Révision du shuntRRévision du shuntShunt revisionsFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainBrainConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2009-11-10T05:00:00ZMary Douglas, RN, KRN, BScN, MN;James Drake, BSE, MB, BCh, MSc, FRCSC;Patricia Rowe, RN, BScN, MN, NP Peds;Sheila Rowed, RN, BScN;Shobhan Vachhrajani, MD7.0000000000000073.00000000000001399.00000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<h2>Qu’est-ce qu’une révision d’un shunt?</h2> <p>Si votre enfant a un shunt, celui-ci pourrait cesser de fonctionner correctement. Un shunt qui ne fonctionne pas adéquatement devra être remplacé en totalité ou en partie. Les médecins appellent cette intervention chirurgicale une révision. </p> <p>Si un shunt ne fonctionne pas adéquatement, cela s’explique par une des raisons suivantes :</p> <ul> <li>Des particules ou du tissu peuvent entrer dans le shunt et bloquer la circulation de liquide cérébro-spinal, encore nommé liquide céphalo-rachidien (LCR).</li> <li>Le shunt pourrait se déconnecter ou se briser. Le LCR ne s’écoulera donc plus au bon endroit.</li> <li>Votre enfant pourrait être maintenant trop grand pour le shunt.</li> <li>Drainage excédentaire : le shunt draine plus de LCR qu’il ne le devrait.</li> <li>Drainage insuffisant : le shunt ne draine pas assez de LCR.</li> <li>Infection du shunt. </li> </ul><h2>À retenir</h2> <ul> <li>Si le shunt de votre enfant fonctionne mal, le LCR pourrait s’accumuler dans le cerveau.</li> <li>Votre enfant aura besoin d’une opération pour remplacer le shunt en totalité ou en partie.</li> <li>Si vous constatez des signes de dysfonctionnement ou d’infection, appelez le 911 ou les services d’urgence immédiatement, car votre enfant a besoin de soins médicaux.</li> </ul><h2>Signes d’un problème avec le shunt</h2> <p>Quand un shunt fonctionne normalement, le LCR s’écoule dans l’abdomen (le ventre), la paroi qui entoure les poumons (cavité pleurale) dans le thorax ou dans le cœur, selon le type de shunt. Quand celui-ci ne fonctionne pas bien, le LCR s’accumulera dans les espaces du cerveau (les ventricules) et fera augmenter la pression.</p> <p>Chez un bébé, une accumulation de LCF dans le cerveau peut causer des problèmes comme ceux qui suivent :</p> <ul> <li>Difficulté à se nourrir</li> <li>Vomissements</li> <li>A l’air somnolent, est difficile à réveiller ou n’est pas aussi alerte qu’à l’habitude</li> <li>Grossissement de la tête (votre médecin de famille peut la mesurer)</li> <li>Une région protubérante molle (fontanelle) sur le dessus de la tête;</li> <li>L’enfant semble irritable (pleure facilement ou sans raison);</li> <li>Convulsions</li> <li>Veines protubérantes sur le crâne</li> <li>lenteur à atteindre les étapes clés de développement (par exemple, se tourner ou s’assoir)</li> <li>Affaissement des yeux, qui semblent regarder vers le bas et incapables de regarder vers le haut</li> <li>Liquide qui coule des sites des incisions</li> <li>Peau gonflée au-dessus du tube du shunt </li> </ul> <p>Chez un enfant plus vieux, l’accumulation de LCR dans le cerveau peut causer des problèmes comme ceux qui suivent:</p> <ul> <li>Maux de tête</li> <li>Nausées et vomissements</li> <li>Fatigue : l’enfant est plus somnolent qu’à l’habitude, est difficile à réveiller ou ne veut pas jouer comme à l’habitude</li> <li>Semble irritable</li> <li>Changements dans la personnalité, le comportement ou le rendement scolaire</li> <li>Convulsions</li> <li>Changements dans la vision</li> <li>Perte de coordination</li> <li>Liquide qui coule des sites des incisions</li> <li>Peau gonflée au-dessus du tube du shunt </li> </ul> <p>Si le tube du shunt se déconnecte, le LCR coulera autour du tube, mais ne sera pas envoyé dans l’abdomen. Dans ce cas, vous pourriez remarquer un gonflement ou des boursoufflements, à mesure que le liquide s’accumule autour du tube. Cette enflure peut s’observer autour du cou ou de la « pompe » (réservoir) dans la tête.</p><h2>Diagnostiquer des problèmes de shunt à l’hôpital</h2> <p>Si votre médecin croit que le shunt ne fonctionne pas, votre enfant pourrait devoir subir un ou plusieurs examens.</p> <h3>Les examens d’imagerie vérifient la présence d’obstructions, de débranchements et de fuites</h3> <ul> <li>Les médecins peuvent utiliser le tomodensitogramme, l’IRM ou l'écographie pour vérifier les ventricules du cerveau pour déceler une obstruction dans le shunt ou à proximité. Une échographie ne peut servir que si la « région molle » est encore ouverte.