Éducation sexuelle des enfants: Huit conseils aux parentsÉÉducation sexuelle des enfants: Huit conseils aux parentsSex education for children: Eight tips for parentsFrenchAdolescentToddler (13-24 months);Preschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years);Teen (13-18 years)NANAHealthy living and preventionCaregivers Adult (19+)NA2011-10-13T04:00:00ZMiriam Kaufman, MD000Flat ContentHealth A-Z<p>Parler de sexualité et de reproduction n’est pas toujours facile. Des conseils pour les parents sur la manière d’aborder le sujet avec leur enfant.</p><p>​​​En matière d’éducation sexuelle, la meilleure stratégie consiste à entamer tôt un dialogue sur la sexualité et à maintenir ce dialogue à mesure que votre enfant grandit. Ainsi, les parents n’ont pas à convoquer leur enfant à une seule grande conversation alors qu’il a déjà atteint l’adolescence et qu’il est peut-être déjà trop tard. Ces conversations sont plus simples lorsqu’elles sont inspirées d’expériences de vie, comme croiser une femme enceinte ou un bébé.</p><p>Voici quelques conseils.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>Une bonne stratégie consiste à commencer à parler de sexualité avec votre enfant à un jeune âge et de poursuivre cette conversation à mesure qu’il grandit.</li><li>Expliquez-lui les choses selon ce qui est approprié à son âge et ne lui donnez pas trop de renseignements d’un seul coup.</li><li>Vous devrez peut-être lui poser des questions pour déterminer exactement ce qu’il cherche à savoir. Parfois, ils demandent d’où viennent les bébés ou veulent savoir ce que signifie « adopté ».</li><li>Soyez honnête avec votre enfant quand vous parlez avec lui. Les enfants peuvent souvent déterminer quand les parents ne leur disent pas la vérité. Si c’est le cas, ils seront moins susceptibles d’être réceptifs à l’avenir.</li></ul>
Sex education for children: Eight tips for parentsSSex education for children: Eight tips for parentsSex education for children: Eight tips for parentsEnglishAdolescentToddler (13-24 months);Preschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years);Teen (13-18 years)NANAHealthy living and preventionCaregivers Adult (19+)NA2011-10-13T04:00:00ZMiriam Kaufman, MD000Flat ContentHealth A-Z<p>Having 'the talk' isn't always easy. Advice for parents on talking to their kids about sex and reproduction.</p><p>​Beginning a conversation about sex early and continuing that conversation as the child grows is the best sex education strategy. It lets parents avoid giving one big talk when the child reaches adolescence, when it may already be too late. These conversations are easiest when they come out of a life experience, like seeing a pregnant woman or a baby.</p><p>Here are eight tips to try.</p><h2>Key points</h2><ul><li>A good strategy is to start talking to your child about sex when they are young and continue that conversation as they get older.​</li><li>Explain things to your child in a way that is age-appropriate and do not provide them with too much information at once.​</li><li>You may need to ask questions to find out exactly what your child is asking about. Sometimes when they ask where babies come from, they really want to know what ‘adopted’ means.</li><li>Be honest when talking with your child. Children can often figure out when parents are not telling them the truth. If this happens, children are less likely to be receptive in the future.</li></ul>

 

 

