affichent des vomissements qui contiennent de la bile. Il faut régler le problème très rapidement au moyen d'une chirurgie d'urgence pour éviter l’étranglement d’une partie du petit intestin. </p> <figure class="asset-c-80"> <span class="asset-image-title">Rotation anormale avec volvulus</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Malrotaion_volvulus_MED_ILL_FR.png" alt="" /><figcaption class="asset-image-caption">Si le tractus gastro-intestinal ne se développe pas correctement, certaines parties pourraient se retrouver au mauvais endroit. C'est ce que l'on nomme « rotation anormale ». Parfois, le tractus gastro-intestinal se tord sur lui-même à un point tel que cela crée un blocage pouvant réduire l'apport sanguin; c'est ce que l'on nomme « volvulus ». Une rotation anormale avec volvulus nécessite une chirurgie d'urgence.</figcaption> </figure> <figure class="asset-c-80"> <span class="asset-image-title">Atrésie intestinale</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Intestinal_atresia_MED_ILL_FR.png" alt="" /><figcaption class="asset-image-caption">L'atrésie intestinale est une malformation où une partie de l'intestin est très étroite ou disjointe du reste du tractus gastro-intestinal. La plupart du temps, cela se produit juste en dessous de l'estomac, dans le duodénum. On peut réparer l'atrésie intestinale au moyen d'une intervention chirurgicale.</figcaption> </figure> <p>La maladie de Hirschsprung se caractérise par une malformation des cellules nerveuses nommées « ganglions » qui se trouvent dans les parois internes de l'intestin. En raison de cette malformation, les intestins se contractent et affichent des spasmes, ce qui bloque une partie de l’intestin inférieur. On procède à une chirurgie pour corriger cette anomalie. Le chirurgien retirera la section de l'intestin qui n'a pas de ganglions puis rattachera les deux extrémités saines de l’intestin. Les résultats d’une telle chirurgie sont très bons. </p><h3>Anomalies qui touchent le foie et la vésicule biliaire </h3><p>L’atrésie des voies biliaires se caractérise par des dommages au tractus biliaire ou aux canaux cholédoques situés dans le foie. Chez les nouveau-nés qui souffrent de cette malformation, le tractus biliaire ou les canaux cholédoques dans le foie ne se sont pas développés adéquatement dans l'utérus. Cela peut découler d’une infection dont a souffert le bébé durant la grossesse. En conséquence, la bile est piégée dans le foie, ce qui provoque des dommages et des cicatrices dans le foie. Il s'agit d'une affection rare. Environ 20 % des nouveau-nés qui souffrent de cette malformation peuvent subir une chirurgie pour réparer le tractus biliaire. Le reste des patients nécessiteront une transplantation hépatique. </p><h3>Anomalies qui touchent la paroi abdominale</h3><p>L’omphalocèle est une anomalie qui se caractérise par la protrusion des organes abdominaux par la région ombilicale. Ces derniers sont entourés d’un sac nommé « amnios ». Cette anomalie se produit lorsque les organes gastro-intestinaux ne sortent pas complètement du cordon ombilical pour rentrer dans l'abdomen. C'est une anomalie rare mais très grave et 25 % des nouveau-nés qui en sont atteints meurent. Ce problème s'accompagne souvent d'anomalies cardiaques, d'anomalies du tube neural et d'anomalies chromosomiques. On peut traiter l’omphalocèle à l'aide d'une chirurgie. </p><p>La laparoschisis est une anomalie qui se caractérise par la protrusion des organes abdominaux à l'extérieur du corps. Les organes pendent à l'extérieur du corps près du cordon ombilical. Les organes qui pendent ne sont pas recouverts d'une membrane protectrice nommée « amnios » et peuvent donc être endommagés s’ils sont exposés au liquide amniotique. Contrairement à l’omphalocèle, la laparoschisis n'est pas associée à des anomalies chromosomiques ou à d'autres anomalies graves. Une chirurgie parvient habituellement à traiter ce problème avec succès. Le taux de survie pour les nouveau-nés atteints de laparoschisis est excellent. </p><h3>Anomalies qui touchent l'anus et le rectum</h3><p>Il y a différents types d’anomalies qui touchent l’anus et le rectum. Il se peut que l'ouverture de l'anus soit absent, ce que l'on nomme « imperforation de l'anus », et l'on pourrait dénoter une petite ouverture, soit une fistule, qui s'étend du rectum jusqu'au tractus urinaire ou au vagin. On peut corriger les anomalies qui touchent l’anus et le rectum au moyen de chirurgies. Si l'ouverture de l'anus est complètement absente, le chirurgien créera une nouvelle ouverture. S'il y a une fistule, le chirurgien la fermera. Selon la nature et la gravité de ces malformations, l’enfant touché pourrait avoir peu ou pas de contrôle sur ses selles, mais il pourrait également avoir un contrôle complet sur ses selles. </p>False

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.