</li> <li>Les médecins peuvent demander une « série de shunt », c'est-à-dire une série de radiographies qui peuvent montrer si le shunt est débranché ou brisé.</li> <li>On peut aussi demander une analyse de la circulation du LCR. Dans cette analyse, on utilise un colorant qui montre la circulation du LCR dans le shunt. Cet examen peut révéler une obstruction ou une fuite. </li> </ul> <p>Certains enfants pourraient avoir besoin de médicaments qui les endormiront pendant le tomodensitogramme ou l’IRM s’ils ont de la difficulté à rester tranquilles pendant l'examen.</p> <p>Le résultat de ces examens, ainsi que les signes qu’affiche votre enfant, aidera les médecins à déterminer si le shunt fonctionne bien ou non.</p><h2>Si le shunt doit être « révisé », votre enfant se fera opérer</h2> <p>Parfois, le shunt entier doit être remplacé, et d’autres fois, seulement une partie. Votre médecin peut ne pas savoir dans quelle mesure le shunt doit être remplacé avant de faire l’opération. </p> <h3>Ce qui se passe pendant l’opération</h3> <p>Votre enfant sera conduit à la salle d’opération, où on lui donnera un médicament spécial pour l’endormir, appelé anesthésie générale, pour que votre enfant dorme pendant toute l’opération et qu’il ne ressente aucune douleur. L’opération prend habituellement 1 à 2 heures.</p> <p>On nettoie la région de la tête à l’abdomen (ventre) avec un savon spécial. Le chirurgien pratique des incisions (coupures) sur la tête et l’abdomen. </p> <p>On teste ensuite le shunt pour situer le problème. Parfois, le shunt entier doit être remplacé, et d’autres fois, seulement une partie. Dans la mesure du possible, on retirera le vieux shunt. Parfois, il n’est pas possible de le faire de manière sécuritaire, et on pourrait devoir laisser une partie du tube en place.</p> <p>L’extrémité ventriculaire (haut) du tube est placée dans un ventricule (cavité de liquide) dans le cerveau. Le tube est joint à une valve qui contrôle la circulation du LCR dans le shunt. Le tube est ensuite tunnellisé (glissé sous la peau) dans une région du corps où le liquide peut être absorbé, par exemple, la paroi de la cavité abdominale, appelée le péritoine. Plus rarement, le shunt fait le lien entre le cerveau et la paroi des poumons (cavité pleurale), dans le thorax (shunt ventriculo-pleural) ou les veines qui s’écoulent dans le cœur (shunt ventriculo-atrial). </p> <p>Le chirurgien referme ensuite les incisions à l’aide de points ou d’agrafes.</p> <h3>Après l’opération</h3> <p>Après l’opération, votre enfant sera transféré à l’unité de soins postopératoires (ou salle de réveil). Il se réveillera peu de temps après l’opération, et vous pourrez le voir quand il sera réveillé. Il y passera 1 ou 2 heures dans pour se remettre de l’anesthésie. Il retournera ensuite à l’unité de neurochirurgie.</p> <p>Votre enfant aura un pansement sur la tête et un autre sur l’abdomen. L’infirmier viendra vérifier votre enfant souvent, surtout pour voir s’il se réveille bien, même la nuit. </p> <p>Votre enfant portera un cathéter intraveineux (IV) après l’opération, jusqu’à ce qu’il puisse boire.</p> <p>Le médecin de votre enfant vous dira quand votre enfant peut reprendre ses activités normales, comme s’asseoir et marcher.</p> <p>Quand que votre enfant sera remis, il pourra retourner à la maison. Parfois, un tomodensitogramme peut être nécessaire après l’opération, pour vérifier si la pression dans les ventricules a diminué et si le tube est bien placé. </p> <h2>Gestion de la douleur postopératoire</h2> <p>Votre enfant pourrait ressentir de la douleur au site de l’incision. L’infirmier donnera des médicaments à votre enfant par voie orale environ toutes les 4 heures, ce qui devrait contrôler la douleur. Si cela ne contrôle pas la douleur, parlez-en à l’infirmier de votre enfant.</p> <p>Votre enfant pourrait aussi apprendre d’autres moyens de contrôler la douleur, comme faire des bulles ou des exercices de respiration. Demandez à l’infirmier ou au spécialiste des enfants d’aider votre enfant et vous à apprendre ces techniques. </p><h2>Retourner à la maison après l’opération</h2> <h3>Retrait des agrafes ou des points</h3> <p>La méthode d’extraction des agrafes ou des points de votre enfant dépend du type d’agrafe ou de points dont on s’est servi. Votre neurochirurgien ou infirmier en pratique avancée vous indiquera le type de points dont on s’est servi. </p> <ul> <li>Si les agrafes ou les points doivent être retirés manuellement, votre médecin de famille devra le faire. Les points doivent être retirés 7 à 10 jours après l’opération. Les agrafes doivent être retirées environ 10 jours après l’opération. Votre chirurgien ou votre infirmier vous dira quand elles doivent être retirées.