Éducation sexuelle des enfants: Huit conseils aux parents717.000000000000Éducation sexuelle des enfants: Huit conseils aux parentsSex education for children: Eight tips for parentsÉFrenchAdolescentToddler (13-24 months);Preschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years);Teen (13-18 years)NANAHealthy living and preventionCaregivers Adult (19+)NA2011-10-13T04:00:00ZMiriam Kaufman, MD000Flat ContentHealth A-Z<p>Parler de sexualité et de reproduction n’est pas toujours facile. Des conseils pour les parents sur la manière d’aborder le sujet avec leur enfant.</p><p>​​​En matière d’éducation sexuelle, la meilleure stratégie consiste à entamer tôt un dialogue sur la sexualité et à maintenir ce dialogue à mesure que votre enfant grandit. Ainsi, les parents n’ont pas à convoquer leur enfant à une seule grande conversation alors qu’il a déjà atteint l’adolescence et qu’il est peut-être déjà trop tard. Ces conversations sont plus simples lorsqu’elles sont inspirées d’expériences de vie, comme croiser une femme enceinte ou un bébé.</p><p>Voici quelques conseils.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>Une bonne stratégie consiste à commencer à parler de sexualité avec votre enfant à un jeune âge et de poursuivre cette conversation à mesure qu’il grandit.</li><li>Expliquez-lui les choses selon ce qui est approprié à son âge et ne lui donnez pas trop de renseignements d’un seul coup.</li><li>Vous devrez peut-être lui poser des questions pour déterminer exactement ce qu’il cherche à savoir. Parfois, ils demandent d’où viennent les bébés ou veulent savoir ce que signifie « adopté ».</li><li>Soyez honnête avec votre enfant quand vous parlez avec lui. Les enfants peuvent souvent déterminer quand les parents ne leur disent pas la vérité. Si c’est le cas, ils seront moins susceptibles d’être réceptifs à l’avenir.</li></ul><h3>1. Réfléc​hissez à ce que l’on vous a dit au sujet de la sexualité lorsque vous étiez enfant</h3> <p>Demandez-vous si vous souhaitez que votre enfant vive la même expérience ou autre chose.<br></p> <h3>2. Apportez des réponses en tenant compte de​ son âge</h3> <p>Expliquez-lui les choses de façon à ce qu’il puisse comprendre, compte tenu de son âge. Ce n’est pas nécessaire de répondre à des questions qu’il n’apas posées. Ne les saturez pas d’informations. Ils y perdront tout intérêt et n’assimileront rien. Consultez notre <a href="/Article?contentid=716&language=French">guide sur l’éducation sexuelle adaptée à l’âge​</a>.</p> <h3>3. Tentez de maintenir la conversation en mode dialogue</h3> <p>Lorsque les enfants posent une question au sujet de la sexualité, renvoyez-la-leur gentiment. Tentez de savoir ce qu’ils savent déjà et d’où ils tirent leurs informations. Vous pourrez ainsi corriger les informations erronées dès le départ. Le dialogue ralentit la conversation, ce qui vous donne le temps de réfléchir et de savoir plus ou moins à quel moment arrêter.</p> <p>Il est très important de savoir précisément ce que les enfants se demandent. Parfois, lorsqu’ils demandent d’où viennent les bébés, ce qu’ils veulent vraiment savoir, c’est ce que signifie le mot « adopté ».</p> <h3>4. Soyez franc</h3> <p>Souvent, les enfants parviennent à deviner quand leurs parents ne leur disent pas la vérité. Si cela se produit, ils seront probablement moins réceptifs par la suite. Ne vous inquiétez pas si vous n’avez pas la réponse. Dites à votre enfant que la question est pertinente, que vous ne connaissez pas tous les aspects de la réponse et que vous pouvez tous les deux chercher la réponse. Encore une fois, cela permet de ralentir la conversation.</p> <h3>5. Li​sez</h3> <p>Il existe d’excellents livres sur la sexualité et la reproduction qui ont été pensés tant pour les parents que pour les enfants. Par ailleurs, la lecture permet de surmonter la gêne.</p> <h3>6. Si votre enfant n’a pas posé de questions sur la sex​ualité, prenez les devants</h3> <p>Certains enfants sont timides de nature et ne sont pas portés à poser des questions sur quoi que ce soit. N’attendez pas. Entamez une conversation sur la sexualité avec votre enfant. Demandez-lui ce qu’il sait et ce qu’il a appris à l’école à ce sujet. Puisez des exemples dans la nature. Même en ville, les animaux se font la cour et s’accouplent tout autour de nous. Parler dans un premier temps de la reproduction chez les animaux est une bonne façon d’entamer et de renforcer l’éducation sur la sexualité dans l’espèce humaine.</p> <h3>7. Restez c​alme</h3> <p>Faites-vous à l’idée qu’une conversation au sujet de la sexualité peut survenir à l’improviste, comme dans la file d'attente à la banque, et tout fort. Ne vous sentez pas obligé de répondre; répondez plutôt «Quelle bonne question! Allons en parler dans la voiture». Des moments comme ceux-là sont aussi l’occasion idéale de parler de questions d’intimité. Au fur et à mesure que l’enfant en apprend davantage sur la sexualité, vous pouvez lui indiquer qu’il n’est pas convenable d’en parler n’importe où.</p> <p>La voiture peut être un bon endroit pour en parler de sexualité avec votre enfant. Le fait de regarder droit devant soi tout en conversant peut alléger le sentiment de gêne. S’asseoir côte à côte sur un banc public aura le même effet.</p> <p>Si votre enfant vous pose des questions de nature personnelle, répondez-lui par des généralités. Dites-lui que vous comprenez sa curiosité, mais que certains sujets relèvent de votre vie privée. Par exemple, s'il vous demande si papa et maman ont des rapports sexuels toutes les nuits avant de se coucher, vous pouvez répondre que ce n’est pas parce que deux personnes dorment côte à côte qu’ils font automatiquement l’amour.</p> <h3>8. N’oubliez pas que l’éducation sexuelle est un lon​g processus.</h3> <p>Pour qu’un enfant comprenne certaines choses, il faut le lui répéter. La conversation ne doit donc pas s’arrêter là.​​​​​​​</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/sex_education_tips_for_parents.jpg

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.