Attachement – première partie : la danse de la relationAAttachement – première partie : la danse de la relationAttachment part one: The dance of relationshipFrenchDevelopmentalNewborn (0-28 days);Baby (1-12 months);Toddler (13-24 months)NANAHealthy living and preventionCaregivers Adult (19+)NA2010-05-07T04:00:00ZSusan Goldberg, PhDDiane Benoit, MD, FRCPCSheri Madigan, PhD, C.Psych000Flat ContentHealth A-Z<p> Renseignez vous sur l’attachement et sur la façon dont il se forme entre une mère et son nourrisson. Le sentiment de sécurité d’un enfant est important pour son bien être social et émotif.</p><p></p><p>En tant que parents, nous voulons protéger nos enfants des dangers. Nous avons tendance à penser que notre responsabilité en tant que protecteur est de subvenir aux besoins en nourriture, chaleur, sécurité, et protection contre la maladie et le danger. </p> <p>Maintenant, regardons la notion de sécurité du point de vue de l'enfant. Pour un enfant, un sentiment très réel de danger peut être provoqué par des situations qui peuvent sembler inoffensives pour un adulte. En réaction à la menace perçue, un nourrisson ou un enfant exprimera naturellement son besoin de réconfort et de sécurité. La façon dont un fournisseur de soins réagit à de tels signaux enseigne à l’enfant la prévisibilité et la sécurité de son monde. Avec le temps, les enfants apprennent s’ils peuvent ou non compter sur un fournisseur de soins pour être réconfortés et se sentir en sécurité, ce qui a des conséquences sur leurs attentes selon lesquelles le monde est un endroit sûr ou dangereux.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>Dans la relation nourrisson-pourvoyeur de soins, l’attachement comporte deux composantes : le besoin de protection et de réconfort du nourrisson et la prestation de soins appropriés et en temps opportun par le pourvoyeur de soins en réponse à ces besoins.</li><li>La recherche indique que le sentiment de sécurité d’un enfant est tout aussi important pour son bien-être social et affectif qu’une sécurité réelle l’est pour son bien-être physique.</li><li>Il existe quatre grands profils d’attachement : l’attachement sécurisant, l’attachement insécurisant de type évitant, l’attachement ambivalent et l’attachement désorganisé.</li></ul><p>Benoit D. Attachment and parent-infant relationships... a review of attachment theory and research. <em>Ontario Association of Children’s Aid Societies Journal.</em> 2000;44(1):13-23. </p> <p>Goldberg S. <em>Attachment and Development.</em> Hillsdale, NJ: The Analytic Press; 2000. </p> <p>Goldberg S, Muir R, Kerr J, eds. <em>Attachment Theory.</em> Hillsdale, NJ: The Analytic Press; 1995. </p> <p>Karen R. <em>Becoming Attached.</em> New York: Warner Books; 1994. </p> <p>The Infant Mental Health Promotion Project and the Department of Psychiatry, The Hospital for Sick Children. <i>A Simple Gift: Comforting Your Baby</i> [video]. Toronto: The Hospital for Sick Children; 1998. Used by permission. </p>
Attachment part one: The dance of relationshipAAttachment part one: The dance of relationshipAttachment part one: The dance of relationshipEnglishDevelopmentalNewborn (0-28 days);Baby (1-12 months);Toddler (13-24 months)NANAHealthy living and preventionCaregivers Adult (19+)NA2010-05-07T04:00:00ZSusan Goldberg, PhDDiane Benoit, MD, FRCPCSheri Madigan, PhD, C.Psych000Flat ContentHealth A-Z<p>Learn about attachment and how it forms between mother and infant. A child's sense of safety and security is important to emotional and social well-being.</p><p>As parents, we want to protect our children from harm. In our role as protectors we tend to think of the obvious provisions of food, warmth, and protection from illness and danger.</p><p>But what if we consider safety from the child’s perspective? For a child, a very real sense of danger can be brought about by situations that seem innocuous to an adult. In response to perceived threat, a distressed infant or child will naturally express their need for comfort and security. The way in which a caregiver responds to such signals teaches a child about the predictability and safety of their world. With time, children learn whether they can count on a caregiver to provide comfort and security. This, in turn, affects their expectations that the world is either a safe or dangerous place to be.</p><h2>Key points</h2><ul><li>Attachment involves two components in the infant-caregiver relationship: the infant's need for protection and comfort, and the caregiver's provision of timely and appropriate care in response to these needs.</li><li> Research suggests that a child’s sense of safety and security is as important to emotional and social well-being as actual safety is to physical well-being.