</li> <li>Si on a utilisé des agrafes, on vous donnera un outil spécial que vous devrez apporter à votre médecin de famille.</li> <li>Si votre enfant a des points fondants (résorbables), vous pourrez les faire vérifier par votre médecin de famille, mais celui­-ci n’aura pas à retirer les points.</li> </ul> <h3>Suivi après l’opération</h3> <p>Votre chirurgien verra votre enfant à l’occasion d’une visite de suivi en clinique environ 6 semaines après votre retour à la maison. Le rendez-vous peut être fixé quand votre enfant sera autorisé à quitter l'hôpital. Dans le cas contraire, vous pouvez appeler la clinique de neurochirurgie à l’hôpital pour prendre rendez-vous. </p> <h2>Si vous avez des questions</h2> <p>Le chirurgien peut répondre à toute question d’ordre médical que vous pouvez avoir. Assurez-vous de les écrire avant de rencontrer le chirurgien. L’infirmier ou l’infirmier en pratique avancée peut aussi répondre à d’autres questions.</p> <p>Le neurochirurgien de mon enfant est :</p> <p>L’infirmier en pratique avancée est :</p> <p>Leur numéro de téléphone est :</p> <h2>Retourner à la maison après l’opération</h2> <p>Il est possible que le shunt cesse de fonctionner correctement après votre retour à la maison.</p> <ul> <li>Le tube peut s’obstruer, se défaire ou s’infecter</li> <li>Votre enfant peut grandir, ce qui déplacerait le tube de l’abdomen</li> <li>Le shunt peut s'infecter </li> </ul> <p>Il est important d’être à l’affut de signes indiquant que le shunt ne fonctionne pas correctement.</p> <h3>Si le shunt ne fonctionne pas correctement ou s’infecte, demandez une assistance médicale immédiatement</h3> <p>Votre enfant a besoin de soins médicaux immédiatement si vous voyez des signes ou symptômes qui illustrent un problème avec le shunt.</p> <p>Si le shunt ne fonctionne pas, la pression retournera au cerveau. Vous trouverez les signes d’un problème dans la section « Signes d’un problème avec le shunt » ci-avant. Votre enfant pourrait avoir les mêmes signes qu’avant l’insertion du shunt ou présenter de nouveaux signes. </p> <p>Voici les signes d’une infection:</p> <ul> <li>Gonflement ou rougeur de la peau qui entoure le tube et l’incision (coupure)</li> <li>Fièvre</li> <li>Raideur au cou</li> <li>Liquide qui sort de l’incision</li> <li>Perte d’appétit ou difficulté à manger</li> <li>Se sentir mal en général</li> <li>Maux de tête</li> <li>Douleur à l’abdomen (ventre) </li> </ul> <p>Si votre enfant présente ces symptômes, appelez le 911 ou votre service d’urgence local immédiatement. Les dysfonctionnements ou les infections qui ne sont pas corrigés immédiatement et correctement peuvent mener à un coma et peut-être même à un décès.</p> <p>Pour en savoir davantage, consultez <a href="/Article?contentid=954&language=French">« Infection de shunts » </a> et <a href="/Article?contentid=858&language=French">« Hydrocéphalie et traitement ».</a>.</p>
Shunt revisionsSShunt revisionsShunt revisionsEnglishNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainBrainConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2009-11-10T05:00:00ZMary Douglas, RN, KRN, BScN, MN;James Drake, BSE, MB, BCh, MSc, FRCSC;Patricia Rowe, RN, BScN, MN, NP Peds;Sheila Rowed, RN, BScN;Shobhan Vachhrajani, MD7.0000000000000073.00000000000001399.00000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Learn about the signs and symptoms that would indicate your child's shunt is not working properly. Also learn how shunt problems are diagnosed and treated.</p><h2>What is a shunt revision?</h2> <p>If your child has a shunt in place, it may stop working properly. A shunt that is not working properly will need a part or all of it replaced. Doctors call this surgical procedure a revision. </p> <p>When a shunt is not working properly, it is because of one of the following reasons:</p> <ul> <li>Particles or tissue may enter the shunt and block the flow of cerebral spinal fluid (CSF). </li> <li>The shunt may become disconnected or broken, so that the CSF no longer drains into the right place. </li> <li>Your child may have outgrown the shunt. </li> <li>Over-drainage: the shunt is draining more CSF than it should. </li> <li>Under-drainage: the shunt is not draining enough CSF. </li> <li>Shunt infection. </li> </ul><h2>Key points</h2> <ul> <li>If your child's shunt is not working properly, it will cause the CSF to build up in the brain. </li> <li>Your child will need an operation to replace all or part of the shunt. </li> <li>If you see any signs that the shunt is not working properly or is infected, call 911 or emergency services right away. Your child needs medical attention.