</li><li> There are four general attachment patterns: a secure pattern; an insecure-avoidant pattern; a resistant attachment pattern; and a disorganized attachment pattern.</li></ul><p>Benoit D. Attachment and parent-infant relationships... a review of attachment theory and research. <em>Ontario Association of Children’s Aid Societies Journal.</em> 2000;44(1):13-23. </p> <p>Goldberg S. <em>Attachment and Development.</em> Hillsdale, NJ: The Analytic Press; 2000. </p> <p>Goldberg S, Muir R, Kerr J, eds. <em>Attachment Theory.</em> Hillsdale, NJ: The Analytic Press; 1995. </p> <p>Karen R. <em>Becoming Attached.</em> New York: Warner Books; 1994. </p> <p>The Infant Mental Health Promotion Project and the Department of Psychiatry, The Hospital for Sick Children. <i>A Simple Gift: Comforting Your Baby</i> [video]. Toronto: The Hospital for Sick Children; 1998. Used by permission. </p>

 

 

Attachement – première partie : la danse de la relation739.000000000000Attachement – première partie : la danse de la relationAttachment part one: The dance of relationshipAFrenchDevelopmentalNewborn (0-28 days);Baby (1-12 months);Toddler (13-24 months)NANAHealthy living and preventionCaregivers Adult (19+)NA2010-05-07T04:00:00ZSusan Goldberg, PhDDiane Benoit, MD, FRCPCSheri Madigan, PhD, C.Psych000Flat ContentHealth A-Z<p> Renseignez vous sur l’attachement et sur la façon dont il se forme entre une mère et son nourrisson. Le sentiment de sécurité d’un enfant est important pour son bien être social et émotif.</p><p></p><p>En tant que parents, nous voulons protéger nos enfants des dangers. Nous avons tendance à penser que notre responsabilité en tant que protecteur est de subvenir aux besoins en nourriture, chaleur, sécurité, et protection contre la maladie et le danger. </p> <p>Maintenant, regardons la notion de sécurité du point de vue de l'enfant. Pour un enfant, un sentiment très réel de danger peut être provoqué par des situations qui peuvent sembler inoffensives pour un adulte. En réaction à la menace perçue, un nourrisson ou un enfant exprimera naturellement son besoin de réconfort et de sécurité. La façon dont un fournisseur de soins réagit à de tels signaux enseigne à l’enfant la prévisibilité et la sécurité de son monde. Avec le temps, les enfants apprennent s’ils peuvent ou non compter sur un fournisseur de soins pour être réconfortés et se sentir en sécurité, ce qui a des conséquences sur leurs attentes selon lesquelles le monde est un endroit sûr ou dangereux.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>Dans la relation nourrisson-pourvoyeur de soins, l’attachement comporte deux composantes : le besoin de protection et de réconfort du nourrisson et la prestation de soins appropriés et en temps opportun par le pourvoyeur de soins en réponse à ces besoins.</li><li>La recherche indique que le sentiment de sécurité d’un enfant est tout aussi important pour son bien-être social et affectif qu’une sécurité réelle l’est pour son bien-être physique.</li><li>Il existe quatre grands profils d’attachement : l’attachement sécurisant, l’attachement insécurisant de type évitant, l’attachement ambivalent et l’attachement désorganisé.</li></ul><p>Les recherches dans le domaine de l'attachement semblent indiquer que le sentiment de sécurité d’un enfant est aussi important pour son bien être social et émotionnel que la sécurité réelle l’est pour son bien être physique. Le développement d’un sentiment de sécurité est directement lié à la qualité de la relation entre le nourrisson et le fournisseur de soins. Des recherches empiriques effectuées au cours des quatre dernières décennies ont confirmé notre intuition au sujet de l’importance primordiale des premières relations et de la façon dont le rôle d’un fournisseur de soins en tant que figure d’attachement pourrait être l’un des facteurs les plus importants du bien être social et émotionnel futur d’un enfant.</p><h2>L’attachement par rapport à la formation d’un lien affectif</h2><p>Les gens sont souvent familiers avec la notion de formation de liens affectifs, mais le sont moins avec l’idée d’attachement. En fait, ces deux notions sont très différentes. Le terme « formation d’un lien affectif » fait principalement référence aux liens émotionnels qui s’établissent entre le nourrisson et la personne qui prend soin de lui (fournisseur de soins) dans les heures ou les jours qui suivent la naissance de l'enfant. En revanche, la théorie de l’attachement met l’accent sur les sentiments de l’enfant envers son fournisseur de soins.</p><p>L’attachement comporte deux éléments dans la relation entre le nourrisson et son fournisseur de soins : les besoins de sécurité et de réconfort du nourrisson, et les soins appropriés apportés rapidement en réponse à ces besoins.</p><p>Les comportements d’attachement se manifestent lorsqu’un nourrisson est en détresse sur le plan <span>émotionnel<span style="display:inline-block;"></span></span>, ou lorsqu’il est blessé physiquement ou malade. S’il se sent menacé, le nourrisson arrêtera ce qu’il fait et cherchera à établir un contact étroit avec ses fournisseurs de soins. Les comportements d’attachement comprennent également les efforts déployés pour maintenir un contact avec un fournisseur de soins. Par exemple, le nourrisson s’accrochera à lui ou s’assoira sur ses genoux, ou encore, il affichera d’autres types de comportements qui indiquent qu’il a besoin d’être réconforté, comme le fait de pleurer.</p><p>Imaginez l’attachement comme une sorte de danse entre le nourrisson et son fournisseur de soins. Autrement dit, l’attachement ne concerne pas seulement le comportement d’un fournisseur de soins à l’égard d’un nourrisson. La façon dont ce dernier se manifeste par un signal auprès du fournisseur de soins et réagit à celui-ci fait partie intégrante du processus. Le fournisseur de soins réagit d’une certaine façon à ce signal, réaction qui est, en retour, interprétée par le nourrisson. Selon la nature de la réaction du fournisseur de soins, le nourrisson modifiera son comportement. Les nourrissons apprennent très tôt comment gérer leur détresse ou régulariser leurs émotions en fonction des réactions du fournisseur de soins.</p><p>Par conséquent, dans cette danse complexe, différents modèles d’attachement se développent. Les nourrissons apprennent à s’attendre à certaines réactions de la part de leurs fournisseurs de soins en fonction des réactions de ces derniers, avec le temps. À la fin de la première année de la vie des nourrissons, leurs attentes ou les modèles de fonctionnement interne de la relation d'attachement entretenus avec les fournisseurs de soins sont établis et peuvent être difficiles à changer.</p><h2>Origines de la théorie de l’attachement</h2><p>La théorie de l’attachement tire son origine d'un certain nombre de sources. Dans les années 1940, les enfants élevés dans des orphelinats affichaient un comportement social et émotionnel inhabituel. D’autres chercheurs ont observé le comportement d’animaux dans la nature et en laboratoire. De nombreux animaux expriment une préférence pour une figure à laquelle ils sont exposés au cours de la période critique suivant la naissance. Les bébés singes élevés par une mère de substitution, soit en fil de fer et tenant un biberon de lait, ou couvertes de tissu éponge procurant un certain confort, passent plus de temps avec la mère porteuse couverte de tissu éponge, ce qui indique qu’une sensation tactile plaisante, l’affection, est plus importante que la nourriture elle-même. Bien que tous les singes aient manifesté un comportement social anormal plus tard au cours de leur développement, celui des singes élevés par des mères de substutition en fil de fer était le pire.</p><p>Ces études et ces observations ont constitué la base des théories de l’attachement ultérieurement. John Bowlby, un pédopsychiatre britannique, est le premier à avoir émis une théorie de l’attachement officielle. Mary Ainsworth a élargi et confirmé un grand nombre des idées de Bowlby en observant les interactions entre les nourrissons et les fournisseurs de soins sur le terrain et en laboratoire.</p><h2>Modèles d’attachement</h2><p>Ainsworth a élaboré le paradigme de la « situation étrange », une méthode de laboratoire utilisée pour mesurer la qualité de l’attachement entre un fournisseur de soins et un enfant. Cette procédure comporte plusieurs séparations et réunions entre un nourrisson ou un jeune enfant et un fournisseur de soins ou un étranger amical. La façon dont se comportent le nourrisson et le fournisseur de soins lorsque les deux se réunissent constitue le principal indicateur de la qualité de l’attachement.</p><p>À partir de cette expérience naturaliste simple, mais très forte, Ainsworth a cerné les trois modèles d’attachement généraux suivants :</p><ul><li>Un modèle d’attachement sécurisant comporte une réaction positive de la part du nourrisson au moment de la réunion avec le fournisseur de soins. La majorité des nourrissons appartiennent à cette catégorie. </li><li>En revanche, un nourrisson qui a une relation d’attachement insécurisante et d'évitement ne semble pas être dérangé par l’absence du fournisseur de soins et le snobera probablement à son retour.