</li> </ul><h2>Signs of a shunt problem</h2> <p>When a shunt is working normally, the CSF drains into the abdomen (belly), the lining around the lungs (pleural space) in the chest, or the heart, depending on the type of shunt. When the shunt is not working, the CSF will build up in the spaces inside the brain (ventricles) and cause the pressure to increase. </p> <p>In a baby, CSF building up in the brain may cause problems such as the following:</p> <ul> <li>poor feeding </li> <li>vomiting (throwing up) </li> <li>seeming sleepy, hard to wake up, or not as awake as usual </li> <li>large head; your family doctor can measure this </li> <li>bulging "soft spot" (fontanelle) on the top of the head </li> <li>seeming irritable (crying easily or for no reason) </li> <li>seizures </li> <li>very noticeable scalp veins </li> <li>slowness at reaching milestones; for example, the baby may be slow to roll over or slow to sit </li> <li>"sunset" eyes: the eyes appear to always look down and are not able to look up </li> <li>fluid leaking from the incision (cut) site </li> <li>puffy skin on top of the shunt tubing </li> </ul> <p>In an older child, CSF building up in the brain may cause problems such as the following:</p> <ul> <li>headaches </li> <li>nausea and vomiting (throwing up) </li> <li>tiredness: the child is sleeping more than usual, is difficult to wake up, or does not want to play as usual</li> <li>seeming irritable </li> <li>changes in personality, behaviour or school performance </li> <li>seizures </li> <li>changes in vision </li> <li>loss of coordination </li> <li>fluid leaking from the incision (cut) site </li> <li>pufy skin on top of the shunt tubing </li> </ul> <p>If the shunt tubing becomes disconnected, the CSF will leak out around the tube but will not drain into the abdomen. In this case, you may see swelling or puffiness as the fluid starts to build up around the tubing. This swelling may be seen along the neck or around the "pump" (reservoir) in the head. </p><h2>Diagnosing shunt problems at the hospital</h2> <p>If your doctor thinks the shunt is not working, your child may need one or more tests.</p> <h3>Imaging tests check for blockage, disconnection and leakage</h3> <ul> <li>The doctors may use a CT scan, MRI and/or ultrasound to check the ventricles of the brain to look for blockage in or near the shunt. An ultrasound can only be used if the "soft spot" is still open. </li> <li>Doctors may order a "shunt series", which is a series of X-ray pictures that can show if the shunt is disconnected or broken. </li> <li>A CSF flow study may also be ordered. This test uses a dye to show the flow of CSF through the shunt. The test can reveal blockage or a leak. </li> </ul> <p>Some children may need medicine so that they sleep during their CT scan or MRI if they have trouble keeping still for the test. </p> <p>The result of these tests, along with the signs your child is showing, will help the doctor decide if your child's shunt is not working properly. </p><h2>If the shunt needs to be revised, your child will have an operation</h2> <p>Sometimes the whole shunt needs to be replaced, or sometimes only a part of it needs to be replaced. Your doctor may not know how much of the shunt needs replacing until the surgery is actually being done. </p> <h3>What happens during the operation</h3> <p>Your child is brought down to the operating room. Your child will be given a special "sleep medicine" called general anesthetic to make sure that your child sleeps through the operation and does not feel any pain. The operation usually takes between one and two hours. </p> <p>The area from the head to the abdomen (belly) is scrubbed with a special soap. The surgeon makes incisions (cuts) on the head and abdomen. </p> <p>The shunt is tested to locate the problem. Sometimes the whole shunt needs to be replaced. Other times, only part of the shunt needs replacing. If possible, the old shunt will be removed. Sometimes it is not possible to do this safely and some of the tubing may be left in. </p> <p>The ventricular (top) end of the tube is placed in a ventricle (fluid space) in the brain. This tube is attached to a valve that controls CSF flow through the shunt. The tube is then tunnelled below the skin to an area of the body where the fluid can be absorbed. One area is the lining of the abdominal cavity, called the peritoneum. Less often, the shunt is connected from the brain to the lining of the lungs (pleural space) inside the chest (a ventriculo-pleural shunt) or veins draining into the heart (ventriculo-atrial shunt). </p> <p>The surgeon then closes the incisions using either stitches or staples.