</li><li>Un modèle d’attachement résistant est caractérisé par la détresse d’un nourrisson au moment de la séparation et la réticence de celui-ci à explorer son environnement, même en présence du parent. Le nourrisson qui manifeste un modèle d’attachement insécurisant et résistant ne réagit pas aux efforts de réconfort du fournisseur de soins. </li><li>Une quatrième catégorie a été ajoutée plus tard afin de tenir compte des nourrissons qui semblent n’avoir aucune stratégie d’adaptation à la séparation ou à la réunion. On considère qu’ils entretiennent une relation d’attachement désorganisée avec leur fournisseur de soins. </li></ul><p>Un fournisseur de soins qui est toujours disponible, qui est sensible aux signaux du nourrisson, et qui est réceptif et qui accepte la détresse du nourrisson a tendance à avoir des enfants profondément attachés à lui. Par contre, le fournisseur de soin d’un enfant qui a développé un attachement insécurisant a tendance à moins réagir aux signaux de détresse de l’enfant et à son besoin de réconfort et de sécurité. Ces fournisseurs de soins ne sont pas présents sur le plan physique, psychologique ou émotionnel, et ils ont tendance à être insensibles et imprévisibles dans leur mode d'éducation parentale. </p> <p>Lorsqu’un fournisseur de soins ne réagit pas de façon appropriée au besoin de réconfort d’un nourrisson, ce n’est pas nécessairement de la faute de ce fournisseur de soins. Parfois, en raison de leur propre chagrin ou de leurs propres besoins, les fournisseurs de soins ne sont tout simplement pas capables d’être sensibles aux besoins de leur nourrisson dans une situation particulière. D’autres ne sont pas en mesure de comprendre les signaux de leur nourrisson et, par conséquent, ils ne peuvent pas réagir de façon appropriée.</p><p>Il a été démontré que ces quatre modèles d’attachement principaux entre les nourrissons et les fournisseurs de soins sont indépendants du tempérament du nourrisson. Autrement dit, les modèles d’attachement concernent la relation entre le nourrisson et le fournisseur de soins plutôt que leur personnalité. </p><h2>Mesures à prendre en vue d’un attachement bénéfique</h2><p>Les recherches ont montré ce que les fournisseurs de soins semblent savoir instinctivement : être toujours disponible, et être sensible et réceptif aux signaux de détresse d’un nourrisson dans le but de favoriser un attachement bénéfique. Les stratégies générales suivantes doivent prises en considération par les fournisseurs de soins lorsqu’ils réagissent aux signaux de détresse de leur nourrisson ou à son besoin de réconfort et de sécurité. </p><ul><li>Soyez attentif. Apprenez à reconnaître les signaux de détresse de votre nourrisson. </li><li>Soyez réceptif. Faites savoir à votre enfant que vous êtes conscient de sa détresse, et réagissez de façon appropriée. </li><li>Soyez constant. Le fait de réagir de façon constante et prévisible au besoin de réconfort de votre enfant crée chez lui un sentiment de sécurité. </li><li>Soyez tolérant. Acceptez sans juger ou rejeter la détresse mentale ou l’inconfort mental de votre enfant. </li><li>Réconfortez votre enfant. Apaisez et réconfortez-le lorsqu’il éprouve de la détresse. </li></ul><p>Les modèles d’attachement se développent dans la relation entre le nourrisson et son fournisseur de soins afin de répondre au besoin puissant et fondamental de réconfort et de sécurité des nourrissons. La façon dont les fournisseurs de soins réagissent à la détresse de leur enfant a une incidence durable sur son développement affectif et social, ses relations futures et même sur les styles parentaux futurs. En tant que parents et fournisseurs de soins, il est essentiel pour nous de connaître l'importance de notre rôle dans cette danse complexe afin d’aider nos enfants à développer un sentiment de bien être social et émotionnel sain.</p><p>Benoit D. Attachment and parent-infant relationships... a review of attachment theory and research. <em>Ontario Association of Children’s Aid Societies Journal.</em> 2000;44(1):13-23. </p> <p>Goldberg S. <em>Attachment and Development.</em> Hillsdale, NJ: The Analytic Press; 2000. </p> <p>Goldberg S, Muir R, Kerr J, eds. <em>Attachment Theory.</em> Hillsdale, NJ: The Analytic Press; 1995. </p> <p>Karen R. <em>Becoming Attached.</em> New York: Warner Books; 1994. </p> <p>The Infant Mental Health Promotion Project and the Department of Psychiatry, The Hospital for Sick Children. <i>A Simple Gift: Comforting Your Baby</i> [video]. Toronto: The Hospital for Sick Children; 1998. Used by permission. </p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/attachment_part_one.jpg

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.