</p> <h3>After the operation</h3> <p>After the operation, your child will go to the Post Anesthetic Care Unit (PACU) room. Your child will wake up soon after the operation and you will be able to see them as soon as they wake up. Your child will spend about one to two hours in the PACU to recover from the anesthetic. Then your child will be returned to their room on the Neurosurgical Unit. </p> <p>Your child will have a bandage on their head and another on the abdomen. The nurse will check your child often, especially to see how easily your child wakes up, even at night. </p> <p>Your child will have an intravenous (IV) line after the surgery until they are drinking well.</p> <p>Your child's doctor will tell you when your child can start normal activity, such as sitting up and walking.</p> <p>After your child has recovered from the surgery, they can go home. Sometimes a CT scan may be done after surgery to make sure that the pressure in the ventricles has gone down and that the tubing is in good position. </p> <h2>Managing post-operative pain</h2> <p>Your child may experience some pain at the operation site. The nurse will give your child medicine by mouth about every four hours. This should control the pain. If it does not control the pain, speak to your child's nurse. </p> <p>Your child may also learn other ways to control pain, such as blowing bubbles or relaxation breathing. Ask your nurse or Child Life specialist to help you and your child to learn how to do this. </p><h2>Following up after the operation</h2> <h3>Removing staples or sutures</h3> <p>How your child's staples or stitches are taken out depends on the type of staple or stitch that was used. Your neurosurgeon or nurse practitioner will tell you what type of stitches were used. </p> <ul> <li>If your child has staples or stitches that need to be taken out, your family doctor will need to do this. The stitches should be taken out about seven to 10 days after the operation. Staples should be removed about 10 days after the operation. Your surgeon or nurse will tell you when they need to come out. </li> <li>If staples were used, you will be given a special remover to take to your family doctor. </li> <li>If your child has the kind of stitches that dissolve on their own, you can see your family doctor to have the incision line checked, but the stitches will not need to be taken out. </li> </ul> <h3>Follow-up clinic visit</h3> <p>Your surgeon will see your child in a follow-up clinic visit about six weeks after you go home. The appointment may be made for you when your child is discharged. If not, call the neurosurgery clinic to make an appointment yourself. </p> <h2>If you have any questions</h2> <p>Any medical questions you may have can be answered by your surgeon. Be sure to write down your questions before you meet the surgeon. Other questions can be answered by your nurse or by a Nurse Practitioner. </p> <p>Your child's neurosurgeon is:</p> <p>Your child's nurse practitioner is:</p> <p>Their telephone number is:</p> <h2>When to see a doctor</h2> <p>It is possible that the shunt will stop working properly after you go home:</p> <ul> <li>Sometimes the tube can become blocked, come apart or break.</li> <li>Your child may grow taller so that the tube moves out of the abdomen. </li> <li>The shunt may become infected. </li> </ul> <p>It is important to watch your child for signs that the shunt is not working properly.</p> <h3>If the shunt is not working properly or is infected, call for medical help right away</h3> <p>Your child needs medical attention right away if you see any signs or symptoms of a shunt problem.</p> <p>If the shunt is not working, the pressure will return to the brain. Signs that the shunt is not working are listed above under "Signs of a shunt problem." Your child may have the same signs as before the shunt was put in, or they may have new signs. </p> <p>Signs of a <a href="/Article?contentid=954&language=English">shunt infection</a> include:</p> <ul> <li>puffiness or redness of the skin around the tube and at incision (cut) sites </li> <li>fever </li> <li>stiff neck </li> <li>fluid coming out of the incision </li> <li>loss of appetite or not eating well </li> <li>generally feeling sick </li> <li>headache </li> <li>abdomen (belly) pain </li> </ul> <p>If your child has any of these symptoms, call 911 or your local emergency services right away. Shunt malfunctions or infections that are not treated promptly and appropriately can lead to coma and possibly death. </p> <p>For more information, please see <a href="/Article?contentid=954&language=English">Shunt infections</a> and <a href="/Article?contentid=858&language=English">Hydrocephalus and treatment</a>.</p>

 

 

Révision du shunt955.000000000000Révision du shuntShunt revisionsRFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainBrainConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2009-11-10T05:00:00ZMary Douglas, RN, KRN, BScN, MN;James Drake, BSE, MB, BCh, MSc, FRCSC;Patricia Rowe, RN, BScN, MN, NP Peds;Sheila Rowed, RN, BScN;Shobhan Vachhrajani, MD7.0000000000000073.00000000000001399.00000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<h2>Qu’est-ce qu’une révision d’un shunt?</h2> <p>Si votre enfant a un shunt, celui-ci pourrait cesser de fonctionner correctement. Un shunt qui ne fonctionne pas adéquatement devra être remplacé en totalité ou en partie. Les médecins appellent cette intervention chirurgicale une révision. </p> <p>Si un shunt ne fonctionne pas adéquatement, cela s’explique par une des raisons suivantes :</p> <ul> <li>Des particules ou du tissu peuvent entrer dans le shunt et bloquer la circulation de liquide cérébro-spinal, encore nommé liquide céphalo-rachidien (LCR).</li> <li>Le shunt pourrait se déconnecter ou se briser. Le LCR ne s’écoulera donc plus au bon endroit.</li> <li>Votre enfant pourrait être maintenant trop grand pour le shunt.</li> <li>Drainage excédentaire : le shunt draine plus de LCR qu’il ne le devrait.</li> <li>Drainage insuffisant : le shunt ne draine pas assez de LCR.</li> <li>Infection du shunt. </li> </ul><h2>À retenir</h2> <ul> <li>Si le shunt de votre enfant fonctionne mal, le LCR pourrait s’accumuler dans le cerveau.</li> <li>Votre enfant aura besoin d’une opération pour remplacer le shunt en totalité ou en partie.</li> <li>Si vous constatez des signes de dysfonctionnement ou d’infection, appelez le 911 ou les services d’urgence immédiatement, car votre enfant a besoin de soins médicaux.</li> </ul><h2>Signes d’un problème avec le shunt</h2> <p>Quand un shunt fonctionne normalement, le LCR s’écoule dans l’abdomen (le ventre), la paroi qui entoure les poumons (cavité pleurale) dans le thorax ou dans le cœur, selon le type de shunt. Quand celui-ci ne fonctionne pas bien, le LCR s’accumulera dans les espaces du cerveau (les ventricules) et fera augmenter la pression.</p> <p>Chez un bébé, une accumulation de LCF dans le cerveau peut causer des problèmes comme ceux qui suivent :</p> <ul> <li>Difficulté à se nourrir</li> <li>Vomissements</li> <li>A l’air somnolent, est difficile à réveiller ou n’est pas aussi alerte qu’à l’habitude</li> <li>Grossissement de la tête (votre médecin de famille peut la mesurer)</li> <li>Une région protubérante molle (fontanelle) sur le dessus de la tête;</li> <li>L’enfant semble irritable (pleure facilement ou sans raison);</li> <li>Convulsions</li> <li>Veines protubérantes sur le crâne</li> <li>lenteur à atteindre les étapes clés de développement (par exemple, se tourner ou s’assoir)</li> <li>Affaissement des yeux, qui semblent regarder vers le bas et incapables de regarder vers le haut</li> <li>Liquide qui coule des sites des incisions</li> <li>Peau gonflée au-dessus du tube du shunt </li> </ul> <p>Chez un enfant plus vieux, l’accumulation de LCR dans le cerveau peut causer des problèmes comme ceux qui suivent:</p> <ul> <li>Maux de tête</li> <li>Nausées et vomissements</li> <li>Fatigue : l’enfant est plus somnolent qu’à l’habitude, est difficile à réveiller ou ne veut pas jouer comme à l’habitude</li> <li>Semble irritable</li> <li>Changements dans la personnalité, le comportement ou le rendement scolaire</li> <li>Convulsions</li> <li>Changements dans la vision</li> <li>Perte de coordination</li> <li>Liquide qui coule des sites des incisions</li> <li>Peau gonflée au-dessus du tube du shunt </li> </ul> <p>Si le tube du shunt se déconnecte, le LCR coulera autour du tube, mais ne sera pas envoyé dans l’abdomen. Dans ce cas, vous pourriez remarquer un gonflement ou des boursoufflements, à mesure que le liquide s’accumule autour du tube. Cette enflure peut s’observer autour du cou ou de la « pompe » (réservoir) dans la tête.</p><h2>Diagnostiquer des problèmes de shunt à l’hôpital</h2> <p>Si votre médecin croit que le shunt ne fonctionne pas, votre enfant pourrait devoir subir un ou plusieurs examens.</p> <h3>Les examens d’imagerie vérifient la présence d’obstructions, de débranchements et de fuites</h3> <ul> <li>Les médecins peuvent utiliser le tomodensitogramme, l’IRM ou l'écographie pour vérifier les ventricules du cerveau pour déceler une obstruction dans le shunt ou à proximité. Une échographie ne peut servir que si la « région molle » est encore ouverte.</li> <li>Les médecins peuvent demander une « série de shunt », c'est-à-dire une série de radiographies qui peuvent montrer si le shunt est débranché ou brisé.</li> <li>On peut aussi demander une analyse de la circulation du LCR. Dans cette analyse, on utilise un colorant qui montre la circulation du LCR dans le shunt. Cet examen peut révéler une obstruction ou une fuite. </li> </ul> <p>Certains enfants pourraient avoir besoin de médicaments qui les endormiront pendant le tomodensitogramme ou l’IRM s’ils ont de la difficulté à rester tranquilles pendant l'examen.</p> <p>Le résultat de ces examens, ainsi que les signes qu’affiche votre enfant, aidera les médecins à déterminer si le shunt fonctionne bien ou non.</p><h2>Si le shunt doit être « révisé », votre enfant se fera opérer</h2> <p>Parfois, le shunt entier doit être remplacé, et d’autres fois, seulement une partie. Votre médecin peut ne pas savoir dans quelle mesure le shunt doit être remplacé avant de faire l’opération. </p> <h3>Ce qui se passe pendant l’opération</h3> <p>Votre enfant sera conduit à la salle d’opération, où on lui donnera un médicament spécial pour l’endormir, appelé anesthésie générale, pour que votre enfant dorme pendant toute l’opération et qu’il ne ressente aucune douleur. L’opération prend habituellement 1 à 2 heures.</p> <p>On nettoie la région de la tête à l’abdomen (ventre) avec un savon spécial. Le chirurgien pratique des incisions (coupures) sur la tête et l’abdomen. </p> <p>On teste ensuite le shunt pour situer le problème. Parfois, le shunt entier doit être remplacé, et d’autres fois, seulement une partie. Dans la mesure du possible, on retirera le vieux shunt. Parfois, il n’est pas possible de le faire de manière sécuritaire, et on pourrait devoir laisser une partie du tube en place.</p> <p>L’extrémité ventriculaire (haut) du tube est placée dans un ventricule (cavité de liquide) dans le cerveau. Le tube est joint à une valve qui contrôle la circulation du LCR dans le shunt. Le tube est ensuite tunnellisé (glissé sous la peau) dans une région du corps où le liquide peut être absorbé, par exemple, la paroi de la cavité abdominale, appelée le péritoine. Plus rarement, le shunt fait le lien entre le cerveau et la paroi des poumons (cavité pleurale), dans le thorax (shunt ventriculo-pleural) ou les veines qui s’écoulent dans le cœur (shunt ventriculo-atrial). </p> <p>Le chirurgien referme ensuite les incisions à l’aide de points ou d’agrafes.</p> <h3>Après l’opération</h3> <p>Après l’opération, votre enfant sera transféré à l’unité de soins postopératoires (ou salle de réveil). Il se réveillera peu de temps après l’opération, et vous pourrez le voir quand il sera réveillé. Il y passera 1 ou 2 heures dans pour se remettre de l’anesthésie. Il retournera ensuite à l’unité de neurochirurgie.</p> <p>Votre enfant aura un pansement sur la tête et un autre sur l’abdomen. L’infirmier viendra vérifier votre enfant souvent, surtout pour voir s’il se réveille bien, même la nuit. </p> <p>Votre enfant portera un cathéter intraveineux (IV) après l’opération, jusqu’à ce qu’il puisse boire.</p> <p>Le médecin de votre enfant vous dira quand votre enfant peut reprendre ses activités normales, comme s’asseoir et marcher.</p> <p>Quand que votre enfant sera remis, il pourra retourner à la maison. Parfois, un tomodensitogramme peut être nécessaire après l’opération, pour vérifier si la pression dans les ventricules a diminué et si le tube est bien placé. </p> <h2>Gestion de la douleur postopératoire</h2> <p>Votre enfant pourrait ressentir de la douleur au site de l’incision. L’infirmier donnera des médicaments à votre enfant par voie orale environ toutes les 4 heures, ce qui devrait contrôler la douleur. Si cela ne contrôle pas la douleur, parlez-en à l’infirmier de votre enfant.</p> <p>Votre enfant pourrait aussi apprendre d’autres moyens de contrôler la douleur, comme faire des bulles ou des exercices de respiration. Demandez à l’infirmier ou au spécialiste des enfants d’aider votre enfant et vous à apprendre ces techniques. </p><h2>Retourner à la maison après l’opération</h2> <h3>Retrait des agrafes ou des points</h3> <p>La méthode d’extraction des agrafes ou des points de votre enfant dépend du type d’agrafe ou de points dont on s’est servi. Votre neurochirurgien ou infirmier en pratique avancée vous indiquera le type de points dont on s’est servi. </p> <ul> <li>Si les agrafes ou les points doivent être retirés manuellement, votre médecin de famille devra le faire. Les points doivent être retirés 7 à 10 jours après l’opération. Les agrafes doivent être retirées environ 10 jours après l’opération. Votre chirurgien ou votre infirmier vous dira quand elles doivent être retirées.</li> <li>Si on a utilisé des agrafes, on vous donnera un outil spécial que vous devrez apporter à votre médecin de famille.</li> <li>Si votre enfant a des points fondants (résorbables), vous pourrez les faire vérifier par votre médecin de famille, mais celui­-ci n’aura pas à retirer les points.</li> </ul> <h3>Suivi après l’opération</h3> <p>Votre chirurgien verra votre enfant à l’occasion d’une visite de suivi en clinique environ 6 semaines après votre retour à la maison. Le rendez-vous peut être fixé quand votre enfant sera autorisé à quitter l'hôpital. Dans le cas contraire, vous pouvez appeler la clinique de neurochirurgie à l’hôpital pour prendre rendez-vous. </p> <h2>Si vous avez des questions</h2> <p>Le chirurgien peut répondre à toute question d’ordre médical que vous pouvez avoir. Assurez-vous de les écrire avant de rencontrer le chirurgien. L’infirmier ou l’infirmier en pratique avancée peut aussi répondre à d’autres questions.</p> <p>Le neurochirurgien de mon enfant est :</p> <p>L’infirmier en pratique avancée est :</p> <p>Leur numéro de téléphone est :</p> <h2>Retourner à la maison après l’opération</h2> <p>Il est possible que le shunt cesse de fonctionner correctement après votre retour à la maison.</p> <ul> <li>Le tube peut s’obstruer, se défaire ou s’infecter</li> <li>Votre enfant peut grandir, ce qui déplacerait le tube de l’abdomen</li> <li>Le shunt peut s'infecter </li> </ul> <p>Il est important d’être à l’affut de signes indiquant que le shunt ne fonctionne pas correctement.</p> <h3>Si le shunt ne fonctionne pas correctement ou s’infecte, demandez une assistance médicale immédiatement</h3> <p>Votre enfant a besoin de soins médicaux immédiatement si vous voyez des signes ou symptômes qui illustrent un problème avec le shunt.</p> <p>Si le shunt ne fonctionne pas, la pression retournera au cerveau. Vous trouverez les signes d’un problème dans la section « Signes d’un problème avec le shunt » ci-avant. Votre enfant pourrait avoir les mêmes signes qu’avant l’insertion du shunt ou présenter de nouveaux signes. </p> <p>Voici les signes d’une infection:</p> <ul> <li>Gonflement ou rougeur de la peau qui entoure le tube et l’incision (coupure)</li> <li>Fièvre</li> <li>Raideur au cou</li> <li>Liquide qui sort de l’incision</li> <li>Perte d’appétit ou difficulté à manger</li> <li>Se sentir mal en général</li> <li>Maux de tête</li> <li>Douleur à l’abdomen (ventre) </li> </ul> <p>Si votre enfant présente ces symptômes, appelez le 911 ou votre service d’urgence local immédiatement. Les dysfonctionnements ou les infections qui ne sont pas corrigés immédiatement et correctement peuvent mener à un coma et peut-être même à un décès.</p> <p>Pour en savoir davantage, consultez <a href="/Article?contentid=954&language=French">« Infection de shunts » </a> et <a href="/Article?contentid=858&language=French">« Hydrocéphalie et traitement ».</a>.</p><h2>Longer-term: as your child grows to adulthood</h2> <p>A child with <a title="Hydrocephalus and Treatment" href="/Article?contentid=858&language=English">hydrocephalus</a> needs to see a doctor often to make sure the shunt is working properly. Several members of a team will help and guide you as your child grows and develops. You should encourage your child to become involved in this ongoing process.</p>

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.